AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etrange loisir [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucie E. Clayton
Commence à avoir des marques
Commence à avoir des marques
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 27
Avatar : : Cintia Dicker
Crainte : Les rires, la joie, l'Amour...
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 14/09/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Trop glauque... trop différente...
Affinités:

MessageSujet: Etrange loisir [Libre]   Mar 28 Aoû - 17:15

Lucie s 'approcha de la machine et s’agenouilla au sol pour observer attentivement le tambour qui roulait et grognait comme un vieux cheval au galop. A l'intérieur, une partie de ses vêtements exécutaient une danse folle multicolore au milieu de l'eau et de la mousse. Pour être plus à l'aise, elle s'assied en tailleur et observa le manège jusqu'au bout comme d'autres regardent un film, impatients de connaître la chute. Lorsque la machine termina de gronder et que des petites lumières se mirent à clignoter, Lucie tendit le bras pour ouvrir la porte du tambour. Il en sortit une odeur de lessive un peu trop parfumée au goût de la rouquine qui plissa son nez tacheté de rousseurs. Elle finit par extirper sa garde robe qui n'avait miraculeusement pas décoloré et l'emporte dans ses bras. Le linge était encore mouillé et autant dire que la sauvageonne ignorait que la machine un peu plus loin, qui ressemblait incroyablement aux autres, faisait office de sèche-linge. Lucie avait donc pour habitude d'étendre ses vêtements sur une partie du toit, exposés au soleil. Il était extrêmement tôt et l'astre n'était pas encore tout à fait levé. Une heure parfaite pour étendre son linge sans être incommodée par la lumière.
Quelques minutes plus tard, la jeune femme fit une petite sieste dans un coin sombre de son cher grenier. Elle était déjà connue pour son sommeil extrêmement lourd, mais depuis sa dernière confrontation avec son compagnon de jeu sanguinaire, elle dormait quasiment toute la journée, son corps ayant besoin de récupérer rapidement tout le sang qu'elle avait perdue. Mieux valait éviter de crever d'anémie au beau milieu de cette pièce.

Des heures plus tard, la rouquine se réveilla et alla jeter un coup d’œil à son linge. Elle ne s'attarda pas et agrippa au hasard un short en jean et un tee-shirt blanc. Elle quitta son entre pour aller faire une rapide toilette et changer ses vêtements, ainsi que tous les bandages qui recouvraient son corps blessé. Elle se sentait ainsi beaucoup mieux et décida d'aller marcher un peu dans le pensionnat. Au bout d'un moment, Lucie entendit des éclats de voix venant d'une pièce non loin. D'habitude elle évitait la compagnie mais, entraînée par la curiosité, elle finit par entrer. Il s'agissait de deux types en train de jouer avec le vieux baby-foot ou du moins ce qu'il en restait. Ignorant tout à fait ce qu'était ce jeu, la sauvageonne s'approcha encore et, s'appuyant contre un mur, observa le jeu avec intérêt. Lorsqu'elle eut comprit le principe, elle tira une grimace. Elle n'y voyait évidemment aucun intérêt.
L’apercevant enfin, l'un des deux gars lui tendit un sourire et lui présenta une petite balle claire.

- Tu veux jouer ?

Lucie arqua un sourcil. Jouer ? C'était ridicule. Comme elle ne réagissait pas, le type haussa les épaules et continua la partie avec son camarade. Lucie préféra s'installer sur un vieux canapé poussiéreux pour les regarder en silence. Lorsqu'elle fut lassée, elle s'enfonça encore un peu plus dans les coussins et joua avec une de ses mèches de cheveux tout en fixant le plafond crasseux. Son ventre se mit soudain à grogner si fort que, de nouveau, l'un des deux joueurs se tourna vers elle et ricana. Lucie soupira, se rendant compte effectivement qu'elle avait une faim de loup. Elle allait se lever pour se rendre eu réfectoire mais le jeune homme s'approcha et lui tendit un sandwich.

- On revient d'une petite escapade en cuisine. Mange si ça te dit. C'est quoi ton nom ?

La jeune femme attrapa le sandwich et mordit dedans avec gourmandise sans se préoccuper de répondre à la question. Ce n'est pas malpoli de parler la bouche pleine en plus ?
La porte de la pièce grinça, laissant entrer une autre personne. Lucie leva le nez sans cesser de mâcher son menu si gracieusement offert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Mackenzi
Nouveau pensionnaire
Nouveau pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 33
Avatar : : Matt Lanter
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   Jeu 28 Mar - 22:25

Tyler avait passé une mauvaise journée. Bien qu'il soit arrivé il y'a peu, une sorte de routine commencait à s'installer. Il commencait à s'ennuyer un peu. La lecture du réglement et la visite de plusieurs salles du pensionnat lui avait donné l'eau à la bouche. Mais aucun pensionnaire ne trahissait les régles. Il n'allait quand meme pas en prendre au hasard pour les punirs? Quoi que... sa aurait au moins le mérite de l'occuper un peu.

Il tournait en rond et chercha desesperement quelque chose à faire, il pensa au salon de divertissement, peut etre pourrait il se divertir ou trouver quelqu'un avec qui faire connaissance. Sur le chemin, il repensa à la vie qu'il avait laissé. Son ame était desormais seule en territoire inconnu. Il avait besoin d'une autre personne dans sa vie. C'était limite pathologique. Cette solitude et se manque d'amour le détruisait à une vitesse alucinante. Mais comment rencontrer l'ame "soeur" lorsque l'on ne rencontre personne?

Tyler ouvra la porte du salon dit de divertissement. Il tourna sa tete à gauche et fut surpris par la vétusté du lieu. Le baby foot tenait difficilement et avait été réparé probablement des dizaines de fois. Les canapés laissaient ressortir les ressorts. Divertissement était un bien grand mot... 2 jeunes hommes à gauche. Il ne faisaient rien d'illicite. Dommage! L'un d'entre eux le salua en plus. Rien d'interessant par rapport à ce qu'il va découvrir en tournant sa tete sur la gauche. Il vit en effet une magnifique rouquine allongée sur le canapé. Celle ci faisant comme si Tyler n'était pas la. Elle continuait de manger tranquillement. Le corps de Tyler s'embrasa. Son corps devenait tres chaud et lui presque nerveux. Aurait il déjà succombé au charme de cette charmante créature?
Ni une, ni deux. Tyler voulait etre seul avec elle. Il demanda donc aux deux joueurs de baby foot de dégager. Ceux ci le prirent assez mal et ne faisaient comme s'ils n'avaient pas entendus. Ce n'est que lorsque l'un d'entre eux tourna la tete et vit la télécommande dépasser de la poche de Tyler que celui ci lui jeta un regard et répeta aux jeunes hommes de dégager de la pièce. Le premier partit et le second suivit.
Tyler s'approcha donc doucement de la jeune fille qui faisait toujours mine d'avoir rien vu. Elle continuait de manger et ne tourna meme pas la tete lorsque Tyler était à coté d'elle. Tyler attendit quelques secondes avant de lui adresser la parole, voyant que celle ci ne détourna toujours pas la tete. Cela rendait Tyler assez nerveux d'ailleurs.

- Tu n'aurais quand meme pas osée piquer sa dans les cuisines?

Aucune réponse. Comment pouvait elle lui manquer de respect à ce point?

- Je t'ai posé une question !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie E. Clayton
Commence à avoir des marques
Commence à avoir des marques
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 27
Avatar : : Cintia Dicker
Crainte : Les rires, la joie, l'Amour...
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 14/09/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Trop glauque... trop différente...
Affinités:

MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   Ven 29 Mar - 0:29

Manger lui faisait du bien. Lucie n'avait pas l'habitude de se nourrir aussi bien, elle ne prenait qu'un seul repas par jour en général, préférant rester seule dans son grenier pour éviter de croiser du monde. Elle n'était pas sociable du tout mais aujourd'hui, elle avait fait un gros effort pour changer d'air et se "mêler" aux autre. Pourquoi ? Aucune idée. Simplement pour s’occuper.
Les individus présents ne l'intéressaient maintenant plus du tout et la jeune femme prenait simplement le temps de manger, mâchant très lentement en observant les différents ingrédients que contenait le sandwich. Qu'allait-elle bien pouvoir faire après cela ? Dehors il faisait trop clair, elle retournerait sûrement dans son grenier pour surveiller son linge. Bien qu'en réalité, c'était le cadet de ses soucis.
Elle n'entendit pas le troisième homme entrer, ou plutôt elle n'y fit guère attention plus d'une seconde. Ce ne fut guère plus visible lorsque les deux jeune homme de tout à l'heure quittèrent la pièce. Ceux qui observaient ce genre de manège, en général, avait soit peur d'être attaqué, soit simplement curieux. Lucie ne ressentait ni l'un ni l'autre de ces sensations.
Le surveillant parvint à sa hauteur et l'observa mais Lucie ne leva pas les yeux, préférant l'ignorer complètement. En général, les gens finissaient pas se lasser et la laissaient ainsi tranquille. Justement, la tranquillité, c'était ce qu'elle préférait.

C'est alors que, évidemment, l'homme ne put s'empêcher de prendre la parole. Il s'inquiétait de savoir si elle avait prit ce sandwich en cuisine. Ah oui... cela devait être interdit par le règlement de cet endroit. Mais si cela conduisait normalement à une punition, la demoiselle ne s'en inquiéta pas et ne porte pas davantage d'attention à l'individu. Elle mordit de nouveau dans son encas, quitte à ce que ce type le prenne comme une provocation. Agacé, le surveillant finit par hausser le ton pour attirer son attention et imposer son autorité. Après quelques secondes sans aucune réaction, Lucie avala une dernière bouchée de son repas, suça rapidement le bout de ses doigts et leva un regard dénué de tout intérêt vers l'intrus. Qu'est-ce qu'il lui voulait déjà ? Ah oui... le sandwich. Lucie se servait rarement de sa voix. En fait, depuis qu'elle était arrivée ici il y a quelques mois, elle n'avait ouvert la bouche que deux ou trois fois. Elle avait toujours trouvé que les mots étaient inutiles et superflu.
Alors comme toute réponse, elle le fixa droit dans les yeux, puis haussa les épaules en levant légèrement les bras l'air de dire qu'elle n'en savait rien. Et bien c'était la vérité, non ?

Lucie se fichait bien de savoir s'il allait la croire ou pas. Elle tendit le reste du sandwich au surveillant, ou plutôt elle lui fourra dans les mains, puis se leva et fit mine de se diriger vers la sortie. Ça allait devenir ennuyeux et elle préférait retrouver l'obscurité et la fraîcheur de son grenier. Elle n'était pas contre une sieste supplémentaire non plus. Après la quantité énorme de sang qu'elle avait perdue la dernière fois, et le peu de nourriture qu'elle ingurgitait, elle était à la limite de l'anémie. Heureusement elle était forte, il en fallait plus pour la terrasser. Pourtant, chaque fois qu'elle faisait un saut à l'infirmerie, les soigneurs n'en revenaient pas. Cette fille aurait du mourir de ses blessures une bonne dizaine de fois ! De plus, elle s'évertuait à se soigner et à se recoudre seule. Lorsque les infirmières tentaient, ne serais-ce que de l'approcher, elle se montrait particulièrement violente. Tous les surveillants préféraient ne pas avoir à s'occuper de cette fille. les derniers à avoir essayé avaient eu, l'un la tête explosée sur le carrelage et l'autre, une oreille en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Mackenzi
Nouveau pensionnaire
Nouveau pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 33
Avatar : : Matt Lanter
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   Ven 29 Mar - 23:31

Quelle fille étrange! Un corps magnifique comme inanimé ou manipulé par une force exterieure. Elle arrivait meme à en devenir flippante sans le vouloir. Du moins c'est ainsi que Tyler vit la jeune femme.
Elle était aussi néanmoins affreusement provocatrice. Le faisait elle éxpres? Tyler ne connaissait évidemment pas la réponse mais ne pouvait pas se permettre de laisser son autorité se salir.
Apres lui avoir mis le sandwich dans les mains et quitter la salle comme si de rien était et sans lui avoir adréssé un mot, Tyler mis quelques secondes à en revenir de ce qu'elle venait de faire. Non mais quel culot celle la.
Tyler ne pouvait laisser cette jeune femme s'en sortir ainsi et il ne supportait pas non plus l'idée de la voir partir. Ils auraient étés tellement mieux les deux. Tyler réflechissa, pris la télecommande dans ses mains et hésita un peu à appuyer sur un bouton. Il décida d'appuyer sur le bouton 7. Il aimait bien se chiffre. C'était plus "au petit bonheur la chance" en fait. Il le maintenait jusqu'à entendre des cris. Il sortait à son tour de la pièce, retrouvant la jeune femme sur le sol. Le 7 correspondait en fait à une douleur osseuse violente qui donnait l'impression que les os étaient en train de se fracturer. Tyler eu preque un petit remord d'avoir joué si déloyal. Enfin. Il s'accroupit, fixant dans les yeux de la jeune femme.

- Je crois qu'on ne c'est pas tres bien compris.

Et oui, apres tout le loup finissait bien par manger l'agneau à la fin de la fable non? D'un petit sourire en coin pour affirmer sa satisfaction d'avoir de l'emprise sur une personne, meme si cela ne devait durer qu'un instant. Meme si le recours à la télecommande pouvait etre considéré comme déloyal; meme si la jeune femme n'était pas prete de le porter dans son coeur, il pensait avoir commencé à faire comprendre à la jeune fille qui était le chef ici. Peut etre n'étais ce qu'illusoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie E. Clayton
Commence à avoir des marques
Commence à avoir des marques
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 27
Avatar : : Cintia Dicker
Crainte : Les rires, la joie, l'Amour...
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 14/09/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Trop glauque... trop différente...
Affinités:

MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   Mar 2 Avr - 1:14

Lucie sortit donc tranquillement dans la pièce, un peu perdue dans ses pensées qui ne concernait toujours pas le surveillant. C'était comme si rien ne s'était passé pour elle. Ce genre de détail quotidien n'avait aucune importance pour la jeune femme et elle préférait penser à elle-même plus tôt qu'aux autres. L'idée que l'homme veuille réinstaurer son autorité et devenir violent lui effleura bien l'esprit une seconde mais elle ne s'en inquiéta guère plus longtemps. Elle n'alla pas bien loin car l'homme finit tout de même par réagir en sortant sa télécommande. Lucie en avait déjà fait les frais de nombreuses fois. Pourtant, ça n'avait pas eu l'effet désiré par les surveillants. En fin de compte, la jeune femme aimait la souffrance et, malgré l'intensité des douleurs que cette petite chose pouvait provoquer, personne n'avait réellement réussi à la maîtriser. Raison pour laquelle jusqu'à aujourd'hui on l'avait laissé tranquille. Seulement voilà, ce type-là n'avait pas du être mis au courant ou bien il n'en avait cure.
Donc, quelques secondes après avoir passé la porte, une vive douleur prit possession de son corps entier. Cette impression que vos os se broient et éclatent. Elle reconnue immédiatement les effets de la télécommande et jura intérieurement. Quelle invention stupide !
Les jambes coupée par la souffrance, elle poussa un cri de surprise et se retrouva rapidement à quatre pattes, serrant les dents. Elle appréciait énormément la douleur, certes, mais pas de ce genre là. Pas de sang donc aucun intérêt au fond. Il était cependant facile pour elle de ne pas céder à la douleur au point de hurler davantage ou de se rouler au sol. Il ne manquerait plus que cela...
L'homme ne tarda pas à réapparaître face à elle pour annoncer que visiblement, il ne s'étaient pas compris. Lucie lui lança un regard assassin. Il souriait, comme s'il s'estimait déjà vainqueur. Ce petit prétentieux était décidément bien naïf.
Ignorant la souffrance qui continuait à malmener son ossature, la jeune femme, d'un geste vif et rapide, griffa la joue du surveillant jusqu'au sang.

Il en fallait bien plus à Lucie pour être domptée. D'ailleurs, jamais personne n'y était parvenu. Il faut croire qu'en fin de compte, elle avait largement vécu le pire dans le passé. Aujourd'hui, donc, rien ne saurait la mettre à bout. Elle connaissait pourtant ses limites, tout en sachant ne jamais les avoir atteintes ni même approchées. Elle se sentait un peu comme immortelle bien que cette idée soit folle. Ce surveillant ne lui faisait absolument pas peur. Il n'était qu'une mouche parmi tant d'autres dont elle se débarrasserait forcément. S'il voulait tenter sa chance et jouer avec elle et bien soit. Mais il allait y laisser ses ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Mackenzi
Nouveau pensionnaire
Nouveau pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 33
Avatar : : Matt Lanter
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   Mar 2 Avr - 18:54

Tyler fut griffé jusqu'au sang. Il ne s'y attendait pas et son visage se crispa.
Honnetement, il n'avait pas imaginé que cette femme serait capable de le surprendre, elle semblait tellement réservée et timide. Il ne l'avait jamais vu auparavant, ni jamais entendu parler.
Mais qui était donc cette jeune fauve? Elle aurait probablement besoin d'etre domptée. Tyler éstima qu'il pouvait y arrivé étant donné qu'il était hyper confiant en lui face à une proie qu'il sous estima éxageremment.
Mais, revenons à la griffure.


- Alors sa ma belle, c'est pas tres gentil


Tyler mit machinalement ses doigts sur son visage et vit du sang sur ses doigts. Il se reprit rapidemment, la télecommande en main maintenant une nouvelle fois le bouton n°7. Ce n'était pas sa punition mais plus une manière de l'immobiliser au sol. Quelle belle machine quand meme ! L'inventeur de cette télecommande avait vraiment pensé à tout !
Tyler maintena le bouton le temps d'aller retourner dans la salle de divertissement, arracher une barre qui tennait le baby foot en équilibre. Celui ci ne tomba pas mais penchait radicalement. Retournant vers "sa victime", profitant que la fille était toujours au sol. Il prit la barre de fer il revient vers elle; pris la barre de fer à pleine main et commencait à la battre en lui administrant une serie de coups, tantot sur le corps, tantot sur le visage. Il ne s'arreta que lorsqu'il commenca à voir du sang couler.
En la prenant par les cheveux pour la plaquer contre un mur, Tyler se mit derrière elle et posa ses mains sur ces cotes. Il reflechissait à ce qu'il allait faire maintenant.

Sa proie était desormais à lui, devant lui, face au mur. Que pouvait elle bien faire maintenant ? Se débattre ? Peu de chance d'y arriver. Et meme si c'était le cas, un petit coup de télecommande la stoperrai immédiatement. Apres tout, toute tigresse à bien un dompteur ?
Un nouveau sourire en coin, Tyler était une nouvelle fois content de lui. Probablement était il trop confiant en lui? Ne jamais sous éstimer son adversaire, voila une régle qu'il devrait se forcer à appliquer...

Il garda toujours la télecommande en main, pret à appuyer si elle venait à, une nouvelle fois, tenter de le blesser. La barre était elle aussi la et pourrait resservir. Tyler était néanmoins déconcerté par le self control de la jeune femme face à la situation. Elle n'avait toujours rien dit, ne laissait pas vraiment exposer sa douleur malgrès les violents coups de barre ayant laissé du sang sur son visage et sur son corps. Elle semblait relativement décontracté. Pourquoi était elle autant sure d'elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie E. Clayton
Commence à avoir des marques
Commence à avoir des marques
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 27
Avatar : : Cintia Dicker
Crainte : Les rires, la joie, l'Amour...
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 14/09/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Trop glauque... trop différente...
Affinités:

MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   Mar 23 Avr - 14:49

Lucie aimait par dessus tout la tranquillité. De ce fait, être dérangée par cet individu qui s'imposait sur son chemin ne lui plaisait pas beaucoup. Quel ennui ! Tous ceci pour un simple sandwich ? L'être humain ne s'intéressait décidément qu'à de piètre détail. Ce surveillant devait véritablement s'ennuyer à mourir. Peu importe, la jeune femme se fichait complètement de cet homme et de ce qui le motivait à s'intéresser à elle. Tous ce qu'elle voulait, c'était retourner dans son grenier et dormir jusqu'au lendemain. Et à partir du moment ou la sauvageonne avait une idée en tête, gare à celui ou celle qui s'y opposait. La griffure n'était qu'un avertissement mais n'eut aucun effet sur l'entêté. Il fallait s'y attendre, et il ne tarda pas à réagir violemment en appuyant de nouveau sur sa télécommande. La jeune femme grimaça en serrant la mâchoire. N'avait-il pas mieux à faire cet idiot ? La rouquine inspira une grande goulée d'air et tenta, malgré la douleur toujours présente, de se relever tandis que le surveillant disparaissait de nouveau dans la pièce. Et il eut tôt fait en revenant de la réexpédier au sol à coup de barre de fer. Le premier coup lui coupa le souffle et les autres pleuvèrent sans attendre. Elle ne cria même pas et ne parlons même pas de supplications ou de larmes. En fait, Lucie se contenta de fermer les yeux et de serrer les dents en attendant que ça passe. Bien sûr qu'elle avait mal. Mais elle avait apprit depuis longtemps à ignorer cette sensation autant que possible. Ce n'était pas si différent des coups de poings que sa mère s'infligeait sur son ventre rond alors que Lucie n'était encore qu'un bébé innocent attendant de naître. Elle attendit donc que le surveillant se las avant de rouvrir les yeux. Du sang coula de sa bouche et son corps malmené avait du mal à lui répondre. Qu'à cela ne tienne, l'individu la força à se relever en agrippant sa longue chevelure et la plaqua contre le mur.

N'importe qui à sa place aurait hurlé de rage, mais pas elle. Elle ne ressentait rien d'autre... que de l'ennui. Qu'il la frappe si cela l'amusait ! Elle se contenterait d'attendre qu'il en ait assez pour aller se coucher. Tout simplement. Elle ne chercha donc pas à se débattre. Elle appréciait la fraîcheur du mur contre son visage et ignorait son corps qui la lançait un peu partout suite aux coups qu'elle venait de recevoir. De toute manière, même si elle avait voulu se débattre, peu probable que son corps suive le rythme après ce qu'il venait de vivre. Tant pis.

La jeune femme passa sa langue sur ses lèvres pour récupérer le sang et soupira. Ce goût était toujours aussi agréable. C'était soudain comme si le surveillant n'existait même plus pour elle, comme si elle avait oublié sa présence. Elle repensait tout simplement aux délicieux moments passé ici dans un bain de sang qui lui appartenait, et aux autres fois ou il ne lui appartenait pas. A ces petits plaisirs intimes le soir dans le grenier où elle découpait sa chair et profitait de la douleur ressentie pendant des heures...
Alors elle se mit à sourire et même rire doucement. Voilà qui ne manquerait certainement pas de surprendre ou d'énerver le type dans son dos mais elle n'y pensait même plus. Un peu sonnée, elle se contentait d'attendre qu'il termine sa besogne pour qu'elle puisse enfin rejoindre son cocon glacial sous les toits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etrange loisir [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etrange loisir [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etrange construction - Libre
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le pensionnat : 2ème étage :: Salon de divertissement-
Sauter vers: