AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shean Kurtis
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 3057
Age : 27
Avatar : : Gaspard Ulliel
Crainte : Qu'elle me quitte...
Humeur : Amoureux
Date d'inscription : 13/10/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Viols, meurtres, drogue, cigarettes, perversité... la liste est longue !!
Affinités:

MessageSujet: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Ven 9 Mar - 0:41

  • Quasiment tous les matins, Shean était réveillé par ses collègues à coup de pompes et de grognements. Lui qui appréciait les grasses matinées n'était pas bien vu de ce coté là et dans tous les cas, notre violeur les envoyait se aire voir. C'était rare qu'il cède à leur caprice, sauf lorsqu'ils sortaient l'artillerie lourde. heureusement, ils n'en avaient pas souvent le courage. A la bonne heure ! Mais ce matin là, allez savoir pourquoi, Shean se leva le premier aux aurores ! Il s'était couché tôt la veille et avait bien envie d'aller faire son petit sport quotidien. Vous ne pensez tout de même pas qu'il avait ce corps de rêve grâce à l'action du Saint Esprit ? Il entretenait son corps évidemment, tous les matins. Quelques pompes s'il avait la flemme, des abdos avec quand il était un peu plus en forme et lors des grandes motivations comme ce jour là, il partait carrément faire son petit footing autour du pensionnat. C'était pas interdit alors il ne se gênait pas pour en user. Il enfila donc un vieux jogging et un tee-shirt a moitié troué et quitta le pensionnat avec une petite bouteille d'eau à la main. Shean était bon coureur et il n'eut pas de grande difficultés à tenir une bonne heure sanas s'arrêter. Cette fois-ci il n'avait pas simplement contourné le bâtiment, il était allé jusqu'à gambader sur les sentiers et au bord de la forêt. Voir du paysage c'était toujours plus agréable ! Une fois revenu devant la porte principale, il fit effectivement quelques pompes en plus puis décida que c'était bien assez pour aujourd'hui. Voilà ! Il ne lui manquait plus qu'une bonne douche et il pourrait débuter une sacrée bonne journée.
    C'était sans compter une nouvelle lubie de la direction. En effet, un surveillant l'interpella alors qu'il se dirigeait vers la salle d'eau. Shean ne connaissait pas son nom et peu importe puisque ce n'était pas ça qu'il devait retenir. Non c'était un petit peu plus... complexe.


    - Je dois QUOI ?!
    - Écoute si on veut la garder en vie un minimum de temps il faut qu'elle s'intègre vite et on peu pas demander ça aux gamins ils seraient capable de la zigouiller quand-même.
    - Mais je m'en branle, moi ! Depuis quand vous avez la mort de qui que ce soit sur la conscience, ici ?
    - Kurtis, fais ton boulot c'est tout ce qu'on te demande.
    - Sinon quoi ?
    - A ta place je préférerai même pas le savoir...

    Sur ce, le collègue s'éloigna en ruminant. Shean, lui, poussa un profond soupir en entrant dans les douches. Pourquoi est-ce qu'on l'avait désigné lui pour un boulot aussi ingrat ? Servir de chien d'aveugle à une gamine tout juste arrivée c'était pas un job, ça ! C'était une corvée !
    Après une douche froide qui lui remit les idées en place, notre bel apollon se disait qu'après tout ça pourrait occuper ses journées et lui éviter d'autres corvées comme la surveillance des caméras. Il enfila des vêtements propres - un jean et une chemise noire - puis rejoignit le lieu de rendez-vous en sifflotant. On devait lui amener la gamine en bas des escaliers principaux. Génial...
    Une fois sur place, il s'attendait à trouver un surveillant en compagnie de la gamine mais non. Elle était seule et elle attendait sagement, immobile en bas des escaliers. Shean poussa un juron, leva les yeux au ciel, et descendit jusqu'au niveau de la demoiselle. Il regarda autour de lui mais manifestement, l'accompagnateur en avait eu ras le bol et s'était fait la mal.


    - C'est vraiment qu'une bande de guignols.

    Il baissa enfin les yeux pour étudier davantage sa petite protégée. Elle était typée asiatique mais avec une peau un peu plus mat que d’ordinaire, de grands yeux plongés dans le vide évidemment... mais un visage très agréable à regarder. Après cette rapide analyse, il passa une main dans ses cheveux puis soupira. Il était peut-être temps qu'il dise quelque chose non ? Elle devait flipper avec un type près d'elle qui lâchait pas un mot.

    - Bon. C'est moi qui vais m'occuper de toi le temps que tu t'intègre au paysage. Et c'est pas gagné crois-moi. Tu vas commencer par me suivre, on va aller dans un endroit tranquille.

    Sans lui demander l'autorisation, il prit possession de sa main et la guida pendant quelques courtes minutes le long d'un couloir. Lorsqu'il parvint devant le lieu souhaité, il poussa le mur et libéra un passage dans une pièce plutôt sombre. Une salle secrète ? On pouvait dire ça. Les surveillants n'étaient pas sensé connaître son existence en tous cas ce qui en faisait le lieu idéal pour n'importe quelle cachotterie. Il la fit assoir sur un grand canapé puis referma le passage. Pour le moment elle ignorait où elle se trouvait mais le violeur n'allait pas tarder à la mettre au parfum. Il s'assied à coté d'elle, la regarda, puis se lança :

    - Bon, c'est quoi ton prénom ? Moi c'est Shean Kurtis. Condamné pour de nombreux viols et autres trafics un peu dégueulasses. Ne flippe pas jai pas encore envie de chair fraiche pour le moment mais ça pourrait venir alors tiens-toi à carreaux. Et toi, raconte-moi un peu.

    Autant se mettre mutuellement au parfum pour commencer. Après tout ils allaient devoir se cotoyer pendant pas mal de temps. Bon il ne lui avait pas raconté le quart des raisons pour lesquelles il était ici, ni le reste des saloperies dont il avait fait preuve à l'intérieur de ce pensionnat mais avec les ragots qui trainaient sur lui elle allait vite être fixée par les autres filles du bled.

_________________
Code by Holliday
Shean Kurtis
Violeur の Sadique
So sexy, hum ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vy Alvarez
Nouveau pensionnaire
Nouveau pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Ven 9 Mar - 12:23

La première nuit, c'est toujours la pire. Vy s'était fait virer de plusieurs couchages, elle avait fini par se contenter d'un bout de plancher qui lui paraissait plus accueillant et s'était ainsi recroquevillée contre le mur, prenant le moins de place possible. Elle avait fermée les yeux et personne ne s'était plus occupée d'elle. Le bois était sale et poussiéreux, elle dut se retenir d'éternuer plusieurs fois. La fatigue l'assommait pourtant elle ne trouvait pas le sommeil. Ses cheveux avaient glissé devant son visage, elle sentait le mouvement d'une mèche suivre celui de l'air qui entrait et sortait. Le couvre feu avait sonné mais le bruit n'avait pas vraiment cessé dans les dortoirs. Combien étaient-elles? Elle n'arrivait pas à les compter. A chaque seconde, elle lui paraissait plus nombreuses. L'une toussait, l'autre ronflait, la troisième criait, la quatrième impossible à définir... l'ensemble semblait vouloir former une drôle de mélodie, presque un petit orchestre. L'idée la fit sourire. Peut être que cette musique la berça car elle finit par trouver le sommeil, plus facilement qu'il ne s'était annoncé. Elle était au bout de ses forces, ce n'était pas si étonnant.

Le réveil fut brutal au milieu de la nuit. La menace l'était tout autant. Au final, plus de peur que de mal. Une sorte de bizutage pour les nouveaux? Non, ça semblait plus sérieux, en général c'est plutôt les règles qui se posent, la loi du plus fort. C'est le manque d'air qui l'avait réveillé, elle avait réussi à se dégager, non sans panique. Elle mit du temps à se calmer, après s'être éloignée, attentive au moindre bruit, prête à fuir la moindre approche. Les planches de bois craquaient sous les pas, elle était prête. Elle se rappela des paroles de Joanny, ce lieu regorgeait de drogués et de psychopathes. Ces filles étaient dangereuses. Comment était-elle censé dormir après ça? Elle connaissait la réponse. Elle n'avait pas le choix. Ce fut quand même difficile. Oublié la mélodie, elle se concentra sur sa respiration. Elle sentait son coeur battre dans sa poitrine, il paraissait énorme comme s'il était trop à l'étroit à l'intérieur.

Un drôle de vacarme la sortit de nouveau de son sommeil. Définitivement cette fois. L'esprit embrouillé, elle mit un peu de temps à comprendre. A vrai dire, elle n'eut pas vraiment le temps pour ça. Un bras l'avait saisi la poussant à se relever et elle avait bêtement suivi, manquant de s'affaler quinze fois. Elle n'avait aucun repère et autant dire qu'elle était totalement perdue. Suivant toujours, elle se fit vivement bousculer plusieurs fois alors qu'elle collait un peu trop l'une ou l'autre. Plusieurs s'excitèrent un peu sur elle, la repoussant plus brutalement, elle se contenta de s'excuser discrètement, la tête basse. Elle ne s'en sortit pas sans quelques coups et griffures. Ah pas de problème ici, pas de discrimination, tout le monde s'en foutait qu'elle était aveugle. Sa maladresse involontaire par contre, ça passait pas! Fallait comprendre, il y avait une sacré pression ici. En tout cas, en suivant le monde et malgré quelques mésaventures supplémentaires, elle réussit à s'offrir un brin de toilette et même à boire un peu d'eau, elle était complètement assoiffée. Sans doute aurait-elle pu aussi trouver de quoi manger si un surveillant ne l'avait pêchée dans le bocal.

Un geste qui l'avait d'ailleurs bien inquiétée. Finalement, elle préférait être noyée avec les autres. Qu'est-ce qu'il lui voulait? Elle devait le suivre simplement. Il lui facilita la tâche en lui serrant le bras et en la poussant en avant, sans se soucier de la prévenir de quoique ce soit... un escalier par exemple! Heureusement, il la retenait en même temps ce qui lui évita d'arriver en bas un peu trop tôt. Plutôt que de s'inquiéter sur son sort à venir, il lui fut donc nécessaire de se concentrer au maximum sur le trajet. Il la planta finalement en bas d'un escalier. Elle était pied nu, ses vêtements un peu froissés.


- T'attends-là! Tu bouges pas!

Pas de danger, elle serait sage comme une image. Elle fut quand même soulagée de le voir s'éloigner. Un gros type bougon et grognon qui sentait l'oignon, mieux valait ne pas trop l'avoir dans les pattes. Docile, elle ne bougea pas d'un centimètre, retenant sa respiration de peur de rater le moindre bruit qui lui donnerait des informations sur la raison de sa présence. Elle ne savait même pas où elle se trouvait. La précaution était inutile, les pas qui s'approchaient ne cherchaient nullement à être discret. Elle ne se retourna pas, ne bougea pas, tendant simplement l'oreille. C'était un homme, plutôt jeune, allure svelte probablement, tout aussi râleur que le premier, apparemment il n'avait aucun plaisir à être là. Elle ne savait pas si elle devait le considérer comme un bon signe. Il ne parlait plus, il l'observait. Un silence pesant s'était installé pendant cet examen. Elle ne se laissa pas impressionner, toujours immobile même si son coeur battait très fort dans sa poitrine et qu'elle n'était pas du tout rassurée. Cela dit, elle préféra le silence à ses propos. Comment ça il allait s'occuper d'elle pendant quelques temps? Comment devait-elle accueillir cette nouvelle? Elle n'osa toujours pas riposter pour autant. Il la tira alors par la main, l'entraînant dans des couloirs. Ne sachant pas d'où elle partait, elle ne chercha même pas à essayer de se repérer.

C'est ainsi qu'en quelques minutes, elle se retrouva assise à ses côtés dans ce qui semblait être un canapé. Droite, attentive, elle l'écouta. Elle ne pouvait pas le voir ce qui ne lui permettait pas de succomber à son physique et niveau caractère il s'avéra plutôt désagréable. Cela dit, elle avait une certaine expérience de ce genre d'individu ce qui la rassura étrangement sans doute. Faut dire aussi qu'il n'annonçait rien de trop inquiétant pour l'heure, juste une menace or elle n'avait pas l'intention de jouer la maligne, elle ne risquait donc pas grand chose à première vue. La prudence était une stratégie qu'elle préférait manier avec les inconnus. D'autant plus qu'elle n'était pas très au clair sur ses intentions. Sagement donc, elle répondit, de sa voix claire et légère. Elle était posée, pas de panique pour l'instant. Elle avait l'attitude d'une poupée docile et ne tremblait pas.


- Je m'apelle Vy. Condamnée pour... meurtres. Puis envoyée ici.

La réalité était douloureuse, elle ne l'avait toujours pas digérée. Elle ne précisa pas qu'elle était innocente. Elle avait hésité. Personne ne l'avait crue, ce n'était pas faute de l'avoir répétée, pourquoi agirait-il différemment? Autant éviter les polémiques dans un premier temps. Elle releva son visage vers lui, rien ne cachait ses yeux, sa voix se fit plus retenue, presque chuchotée même.

- Tu n'es pas surveillant?

Finalement, on s'habitue vite à poser des questions... trop vite peut-être. Elle avait cru à tord de toute évidence qu'il était surveillant quand il l'avait emmené ici, mais vu qu'il était condamné, ce n'était pas possible n'est-ce pas? Du coup, elle l'avait tutoyé, ce qu'elle n'aurait pas fait dans le cas contraire. Elle regretta néanmoins d'avoir parlé sans son accord, elle ne connaissait pas encore bien les règles ici et la conduite à tenir, elle avait peur de faire une erreur. Le détail était quand même important, les détenus sont souvent plus dangereux... non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shean Kurtis
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 3057
Age : 27
Avatar : : Gaspard Ulliel
Crainte : Qu'elle me quitte...
Humeur : Amoureux
Date d'inscription : 13/10/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Viols, meurtres, drogue, cigarettes, perversité... la liste est longue !!
Affinités:

MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Ven 9 Mar - 23:45

  • Une fille aveugle. Ils envoyaient à Anguish, au milieu d'un tas de salopards et de psychopathes dégénérés... une aveugle. Non mais oui pourquoi pas, allons-y ! Pourquoi pas un sourd tant qu'on y est ça pourrait être drôle, il entendrait même pas le coup venir ! C'était quoi le nouveau jeu du bled maintenant ? Envoyer des gamins pour effectuer le record de celui qui crève le plus vite, c'est ça ? Non mais on se demande ! Et puis regardez-là... toute fine, toute calme et toute fragile. Elle tiendrait pas un moi sans se faire violer, dépecer et poignarder à tous les coins couloirs ! Alors à moins qu'elle ne cache une arme nucléaire dans sa canne d'aveugle il y avait très peu de chance en effet pour qu'elle sache se défendre. Enfin... ils avaient finalement eu un minimum d'intelligence ou de regret de dernière minute en décidant de lui nommer un tuteur. Ils aurait pu trouver quelqu'un d'autre quand même ! Quelqu'un de plus... hum. Non de moins... de... oh puis merde ! Quelqu'un d'autre. Quoi ? Ils espéraient lui faire plaisir en se disant qu'il allait pouvoir la sauter tous les soirs ? Et bah raté. D'abord parce que c'était pas du tout son truc de se taper la même nana à chaque fois, et ensuite parce que... parce qu'il en avait pas envie. Voilà.
    Bon et puis ça servait à rien de se poser des questions là-dessus. On lui avait refilé une minette à guider et protéger pendant un temps indéterminé et bien il allait le faire. Il le ferait et après elle se démerderait comme tout le monde ! Il allait pas lui donner tous les privilèges simplement parce qu'elle avait de la merde dans les yeux.
    Shean t'es dur.
    Humph.

    Le violeur lui avait vaguement fait comprendre que c'était à son tour de se présenter. Shean l'écoutait mais ne la regardait pas. Il ouvrait un paquet de cigarette et fouillait dans la poche de son jean pour récupérer son briquet. A quoi bon la regarder puisqu'elle vous voyait pas ? Dans le cas contraire on regarde l'autre par automatisme, pour le "respect" si on veut. Et parce qu'on peut lire plein de chose surtout dans le regard. Mais là y avait rien à voir. Juste un regard perdu qui le mettait sacrément mal à l'aise. Et puis on connait Shean, il aime plaire. Surtout aux filles. Mais avec une aveugle, hein ? Ça rimait à rien ! Qu'il soit sexy ou laid comme un poux ça revenait au même.
    Bon, elle s'appelait Vy. Vy c'est un prénom ça ou un surnom ? Les parents avaient du fumer encore un truc à la maternité pour appeler leur gosse comme ça. Vy. C'était un prénom d'un autre culture, allons, il allait pas commencer à tout critiquer simplement parce qu'il était un peu de mauvaise humeur. Ce serait Vy. Bien. Condamnée pour meurtre ?
    Shean venait d'allumer sa première cigarette et tira une taf avant de ricaner :


    - Oh bah ça va ils ont pas fait dans l'originalité pour une fois.

    Ah c'est sûr, le meurtre c'est du banal ici. Dire qu'on est une meurtrière ici c'est un peu comme donner son signe astrologique. Tout le monde s'en branle. C'est normal. On lui avait pas refilé une schizophrène ou autre chose du genre, tant mieux ! Attendez... elle avait tué ? Sans les yeux ? Enfin... c'était pas un peu tiré par les cheveux ça ? Remarquez elle était put-être doué la petite. Shean tira une moue mais ne chercha pas à lui poser des questions là-dessus. Pas pour l'instant en tous cas. Il continua de fumer sa clope lorsque ce fut à elle de s'interroger. Le violeur ne répondit pas tout de suite, regardant le mur face à lui avec la clope au bec, comme s'il réfléchissait. Finalement il lâcha :

    - Nan.

    Shean, tu pourrais développer un minimum quand-même. Il se leva et se dirigea vers un meuble bourré de paperasse en tous genre. Ce que c'était ? Tous les dossiers des pensionnaires qui se trouvaient ici. La direction les rangeait là en pensant que personne y avait accès. Mon cul. En tous cas y avait pas de vol, tout le monde se foutait des dossiers des autres. Mais là en l’occurrence, Shean aimait bien fourrer son nez. Après un petit temps de recherche, il en sortit un tout neuf. Celui de la demoiselle. Il le parcourut rapidement puis le rangea.
    Elle avait demandé quoi déjà la petite ? Ah oui.


    - Comme ça fait une éternité que je suis là et qu'ils étaient en manque de personnel, j'ai été nommé sous-surveillant avec quelques autres anciens pensionnaires. Ça fait quoi... cinq bonnes années que je moisis ici. Ça fait pas bien long vu comme ça mais la durée moyenne de survie ici c'est un an, pas plus. Pour toi c'est deux mois maximum. Mais j'ai une bonne nouvelle, je suis là pour l'allonger !

    Youpi.
    Il savait pas trop si c'était une bonne nouvelle pour elle mais enfin. En plus il se demandait encore comment il allait vraiment s'y prendre. Jouer les nounou c'était pas dans son CV. Il avait pas grand chose dans son "curriculum vitae" en même temps.
    Il revint s'installer sur le canapé à coté de la jeune femme. Il avait vaguement compris qu'elle s'était laissé embobiner par son frère. C'est chic la famille, hein ?
    D'un geste un peu irréfléchi et assez rapide, il arrangea une mèche de cheveux qui traînait devant le visage de la demoiselle. Il sourit.


    - Ça doit être flippant de ne pas voir le visage de celui à qui on confie sa vie, pas vrai ? Si ça peu te consoler, je suis le plus beau gosse d'Anguish. Cherche pas à savoir si c'est vrai, moi je te le dit. Tiens approche...

    Il fallait bien qu'il détende l'atmosphère, non ? Il prit la main de la jeune fille dans la sienne, ouvrit sa chemise, et guida la main de la pensionnaire sur son torse. Ça l'amusait et il riait intérieurement. Oh ça va, c'était rien de méchant encore. Y a quelques semaines de ça elle serait déjà entièrement nue et tâterait bien autre chose que son torse. Non vraiment elle était chanceuse sur ce coup là mais elle ne devait pas encore en être très consciente. Elle comprendra plus tard...


_________________
Code by Holliday
Shean Kurtis
Violeur の Sadique
So sexy, hum ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vy Alvarez
Nouveau pensionnaire
Nouveau pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Lun 12 Mar - 15:29

L'homme qui l'accompagnait prenait sa présence comme un poids. S'il devait s'occuper d'elle comme il disait, ce n'était certainement pas volontaire. Il fuyait son regard, ce qui n'était pas si surprenant, elle savait qu'il était perturbant pour les voyants, il allait falloir qu'elle songe à le cacher. Les complexes n'étaient peut être pas la première blessure à soigner mais c'est toujours gênant d'inspirer ce genre de sentiment à autrui. Ce malaise n'allait pas l'aider. Elle s'installa un peu mieux dans le canapé et se concentra un instant sur la pièce. Elle aurait aimé savoir comment elle était constituée. Elle ne semblait pas très grande mais elle pouvait se tromper... Il l'avait guidée jusqu'au canapé, elle était bien meublée. L'homme fouilla dans ses poches. Elle comprit qu'il allait fumer, elle n'appréciait pas beaucoup l'odeur de la cigarette. Elle glissa ses doigts sur le tissu du canapé. Ca sentait un peu le renfermé. Il ne devait pas y avoir beaucoup de fenêtres ou bien elles n'étaient pas souvent ouvertes.

Vy avait bien saisi l'ironie dans sa phrase. Comment la mort pouvait être aussi banale? Sa désinvolture la mit mal à l'aise. L'idée de la mort la terrorisait. Que ce soit de la donner ou la subir d'ailleurs même si cette seconde option avait quand même un impact personnel encore plus définitif. S'imaginer que tout continuait sans elle... ça pouvait paraître un peu égoïste mais cette peur la prenait à la gorge à l'étouffer. Mieux valait éviter de trop y penser, surtout ici de toute évidence. Elle savait que dans tous les cas elle n'y échapperait pas et c'était peut être ça le plus effrayant. Savoir qu'il y avait une fin... qu'elle ne ferait plus partie de rien. Imaginer un tel néant pour l'éternité. Même si jusque là, elle avait plutôt pensé que ce n'était pas pour tout de suite. Elle inspira doucement, expira de la même façon. Elle devait se concentrer sur le jeune homme. La fumée de cigarette lui chatouillait les narines, elle se focalisa sur cette odeur désagréable.

Elle lui posa une question à son tour. Sa réponse manqua d'explications. Il se leva, s'éloignant ce qui la remit en alerte. Il ne lui expliquait rien, la laissant dans le doute. Elle ne savait pas où ils étaient, pourquoi il avait choisi cette pièce, même ce qu'elle contenait et encore moins ce qui allait se passer désormais. Elle entendit une porte d'armoire qui s'ouvre, des bruits de feuilles... Il y avait des documents, il lisait quelque chose. Elle attendit, ignorant de quoi il s'agissait. Le temps lui parut très long mais elle fut patiente, ne posant pas d'autres questions. Quand il reprit la parole se fut pour lui donner plus de détails, elle fut donc très attentive. Il lui donna en effet pas mal d'informations assez brutales. Cinq ans? Un an? Deux mois? Elle fronça un peu les sourcils. C'était de l'humour?


- Je ne comprends pas très bien le fonctionnement ici. Ca veut dire que tu vas m'aider?

S'il manquait d'idées, elle pourrait facilement lui en donner. Mais la question n'était pas aussi centrée pour le moment. L'idée qu'un sous-surveillant lui donne un coup de main était plutôt positive, malgré le genre de l'individu, ça lui donnait une chance de se sentir un peu mieux. Le tout était de savoir s'il comptait vraiment l'aider... vu son comportement depuis tout à l'heure, elle avait encore des doutes. Il retourna s'asseoir près d'elle ce qui l'incita à se redresser. Elle tressaillit un peu lorsqu'elle sentit la main de Shean s'approcher de son visage par le froissement de ses vêtements. Il ne la toucha pas, seulement une mèche de ses cheveux. Quand il prit sa main et qu'il la posa sur son torse, elle fut un peu surprise mais cette direction la stressait moins. D'autant que le jeune homme semblait moins pervers qu'il ne l'annonçait... Elle avait connu des intimidations moins tendres et plus directes. Bluffait-il? Cherchait-il seulement à l'impressionner? Jouait-il un rôle? Son comportement, contrastant un peu avec son attitude, la laissait sceptique. Elle le prenait pour un gentil jouant un rôle de méchant, il y en avait beaucoup comme ça... ici, ça pouvait sans doute encore plus se comprendre. C'était plutôt rassurant en vérité, elle se sentait plus à l'aise ainsi. Néanmoins, elle ne doutait pas sur le fait qu'il soit un criminel à la base. Si elle l'avait rencontré dans un autre contexte, celui de son frère notamment, elle l'aurait sans doute provoqué sur ce point. Ici, il valait mieux éviter à première vue, elle ne voulait pas le vexer et l'inciter à lui prouver qu'elle se trompait. Mieux valait jouer le jeu tel qu'il se présentait et ne pas le contrarier. Un détail quand même... est-ce que sa vie dépendait vraiment de lui? Apparemment. Dans ce cas, mieux valait effectivement ne pas le mettre en colère.

Pour être honnête, ne pas voir son visage n'était pas flippant. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait jamais vu un seul visage, que la personne soit bienveillante ou malveillante, belle ou laide. Elle appréhendait les autres différemment. Par l'écoute, par le toucher éventuellement, ce qu'il était en train de lui proposer d'ailleurs. Elle ne fut donc pas intimidée. Le toucher peut mettre mal à l'aise ceux qui ont plus l'habitude de regarder avec les yeux. Vy voyait mieux avec ses mains et ses oreilles... il lui était donc naturel de les utiliser dans ce sens. L'une de ses mains était guidée par Shean, elle se permit d'utiliser l'autre pour confirmer ses dires...


- Je peux voir la beauté.

Sa main libre atteignit doucement le visage du jeune homme qu'elle découvrit du bout des doigts. Ses traits étaient fins, sa peau douce au dessus des traces de barbe rasée, des lèvres fines bien dessinées, elle s'attarda sur un creux formé sur sa joue... Elle ne toucha pas ses yeux mais ils semblaient plutôt petits. Elle glissa un doigt sur ses sourcils, appréhenda un peu ses cheveux. L'ensemble de son exploration ne dura pas très longtemps, elle retira sa main délicatement comme elle l'avait déposée. Elle ne se créait pas vraiment d'image pour autant. Du moins, l'image qu'elle se construisait des personnes qui l'entourait lui était propre, elle avait d'autres critères que l'apparence physique, ce qui ne l'empêchait pas de le ressentir et de le demander parfois. Le toucher peut être plus ou moins plaisant aussi... Cela dit, elle ne lui fit pas de rapport sur ce qu'elle avait pu « observer ». Mais s'il craignait que ne pas le voir soit effrayant, approfondissons un peu le sujet.

- Quelle est la couleur de tes cheveux? Et celle de tes yeux?

En vérité, elle n'avait jamais vu les couleurs mais elle savait que le ciel était bleu, l'herbe verte, que certaines couleurs de vêtements ne devaient pas s'assembler. Elle n'essayait pas de le mettre dans sa poche, son approche aurait été différente. Elle voulait simplement en savoir davantage sur lui, profitons qu'il lui en donnait indirectement l'occasion. Après tout, si sa vie dépendait de lui... mieux valait ne laissait échapper aucun détail! Quand à sa chance, non elle n'en était pas franchement consciente. Elle se concentrait plus sur l'instant présent que sur ce qui risquait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shean Kurtis
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 3057
Age : 27
Avatar : : Gaspard Ulliel
Crainte : Qu'elle me quitte...
Humeur : Amoureux
Date d'inscription : 13/10/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Viols, meurtres, drogue, cigarettes, perversité... la liste est longue !!
Affinités:

MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Mar 13 Mar - 23:59

  • Oui pour le moment notre homme voyait ce tutorat comme une véritable plaie. Quelle idée de le choisir lui pour... "protéger" une gamine. Il était bien l'une des dernières personnes à qui on pouvait faire confiance pour ce genre de chose ! Ils auraient mieux fait de choisir un surveillant plus entreprenant ! Mais elle s'en sortait pas si mal au final. N'importe quel surveillant se serait fait un plaisir d'en faire son jouet. C'était en général ce qui se passait quand on confiait un gamin aux soins d'un mec en particulier. Il pouvait pas s'empêcher de les désigner comme leur appartenance, un jouet et rien de plus; Et les pensionnaires n'avaient pas le choix évidemment s'ils préféraient éviter le pire. Ouais Shean à coté c'était un enfant de cœur, non ? Bon y avait peut-être mieux remarquez, il connaissait pas tous les débris du bâtiment. Et qu'est-ce qu'elle en pensait, elle ? C'est vrai elle avait pas son mot à dire de toute manière mais elle devait forcément en penser quelque chose, non ? Sans doute qu'elle devait être partagée entre le soulagement et la méfiance. C'est vrai, elle devait bien avouer que grâce à lui elle allait pouvoir survivre dans cet enfer mais d'un coté elle ne savait absolument rien de lui. Il pouvait tout aussi bien être un criminel qui attendait le bon moment pour l'égorger pour le plaisir ! Heureusement pour elle ce n'était pas le cas.
    Il n'était pas spécialement de bonne foie jusqu'à maintenant, même s'il finissait pas se faire à l'idée de devoir s'occuper de cette fille. Il aurait pu tomber sur une moche inutile et attardée ou un mec revêche et irrespectueux. Lui aussi au final s'en tirait à bon compte et il commençait tout juste à le réaliser; Raison pour laquelle il fit un petit effort pour lui expliquer un ou deux détails.
    Il ne plaisantait cependant pas lorsqu'il disait que la durée de vie était d'un an ici. Car c'était malheureusement la vérité. Il était sensé faire en sorte que Vy survive ici et de préférence un peu plus d'un an. Et contrairement à ce qu'on pouvait penser, son but n'était pas d'y parvenir pour éviter les remarques ou autres, mais bien parce que ça lui faisait mal qu'une gamine aussi mignonne et innocente se retrouve sous terre pendant que des cinglés dégénérés continuaient à vivre et à tuer. Comme quoi... il était capable d'un peu de compréhension. Et de sympathie. C'était rare !

    Vy lui avoua qu'elle ne comprenait pas bien le fonctionnement de l'endroit. Tu m'étonne ! Ça devait changer de là d'où elle venait. Quoique... on sait jamais. L'Enfer est pas toujours tout à fait où on l'attend. Sur le continent aussi on vivait des salles moments, faut pas croire ! Elle voulut également être certaine de comprendre si oui ou non il allait l'aider. Shean la fixa un instant puis sourit et finit par répondre avec un haussement d'épaule qu'elle ne pouvait que deviner.


    - Tu peux voir ça comme ça, ouais.

    Là aussi il aurait pu lui donner quelques informations en plus mais bon. Elle allait vite comprendre, elle avait pas l'air bête comme fille.Il eut alors l'idée d'un petit jeu, quelque chose qui lui ressemblait davantage que le rôle de baby-sitter. Il fit glisser la main de la demoiselle sur son torse dans le but de lui prouver à quel point il était bien bâtit. Elle fut un peu surprise mais elle ne piqua pas une crise comme aurait pu le faire n'importe quelle nana. Elle resta même plutôt calme et ce fut à Shean d'être surpris. Il s'était pas spécialement attendu à ce qu'elle soit si calme et qu'elle se tienne aussi tranquille. C'était plutôt bien de sa part et Shean n'y était pas insensible. Elle lui signala alors qu'elle pouvait voir la beauté. Ou tout du moins la sentir. Il comprit mieux lorsque sa main libre parcourut son visage. Il n'appréciait pas spécialement mais la laisse faire quand-même. C'était pas tous les jours qu'une fille passait sa main partout su son visage pour essayer de déterminer si oui ou non il était beau gosse. Ça devait vraiment pas être génial d'être aveugle. Shean préférait même pas imaginer l'horreur si ça lui arrivait ! A la rigueur il préférait être sourd ou muet pour le coup.
    Lorsqu'elle eut terminé sa petite analyse, elle lui demanda de quelle couleur étaient ses cheveux et ses yeux. Le violeur hésita une seconde avant de répondre. Bah si ça lui faisait plaisir...


    - Je suis brun. Et mes yeux sont bleus... plutôt sombres.

    Brun ou châtain suivant la lumière, comme ses yeux d'ailleurs mais bon c'était pas important, on se fichait bien des détails ! Ça ne changeait pas grand chose à la situation, pas vrai ?
    Mais il devait bien avouer qu'elle lui plaisait cette fille. Pas dans le sens où il voulait se la faire ou bien qu'il avait des sentiments non rien à voir ! Mais elle était pas ennuyeuse et décevantes comme la plupart des pensionnaires féminines qu'il avait côtoyé. Sa compagnie était disons... supportable. Agréable même si on allait plus loin ! Mais comptez pas sur lui pour lui dire ! Fallait pas pousser non plus. Shean la relâcha et ferma sa chemise sans trop savoir quoi dire maintenant. Est-ce qu'il devait se montrer gentil ou continuer d'être un peu froid, histoire d'imposer le respect ? Stupide comme question.
    Il soupira et regarda un peu ailleurs avant de lancer :


    - Bon alors je vais te dire ce que tu peux attendre de moi. Primo, si un pensionnaire ou un surveillant te fait trop de misère tu me le dit immédiatement et je mettrai les choses au point avec lui. Autrement dit je lui casse sa gueule. Secondo, si tu peux plus supporter la bouffe du réfectoire tu peux venir manger avec moi en cuisine une fois pas semaine. Pas plus sinon tu vas attirer la jalousie de certains. Tertio, si tu n'as pas assez de vêtements, si tu as envie de clopes ou d'un objet précis tu peux me demander, j'essayerai de te trouver ce qu'il faut.

    Généreux non ? Trop peut-être ? Bah... de toute façon fallait qu'il en prenne soin alors autant faire les choses bien. Il lui promettait pas la lune mais déjà, elle pouvait être satisfaite qu'il soit prêt à lui donner tout ça.
    Il y avait juste un truc qui le titillait. C'est vrai qu'en ce moment il violait de moins en moins et ça commençait à se remarquer. Pas bon du tout, mais alors pas du tout, pour sa réputation. Le problème c'est qu'il devait bien avouer que l'envie lui manquait de plus en plus depuis qu'il avait Bethany. Est-ce qu'il changeait enfin ? Il savait pas trop.
    Il regardait Vy en se triturant les neurones, la fixant tout en réfléchissant. Finalement il s'approcha un peu plus d'elle et posa une main sur sa joue, approchant son visage très près du sien, ses lèvres à seulement un centimètre des siennes.


    - J'ai un petit service à te demander. Si tu pouvais dire à ceux ou celles qui te poseraient des questions que je te force à coucher avec moi, ça m'arrangerait.

    Soudain, sa main qui était plutôt tendre se referma un peu plus vivement sur le menton de la demoiselle. Il ne réagissait pas comme ça par hasard. Il fallait qu'il soit certain que cette fille respecte cette règle.

    - Tâche d'être convaincante. Et je demande à ce que ça reste entre nous évidemment parce que si jamais quelqu'un apprend notre petit arrangement... je te casse en deux. C'est bien claire ?

    Pourquoi il faisait ça ? Pour entretenir sa réputation bien entendu. Il était le violeur d'Anguish... alors si jamais les pensionnaires se rendaient compte qu'il avait cessé toute activité et qu'ils s'imaginaient qu'ils n'avaient plus rien à craindre, ce serait désastreux. Tout le monde devait continuer de croire que rien n'avait changé. Que Shean Kurtis restait fidèle à lui-même et était toujours cet infâme pervers narcissique. C'était important pour lui, il n'était pas prêt à être vu autrement qu'ainsi. Il ne demandait pas à Vy de comprendre, juste d'obéir, rien de plus. Pas bien compliqué, si ?

_________________
Code by Holliday
Shean Kurtis
Violeur の Sadique
So sexy, hum ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vy Alvarez
Nouveau pensionnaire
Nouveau pensionnaire
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 25
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Mer 14 Mar - 13:05

Il faut reconnaître que vu les rumeurs qui circulaient à Anguish l'attitude de Shean était assez surprenante. Il se donnait un air supérieur, auquel il semblait vouloir accorder une valeur de méchant or il ne profitait effectivement pas de la situation. Elle avait connu un encadrement moins sympathique. Tant mieux pour elle, elle avait sur ce point certainement beaucoup de chance et pour l'instant elle savait l'apprécier même si elle restait méfiante, sait-on jamais. Mieux valait ne pas se réjouir trop vite. L'ambiance dans les dortoirs avaient été plus désagréable en tout cas que cette première rencontre avec son « protecteur ». Il faut reconnaître que sous ce titre, c'est ce qu'on était en droit d'attendre mais on sait aussi que les apparences sont souvent trompeuses. Elle croyait néanmoins à cette première impression qu'il dégageait. En tout cas, elle s'y laissait glisser. Dire qu'elle avait confiance en lui, c'était peut être un peu excessif mais elle avait bon espoir. Pour la durée de vie, mieux valait pour elle qu'elle n'y croit pas, du moins avant de se rendre sans doute à l'évidence plus tard. Autant qu'elle profite encore d'un léger répit. La réponse de Shean ne fut pas très claire à première vue, il n'empêche qu'elle semblait avoir bien compris : il allait l'aider. Elle sourit à cette idée, ça lui avait échappé. Elle ne pensait pas forcément à retenir ce genre de réaction pour la simple raison qu'elle oubliait parfois, surtout dans des contextes un peu compliqués, que les autres interprétaient beaucoup les mimiques et que ça pouvait parfois la desservir.

Puisqu'elle avait les mains sur lui, elle put deviner un peu de surprise, même un très léger malaise alors qu'elle touchait son visage. Ce n'était pas surprenant, ce n'était pas un exercice très facile à vivre. Ce n'était pas non plus totalement innocent de la part de Vy. Shean n'était pas le seul à vouloir tenter de conserver une certaine contenance. Vy jouait un peu avec ce sentiment de pitié qu'elle pouvait inspirer... en offrant sa faiblesse, elle amenait l'autre sur un terrain inconnu pour lui mais qu'elle maîtrisait parfaitement. Elle parvenait parfois à en ressortir un avantage. Néanmoins, elle manquait encore un peu d'agilité dans cette technique. Autrefois, c'était différent, elle savait qui était son adversaire, ses points forts, ses points faibles, ce qu'il aimait, ce qu'il attendait, ce qu'elle devait obtenir de lui. En bref, elle avait toutes les cartes en main. Aujourd'hui, elle devait d'abord se les constituer elle-même et ça impliquait une recherche qui pouvait entraîner quelques faux-pas. Ici, elle partait avec une épine dans le pied, Shean n'avait pas du tout envie de s'occuper d'elle or ce qu'elle devait souhaiter c'est qu'il prenne quand même ce rôle un minimum au sérieux. Elle avait besoin d'aide, sur ce point, il n'y avait aucun doute. Les sentiments qu'elle allait lui inspirer étaient donc très important. Il fallait qu'elle évite au maximum de l'irriter par exemple... il ne fallait pas non plus qu'il puisse se sentir menacé, même si ça pouvait paraître impossible à première vue... sauf tout de même dans sa beauté peut être, ce n'est pas ce qu'il lui avait rapidement fait comprendre? Il peut toujours y avoir une menace. Ce n'est pas un hasard si les puissants s'en prennent toujours aux faibles.

Pour l'instant, l'échange se passait bien et plus il progressait, plus Vy se sentait rassurée. Voilà en plus de ça que Shean lui détailla ce qu'il pouvait faire pour elle. Ses craintes s'envolèrent encore davantage. C'était beaucoup plus qu'elle ne l'espérait. Là, aucun doute, elle sentait qu'elle avait beaucoup de chance. Il semblait sincère et elle eut confiance cette fois en ses propositions. Du coup, elle sourit à nouveau, volontairement cette fois, presque trop rayonnante vu la situation mais peu importe, ça lui faisait tellement plaisir d'entendre tout ça, autant l'avouer.


- Merci beaucoup!

Elle avait rejoint ses mains et gardait le sourire. Puisqu'elle avait droit à ces privilèges, autant en profiter tout de suite non?

- Est-ce que je peux déjà demander quelque chose? J'ai perdu mes quelques affaires et ma canne surtout... pour me guider... dans la voiture, je crois, qui m'a emmenée ici. Est-ce qu'il y aurait un moyen de les récupérer? Ca m'aiderait beaucoup.

Shean s'approcha et elle se demanda si elle n'avait pas été un peu trop gourmande sur le coup. Il toucha son visage, elle sentait sa respiration, il était tout proche... Ses yeux s'affolèrent un peu mais elle n'eut aucun geste vif pour le fuir, gardant cette capacité de self-contrôle qu'elle avait déjà affichée tout à l'heure. Calme donc, elle attendit la suite avec quand même une légère appréhension. Avait-elle raison de rester méfiante? Shean parla et elle fut vite rassurée. Il la menaçait un peu sans doute mais tout en lui annonçant qu'il ne la toucherait pas, puisqu'il lui demandait de faire croire le contraire. A vrai dire, cette remarque confirma plutôt sa croyance première. Elle se trompait peut-être mais elle voyait Shean comme un faux dur qui se donnait simplement une image aux yeux des autres mais qui n'avait pas un fond méchant. Son geste se fit un peu plus violent, sans qu'elle ne s'affole, elle avait bien compris le message. C'est lui qui avait peur! Il avait peur des bruits qui couraient dans les couloirs sans doute, de l'image qu'on pouvait avoir de lui.

Calmement, elle confirma. Si elle en avait été capable, son regard aurait été franc et n'aurait pas cillé, lui montrant qu'elle était sincère, acceptant le marché. Au lieu de ça, seule sa voix étrangement assurée vu la proposition n'eut la capacité de le convaincre. Elle n'avait pas l'intention de le trahir, encore moins de se servir de cette information contre lui. C'était aussi dans son intérêt, elle l'avait très bien compris.


- C'est d'accord. Je dirais tout ce que tu voudras. Personne n'en doutera.

Qu'il se rassure donc, elle savait très bien jouer ce genre de petit jeu. Elle serait très crédible tant qu'il l'aidait en échange. Elle ne le questionna pas sur sa motivation. Encore une fois, elle ne voulait pas le provoquer... vu les inquiétudes qu'il pouvait avoir pour son image, mieux valait éviter toute attaque personnelle. Elle n'allait pas lui dire non plus qu'elle le trouvait gentil finalement... il n'empêche que malgré cette attitude menaçante, elle en appréciait le résultat. Il lui apportait de l'aide sans rien lui demander en retour que de propager des rumeurs sur son compte, elle s'en sortait plutôt bien non? En réalité, elle lui était très reconnaissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shean Kurtis
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 3057
Age : 27
Avatar : : Gaspard Ulliel
Crainte : Qu'elle me quitte...
Humeur : Amoureux
Date d'inscription : 13/10/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Viols, meurtres, drogue, cigarettes, perversité... la liste est longue !!
Affinités:

MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   Dim 18 Mar - 18:06

  • Oui c'est vrai, Shean était un type qui aimait bien se faire passer pour le gros méchant. Il l'était un peu d'un certain coté parce que tous ces viols et ces maltraitances sur des filles innocentes il les avait bel et bien faits. Il avait déjà tué plusieurs fois aussi... dont un gamin de 3 ans. Une balle dans la tête sous les yeux de sa mère. C'est moche ? Bien sûr que ça l'est... et même s'il savait faire preuve de gentillesse et même d'une certaine tendresse parfois, Shean restait une ordure. On efface pas le passé et on ne l'oublie pas non plus contrairement aux idées reçues. Et est-ce que ça lui plaisait d'être vu comme un sale pervers et un dangereux criminel ? Oui. La réponse est oui. Dans cet endroit il faut inspirer la crainte sinon on se retrouve à devenir victime... et on crève. Et malgré quelques accidents de parcours, notre homme avait su garder une réputation qui lui avait permis d'imposer le respect et de ne pas avoir d'ennuis. Les pensionnaires, et même quelques surveillants, préféraient l'éviter et obéir plutôt que d'avoir affaire à lui. Surtout les filles en fin de compte... bien que quelques unes lui proposaient volontairement de coucher avec lui en échange de cigarette, de drogues, de vêtements ou autre. C'était comme ça le commerce à Anguish, on a rien sans rien. D'autres ne pouvaient s'empêcher de craquer pour lui. Il représentait le petit voyou, l'enfoiré et le violeur sans foi ni loi, beau gosse de surcroit qui faisait peur à tout le monde. Ça plaie à certaines et il le savait. Sinon pourquoi aurait-il fait balancer le cœur de Léonie, Arella sa sœur, Diva, Bethany et même... Keira. Parmi elles, il en avait fait souffrir plus d'une et pourtant elles avaient continué à éprouver des sentiments pour lui durant un période. Léonie avait préféré se suicider après avoir appris qu'il couchait avec sa sœur en se jetant dans les griffes de Keiji. Diva, après qu'il l'ai obligé à "avorter" du bébé qu'elle portait s'était réfugié dans les bras de cette mauviette de Darren, Arella, même pour les même raisons avaient continué à l'aimer jusqu'à ce qu'il la laisse tomber pour Bethany. Et Keira ? Ah... ça... c'était encore une toute autre histoire. La seule fille qu'il n'ai jamais eu envie de violer, celle qu'il désirait pourtant avec une ferveur étrange depuis toujours mais qu'il n'avait jamais pu réellement avoir. Leur relation était un véritable ascenseur. Je t'aime, je t'aime pas, je t'aime, je t'aime pas... Finalement elle préférait son asiatique de malheur. Peu importe...

    Shean avait besoin qu'on le craigne pour qu'on le laisse tranquille. S'il devenait un type parmi d'autres il allait se faire marcher dessus et ça il ne le supportait pas. Il avait supporté cela pendant trop longtemps... Pourquoi croyez-vous qu'il en veuille autant aux femmes et ait se besoin d'être toujours craint et admiré en même temps ? Tout simplement parce qu'il avait manqué de tout cela pendant 17 ans. 17 ans durant lesquelles sa mère lui avait mentit et l'avait méprisé et ignoré. Ça n'excusait peut-être pas tout mais ça expliquait beaucoup de choses. Tous ceux qui étaient ici avaient leur raison d'agir de telle ou telle manière. Ce n'était pas toujours un choix. Ça l'était rarement d'ailleurs.
    Bref. Il avait besoin que Vy raconte des histoires sur leur relation. Pour beaucoup ils ne poserait pas de question, pour eux ce serait une évidence qu'il forçait cette fille à coucher avec lui, parce c'est ce qu'il faisait toujours en général. Mais ces temps-ci il y avait beaucoup de chose qui changeaient. Il avait besoin... de réfléchir. Il fut rassuré de ne pas avoir à insister et de toute façon, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle refuse. Elle n'avait rien à perdre mais tout à y gagner dans ce marché.

    La preuve était qu'elle lui avait rapidement demandé un petit service. La plupart de ses affaires étaient resté dans la voiture qu'il l'avait amené jusqu'aux portes d'Anguish, dont la canne qui lui servait de repère. Malheureux.
    Comme elle paraissait sincère et que Shean sentait qu'il pouvait lui faire confiance, il soupira puis la lâcha et hocha la tête.


    - Bien. J'essayerai de te retrouver tes affaires et ta canne.

    Est-ce qu'il n'avait pas un peu envie de la violer cette fille ? Question stupide. Bien sûr que si. Si ce n'était pas si embrouillé dans sa tête et dans son cœur il n'aurait pas hésité une seconde. Ça se bousculait à l'intérieur de lui et il y avait souvent de la colère contre lui-même. Il supportait mal cette situation... comme si il pensait ne plus être capable de violer et de faiblir de jour en jour. Lui ne plus violer et ne plus faire de mal aux femmes ? Difficile à croire... ça ne lui plaisait qu'à moitié. S'il n'y avait pas Bethany... et tout le reste...
    Shean fixait Vy en silence et plus il la regardait plus il hésitait. Vous connaissez ces deux petites voix qui chuchote à l'oreille ? Lange et le Diable ? Et bien c'était exactement cela. Mais qui écouter ?
    Shean se leva violemment et fit quelques pas vers la sortie sans pour autant l'atteindre. Il s'arrêta avant, les poings serrés, la mâchoire serrée. Et dire que c'était ici même que Bethany et lui s'étaient avoué leurs sentiments... ici qu'il avait laissé une partie de lui en quelque sorte. La plus mauvaise sans doute.
    Le silence devait peser lourd pour la jeune femme car Shean était immobile et semblait toujours se torturer l'esprit.

    Puis, soudain, il tourna les talons et se dirigea de nouveau d'un pas vif vers la demoiselle. Sans prévenir, il l'allongea sur le canapé et s'imposa au dessus d'elle, agrippant sa gorge pour emprisonner ses lèvres fermement dans les siennes, sa main libre se glissa le long de la cuisse de la jeune femme, son corps se pressa contre le sien. Qu'avait-il bien pu se passer dans sa tête, hein ? Est-ce qu'il voulait vraiment la violer ? Apparemment.
    L'idée de se laisser manipuler par ses sentiments semblait de nouveau l'enrager et lui faire peur. Il voulait se prouver qu'il pouvait encore le faire, qu'il restait un salopard et rien d'autre. Il n'en avait pas fini avec sa vengeance... mais est-ce qu'il était sûr de ce qu'il était en train de faire ? Shean ? Shean t'es en train de faire une connerie ! Comme d'habitude...

_________________
Code by Holliday
Shean Kurtis
Violeur の Sadique
So sexy, hum ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Veni Vedi VY [Mlle Alvarez]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mlle Bergamote ) 1er Cours de Potions
» Vuelta Asturias Julio Alvarez Mendo (2.1)
» veni vidi vici ? Private
» veni, vidi, vici - olivia
» Alvarez vs Bute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: