AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ca faisait longtemps! [Keira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Ca faisait longtemps! [Keira]   Mer 26 Oct - 20:18

HJ : Le "tu m'as manqué" ça faisait un peu trop pour Keiji en titre, mais je le pense!^^

Mais que pouvait bien faire Keiji depuis quelques jours? De toute évidence, il manquait à l'appel. Il n'avait ni blessé, ni tué, personne n'avait à se plaindre de lui, personne n'avait rien à raconté! Un grand miracle l'avait changé du tout au tout? Ou bien est-ce qu'il avait été une seconde fois laissé à moitié mort quelque part? Rien de tout cela. C'est bête à dire mais il était tout simplement malade. Oh, pas le petit rhume d'hiver quand même je vous rassure, il était pas tombé si bas, non, la vraie bonne crève qui vous met tellement à plat que vous n'avez même pas la force de vous lever. Un virus? Une infection? Et oui, il avait connu plus glorieux, m'enfin ça arrive à tout le monde, il était assez épargné de ce côté là d'habitude mais on ne peut pas faire exception éternellement. Ses dernières blessures l'avaient peut être fragilisé un peu, même je ne suis pas sur qu'il y ait un rapport dans ce genre d'histoire. Peu importe. Malgré une fièvre intense et tout le reste, il n'était pas allé à l'infirmerie et était encore moins en mesure de faire un diagnostic quelconque, en conclusion, il n'y avait qu'à attendre que ça passe. Quoi, il pouvait bien prendre un peu de repos de temps en temps non? Pour cet isolement réparateur, Keiji avait opté pour la secret room. Garde à ceux qui osaient passer par là pour autant, Keiji était d'humeur très grincheuse et tout aussi à plat qu'il soit, il parvenait sans mal à virer viruleusement les rares visiteurs qui avaient osé dépassé le cap de l'ouverture de la porte. Personne ne pouvait se vanter de l'avoir vu pale, affalé et amorphe même pas les caméras de surveillance puisqu'il n'y en avait justement pas dans cette salle, quel hasard! Enfin, il n'était pas resté enfermé tout le temps non plus, il s'était surtout contenté d'allez-retour entre ici, la salle de bain, la cuisine et une petite ballade histoire juste de s'aérer les neurones et de se dégourdir les jambes. Une bonne réduction de ses activités malgré tout, ça marque! Keiji était du genre à agir, pas à paraisser, le but c'était de guérir et en vitesse. Pas de laisser-aller non plus donc, Keiji était toujours habillé et coiffé correctement, prêt à gérer toute intrusion dans son nouvel espace vital. Faut pas rêver non plus!

On aurait pu imaginer qu'il s'ennuyait, d'autant plus qu'après le pire, ça allait un peu mieux maintenant mais il gérait tout de même relativement bien la situation. Faut dire qu'il n'avait pas de raison d'être malheureux, il n'était en manque de rien en ce moment. Ou presque. Mais de l'attention à son égard, il en était sevré, pas besoin, pas de manque donc. Quand à ce qui se passait à Anguish, il ne ratait pas grand chose non plus, il prennait donc simplement son mal en patience. D'ailleurs, il ne comptait pas s'éterniser. Tout ça allait se transformer très vite en une histoire ancienne, oui, c'était presque terminé. Cela dit, Keiji n'avait pas profité de son séjour pour s'instruire. Certes il y avait beaucoup de lectures dans cette pièce, ce qui aurait pu l'occuper longuement, néanmoins il n'était pas un maître dans le domaine et résultat, n'y avait prêté aucune attention. Non, c'est dans le silence et l'inaction qu'il se trouvait renfermé pour une fois. Oh, c'est pas qu'il ne serait pas capable d'une petite extravagance en réalité mais il n'était pas réellement tenté. Se réveillant après un petit somme, Keiji se leva pour ouvrir la fenêtre, marcha un peu, passant la main dans ses cheveux pour les réajuster puis se réinstalla sur le canapé avant de sortir une cigarette. Vous pensiez pas qu'il avait changé ses bonnes habitudes non plus? Il continuerait même avec un cancer du poumon, l'inconscient! Quand il se releva, se fut pour balancer le mégot par la fenêtre qu'il referma. Le corps est capricieux, quand même. Il ne nous obéit pas, il peut même sacrément nous décevoir. Voilà peut être ce qui énervait le plus Keiji dans cette affaire, ne pas pouvoir compter sur les capacités de son propre corps mais ça allait s'arranger. Désormais assis, il se mit à jouer avec une boite d'allumettes, les faisant griller une à une... un peu stupide quand on sait à quel point il faut souvent se battre pour en trouver ici. Qu'importe. C'était pas très fatiguant et la vision des flammes le captivait assez pour lui vider la tête. Ce qui ne l'empêcha de rester attentif à son environnement, justement des pas approchaient. Néanmoins, après un premier avertissement, Keiji baissa sa garde en apercevant un visage plus que familier... il détourna alors son regard pour regarder l'allumette terminer de se noircir avant qu'elle ne lui brule les doigts. Il n'y avait qu'une personne pour qui il aurait pu faire une telle exception, c'était bien elle. Nouvelle allumette. Ca faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu. Ca ne se voyait pas mais il était content de la voir.


Dernière édition par Keiji Kitade le Mer 26 Oct - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Benett
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 2280
Age : 24
Avatar : : Kristin Kreuk
Date d'inscription : 14/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?:
Affinités:

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps! [Keira]   Mer 26 Oct - 21:02

HJ: Toi aussi tu ma beaucoup manqué ^^, heureuse de poster de nouveau avec toi

    Le froid avait envahit le pensionnat et la plupart des pensionnaires étaient couverts de la tete au pied de tout ce qu'ils pouvaient trouver. Ici il ne vallait mieux pas tomber malade car les médicaments ne sont pas en grande distribution comme autres part, non ici, même les dolipranes étaient des plus rares et il était donc facile de mourir d'un simple rhume, ce que l'infirmière avait pouvait se réduire à de l'alcool à brulée, très pratique pour les ouvertures profonde et cela rappelait au pensionnaire de ne pas se faire rattraper, et des files a recoudre surement pleins de bactéries. Keira était presque certaines que certains des pensionnaires retrouvés mort depuis quelques jours étaient victimes de crèves violentes et n'avaient pas supportés la fièvre alors qu'ils n'avaient rien pour la faire descendre. IL n'y avait qu'une seule folle pour ne jamais être couverte assez et c'était bien Keira, son corps c'était bien habitué à ses folies et elle ne tombait que très rarement malade par chance. Elle était d'ailleurs vêtu d'un jean, d'un débardeur et d'une simple chemise en tissus en guise de manteau, tous les pensionnaires levaient le soyeux en l'air en la voyant, pour sa part, ça la faisait juste sourire de voir comme ils pouvaient être fragile. En ce moment même, elle était coincé dans un des couloirs à cause d'une petite peste qui avait osé lui éternuer dessus, comme si la jalousie de ne pas la voir malade les rendaient obliger d'essayer par tout les moyens de remédier a cela et de lui donner leurs microbes, elle l'avait tout de suite écorché à la gorge et la regardait agoniser tout en lui faisant des recommandation qui bien sur ne servirait à rien puisqu'elle finirait pas mourir dans les quelques minutes à suivre. Voila ce qu'était devenu le quotidien de Keira, manger, dormir, tuer, lire, ne rien faire et même parfois se maquiller. Et oui il y a une avancé! Ne croyez pas que c'était une réelle envie et un nouveau besoin pour se rendre belle, bien loin de la, mais elle avait trouvé une certaine occupation le matin à s'embêter à coiffer ses longs cheveux bruns et a passer un trais de noir au dessus de ses cils, cela lui donnait un peu plus de caractère faut avouer et elle apprécier assez de ne plus avoir ce visage de "petit ange" qu'on lui donnait à première vu.

    Sa besogne terminé elle se dirigea vers le Secret room ayant entendu parler qu'un roncheux garçon si trouvait souvent. Elle savait bien sur de qui il s'agissait rien que par les murmures de peurs des pensionnaires qui passaient devant la porte, même malade Keiji leur faisait donc toujours aussi peur, une vraie légende celui-la. Elle ne l'avait pas vu depuis longtemps en fait, et cela pour la simple raison qu'elle voulais passer du temps seule et que lui ne semblait pas non plus avoir pressentie le besoin de la revoir. Mais il était temps désormais de lui rendre visite pour une fois qu'elle savait exactement ou il se trouvais et qu'elle se sentait l'envie de s'étaler sur le plus doux canapé du pensionnat. c'est ainsi que sans toquer elle ouvrit la porte du secret roof qu'elle refermit derrière elle avant de jeter enfin un coup d'oeil dans la salle, celle-ci n'était pas éclairé, alors que la nuit commençait à tomber, seule la lumière d'une allumette éclairer la salle, ou du moins le visage du jeune homme qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Son visage s'attendris et elle se rapprocha de la flamme jusqu'à poser deux doigts sur celle-ci et l'éteindre.


    "Oups, vraiment pas fait exprès"

    Elle sourie avant de s'avancer vers lui et de se retrouver au dessus de lui, les deux mains agrippant le canapé de chaque coté de la tete de Keiji, obligeant la sienne à être au dessus de lui. Même si la salle devenait de plus en plus sombre elle pouvait tout de même distinguer chacun des détails de son visage, et resta ainsi un instant avant de reprendre d'un ton amusé

    "Comme ca la grande menace d'Anguish est malade, comme c'est drôle"

    Keira n'avait pas pour l'habitude de se moquer et l'humour n'était pas son point fort mais elle n'avait pu résister à ces quelque remarques qu'elle trouvait d'ailleurs très amusantes. Le voir la rendait déjà de meilleur humeur qu'il soit malade ou non, tant qu'il ne lui éternuer pas au visage, il n'y avait aucun risque pour qu'elle sorte une quelconque arme de sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps! [Keira]   Mer 26 Oct - 23:28

HJ : Idem!^^

Keiji connaissait désormais sans aucun doute la faiblesse de tomber malade... mais il n'aurait pas celle d'y succomber. Après avoir résisté au pire ce serait franchement vexant. Cela dit, il faut avouer que les conditions de vie ici n'étaient pas propices à la longévité. Pour avoir survécu jusque là, il fallait indéniablement avoir une bonne santé! Mieux valait donc espérer pour Keiji que ce genre d'épisodes ne se reproduisent pas trop souvent mais entre nous, il n'était pas inquiet, un problème à la fois, pas vrai? Et puis, tout le monde doit bien traverser un moment de faiblesse de temps en temps, personne n'est infaillible aussi craint soit-il. Enfin, ce sera pas une bonne fièvre qui réussira à lui faire peur après avoir passé tous le reste, il s'en remettra. Pour survivre, fallait aussi apprendre à prendre soin de soi, Keira l'avait découvert de toute évidence... Après une période difficile, elle semblait aujourd'hui beaucoup plus rayonnante et effectivement elle était même coiffée et légèrement maquillée, voilà qui n'était pas désagréable à constater. Ca faisait sûrement quelques temps en réalité mais vu que leur dernière entrevue datait un peu, il réappréciait le changement. Peut être qu'il ne prenait pas assez de temps pour observer Keira, pour la voir évoluer mais il en détournait le plaisir de la découvrir un peu différente à chaque fois. Il n'avait aucune idée de la manière dont elle occupait ses journées dernièrement, il n'avait pas beaucoup entendu parler d'elle. Mais il suffisait d'un coup d'oeil pour savoir qu'elle se débrouillait, il n'avait pas forcément besoin de plus de détails à première vue, bien que certains l'intéresseraient peut être... Malheureusement, il commençait effectivement à faire sombre alors c'est pas dit que le jour où il se mettrait à mieux l'observer était arrivé! Tant pis. Keiji laissa quand même tomber ses allumettes pour relever son regard vers la jeune femme, reposant sa tête sur le fond du canapé. Quoi? Elle se moquait de lui en plus? Pour ça, elle réussit même à lui extorquer un sourire. On dirait que l'humeur se radoucit finalement. Je vous rassure le sourire était légèrement grinçant.

- Très drôle oui. Toi, t'as plutôt l'air en forme... ou c'est juste l'effet de comparaison?

Bah, il allait pas essayer de nier, pas vrai? Ce serait un peu ridicule, vu qu'il était encore un peu chaud bien qu'il ait plutôt froid, mais ça ne l'empêcherait pas de garder toute contenance devant la demoiselle. Il restait capable de l'accueillir et de tenir la conversation, en gardant les yeux ouverts bien sûr. Ce n'était sans doute pas une mauvaise chose que Keira se rappelle un peu à lui, en effet il avait eu un peu tendance à avoir le regard détourné ces derniers temps, pas de conséquences directes mais ça n'avait pas eu l'air franchement déplaisant. Cela dit, elle pouvait être rassuré, c'est pas aujourd'hui qu'il aurait pu convoler ailleurs. En parlant de filles, il y a quand même de la concurrence dans le manque de vêtements chauds non? J'en vois au moins une autre qui joue dans le très léger quel que soit le temps, parfois même plus léger encore... Trop de belles filles dans ce pensionnat, ça doit jouer sur les hormones, c'est sur.

- Par ici...

Keiji attrapa les hanches de la jeune femme pour l'attirer un peu plus vers lui. Bah, on admettra qu'il n'était pas contagieux surtout auprès d'une fille qui ne tombe jamais malade, pas vrai? Et par là même, elle l'aidera à se réchauffer... Pourrait-il lui reprocher d'avoir été si peu présente ces derniers temps? Elle n'en était sans doute pas plus responsable que lui. Qu'avait-il fait pour la dénicher dans les parage? Rien. Est-ce qu'il allait pour autant ravaler ses reproches? Apparemment. Décidément! Peut être qu'il était juste avare de mots ce soir ou alors elle était bien tombée, ça pourrait arriver après tout. C'était amusant tout de même. Il ne pensait pas forcément à elle tout le temps mais dès qu'elle apparaissait, elle trouvait sa place... s'imposant aussi dans ses occupations, piquant ses cigarettes ou maintenant éteignant ses allumettes, leur relation avait évolué. A croire qu'ils avaient vraiment trouvé un équilibre tous les deux... en se voyant moins? Aussi. Drôle de compromis. Voilà qui lui donnait presque envie de rire. Oui, elle avait changé, elle semblait plus sûre d'elle, plus féminine aussi c'est vrai. Alors, il pouvait la regarder maintenant? Profitons-en non? Un peu de compagnie, quand on est malade, c'est pas forcément si désagréable que ça finalement... autant rester sur le même ton dans ce cas.

- Alors... ça vaut le déplacement au moins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Benett
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 2280
Age : 24
Avatar : : Kristin Kreuk
Date d'inscription : 14/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?:
Affinités:

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps! [Keira]   Jeu 27 Oct - 14:27

Il était vrai que le couple ne s'était pas beaucoup vu ses temps-ci et Keira comme Keiji n'avaient pas de nouvelles de l'un et de l'autre. Ca n'avait aucune importance puisque, la, ensemble, ils étaient tous les deux bien et rien n'avait réellement changé. Comme toujours elle venait l'embêter, lui voler quelque chose, se mettre au dessus de lui, lui envoyer quelques critiques. Il savait très bien que ce n'était pas de vrai critiques et le pris tout comme elle au rire. elle le regarda un instant, passant sa main sur ses joues pales. Il avait l'air un peu fatiguer, plus qu'elle d'ailleurs ce qui était surprenant mais c'était normal puisqu'il était malade. Son visage était chaud, signe d'un peu de fièvre, c'était la première fois qu'il était en situation de faiblesse malgré qu'il ne valait mieux pas le chercher surtout qu'être malade rendait souvent les personnes de mauvaises humeurs.
Keira de son coté ne s'était rapproché de personne, elle était resté distante avec la plupart des pensionnaires et les seuls avec qui elle avait passé un temps avait été ses victimes, elle avait passé son temps seule. Sa dernière rencontre sans mort avait été celle avec Shean, le jeune violeur, qu'elle avait rencontré dans la salle d'eau et avec qui elle avait échangé une discussion sur les sentiments et ce que cela engendré. Ha ce Shean, elle avait été proche de lui par le passé, et le temps avait su effacer tous ses sentiments. Keiji avait réussi en fait, elle s'était totalement éloigné des deux jeunes hommes et ne les voyait maintenant plus que comme des pensionnaires normaux, avec un seul avantage, celui qu'elle ne les tue pas juste par plaisir. Non, elle se plaisait à discuter un peu avec eux, prendre un minimum de nouvelle, apprendre par exemple que Shean était tombé amoureux mais pariant qu'il ne tiendrait pas plus d'un mois avant d'en violer une nouvelle, c'était beau d'aimer mais cela ne fait pas tout, ca n'efface en rien ce que l'on est. Keira au moins avait accepté les défauts de Keiji, le fait qu'il aime torturé, jouet à des jeux dangereux, accepté même qu'il ai pu violer un homme rien que pour le détruire… Rien de sentimentale la dedans et Keira avait su faire la part des choses. Malgré ses folies elle était bien avec ce fou et ne sentait aucune peur en étant en sa compagnie.


"Je dirais juste l'effet de comparaison"

Elle sourie en se relevant un peu jusqu'à ce que Keiji la ramène directement proche de lui. A quelques centimètre de ses lèvres, sa main posé désormais sur son torse, l'autre tenant toujours un coin de canapé, elle le regarda dans un instant de silence, le souffle coupé pour profiter juste quelques secondes du moment. Remontant sa main, elle la passa sur les lèvres du jeune homme et sourie en se penchant de nouveau vers lui, laissant ses cheveux cacher leur deux visages, les isolants par la même occasion et leur donnant l'occasion de mieux entendre le souffle de l'un et de l'autre.

"Je serait folle d'embrasser une personne malade alors que je viens juste de donner une leçon à une qui avait simplement éternuer. As tu conscience que tu risque ta vie?"

Elle le regarda intensément avant de caché son visage dans le creu de son cou, lui embrassant la nuque par la meme occasion puis la joue avant de se retrouver une nouvelle fois devant ses lèvres. Son coeur s'était accélérer devant son désir soudain, rien de comparable au plaisir quelle avait de tuer…

"Totalement"

Elle attrapa le col de sa chemise et l'attira à elle afin de l'embrasser, le choix était fait. Elle se fichait donc d'être malade, au pire ils passeraient un peu plus de temps ensemble comme ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps! [Keira]   Lun 31 Oct - 22:19

Les détails? Comment elle allait vraiment? Non, effectivement, il préférait ne pas tout savoir. Il y a quelques semaines, il l'avait entraperçu quelques secondes sur un des écrans de vidéo, elle était en position forte et de toute évidence achevait sa victime. Elle avait disparue aussitôt et il n'avait pas cherché à en savoir davantage, l'image était suffisante pour lui montrer qu'elle allait bien, même si ce n'était pas quelque chose qui l'inquiétait vraiment habituellement. Oui, pour Keiji, si elle tuait c'est que tout allait bien. Pas très logique, on est d'accord, mais il ne réfléchissait pas davantage. Il avait longtemps désiré que Keira lui ressemble, ne lui laissant passer aucune faiblesse, il avait bien conscience aujourd'hui qu'elle était différente et que c'était même mieux comme ça, il n'empêche qu'il tenait à ce qu'elle soit suffisamment forte pour ne pas s'auto-détruire et sur ce point, elle ne semblait plus avoir de problème. Il n'en attendait pas plus de sa part. A quoi bon donc la voir plus souvent, pas vrai? Mieux valait qu'ils s'aèrent un peu pour mieux se retrouver ensuite, ça semblait fonctionner en plus. Oui, incroyable mais vrai. Ils semblaient vraiment ne plus avoir besoin de se déchirer en permanence.

- Vraiment? Dommage.

C'est pas parce que sans vraiment se concerter, ils avaient accepté leurs différences qu'ils ne continuaient pas à se lancer quelques pics de temps en temps, bien heureusement. Quand Keiji avait rencontré Keira pour la première fois, elle était en plein cauchemars... Bien qu'il n'ait pas toujours été très adroit, il l'avait poussée à sortir de ses souvenirs et de sa destruction pour agir et vivre. Normal donc qu'il garde le même discours aujourd'hui, non? Qu'elle s'éloigne des autres il y a quelques temps avait été indispensable pour une autre raison... pour qu'ils en soient là aujourd'hui tout simplement. Il n'aurait pas pu accepter de la partager et il n'avait pas changé d'avis sur ce point. Avouez qu'il devait toujours en être de même également pour Keira, non? Ce n'était pourtant pas la tentation qui pouvait manquer parfois... cela dit, il n'avait jamais eu l'intention de tenter avec qui que ce soit d'autre l'impossible qu'il avait réalisé avec Keira. Il avait pris un gros risque autrefois en désirant lui faire confiance, il ne le prendrait plus aujourd'hui. Mais avec Keira, le pas était franchi, plus de problème donc et il ne comptait pas y renoncer. Keira le compara à une personne qu'elle avait croisée un peu plus tôt et qui lui avait apparemment éternué dessus. Il n'était pas réellement vexé de la comparaison mais il en prit l'air, dans un rire méprisant et distant.

- Je ne suis pas une personne malade.

C'est vrai quoi, il ne lui demandait pas d'embrasser la fille de tout à l'heure! Lui, c'était quand même différent, non? Quand au risque encouru, il n'était pas effrayé le moins du monde, comme elle ne semblait finalement pas trop l'être face à celui de tomber malade et ce bien qu'elle risquait peut être aussi sa vie! Ils s'embrassèrent donc sans peur et sans se priver, ce qui était loin d'être désagréable. Elle n'avait pas tord, ce genre de plaisir était totalement différent de celui ressenti en tuant... moins fréquent cela dit alors il était temps de se rattraper...

- Alors tu as très bien fait de venir...

Keiji remonta son bras jusqu'à rejoindre de sa main la nuque de Keira, l'attirant encore de l'autre, il modifia un peu leur posture, l'entraînant sur le canapé pour mieux lui voler sa position, se retrouvant en effet au dessus d'elle. Chacun son tour! Il initia alors quelques nouveaux baisers, laissant aussi ses mains se balader librement. Tant pis pour le mal de tête, pour les vertiges, il fermerait les yeux... il y a toujours une solution pour obtenir ce qu'on veut. Pour l'heure, il est clair que leur retrouvailles entraînait un certain élan de désir réciproque chez Keira et Keiji. Si être malade rend taciturne, peut-être que cela peut rendre aussi un peu câlin pour certains parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps! [Keira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca faisait longtemps! [Keira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» 05. Ca faisait longtemps.
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» Ca faisait longtemps... [PV Olaf & Elly] [abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: