AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]   Lun 27 Fév - 5:42

Sasha se réveilla en sursaut et se demanda pendant un long moment où elle se trouvait. Avec de grands yeux de biche étonnés, elle regardait autour d'elle en tentant de remettre les rouages de son cerveau correctement en marche. Lentement, elle repoussa une vieille couverture qui lui avait légèrement irrité la peau durant la nuit et s'assied sur le bord du vieux canapé où elle s'était endormie. Elle passa une main dans ses longs cheveux blonds en bataille et tenta de se persuader que tout ceci n'était qu'un grotesque cauchemar. Elle allait fermer les yeux et lorsqu'elle les rouvrirait, elle se trouverait dans sa jolie chambre propre et rangée aux teintes claires et rassurantes. Elle s'y risqua et évidemment, fut manifestement déçue. Non tout ceci était bel et bien réel.
Elle frissonna et tendit le bras vers la robe blanche qu'elle avait enlevé pour dormir. Elle aurait été bête de la froisser, non ? Et puis elle avait pu s'enfermer en toute intimité, ce qui ne l'avait pas empêché de se ronger les sangs avant de réussir à s'endormir. En fait, elle ne s'était toujours pas remise de cette... "aventure" avec Ezequiel. Elle avait tout simplement du mal à réaliser qu'il ai pu aller jusque là. Si elle lui en voulait ?

Sasha se redressa pour enfiler sa robe et se dirigea vers un vieux miroir fendu. Elle fixa son reflet d'un air grave, comme si celui-ci pouvait répondre à ses questions et apaiser ses peurs. Mais elle ne voyait rien d'autre que le reflet de ses propres souffrances. Des larmes lui montèrent aux yeux et soudain, elle se pencha pour ramasser une de ses si jolies chaussures et la lança rageusement contre le miroir qui explosa. Elle regretta presque aussitôt son geste de fureur et s'accroupit pour ramasser le plus gros des morceaux. Et évidemment... elle trouva le moyen de se couper. Elle apporta son doigt blessé à sa bouche en grimaçant mais ce n'était pas vraiment efficace. La jeune fille s'empressa alors d'embarquer ses chaussures dans une main et de trotter jusqu'à la salle d'eau. Elle plongea alors le plus vite possible son doigt sous l'eau froide d'un robinet. C'était un accident parmi d'autres mais il fallait bien avouer qu'elle avait agit de manière stupide. La blondinette, le doigt toujours entre ses lèvres, se tourna vers les douches. Ce ne serait pas une mauvaise idée de faire une rapide toilette tant qu'elle y était. Et, miracle, il restait du savon et quelques serviettes. Elle hésita donc à peine avant de se glisser sous la douche. L'eau était affreusement tiède, presque froide en fait. Elle se dépêcha donc de se laver le corps et les cheveux avant de sortir en claquant des dents. Elle enroula la serviette autour de son corps et en attrapa une autre pour se sécher les cheveux. Ça faisait du bien d'être propre !

Une fois assez sèche, elle enfila ses bas et sa robe, juste à temps avant de voir la porte s'ouvrir. Elle leva le nez et son cœur rata un battement. C'était lui. Ezequiel. Elle qui ne voulait plus jamais le revoir ! Comment était-elle sensé réagir ? La gorge nouée, elle fit un ou deux pas en arrière et pointa l'homme du doigt :


- Ne fais pas un pas de plus ! Sors d'ici !

Bien sur qu'elle lui en voulait. Beaucoup plus qu'elle ne le montrait vraiment. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle se retrouve totalement seule dans ce genre de situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezequiel F. McMortensen
l-Bourreau & Surveillant-l
l-Bourreau & Surveillant-l
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 23
Avatar : : David Tennant (c) Psykokwak
Crainte : Papa ... S'il te plait, pose ce briquet ...
Date d'inscription : 10/12/2011

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour avoir aimé à sa façon.
Affinités:

MessageSujet: Re: Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]   Sam 3 Mar - 3:32

Le matin, on les réveillait brutalement. Presque toujours. Et généralement, personne ne râlait. Il ne valait mieux pas. Même les surveillants avaient du mal. Ils se levaient avant les autres. Se couchaient en derniers selon les jours. Toutes leurs journées passaient à la surveillance de grands adolescents détraqués. En somme, aux heures du levé, il était fort préférable d'obéir aux bourreaux qui n'aimaient guère faire d'effort comportementaux. Ezequiel était de ceux qui avaient droit à leur matinée de libre. Généralement, siestes en grandes pompes mais les hurlements, les coups de portes et de feu sonnaient l'heure du réveil pour tout le monde. Ezequiel ne dérogeait pas à la règle. Il avait tout de même râlé jusqu'au bout pour marquer son mécontentent. Dans les règles de l'art. Et pour changer de registre, on l'avait insulté. Il avait répondu. Au final, les autres surveillants le virèrent à grands coup d'injures des dortoirs. Va faire un tour pour compter les gamins manquants, qu'on lui disait. Il manquait toujours des gosses. Parfois, il y en avait un ou deux qui rendaient l'âme durant la nuit. Si les corps n'étaient pas évacués dans les minutes mêmes, une vilaine odeur de putréfaction envahissait les dortoirs et rendait l'air irrespirable.

Sur Anguish, la bizarrerie commence quand la journée se passe normalement. Les vérifications s'étaient passées sans encombres. Rien. Nada. Et mieux encore, il n'y avait rien à redire sur les dortoirs. Propre, nickel. Et ça cachait quelque chose. D'amusant. En ouvrant la porte des salles d'eaux, son regard s'était planté sur une chevelure trempée mais néanmoins brillante d'or. La gamine s'était mise en robe et ça avait le don d'amuser le surveillant qui reconnu Sasha lorsque cette dernière releva son petit nez de Norvégienne vers lui. Réaction immédiate. Comique aussi. Sans se retourner, Ezequiel ferma la porte dans son dos et ferma le verrou. Avec un peu d'imagination, on aurait pu le voir sourire.

Tu me donnes des ordres, maintenant ? Depuis quand ? Hein ? Il s'approcha lentement, continuant inlassablement à poser des questions du même calibre. Qu'elle était mignonne. Cette belle garce !

Il s'approcha. Encore et encore. Et ... Distance raisonnable, sa main tendue, son poignet à elle passa dans sa main à lui. Il savait ce qu'il faisait. Gestes rapides. Précis. Il s'était jeté sur elle avec une rapidité fulgurante. Viens là, Sasha. Viens voir tonton Ezequiel ! Toujours, entre ses doigts, elle se débattait. Parce qu'elle ne pouvait faire que ça. Hurler aussi. Le ralentir sans pour autant l'arrêter. Mais le jeu n'était pas amusant. Parce qu'il ne jouait pas. Parce qu'il voulait ... S'expliquer. Le sol était froid. Des flaques à certains endroits. Les cheveux mouillés de Sasha lui fouettait le visage. Une vieille odeur de chien humide. Dans cette pugilat inutile, Ezequiel lançait des ordres en l'air, sans signification précise. Reste là. Ne bouge pas. Laisse-moi faire. Sale petite pute. Le but était de la mettre à terre. De l'allonger et de la plaquer au sol, l'immobiliser. Et tant qu'à faire, le faire bien. Il se baissa d'un coup et son bras passa derrière ses genoux. D'un violent coup, il tira pour que sa tête aille dire bonjour au carrelage.

Restes tranquille ! Je vais rien te faire ... Je veux juste parler. Allez, laisse-toi faire, bon sang !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]   Sam 3 Mar - 19:28

Il avait eu ce qu'il voulait n'est-ce pas ? Alors pourquoi il ne la laissait pas tranquille ? Pourquoi est-ce qu'il ne sortait pas de cette pièce ? Sasha ne voulait plus entendre parler de lui. Elle lui avait confiance, elle avait tenté de le dissuader mais il n'avait rien voulu entendre. Il était comme tous les autres... complètement malade. Elle aurait du l'éviter depuis le départ au lieu de se montrer aussi naïve et stupide ! Par ailleurs il ne semblait pas apprécier le fait qu'elle lui ordonne de sortir. Sasha pinça les lèvres et et passa ses mains sur son visage en se disant que ce n'allait pas être simple de se débarrasser de lui.Elle commença à reculer alors qu'il s'avançait vers elle. Tandis que les larmes lui montaient aux yeux, Sasha se persuada qu'il fallait garder son sang-froid et réfléchir, rester calme surtout. Elle regardait autour d'elle, comme pour trouver une solution miracle. Une solution qui ne l'oblige pas à utiliser la violence.
Ezequiel avançait encore et plus il progressait, plus le cœur de Sasha s'emballait. Et avant même qu'elle n'ait pu comprendre ce qui se passait, il se jeta sur elle et parvint à lui agripper le poignet. Aussitôt elle prit peur et commença à se débattre aussi violemment qu'elle le pouvait. Elle hurla bien sûr, en espérant en vain que quelqu'un puisse lui venir en aide. Mais le surveillant avait verrouillé la porte et personne n'allait se risquer à venir ici.
Ezequiel avait bien trop de force pour elle, déjà qu'elle n'était pas réputé pour sa solidité... elle n'avait que très peu de chance de lui résister. Surtout qu'à force de se jeter dans tous les sens, elle gâchait son énergie. Raison pour laquelle il finit par venir à bout de la demoiselle en l'envoyant tout droit s'étaler sur le sol la tête la première.

La tête de la jeune russe frappa violemment le carrelage en effet, ce qui l’assomma et lui fit voir trente six chandelles. Elle grimaçait et gémissait tandis que le surveillant lui expliquait qu'il voulait simplement lui parler. Les larmes avaient finalement coulé abondamment sur les joues rougie de la blondinette qui répondit par un pitoyable petit coup de poing sur l'épaule de l'homme.


- Je me fiche de ce que tu as à dire, va t-en je ne veux plus jamais te voir ! Tu as... tu es dégoutant !

Voilà tout ce qu'elle trouvait à dire. Elle ne voulait vraiment plus entendre parler de lui et peu importe ce qu'il avait à dire. Ça ne changerait jamais ce qu'il avait osé faire. Il avait trahit sa confiance et avait abusé d'elle. Si jamais Dimitri l'apprenait ce serait une catastrophe ! Depuis elle dormait mal, faisait des cauchemars et se sentait mal dans sa peau. Pourquoi est-ce qu'il avait ça ?! Pourquoi ?
Elle donna encore deux trois coups pour la forme qui n'avaient pas plus d'effet qu'un pet de mouche. Mais il lui restait encore quelque chose. Une arme. Elle n'aimait pas s'en servir c'est sûr mais elle n'hésiterait plus s'il ne la lâchait pas. Le couteau attendait, coincé contre sa cuisse comme d'habitude. S'il allait trop loin... elle n'avait qu'un geste à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezequiel F. McMortensen
l-Bourreau & Surveillant-l
l-Bourreau & Surveillant-l
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 23
Avatar : : David Tennant (c) Psykokwak
Crainte : Papa ... S'il te plait, pose ce briquet ...
Date d'inscription : 10/12/2011

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour avoir aimé à sa façon.
Affinités:

MessageSujet: Re: Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]   Ven 9 Mar - 18:28

C'était charmant comme tout. Cette gamine était charmante. Mais la dernière fois ... On ne laissait pas les choses ainsi. Ca flotte et ça s'oublie. Moi, je ne t'oublies pas, Sasha. Tu vois que ton Ezequiel pense à toi. Il s'était penché pour la maintenir à terre mais son pied glissa et finalement, c'est tout son corps qui s'affaissa sur la petite qui continuait à se débattre comme une damnée. Il n'y avait plus rien à faire. Plus rien. Tu es à moi. Tu l'as toujours été, ma grande. Inutile protestation, il l'a tenait fermement. Cette position lui rappelait de vagues et vieux souvenirs, il avait son bassin entre les genoux. Il s'était installé sur ses hanche et d'un étau de sa main, lui agrippait son menton de petit ange. Un léger duvet. Son visage se secouait, disait non et son agitation croissait son plaisir à lui. Il lui emprunta un rapide baiser et glissa ses lèvre jusqu'à son oreille. Menteuse, sale menteuse. Tu as adoré. Leur profils respectifs calés l'un contre l'autre, il appliqua une pression monstrueuse contre sa hanche et releva son buste avec le sien, sans s'en séparer. Il la maintenait d'une puissante étreinte. Sa main plaquée contre sa nuque.

Je t'en supplie, calmes-toi. Calmes-toi. S'il te plait ... Je vais rien te faire. Je veux par... Je veux juste rester avec toi, ok ? Regarde, je te lâche. Regarde. Et cela disant, il se détendit. Desserra son emprise et glissa en arrière. Doucement. Sans geste brusque.

Il ne savait pas s'il voulait s'attirer sa sympathie. S'il voulait la renverser comme l'autre fois. Il ne savait pas ce qu'il voulait en faire. Mais il ne voulait pas qu'elle s'en aille. Il avait besoin de sa présence. Il s'était crée un besoin étrange. Qu'il n'avait pas eu avant d'entrer dans la pièce. Sourire pincé. Gêné. Il se sentait à l'aise. Il voulait qu'elle soit à l'aise. Il la laissa se relever. Faire ce qu'elle voulait. Tourner. Se demander comment sortir de là. Et il noterait sa réactivité. Comme une étude. L'étude d'un animal en cage. Il recula un peu plus vers la porte. En Cerbère. Plia ses jambes et posa ses coudes sur ses genoux pour y rejoindre ses mains. Vieux raclement de gorge, le silence pesait lourd.

Ezequiel, pour penser à autre chose qu'à l'angelot planté au milieu de la pièce, se mit à observer l'environnement. Les vapeurs qui disparaissaient, les flaques d'eaux froides sur le carrelage, les multiples douche. Les lavabos. Sasha. Sa robe légère, ses coutures mouillées. Ses bras duveteux où perlaient encore deux gouttes. Son doigt couvert de sang séché. Son sourcils s'arqua et son visage s’assombrit. Il se balança en avant pour se relever et tendit une main bienveillante vers elle. Un visage ouvert à la compassion. Ma pauvre enfant ... Pauvre enfant.

Comment tu t'es fais ça ? Quelqu'un a voulu te faire du mal ?

Colère montante, il se rapprocha d'elle et avec une violence certaine, attrapa sa main pour observer la petite plaie qui cicatrisait déjà. Ezequiel s'était accroupi à son niveau et resserra ses doigts sur sa main à elle. Nettoyer avec de l'eau ne lui disait rien, il passa son doigt mutilé dans sa bouche et termina par un baiser consolateur. Il sentirait son visage rougir, monter dans des températures plus élevées. Il adore ça.

Dis-moi. Je veux savoir qui t'as fait ça. Je te jure que je te ferais rien mais dis-moi juste comment tu t'es fais ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]   Sam 10 Mar - 16:24

Ezequiel n'était peut-être pas une armoire à glace bourré de muscles, mais il était bien assez costaud et assez lourd pour immobiliser facilement la jolie blonde. La seule véritable force physique de la demoiselle résidait entière dans ses jambes et ses chevilles, grâce à la danse. Elle pouvait courir et bondir comme un gazelle mais elle était bien loin de faire le poids lorsqu'il s'agissait de manier quelque chose de lourd ou de frapper quelqu'un. Non, Sasha n'avait quasiment aucune force dans les bras et c'était bien là le problème. Malgré ses efforts, elle était incapable de repousser l'homme qui s'était effondré sur elle et la maintenait de tout son poids sur le sol. Oui... à elle aussi ça lui rappelait vaguement quelques chose et pour tout dire, elle paniquait encore davantage en y repensant. Et rien ne s'arrangea alors qu'il lui vola un baiser. Sasha protesta et redoubla d'efforts. Ah ce qu'elle pouvait haïr ce corps fragile et si inutile parfois ! Elle ne connaissait que trop bien ce sentiment. Lorsqu'elle parfaite se balader en famille le dimanche avec ses frères, ceux-ci bondissait, grimpaient aux arbres, faisaient des bataille de boule de neige et faisait de l'équilibre sur les murets du parcs. Sasha, trop petite et trop jeune, jalousait ses frère dans ces moments là et haïssait ces petites jambes encore trop fragiles qui l'empêchaient de les suivre. Les baisers et les mots de réconfort de sa tendre mère n'y faisaient rien. En grandissant, et grâce à la danse, elle avait pu, plus tard, rejoindre ses frères dans cette course folle. Mais pourrait-elle un jour se défendre contre des hommes tels qu'Ezequiel ? Elle en doutait fort.
Il la redressa, la maintenant toujours fortement dans une étreinte pour la convaincre de se calmer. Pour lui prouver sa bonne foie, il desserra enfin son emprise et se recula. Sasha fit de même, reculant jusqu'à se recroqueviller contre le mur, le cœur toujours battant, gardant un œil sur le surveillant. Que voulait-il ? Simplement rester avec elle ? Sasha ne comprenait pas et doutait de ses paroles. Elle essuya les larmes sur ses joues et entreprit de reprendre son souffle. Elle avait si chaud qu'elle avait l’impression d'avoir de la fièvre.

Elle finit par se relever doucement, histoire de ne pas rester acculée contre le mur comme un animal piéger. Il fallait se donner les moyens de bouger et de réagir en cas de deuxième attaque. Voilà comment elle se sentait... comme un animal traqué. Ezequiel observait les alentours. Puis il l'observa elle, un instant, avant que quelque chose ne semble le perturber. Il se releva et Sasha fit un pas en arrière, le cœur bondissant. Elle ouvrit la bouche pour essayer de lui dire de rester où il était, de ne pas bouger, de ne pas l'approcher. Mais rien ne sortit.
Il s'inquiétait apparemment de la coupure de son doigt, il voulait savoir qui lui avait ça. Et étrangement, ça semblait vraiment le perturber, le mettre presque en colère à l'idée qu'on ait pu lui faire du mal. Est-ce qu'elle était touchée ? Bizarrement pas vraiment. Peut-être que s'il n'avait pas encore essayé de l'embrasser... peut-être que s'il n'avait pas fait cette chose horrible dans la voiture... peut-être.
De nouveau il était sur elle sans qu'elle n'ait le temps de réagir. Il lui attrapa la main d'un geste brusque qui lui tira une grimace et un gémissement. Il passa le doigt blessé dans sa bouche, déposa un baiser sur la plaie. Presque tremblante, la blondinette n'osait pas bouger. Surtout ne pas le mettre en colère... ne pas le tenter. Il voulait savoir qui avait fait ça.
La jolie russe hésita, se remémorant la scène un peu plus tôt dans cette vieille salle quasiment vide. Le miroir...
Elle inspira puis se décida à répondre d'une voix peu assurée :


- Et bien si tu veux vraiment le savoir... c'est toi. C'est à cause de toi !

Était-elle folle de dire une chose pareille ? Pourtant c'est en effet ce qu'elle ressentait, et elle avait envie de lui dire ce qui lui pesait sur le cœur depuis la dernière fois. Il fallait que ça sorte, qu'il l'entende une fois pour toute en espérant que cela n'ait pas de grave conséquence. Il hésita puis se lança, les larmes aux yeux :

- Tu n'avais pas le droit de faire ce que tu as fait la dernière fois ! Et tu te fiche complètement de savoir ce que j'ai pu ressentir ? Tu m'a brisée, humiliée, salie ! J'étais en colère, parce que quand je me regarde dans un miroir j'ai honte et je voudrais être laide pour que tu n'ai jamais posé les yeux sur moi ! Pour que tu n'ai jamais eu envie de me toucher ! Alors j'ai brisé ce miroir parce qu'il me renvoyait une image que je n'aimais pas, celle d'une fille violée et trahit ! Et je me suis coupée en ramassant les morceaux... et tout ça c'est de ta faute Ezequiel tu entends ?! Ta faute !

CLAC. La gifle était partie toute seule.
Tout ça pour une petite coupure ? Non c'était bien pire encore, mais le surveillant n'arriverait sans doute jamais à comprendre. Sasha avait voulut éviter de le mettre en colère et bien pour le coup c'était sans doute raté. Elle s'arracha à lui, reculant encore, et glissa sa main sous sa robe pour en sortir le couteau et menacer Ezequiel. La demoiselle était à bout, à fleur de peau. Mieux valait qu'il n'approche pas et qu'il s'éloigne de la porte. Elle voulait sortir, fuir et ne plus jamais le revoir. S'il commettait l'erreur de l'approcher encore elle le tuerait. Oui elle le tuerait...
En était-elle seulement capable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vengeance plutôt piquante [Zeki <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?
» Vous pouvez pas me taper, j’ai des lunettes. || SKYLER
» Black caniche (plutôt Labrit x griffon) 7 mois (13) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: