AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tendres retrouvailles... [Sasha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Sam 11 Juin - 15:57

Keiji quitta tranquillement Anguish, prenant l'air, presque innocemment, les mains dans les poches. Son but n'était pourtant pas vraiment celui de s'aérer les neurones avouons-le. Il ne tarda pas d'ailleurs à le laisser se dessiner alors qu'il apercevait l'annexe. Pas de panique, il n'avait pas de cadavre avec lui aujourd'hui et il ne songeait pas non plus à faire une grande entrée même si l'endroit avait l'air clairement plus habité que celui qu'il venait de quitter. Par contre, il ne chercha pas à se cacher non plus. Il se stoppa net à plusieurs mètres de distance, en vu d'une fenêtre par laquelle il était un jour passé. Toujours aussi paisiblement, comme s'il n'était venu que pour ça, il sortit une cigarette de sa poche et la glissa entre ses lèvres. Il continua néanmoins de fixer les lieux sans apercevoir grand chose. Mais qu'une silhouette y passe était amplement suffisant, n'est-ce pas? Keiji avait de bonne raison de penser que l'information circulerait à l'intérieur. Faut dire qu'il n'agitait pas le drapeau blanc, d'ailleurs personne ne sortit pendant que Keiji fumait sa cigarette. Il était bien connu que la plupart des gens de l'annexe évitait au maximum le contact avec ceux d'Anguish. Apparemment, ils avaient même clairement adopté les sorties de groupes, parce que dans leurs traditions, plus on est nombreux, plus on est fort. Remarque, c'était peut être pas complétement faux, si ce n'est qu'à Anguish les associations n'avaient jamais donné grand chose, pas assez de bons sentiments! Il n'empêche qu'à cette heure d'affluence à l'annexe, quelqu'un devrait l'apercevoir et au moins évoquer sa présence. Keiji comptait la dessus.

Quand à la cigarette, fallait bien s'occuper! Mais entre nous, le choix de cette activité n'était pas grandement judicieux. Keiji avait eu la gorge tranchée il y a peu, Juliette lui avait fait une trachéotomie de justesse lui sauvant la vie. Fumer était un très bon moyen de risquer une infection. Sans compter qu'il n'avait pas encore totalement récupéré la tonalité habituelle de sa voix et qu'il ressentait toujours une gêne à la déglutition. Mais Keiji était assez grand pour prendre ses responsabilités. Il avait toujours soigné ses blessures sans se priver pour autant. Ce n'était pas la première fois qu'il passait aussi près de la mort après tout. Et regardez-le, frais et en pleine forme! Comme quoi, ça peut marcher de ne pas trop s'écouter. Il n'avait pas attendu de récupérer pour remettre le couvert torturant Dorian, un autre type de l'annexe les cicatrices encore fraiches... Ce qui le gênait le plus d'ailleurs aujourd'hui, c'était bien de masquer celles qu'il avait encore visibles au cou. Au cours de sa vie, il avait rapidement aimé camoufler les marques qui lui couvrait la peau, ce qui l'avait entraîné dans un style travaillé. L'allure avait beaucoup d'importance à ses yeux, ce n'était pas un effet de mode mais une petite manipulation de plus. Disons que ça joue sur les impressions que l'on donne, du moins il le croyait, Keiji y était resté sensible, peu importe les résultats de la chose. C'est le même pouvoir qu'il donnait au regard, à l'insensibilité et la froideur d'un visage... La vie est une comédie. Il ne croyait pas à la sincérité. S'il avait fait l'erreur de se laisser aller à cette faiblesse dans le passé, il en avait rapidement eu la preuve.

Alors à qui faisait-il signe en agissant de cette façon? Vous l'avez deviné, pas vrai? Une jolie blonde bien sûr. Ce n'est pas parce qu'on n'y croit pas qu'on n'établit pas de relations intéressantes. Une fois son petit spectacle terminé, Keiji balança son mégot et se détourna aussitôt de l'annexe rebroussant chemin. Le message devrait être passé, les minutes à venir le diront. Keiji avait donné rendez vous à Sacha environ deux semaines plus tôt mais il n'y était pas allé, se trouvant bloqué à l'infirmerie avec d'autres chats à fouetter. Il était tombé sur Lucie le lendemain de leur rencontre et il avait passé trois jours alité avant de reprendre ses activités. Il avait attendu que la jolie blonde vienne d'elle-même mais comme elle ne l'avait pas fait, il venait la rappeler à l'ordre. Pensait-elle se débarasser de lui si facilement? Keiji n'avait pas l'intention de lâcher le morceau avec elle, restez à voir si ce genre d'appel suffirait. Si elle n'avait pas changé d'avis à son sujet, ça serait le cas, il n'en doutait même pas. Il attendit donc patiemment l'arrivée de la demoiselle. Elle se fit attendre mais il ne bougea pas, patient. Il entama une deuxième cigarette, regardant la fumer s'évaporer dans l'air. Avait-il raison de se montrer si confiant. Viendrait-elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Lun 13 Juin - 18:35

On aurait pu retrouver la jeune Sasha enfermée à double tour dans sa chambre ce jour là, comme tous les jours précédents, mais ce n'était pas le cas. Pour une fois elle avait le droit de sortir et d'aider les autres naufragés dans leurs tâches quotidiennes. Accompagnée d'Aaron bien sûr. Elle avait insisté pour que ce soit elle qui tienne le panier de linge. Elle allait beaucoup mieux et s'était rapidement remise de ses blessures. Ils avançaient donc tous deux en direction d'un point d'eau douce qu'ils avaient découverts un peu plus loin. Une fois arrivés, la jolie blonde déposa le panier remplis de couvertures et de vieux draps. Elle retroussa les manche de sa veste et s’attela à la lourde tâche de la lessive. Son frère fit de même mais la blondinette sentait bien son regard posé sur elle. D'ailleurs il l'observait en permanence ces derniers temps, comme si il craignait qu'elle ne s'envole. Au bout d'un moment, il finit par prendre la parole :

- Je te trouve changée Sasha. C'est sûrement cette île et l'accident dont tu as été victime. D'ailleurs j'ai du mal à croire à ta soi disant crise de somnambulisme.
- Tu m'embête Aaron. Je t'ai dit la vérité.
- Tu n'arrêtes pas de rêvasser, tu fixe le château sans rien dire... et je te sent malheureuse. Tu as rencontré quelqu'un dans ce château. Une personne à laquelle tu t'es attachée et tu ne veux pas l'avouer. Je me trompe ?
- Oui.
- Oui quoi ?
- Oui tu te trompe.

Sasha détestait mentir. Elle détestait plus encore mentir à son frère mais depuis qu'elle était arrivée ici elle en avait prit l'habitude. Aaron soupira et abandonna la lutte, comme à chaque fois qu'il l'interrogeait à ce sujet. La blondinette restait muette et têtue comme une mule.
Continuant de frotter le drap, la jeune russe repensa à ce qui s'était passé quelques jours plus tôt. Comme prévu, elle s'était rendue jusqu'au pensionnat près de la salle de torture pour y attendre Keiji. Et elle avait attendue. Longtemps. Pendant des heures. A chaque bruit elle avait espéré le voir apparaître au bout du couloir. Mais il n'était jamais venu. Alors elle était retournée à l'annexe, la mine grave. Est-ce qu'il l'avait oubliée ? Est-ce qu'il avait décidé de ne plus jamais avoir affaire à elle ? Ou peut-être étais-ce du à un simple empêchement...
Il lui était très difficile de déjouer le surveillance de ses frères. Vraiment très difficile. Pourtant elle était parvenue à s'échapper pour retourner au point de rendez-vous le lendemain. Mais toujours rien. Keiji ne viendrait pas. Alors elle avait renoncé et passait ses journées à aider ses frères, à lire et se reposer. Dimitri était ravi de voir que les blessures de sa sœur s'arrangeaient rapidement. Mais elle n'avait pas la moral depuis quelques jours et tout le monde l'avait remarqué.

Après la lessive, Sasha et son frère rentrèrent à l'annexe après avoir étendu et laisser sécher les draps au soleil. La jeune femme entra dans le dortoir et entreprit de recoudre quelques vêtements usés. Elle prit ce dont elle avait besoin et s'installa dans le salon. Les minutes et les heures passaient. Elle entendit soudain un peu d'agitation dans le dortoir des filles. Sur le moment elle n'y prêta pas attention et puis quelques hommes jetèrent un œil aux fenêtres. Quelque chose dehors les intriguaient. Dimitri et Aaron entrèrent dans le salon. Ce dernier n'avait pas l'air très content.


- Il vient pour Sasha je te dit.
- Tu deviens parano, Aaron... Si ça se trouve il est simplement curieux, il va partir.

Sasha se laissa aller à la curiosité et posa ses fils, ses aiguilles et ses vêtements pour contourner le vieux fauteuil et jeter à son tour un œil à la fenêtre. Elle reconnue aussitôt la silhouette qui se tenaient bien en vue, immobile, regardant dans leur direction. Son cœur s'emballa dans sa poitrine et elle ne put s'empêcher de sourire. C'est alors que Aaron agrippa son bras.

- Dans ta chambre. Tout de suite.
- Mais pourquoi ? Il ne fait rien de mal ! Et je suis à l'abri ici.
- Là n'est pas la question. Je ne veux pas que tu quitte cet endroit en douce comme la dernière fois. Oui je suis au courant.

Sasha pâlit, rougit, puis baissa les yeux. Elle n'avait pas été assez discrète... ou bien son frère ne dormait que d'un seul œil. Il l'entraina dans le dortoir et la jeune femme aperçut la silhouette s'éloigner au moment même ou Aaron fermait volets et fenêtres. La jolie russe avait l'impression d'être jetée en prison. Elle supplia son frère mais il ne voulut rien entendre et l'enferma à double tour dans le dortoir.
Sasha était furieuse au fond. Mais elle était bien décidée à aller rejoindre l'asiatique. Elle l'avait déjà trop attendue. Le dortoir féminin n'était pas tout à fait désert, une femme lisait tranquillement, la surveillant du même coup.
La blondinette se mordilla la lèvre inférieure et, honteuse déjà de l'idée qui lui trainait en tête, elle s'approcha timidement de la dame en question.


- Que lisez-vous ?
- Un roman d'amour. Il est très touchant.
- Puis-je ?

Sasha prit le livre entre ses mains et fit mine de lire le résumé. Elle entendait son cœur battre à toute vitesse sous le stress. Le livre était gros et lourd. Après une dernière pointe d'hésitation, Sasha l’abattit soudain de toute ses forces sur le crâne de la femme qui perdit connaissance et s'effondre sur son lit. Sasha reposa doucement le livre.

- Je suis désolée... vraiment désolée.

Elle n'avait pas eut le choix. C'était le seul moyen.
Elle se dépêcha alors de se glisser sous son lit. Croyez-vous vraiment que depuis le temps elle n'avait pas sa petite sortie secrète ? Sous son lit, les vieilles planches qui composaient le mur de l'annexe avaient été facile à déloger. Elle repoussa donc ces planches et se faufila par la petite ouverture. Heureusement qu'elle était petite et avait une taille très fine.
Une fois dehors, elle se mit à courir le plus vite possible pour être hors de vue de l'annexe. Elle prit soin de se cacher parmi quelques arbres et reprit son souffle. Elle espérait que son frère soit assez confiant de la prison qu'il avait aménagé pour la blondinette et n'ait donc pas l'idée d'y jeter un œil avant un moment.
Après être certaine que tout était calme, elle s'avança enfin vers les jardins du pensionnat où elle pensait avoir vu l'asiatique se diriger. En effet elle le vit, fumant une cigarette et semblant l'attendre. Elle s'arrêta face à lui, le regardant avec un air grave et presque triste.


- Tu n'es pas venu au rendez-vous et je t'ai attendu pendant des heures. Aaron et Dimitri sont pire que des sangsues et l'annexe est devenue une vrai prison pour moi. Ils ont des soupçons tu sais... et bientôt je ne pourrais plus venir te voir.

Cette idée semblait l'attrister énormément. Mais il était vrai qu'après cela, si Aaron découvrait sa fuite - et il allait forcément le découvrir - elle ne pourrait plus espérer pouvoir s'échapper de l'annexe. Ses frères étaient capable de tout pour la protéger, elle en était certaine. Elle soupira et tripota l'une des ses mèches de cheveux avant d'avouer :

- J'ai du assommer quelqu'un pour pouvoir m'échapper. Je ne suis pas très fière. Elle va me détester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Lun 13 Juin - 21:25

Keiji attendait très patiemment. Il se doutait bien que les frères de Sasha devaient la surveiller vu comme elle parlait d'eux chaque fois mais il savait aussi qu'elle était tout à fait capable de leur échapper. Ils s'étaient suffisamment ratés dernièrement pour qu'il ne disparaisse sans lui laisser le temps qu'il fallait pour le rejoindre. Tôt ou tard, elle viendrait, il attendrait donc le temps nécessaire. C'est mignon n'est-ce pas? Presque romantique, pas vrai? Les plus grandes histoires d'amour sont basés sur la transgression d'interdits familiaux, de retrouvailles secrètes et pourtant... Ce n'était pas l'amour qui liait ces deux-là. Le goût de l'aventure restait néanmoins clairement inscrit dans le scénario. Keiji était incapable de mesurer le temps, par contre il perçut rapidement son approche. Facilement, l'image et le son se raccordèrent, elle arrivait... Keiji laissa échapper un sourire satisfait avant de tirer une dernière bouffée de sa cigarette. Elle mit peu de temps alors avant de le rejoindre.

Keiji dut se l'avouer. Il avait clairement ressenti le désir de la revoir et il était bien content de la voir s'approcher. Il jeta sa cigarette lorsqu'elle arriva à sa hauteur, l'attente était terminée, elle était là et il était impatient que tout recommence. Il avait espéré qu'elle revienne d'elle-même plutôt que de devoir aller la chercher, pourtant il ne lui renvoya pas ses reproches. C'était pas important. Oh une petite colère aurait pu être amusante, rien que pour voir ce qu'elle en répondrait et peut être aussi pour le plaisir de la voir dans cet état mais finalement Keiji ne la chercha pas, ça pouvait encore attendre un peu. S'il n'avait pas eu l'intention de déjouer sa promesse de rendez vous à la base, il n'était pas un as dans le domaine. Keiji n'était certainement pas quelqu'un en qui on pouvait faire confiance, sa parole ne pouvait donc pas être fiable. D'autant plus à Anguish où il suffisait d'un passage dans un couloir pour changer le moindre de vos plans. Elle avait pourtant tord de croire qu'il aurait pu se désintéresser d'elle si facilement, lui jouer un mauvais coup à la limite mais ce n'était pas le cas. Il avait bel et bien eu un empêchement. Lui avouerait-il ou préférait-il lui laisser le plaisir du doute? Keiji ne se posa la question pour le moment. Il observait la jeune femme. Quelque chose était totalement différent depuis leur dernière rencontre. Sasha affichait clairement un air triste et son discours était plutôt pessimiste. Finalement, il ne devait pas être si bon de vivre à l'annexe, ni d'avoir une famille aimante. Keiji savait que l'amour était dangereux. Tenir à quelqu'un c'est une porte d'entrée vers la souffrance. Encore plus ici. Il l'avait plusieurs fois observé et presque failli le vivre. Il trouva d'ailleurs de quoi répondre d'une manière tout à fait assurée avec cette voix plus profonde.


- Ca ne dépend que de toi. C'est toi qui les laisse faire. La peur de te perdre les ronge. Ils veulent te contrôler.

Il y connaissait quelque chose et il savait aussi à quel point il était facile de se fondre et de se perdre dans ce genre de désir que l'autre met en vous. Il y avait goûté longuement, croyant presque en l’existence d'une vraie fusion avant de découvrir qu'il n'y avait là qu'asservissement futile, faiblesse de l'esprit et dépendance affective. Alors il n'attendait pas un transfert de sa part, il ne lui proposait pas de quitter l'annexe pour rester à Anguish, il optait pour l'indépendance, comme il l'avait fait lui-même. Keiji s'avança vers Sasha, faisant voler la distance qui les séparait encore. Les distances sont toujours très inscrites socialement parlant, suivant le degré d'affinité, de connaissance, on a besoin qu'elle soit respectée pour être à l'aise. Rien de plus facile donc pour créer un malaise que de les briser, en pénétrant dans la bulle intime de l'autre... Keiji aimait ce principe. Mais oubliez encore une fois le côté romance, Keiji la regardait juste de plus près, son visage frôlant presque le sien. Il tourna ainsi doucement autour d'elle ou plutôt contre elle et ce n'est qu'une fois derrière elle qu'il reprit la parole.

- Ton regard... change-le. Continue d'avancer sur ton propre chemin, où tu vas perdre cet éclat qui est ta force.

Ce qui l'avait tant énervé tout d'abord, puis tant séduit finalement. Sa volonté, son énergie qui la faisait briller. Son épanouissement... Il n'avait plus l'envie de détruire tout ça, mais plutôt de l'utiliser, de le voir prendre de la puissance. Qu'elle y perdre des plumes, c'était forcé. Le défi était de ne pas la laisser se résigner mais Keiji ne comptait pas réellement agir davantage là-dessus. Elle le ferait d'elle-même, c'était bien là toute la magie de cette rencontre, il n'avait rien à provoquer, juste laisser faire. Sasha était venue. Elle avait déjà cette indépendance en elle. Elle devait goûter à cette merveilleuse sensation de décevoir... Justement, quand elle lui raconta qu'elle avait du assommer quelqu'un pour s'enfuir, Keiji en fut ravi. Il ne le cacha pas d'ailleurs, souriant rien qu'à s'imaginer la scène. Et en plus elle lui avouait qu'elle allait se faire détester pour ça? Encore mieux. Il n'y avait pas meilleur sentiment à recevoir. Keiji adorait lire la haine dans le regard des autres à son encontre. Est-ce que Sasha comprendrait le plaisir qu'on pouvait en tirer? Elle en était capable. Keiji ne semblait pas plus perturbé que ça par ces fraîches nouvelles, il enchaîna donc sur le même ton que les fois précédentes, avec un brin de malice liée peut être à l'excitation qu'il mettait dans les attentes qu'il avait d'elle.

- Ca a du bon d'être détesté, tu verras. Et si vraiment tu ne comptes pas revenir alors... passons tout de suite à la dernière leçon et amusons-nous.

Je vous avais dit que ce serait tendre mais ça ne le restera pas, il va bien falloir remettre un peu d'action là-dedans. Keiji avait choisi de garder l'option qu'elle avait suggérée dans sa tournure, plus par provocation que par conviction. S'il voulait la voir, il la verrait, que ses frères construisent un mur autour d'elle ou pas. Et puis surtout, il continuait de croire que Sasha après avoir fait un pas dans son monde s'y était un peu embourbée. Elle ne pouvait faire totalement marche arrière. Elle le disait bien. Sa fuite ne passerait pas inaperçu. Elle avait déjà brisé quelque chose de fort dans sa relation avec ses frères. Keiji n'ayant pas vraiment la notion de l'amour inconditionnel pensait que les conséquences se feront forcément ressentir et même s'il ne se penchait pas sur les détails, il l'espérait. La laisser pourrir dans l'annexe serait du gâchis. Elle valait mieux que ça. Ces frères seraient bien forcés de l'accepter. Mais à dire vrai, il se moquait pas mal de ce qu'ils faisaient ou pensaient. Il n'y a que Sasha qui l'intéressait dans l'histoire. Certes l'annexe était comme un coffre à jouet dans son esprit, alors forcément il lui fallait un jeu préféré dans tout ce petit tas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Jeu 16 Juin - 0:09

Sasha savait que ses frère voulaient seulement la protéger. Mais elle doutait réellement que la solution soit de l'enfermer dans l'annexe jour et nuit. Elle étouffait, elle qui aimait tant l'espace et le grand air, l'aventure, l'action. Si ça continuait comme ça elle finirait pas exploser ! Si seulement Aaron n'était pas aussi borné. Il avait toujours été celui qui la protégeait, une vraie mère poule quand on y réfléchit. Il ne ratait pas une seule de ses représentations, il venait la chercher au collège à chaque fois qu'il le pouvait, et il lui était arrivé d'être agressif envers certaine personne, comme un type qui la sifflait à son passage ou ceux qui s'avançaient de trop près ou même encore des filles du collège qui l'embêtait. Elle trouvait cela normal au départ mais plus le temps passait et plus elle le trouvait excessivement possessif. Dimitri quant à lui cachait bien son jeu, plongé dans ses études, mais il ne lui laissait guère plus de liberté. Il était même parfois bien plus dure qu'Aaron lorsque cela lui prenait. Mais depuis qu'il l'avait vu danser quelques jours plus tôt, étrangement, il s'était radoucit. Peut-être qu'il avait enfin réalisé qu'elle avait grandit. Qu'elle devenait une femme.
Mais en tant que femme justement, la jeune russe commençait à désirer son autonomie et son indépendance. Être surveillée sans arrêt devenait insupportable, un peu comme une mère qui vous appelle toute les heures lorsque vous sortez entre adolescents. Cela finit en général par des conflits. Mais Sasha aimait ses frères. Malgré ces défauts, elle les aimait plus que tout au monde.

Keiji lui répliqua alors que tout ça ne dépendait que d'elle et qu'elle les laissait faire. C'était peut-être un peu vrai... elle n'avait jamais osé faire entendre ce qu'elle pensait réellement en s'imposant face aux deux hommes. Est-ce qu'ils voulaient la contrôler ? Non... elle ne le pensait pas.


- Ils veulent seulement me protéger.

Mais si l'asiatique avait raison ? Et si ses frères jouissait simplement de leur autorité et refusaient de la laisser grandir, de la laisser libre ? Non il ne fallait pas qu'elle doute ainsi. Elle avait foi en ses frères.
Keiji s'approcha alors nettement, son visage très proche du sien alors qu'il se glissait derrière son dos. La jolie blonde ne bougea pas mais était un peu troublée. La dernière fois qu'il s'était autant approché il lui avait enfoncé un couteau dans le ventre. Voulait-il maintenant s'en prendre à son dos ? Elle avait beau se poser la question, elle ne bougea pas et tendit l'oreille. Il lui demanda de changer son regard et d'avancer sur son propre chemin pour ne pas perdre son "éclat". Elle seule devait contrôler son destin. Sasha mordilla un peu sa lèvre inférieure. Il avait raison c'est sûr... mais cela revenait à affronter ses frères une fois pour toute. Était-elle prête à faire ça ? A quitter ses frères en quelque sorte pour... pour Keiji ? Ou pour ce monde où il l'entrainait plus précisément. Drôle de choix.
Quant à cette femme qu'elle avait assommée, elle s'en voulait encore. Cela ne lui ressemblait pas du tout mais dans sa hâte de revoir Keiji elle n'avait tout simplement pas réfléchit aux conséquences. Être détesté avait du bon ? Comment étais-ce possible ?
L'asiatique enchaina pour lui annoncer que s'il elle le comptait pas revenir, ils passeraient directement à la dernière leçon. La jolie blonde pivota pour faire face à l'homme.


- Je veux te revoir ! Je trouverais un moyen. Mais dis-moi... en quoi consiste la dernière leçon ?

Le mot amusant pour Keiji ne pouvait signifier qu'une chose bien entendu. Mais elle était prête à le partager on s'en doute un peu. Elle doutait tout de même d'être prête pour l'ultime leçon. Sauter des étapes n'étaient peut-être pas le moyen le plus sage. Mais que lui réservait l'asiatique exactement dans ce cas ? Pour tout avouer... elle avait hâte de commencer et le sourire qui anima son visage le prouvait sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Jeu 16 Juin - 12:39

Est-ce que Keiji comprenait l'amour que Sasha pouvait ressentir pour ses frères? Pas sûr. Le lien oui, sans doute... mais ce mot en lui-même et ce qu'il entraînait... Il n'y avait même pas pensé dans ce scénario, croyant totalement en ce qu'il avait avançé. Empêcher quelqu'un de sortir? La raison est forcément égoïste. Comme empêcher une rencontre. Ce n'est que pour se protéger soi-même. Ses frères souffriraient s'il lui arrivait quelque chose, c'est de ça qu'il se protégeait. Pour l'amour, c'était la même chose. Combien de personnes étouffent l'autre en prétendant l'aimer? Keiji était sans aucun doute dans les extrêmes, il y avait un plus juste milieu à trouver mais il n'avait peut être pas tord sur tous les plans. Ce n'est pas comme ça que les frères de Sasha allaient remporter la partie. Keiji exprima une nouvelle fois son opinion, laissant planer le doute sans les attaquer directement. Sasha pouvait gérer cette situation sans son aide, ils étaient pas là pour ça.

- Vraiment? Je crois moi que protéger quelqu'un, c'est lui donner les moyens de pouvoir se protéger seul.

Il ne se l'était jamais avoué mais quelque part c'est ce qu'il avait fait avec Keira plusieurs fois, quand elle était cette loque humaine, prête à se laisser mourir. Alors oui, c'est ce qu'il pensait, même si peu de monde semblait le comprendre. Effectivement, Keiji n'était peut être pas le mieux placé pour en parler mais il savait à quel point ce besoin de protection était magique pour faire souffrir. On entend les plus belles déclarations sous le coup de ce genre de menace, il en avait souvent profité et sans aucune pitié. Keiji avait aussi été sensible à tout ces sentiments tournés autour du besoin de posséder, de contrôler, de dominer. Après l'avoir expérimenté sous toutes les coutures autant que possible, il pensait aujourd'hui qu'il était au contraire préférable l'expression de la haine, de la révolte au lieu de l'asservir. "Je ferais tout ce que tu voudras", pathétique non? Ce n'est pas dans la maîtrise qu'on possède quelqu'un. C'est beaucoup plus subtil... il n'était pas encore certain d'en avoir compris toutes les ficelles mais il continuait ses expériences. Avec Sasha par exemple effectivement. Mais notez qu'il ne l'avait jamais forcé à quoique ce soit. Il ne lui faisait que des propositions... D'ailleurs, elle lui réclamait la suivante. Keiji laissa un petit silence avant d'envoyer une réponse cinglante.

- Me tuer.

Il lui laissa tout le temps nécessaire pour réagir, en plusieurs étapes peut être, puis se mit à rire. Keiji, qui faisait des blagues, voilà qui était vraiment nouveau! Qu'est-ce qu'il lui prenait? Disons qu'il avait surtout du avoir envie de voir ce que serait sa réaction face à une telle proposition. C'est un tel délice de voir les visages passaient par plusieurs couleurs sous le coup de l'émotion. Mais bon, cette option n'était pas faisable. D'abord parce que Keiji n'avait pas l'intention de tendre les bras et de la laisser faire et aussi parce qu'il ne voulait pas que sa mort soit ainsi décidée ou programmée. Un jour il avait demandé à une fille de le détruire, elle n'avait pas réussi. Lucie aurait pu le tuer, elle avait presque réussi pour sa part, mais il était toujours là tout de même. Il grimaça comme un si détail le chagrinait, puis repris amusé.

- Ah... mais tu ne pourrais plus me revoir alors non, pas encore, ce serait dommage. Je veux que tu trouves les moyens de revenir et le voir de mes yeux.

Il s'amusait déjà de toute évidence. Il retrouva néanmoins son sérieux pour lui envoyer le véritable défi du jour.

- La dernière leçon , c'est forcément la mort. Je serais là, je te guiderais si t'en as besoin mais tu feras tout. Tu vas choisir quelqu'un. L'attirer. L'affronter. Le faire souffrir. Je veux qu'il sache, que tu le ressentes. Et tu vas le tuer.

Est-ce que c'était trop? Est-ce que c'était trop tôt? Keiji avait les yeux plongés dans les yeux de Sasha. Il était sérieux. Plus de blagues cette fois. On peut tourner autour du pot longtemps, s'amuser gentiment à se trouer la peau, chacun tour, un petit coup par ci par là, rien de bien méchant. Un peu trop simple, trop gentil même. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Le cadavre de la dernière fois ne comptait pas, Keiji avait fait les trois quarts du boulots. Prendre et assumer la reponsabilité de la mort de quelqu'un, sentir sa haine, son désespoir, ses supplications, ça c'était complet. Si Sasha continuait de le rejoindre, c'est qu'elle était prête. Le sourire qu'elle avait demandé en quoi consistait la dernière leçon le prouvait également. S'il ne lui donnait pas un peu de difficulté, le jeu perdrait de sa couleur. Keiji jouait avec la vie, pas à la poupée. Elle avait beaucoup de chance. A Anguish, le permis de tuer existe. Tant qu'on ne touche pas aux surveillants du moins, au vu des récents évènements. Alors Sasha, qu'en dis-tu? C'est bien pour ça que tu t'es jetée dans cette aventure n'est-ce pas? Maintenant, il est trop tard pour te défiler... Avoue que tu t'attendais à ce genre de réponse, pas vrai?

Quand à l'affrontement direct qu'il avait évoqué plus haut sous le signe de la plaisanterie, il n'était pas si hasardeux que ça. L'affrontement viendrait tôt ou tard. Il faut bien s'en garder sous le coude pour les prochaines rencontres pas vrai? Et laissait le temps au temps, regardez comme ça s'y prêtait bien aujourd'hui. Oui, mieux valait qu'elle s'expérimente un peu sur d'autres avant... car ce jour-là, il ne lui ferait pas de cadeaux... C'est qu'il tenait à cette relation l'air de rien...

[à toi de voir si elle refuses, si tu veux le faire avec quelqu'un du forum pour avoir un vrai retour, dans ce cas tu vas pas totalement jusqu'au bout bien sûr ou tu échoues, ou une personne inventée et là tu fais tout ce que tu veux... comme tu préfères^^ Twisted Evil ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Jeu 16 Juin - 19:37

Non c'est vrai Keiji ne pouvait sans doute pas comprendre l'amour qui liait Sasha à ses frères. D'un part parce qu'il était fils unique et puis parce qu'il n'avait pas grandit dans une famille. Celle sa Sasha avait toujours été très liée, sans jamais aucun conflit. Juste un peu entre ses parents et Aaron de temps en temps quand celui-ci sortait trop et faisait le mur pour aller faire la fête. A part cela, ils avaient partagé de fabuleux moments, des voyages et des piques-nique où s'amusaient comme des fou en jouant à cache-cache lorsqu'ils étaient jeune ou bien au boomerang, au ballon, à grimper dans les arbres ou a cueillir des fleurs et des fruits de toutes les couleurs. Une famille unie, rayonnante, parfaite. Il n'y avait jamais rien eu à dire sur la famille Campfire. Des gens justes, droits, généreux, bien élevés, sensibles, riches, travailleurs, altruiste, avenants, intelligents... que de qualités. Et des enfants adorables et beaux en prime. Il n'y avait eu aucune ombre à ce tableau avant aujourd'hui... ce naufrage sur cette île ou régnait la peur et la violence. Les frères et sœur avaient perdu quelques peu leur repère et malgré l'attention et l'amour qu'ils se portaient, cette mésaventure semblait les séparer plus que les rapprocher. Dimitri se plongeait de plus en plus dans ses livres, Aaron devenait nerveux et sur protecteur, et Sasha... le jolie et naïve Sacha se jetait à corps perdu dans la découverte d'un monde sombre et dangereux. Les mots de Keiji résonnèrent un petit instant dans la tête de la jeune demoiselle. C'était une jolie phrase "protéger quelqu'un, c'est lui donner les moyens de pouvoir se protéger seul". Est-ce que c'était vrai ? Oui après tout pourquoi pas ? C'était loin d'être stupide.

Mais en effet ils n'étaient pas ici pour discuter de tout ça. Elle réglerait plus tard ce problème de son coté. Quelle était donc cette dernière étape dont lui parlait Keiji avec tant de mystère et qui piquait autant la curiosité et l'excitation de la jolie blonde ? Après un petit silence, la réponse tomba comme une douche glacée. La mine réjouit de la jeune russe disparue pour laisser place à un profond désarrois.


- Te tuer ? Keiji tu n'y pense pas... je... je ne pourrais jamais faire ça...

Si c'était cela le but alors elle préférait tout abandonner maintenant. Elle tenait trop à lui au fond. Beaucoup plus qu'il ne l'aurait fallut. Elle ne lui avouerai jamais bien sûr mais c'était bien le cas.
L'asiatique se mit alors à rire, comme s'il se moquait de sa réaction. La blondinette compris alors qu'il ne s'agissait que d'une plaisanterie et soupira, trouvant son humour de très mauvais goût. Vraiment alors quelle idée ! Dommage ? C'est tout ce qu'il trouvait à dire ? Sasha lui lança un regard réprobateur et secoua doucement la tête. Mais un léger sourire animait le coin de ses lèvres. Elle était tout de même bien rassurée que la dernière étape ne soit pas celle-ci. Mais alors de quoi s'agissait-il ?
Il ne tarda pas à lui expliquer. Lorsqu'il eut terminé, Sasha le regardait avec un regard et une expression assez neutre, comme si elle réfléchissait.
Faire le choix d'une victime restait assez simple... si on écartait le fait que cela restait malsain et injuste. L'attirer n'était pas non plus une chose trop compliquée. Mais pour ce qui était du reste... surtout pour ce qui était de l'affrontement... elle n'était pas bien sûre d'elle.
Elle avait déjà tué. Ce pauvre garçon qui n'avait fait que lui agripper la cheville. Mais ce n'était pas du tout pareil, car ce qui s'était passé n'était pas intentionnel. Là ce serait différent.

Sasha continuait de fixer le regard de l'asiatique sans rien dire. Admettons qu'elle se lance dans tout ceci. A qui donc pouvait-elle bien faire subir ce triste sort. Elle n'avait pas d'ennemis ! Enfin... si. Peut-être un. Mais cela valait-il réellement le coup qu'elle le fasse souffrir autant ? Elle baissa les yeux, un peu honteuse de penser ainsi. Mais pourtant, elle n'avait pas refusé catégoriquement. Elle semblait donc prête à envisager la chose. Elle remua enfin ses lèvres roses pour prendre la parole :


- Il y a bien quelqu'un qui... qui a tenté de me faire du mal. Enfin ce n'est pas vraiment quelque chose de douloureux mais...

Elle rougit violemment, tortillant ses petits doigts sans trop savoir comment annoncer la chose. Surtout devant Keiji. Elle était un peu intimidée. Elle inspira un bon coup et se lança :

- Je ne sais pas comment cela se passe... un rapport intime d'adultes, entre un homme et une femme. Mais il a voulut m'obliger à le faire. Tu... tu vois de quoi je veux parler ?

Elle leva un regard timide sur le jeune homme. Prononcer le mot "sexualité" ou autre mot de ce genre lui était tout à fait inimaginable.
Alors est-ce qu'elle envisageait de se venger contre cet homme ? Elle soupira et secoua soudain vivement la tête.


- Mais je ne réussirai pas à l'affronter, il est trop grand et trop costaud. J'ai peur de lui.

Elle n'avait pas prononcé de nom, tout simplement parce qu'elle ne s'en rappelait pas. Peut-être que l'homme en question ne lui avait même pas dit. Elle ne savait plus. Elle s'était empressée d'oublier cet accident en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Ven 17 Juin - 14:59

Sasha était certainement trop sensible aux relations apparentes. Pourtant, elle ne pouvait être aussi naïve. Elle devait bien commencer à comprendre. Apparemment non, elle croyait en l'amour de ses frères, elle croyait en cette relation particulière qu'ils avaient instauré. Keiji aimait cette confrontation qui pouvait alors naître entre ces croyances auxquelles on s'est toujours raccrochées et la réalité, parfois brutale. Bien souvent, un voile sombre s'installe pour masquer le doute, surtout ne pas voir... jusqu'à ce qu'il devienne trop réel pour être oublié. Sasha déchanta lorsqu'il lui demanda de le tuer. Il s'attendait à cette réponse. Elle ne s'en sentait pas capable, comme si elle était attachée à lui. Finalement la proposition n'était pas si stupide, néanmoins le jour où Sasha changerait d'avis sur ce point alors elle n'aurait vraiment plus besoin de leçon. Sa métamorphose ne pouvait être aussi rapide et complète, il fallait lui laisser encore un peu de temps. Un temps nécessaire et à savourer. Keiji réagissait en fonction de ce qu'il percevait en elle, même si elle devait reculer. Il n'avancerait donc pas plus vite qu'elle ne le faisait. La jeune et jolie blonde avait toutes les cartes en main pour devenir une petite diablesse. Et elle en demandait. Keiji sourit à sa piquante excitation, aux signes évidents de son adhésion. D'ailleurs quand il lui expliqua le projet du jour, elle n'eut pas une hésitation. Elle imaginait, réfléchissait mais sans même s'y opposer. Elle n'était pas si naïve qu'elle le prétendait, mais cette apparence était un atout indéniable qu'elle devrait conserver.

Keiji attendit sa réponse et compris rapidement où elle comptait en venir lorsqu'elle reprit la parole. Lui-même devait s'avouer qu'il n'avait pas imaginer qu'elle chercherait ainsi directement un motif. Sans doute était-ce quelque chose de normal pour elle et de tellement abstrait pour lui que ce manquement était compréhensible. Plutôt que de s'y opposer directement, il l'écouta jusqu'au bout d'autant plus que cette petite gêne qu'elle exprimait de nouveau était amusante à observer. Sa manière aussi de détourner les mots comme s'il lui était difficile de dire les choses clairement. Sa façon de se tordre les doigts, cette coloration rosée sur ses joues... Keiji n'avait pas souvent eu le loisir d'assister ce genre de réaction.


- Je crois que je vois oui. Grand? Brun? Mal rasé? Shean Kurtis? Il cherche à violer toutes les filles d'Anguish. Du moins, il ne doit pas aimer qu'on lui résiste, je suppose.

Keiji sourit amusé. Brave Shean, fallait se douter qu'il était passé par là. Une fille comme Sasha, tu penses. Mais elle avait plus l'air gênée de lui dire que traumatisée. S'était-elle vraiment laissé entraîner? Dans ce cas, elle devrait quand même savoir comment ça se passe... Keiji était curieux d'en savoir davantage. Il l'avait violée, elle s'était laissée faire ou elle avait réussi à s'en défaire? Pour sa part, il n'avait pas l'air gêné de l'apprendre ni de poser la question.

- Et alors? Qu'est-ce qui s'est passé?

C'était drôle. Elle n'avait pas peur de Keiji, pas vrai? Et elle osait lui avouer avoir peur de quelqu'un qui ressemblait fortement à Shean? Keiji ne fut pas vexé mais ne put s'empêcher d'en rire. Si elle savait tout... serait-elle choquée? Allez, il avait le droit d'en rire un peu quand même. Sasha était vraiment une fille intéressante, Keiji ne se lassait pas de passer du temps en sa compagnie. Il n'avait pas vraiment de doute sur la manière dont Shean, car c'était sûrement lui, s'était comporté avec elle mais même s'il commençait à bien la connaître, il n'était pas certain de ce qu'elle avait fait en retour. Vu sa gêne à parler de sexe, elle avait pas du trouver son approche très acceptable...

- Tu ne devrais pas avoir peur de lui. Tu peux être plus forte que lui. Le tuer serait très facile pour toi. Laisse tomber la peur. Elle va te freiner.

Oh, Keiji aurait adoré le spectacle il y a pas de doute mais il n'était pourtant pas totalement emballé. L'idée que Shean pourrait mourir n'était pas le problème. La vie n'avait qu'une valeur seconde, tout le monde pouvait mourir à tout instant, personne ne pouvait empêcher ça. Non, c'était autre chose... Le mobile justement. Il lui avait dit qu'elle pouvait choisir, si elle voulait choisir Shean, il la laisserait faire mais il lui exposa malgré tout son opinion. Du moins chercha à l'amener par la réflexion.

- Qu'est-ce que tu penses de la vengeance? C'est pour ça que tu le choisis, n'est-ce pas? A ton avis, pourquoi je fais tout ça?

Voilà une question qu'il n'aurait pas pensé aborder un jour, même pas avec Sasha. Il avait toujours pensé que ce n'était pas quelque chose qui avait besoin d'être posé. Mais pour Sasha qui était nouvelle dans son monde, il avait la sensation que cette question pouvait avoir un sens. A croire que c'était tout un art qu'il lui transmettait. C'était une manière de vivre en tout cas, alors pourquoi pas? Alors il y avait peu de chance qu'il lui donne la véritable réponse ensuite, il voulait juste qu'elle se pose la question pour voir ce qui en ressortirait.Ca pouvait toujours être intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Ven 17 Juin - 23:44

Sasha ne se demandait pas où tout ceci allait la mener. Elle ne se demandait pas pourquoi elle avait choisit de suivre Keiji, de devenir un peu comme lui, d'apprendre à faire du mal et de tuer. Peut-être parce la merveilleuse vie qu'elle avait vécue jusqu'ici l'ennuyait. Elle avait envie de découvrir une autre facette, une autre façon de voir les choses. Elle était trop jeune et trop avide pour se satisfaire d'une seule vie. L'existence était trop longue pour la vivre sans cesse de la même manière. Elle avait vécue 17 ans dans la bonté, la gentillesse et l'innocence. Maintenant elle avait envie de voir ce que c'était de vivre 17 ans dans le Mal, la violence et la douleur. Après tout pourquoi pas ? Ce genre d'aventure la rendait euphorique. Elle s'y faisait à l'idée un peu plus chaque jour. L'idée de tuer. A bien y réfléchir ce n'était pas si terrible. Dans le monde des milliers et des milliers de gens meurent. Mais d'autres naissent. N'est-ce pas ? Et puis surtout... les gens d'ici n'ont rien à perdre. Ils sont tous là pour mourir au bout du compte non ?
Elle devait donc tuer quelqu'un. Elle devait choisir une personne, l'attirer, l'affronter et le tuer. Quatre étapes. Pour ce qui était de la première, elle était déjà sujet à un obstacle. Ce n'est pas aussi facile que ça parait. Ou alors beaucoup trop facile justement. Et elle avait pensé tout de suite à cet homme. Parce qu'il avait tenté de faire quelque chose de mal avec elle.

Keiji ne parut pas surpris, il devait être habitué à entendre ce genre de récit. Ce qui étonna un tout petit peu plus la demoiselle, ce fut la facilité déconcertante avec laquelle il trouva le nom de l'individu en question. Le grand brun mal rasé. Effectivement. Elle pouvait encore revoir cet horrible sourire et ce regard... elle en frissonnait encore. Vraiment effrayant. Sasha sortit brusquement de ses pensées et leva des yeux effarés sur l'asiatique qui venait de lui demander ce qui s'était passé. Elle ouvrit et ferma la bouche sans sortir un seul son, rougissant encore d'avantage. Non elle ne s'était pas laisser faire...
Elle finit néanmoins par se reprendre et répondit :


- Rien. En fait il ne s'est rien passé. J'ai réussi à m'enfuir...

C'est vrai ça après tout... il ne lui avait rien fait au final. Rien du tout. Keiji lui assura qu'elle pouvait parfaitement le tuer et être plus fort que lui. Qu'il ne fallait pas qu'elle laisse la peur la freiner. La jeune fille tourna alors le dos à l'asiatique pour aller s'assoir sur une vieille souche d'arbre en soupirant :

- C'est un géant d'un mètre quatre-vingt avec des bras trois fois plus épais que les miens Keiji... sois réaliste. Comment veux-tu que j'arrive à quoi que ce soit alors qu'il est arrivé à me paralyser au mur comme une carte postale avec une épingle ?

Elle semblait presque bouder un peu, jusqu'à ce que Keiji lui pose une question étrange. Ce qu'elle pensait de la vengeance ? Étais-ce vraiment pour cette raison que ce Shean lui était venu à l'esprit ? Peut-être bien. Par automatisme, elle pensait que la mort devait être réservée à ceux qui le méritaient. Mais maintenant que l'asiatique en parlait... cela ne lui semblait plus aussi logique que sur le moment. Sasha, réfléchissant un peu, entreprit de natter ses longs cheveux blonds d'un air distrait. Une fois la tâche accomplie elle répondit :

- A bien y réfléchir... le vengeance est quelque chose d'idiot. Le mal est fait et on peut rarement revenir en arrière, la vengeance ne résout rien et aggrave souvent les choses. Donc je pense que tu ne fais jamais rien pas vengeance mais par plaisir. C'est ton truc.

Elle esquissa un léger sourire et se redressa pour lui faire face. Comment pouvait-on imaginer une seconde que ce visage d'ange désirait faire le mal et tuer quelqu'un ? Pourtant c'est ce qu'elle s'apprêtait à faire.

- Et je préfère cela. Agir par plaisir plutôt que par vengeance. C'est certainement beaucoup plus intelligent et intéressant; Alors je préfère oublier ce dénommé Shean pour rester fidèle à ta façon de procéder. Je choisirais une personne tout à fait au hasard. Ce sera beaucoup plus excitant non ? Qu'est-ce que tu en pense ?

Elle élargit son sourire, un sourire malicieux et presque flippant quand on pense à ce qu'elle venait de dire. Est-ce qu'elle réalisait vraiment ce qu'elle était en train de faire ? Et bien oui. Elle leva doucement la main et effleura une mèche de cheveux de l'asiatique.

- J'aime bien tes cheveux. Ils te vont bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Dim 19 Juin - 19:42

Bien sûr que Shean était dangereux, Keiji ne le remettait pas en question. Mais pas plus que la moitié des habitants d'Anguish et Sasha pouvait tout à fait faire partie de cette catégorie de personnes si elle le voulait. Ce n'était pas une question de carrure, ni de force physique, seulement de volonté. Même le plus inoffensif pouvait tuer le plus fort de la ronde. Keiji n'était pas le premier à l'affirmer, vous vous souvenez pas des vieux mythes appris en cours, bien sûr Keiji ne les connaissait pas, mais la leçon à retenir est la même. Affirmer qu'elle pouvait tout à fait tuer Shean ne signifiait pas qu'il ne pouvait pas en faire autant. Tout le monde peut parvenir aux mêmes résultats, Darren aurait très bien pu tuer Keiji s'il l'avait voulu pour donner un exemple de plus. Ce qui les différenciait résidait donc la motivation, l'intérêt, le sadisme. Keiji était persuadé que les seules limites existantes étaient celles de la pensée. Limites pour agir... Pouvoir c'est une chose, réussir en est une autre. La réussite ne dépend pas que de soi, elle surgit de la confrontation, de la volonté de l'autre, de sa capacité à se laisser manipuler, de la confiance qu'il vous donne, des attentes, de ce qu'il perçoit. Le moyen utilisé joue également, il faut avoir un minimum d'expérience. Utiliser une arme ne s'improvise pas toujours. L'avoir vécu peut aider. C'est pourquoi certaines personnes, emplis de bonnes volonté, échouent bêtement à la première tentative. Elles n'étaient pas totalement prête, elles ne savaient pas ce qu'elles attendaient réellement. Un geste ne fait pas tout, l'acte est plus complet. Certains se laissent aller à leur pulsion puis passent leur vie à le regretter, ils n'étaient pas prêts. Ce que Keiji montrait à Sasha était un acte contrôlé et maitrisé. Le mal pour le mal. Aucune excuse pour aucun remord. Elle avait compris ça. Sa manière de définir la vengeance le confirma.

Keiji était arrivé à Anguish pour meutre. Il continuait de tuer encore aujourd'hui mais partageait son temps avec d'autres plaisirs, parfois très différents : la souffrance, la manipulation, la torture. Tous pouvait être lié, disons qu'il avait appris à faire durer le plaisir au maximum. Un meutre est une histoire puissante mais rapide. Prendre la vie offrait une grande excitation mais qui se coupait sur le néant, seul l'instant était intense. Les autres petits jeux auxquels il aimait jouer était beaucoup moins fort sur le moment mais l'évolution pouvait s'avérer grandiose. Qui aurait pu imaginer après sa première rencontre avec Sasha qu'ils en arriveraient là aujourd'hui? S'il l'avait tué, il se serait privé de tout ça. Il ne tuait donc pas au hasard, il sondait généralement sa victime au préalable... Mais ils en étaient pas encore là pour tout dire et ce n'est pas lui qui s'apprétait à tuer quelqu'un, mais Sasha, il voulait la laisser faire, la laisser prendre les initiatives, il n'était là que pour la guider.

Pour l'heure, elle parlait encore de sa rencontre avec Shean, son trouble l'alerta. Il ne pouvait pas l'obliger à le lui raconter mais il ne put s'empêcher de montrer son septicisme, peut être parce qu'insister sur son malaise lui était amusant, sûrement d'ailleurs... presque autant que les différentes options qu'il s'imaginait déjà. Dans ce cas là, Keiji pouvait avoir une imagination tout à fait débordante et les possibilités les plus diaboliques se bousculaient déjà dans son esprit.


- Vraiment? Shean est comme il est mais pas du genre à te laisser filer si facilement...

D'autant qu'elle se contredit elle-même en insistant après sur la force de Shean et la puissance de sa prise. Keiji sourit amusé et ne se géna pas de faire remarquer cette petite incohérance.

- Tu as bien su lui échapper. J'ai pas dis que tu l'épinglerais au mur, à toi de trouver la bonne méthode. C'est pas difficile avec lui.

Elle pouvait tout obtenir de Shean si elle se débrouillait bien. Keiji pouvait en témoigner. Shean lui avait un peu près tout fait... du steap tease au baiser passionné jusqu'à la table de cuisine... et sur commande s'il vous plaît! Pour le reste, il s'était servi lui-même mais c'était autre chose, chacun fait comme il veut. L'important était de se jeter à l'eau et de prendre du plaisir. C'est là que les idées viennent et que la folie prend place. Tout finit par arriver, il suffit de savoir chercher. Sasha était bien parti, il avait très envie de la voir à l'oeuvre. Il ne faisait pas tout ça pour lui rendre service mais bien pour son plaisir. Sasha sembla convaincue, elle voulait suivre ses traces... Qui sait? L'élève pourrait encore surprendre son maître, non? L'entendre parler d'excitation à la tâche augmentait encore la sienne déjà présente. Oui, cette fille était vraiment intéressante.

- Je te suis.

La malice qui s'installa sur son visage était délicieuse. Sasha prenait de l'assurance, oui il avait hâte de voir ça. Elle s'avança vers lui et se prit d'un intérêt pour ses cheveux. Ses cheveux censés être d'un noir lisse... amusant qu'il se détourne de cette couleur, non? Peut être pas, peu importe. Keiji glissa un sourire mais ne répondit pas. Il se décolla de son appui et lui laissa les commandes de la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Lun 20 Juin - 23:34

Sasha en avait apprit et découvert des choses grâce à Keiji. Elle qui avait toujours aimé découvrir et apprendre, elle aimait de plus en en plus se lancer dans cette entreprise là. C'était un autre visage de la vie, en fait... elle violait certaines règles apprises pour obéir à d'autres, bien différentes, voir complètement opposées. N'étais-ce pas réellement sensationnel ? Excitant ? Bien sûr que si ! C'était bien la raison pour laquelle la blondinette suivait aveuglément ce chemin pourtant peu inspirant au départ. On a souvent utilisé cette image du carrefour ou la route se sépare en deux. D'un coté un chemin lumineux, bien tracé, fleurissant ; et de l'autre un sentier biscornu, sombre et plein de ronces. Et la petite fée sautillait gaiment sans regret sur l'obscure chemin remplis d'obstacles. Et pourquoi pas ? Cela changeait de d'habitude. Tout devenait plus grisant ! C'était peut-être mal... mais elle avait hâte de passer aux choses sérieuses. Vraiment très hâte ! D'un autre coté elle ne savait pas encore tout à fait comment elle allait s'y prendre. Est-ce que dans ces cas là il fallait tout prévoir à l'avance ou bien se laisser allez à l'instinct ? Après une petite réflexion, agir à l'instinct semblait beaucoup plus amusant. Dangereux. Mais amusant. Comme tout le reste d'ailleurs.

Il n'y avait pas de raison pour que la demoiselle panique. Tout ceci semblait précipité et suicidaire mais elle aurait son guide près d'elle, Keiji, et cette idée suffisait à la réconforter. Elle était prête à tout pour le satisfaire, prêt à tout pour qu'il soit fier et profite su spectacle. Un stress supplémentaire qui augmentait l'adrénaline.Celle de l'excitation et non de la peur bien entendu. Comme celle qu'elle avait ressentit face à ce violeur gigantesque. Keiji ne le croyait pas tout à fait alors qu'elle disait qu'il ne s'était rien passé. Apparemment ce n'était pas le genre de cet homme de laisser filer ses proie. Sasha rougit de nouveau violemment. Il ne s'était rien passé et pourtant elle était gênée et au final avait réussit à lui échapper. Soupirant la blondinette lança :


- Bon d'accord j'ai...

Elle avala lentement sa salive, comme pour se préparer à prononcer les mots intimidants. C'est qu'elle était encore jeune cette jolie russe et bien ignorante sur le sujet.

- Il m'avait forcé à me mettre à genoux devant lui et il voulait que je... enfin ... tu sais le...

Elle effectuait des gestes incohérents avec ses petites mains, n'osant toujours pas dire les choses clairement. Pas facile, mettez vous à sa place ! Elle s'embrouillait tellement que ça en devenait complètement incompréhensible. Elle soupira et frappa du pied sur le sol.

- Oh et puis zut ! Il voulait que je suce son sexe alors je lui ait agrippé et serré le kiki pour qu'il me laisse tranquille, voilà !

Elle passa du rouge au blanc et plaqua ses petites mains sur sa bouche, sidérée par les saletés qu'elle venait de prononcer. Oulala ! Si sa mère l'avait entendue mon Dieu !
Elle se pinça les lèvres et s’éclaircit la vois sans oser relever les yeux sur l'asiatique. Ça alors c'était vraiment embarrassant. C'était de sa faute aussi il avait insisté...
Elle passa sa main sur son front et dans ses cheveux puis reprit un peu de contenance. Enfin autant qu'elle pouvait en avoir après cela.
Il était temps qu'ils reviennent au sujet principale. Keiji lui annonça qu'il la suivait. Bon... le top départ était donné il fallait qu'elle assure. La demoiselle inspira et expira, comme pour se donner du courage, et se dirigea d'un pas décidé vers le pensionnat.
Homme ou Femme ? Non, non on avait dit à l'instinct il ne fallait pas réfléchir. Juste ressentir les choses. Quand elle verra sa futur victime elle saura que ce sera le bon. Ne pas faire attention à la taille ou au muscle... il fallait faire confiance aux paroles de Keiji. En espérant qu'il ai eut raison...
Lorsque la blondinette franchit le seuil du bâtiment elle frissonna. Oh ce qu'il faisait froid là-dedans ! Même dehors l'air était plus doux.


( Est-ce que l'on continu dans un autre lieu ? ^^ Si c'est le cas je te laisse répondre là où tu le veux Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Dim 3 Juil - 10:59

HJ : Désolé pour le retard, j'ai encore tout effacé... on reste là pour l'entrée mais quand tu te seras décidée pour aller plus loin, on pourra envisager de s'installer ailleurs!^^

Pas de doute, la prochaine fois que Keiji rencontrerait Shean, il n'allait pouvoir s'éviter d'évoquer cet épisode, si bien décrit par les mots de la jeune demoiselle. Il n'allait vraiment pas se gêner d'en rire, de provoquer l'homme sur cette frustrante défaite. Pour autant, il ne pensait pas que Shean en resterait là. Il s'imaginait même avec délice le sang de la jolie blonde coulant de la rage du violeur, teintant la chemise de ce dernier, jusqu'à voir son corps violenté abandonné sur le sol. Agréable spectacle peut être mais qu'il comptait garder au rang de fantasme. Si Sasha conservait l'assurance qu'elle était en train d'acquérir, elle saurait tenir tête à Shean et il finirait par se rendre compte lui aussi qu'il valait mieux la conserver vivante et profiter de ce qu'elle pouvait réaliser. Avec un peu de chance, peut-être serait-elle même suffisamment remontée pour attaquer la première si elle le recroisait. Finirait-elle par tomber elle aussi dans les bras du grand brun? Il la croyait plus intelligente que toutes celles qui y étaient passées... Décidément, Keiji semblait avoir mis beaucoup d'attentes envers la jeune femme. Possible oui. Faut dire qu'il avait attendu déjà bien longtemps avant de dénicher celle qui lui paraissait à présent comme une perle rare.

Sasha possédait toutes les qualités pour lui plaire. Elle était belle, vive, respirait cet autre monde qu'il n'avait jamais qu'observé tout en plongeant avidement dans le sien. Il y avait du vice dans ses désirs, elle prenait plaisir à ses découvertes, à ses actes. Il commençait même à apprécier sa vitalité qu'il avait d'abord assimilé à celle de Darren et détesté. Elle avait du cran mais tout à apprendre et elle en redemandait. Son regard sur la souffrance était frais et neuf. Ce que Keiji appréciait peut être le plus était sans aucun doute centré sur ce paradoxe entre les belles idées de son éducation et son envie aujourd'hui de la dépasser. Elle n'avait pas peur, elle fonçait. Keiji était lassé des corps déprimés se traînant d'une salle à l'autre, pâle, mangeant à peine, tuant de temps à autre pour soulager leur envie de mourir ou leur haine de l'humanité, lassé de ceux qu'il suffisait d'apeurer en pointant la plus petite menace. Il aimait découvrir lui aussi, même si sa manière d'agir était différente de celle de Sasha. Les balbutiements de la jolie blonde n'en prenait que plus de valeurs et l'excitait. Il était vraiment temps de passer aux étapes supérieures. Tuer quelqu'un était peut être l'une des dernières leçons mais certainement pas sa dernière nouvelle expérience dans ce domaine... Keiji attendait néanmoins de la voir à l'oeuvre avec beaucoup d'intérêt. Voilà qui pouvait tout changer après tout...

Sasha parvint finalement à aller au bout de son explication. Il faut avouer que ses petits rougissements, son malaise à raconter ce qui s'était passé avec Shean était tout aussi drôle, surtout lorsqu'on la comparait avec la rapidité avec laquelle elle avait accepté de devenir une meurtrière. Voilà ce qui était si agréable en sa compagnie. Alors qu'elle avait l'air de ne pas reconnaître ses propres paroles, Keiji se mit à rire. Qu'est-ce qui l'amusait le plus? Sa gêne ou imaginer la scène? Allez savoir. Il l'encouragea néanmoins.


- Tu as très bien fait.

Keiji suivit Sasha dans le hall d'Anguish. Il est vrai qu'il était grand, froid et sombre, de quoi faire un beau décors pour un film d'horreur, peut-être n'en était-il pas bien loin... Leurs pas raisonnaient sur la pierre. Rapidement, ils s'enfoncèrent dans un petit couloir qui avait du inspirer Sasha pour une raison ou une autre, à moins que ce ne soit qu'une question de hasard. Si les lieux pouvaient paraître vide, il n'en était rien. Anguish grouillait de rats hagards se cachant pour fuir leurs agresseurs, à juste titre sans doute, vu l'expédition du jour. Les proies faciles étaient donc à dénicher dans les recoins sombres. Si elle voulait davantage de répondant qu'elle opte pour ceux qui osent montrer leur visage, ce serait tout de même plus amusant. Il y avait aussi ceux, plus rare, qui se prenaient pour des dieux et pavanaient fièrement, sans peur. Certains d'entre eux tombaient de haut dès les premiers jours. Il était souvent possible au premier coup d'oeil d'imaginer le style de l'autre, mais sans oublier que le plus petit oiseau peut faire fuir l'éléphant... Voilà qui était excitant également n'est-ce pas? Et les surveillants? Si elle tombait sur l'un d'eux, ça pouvait être drôle également. Ils étaient plutôt remontés en ce moment, peu commode. Keiji ne fit néanmoins pas de commentaires, se gardant de la conseiller, la laissant se débrouiller seule au hasard des couloirs. Soudain, une ombre fila devant eux, presque imperceptible tant elle fut rapide. Premier signe de vie pour autant. Faut avouer que pour l'heure Sasha devait compter malgré tout sur un désavantage... La présence de Keiji la discréditait un peu. Disons que sa réputation n'était plus à faire dans le coin, paraît-il du moins, ce qui ne veut pas dire que tout le monde était capable de reconnaître son visage cela dit... A toi, Sasha. Cherche bien et décide toi avant que Keiji ne s'impatiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Sam 9 Juil - 22:36

( HJ : Oh ce n'est pas grave je comprend ça m'arrive aussi ! D'accord on reste là pour le moment Smile )

Bien fait elle ne savait pas... mais c'était bien la seule solution qui lui était venu à l'esprit sur le moment. Face à un grand type costaud comme ça il vaut mieux attaquer le point le plus fragile... et le plus à portée. Et elle avait eu de la chance... elle avait à portée ce qu'il fallait pour s'en sortir justement. Enfin si on peut dire. De toute manière pour elle, cette histoire était passée et il ne fallait pas qu'elle s'en soucis d'avantage. D'ailleurs elle devait se concentrer pour une tâche bien différente cette fois ci et presque plus délicate. Tout en marchant calmement dans le couloir, le souffle un peu irrégulier et les pas de l'asiatique suivant les siens, Sasha ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Elle n'avait pas accepté n'importe quoi... dans quelques minutes si tout se passait bien... elle allait tuer quelqu'un volontairement. Et avec plaisir. Il le fallait. Il fallait qu'elle le trouve et qu'elle le ressente ce plaisir de tuer... et pas seulement pour faire plaisir à Keiji. Son premier but était devenir comme lui mais elle faisait aussi ça un peu pour elle. Pou découvrir cet autre monde qui l'attirait. Il fallait que tout ceci l'attire jusqu'au bout. Mais avouons-le... elle était un peu morte de trouille pour le moment. Elle ne put alors s'empêcher de fredonner tout bas une berceuse que sa mère lui chantait lorsqu'elle faisait des cauchemars ou craignait les monstres sous son lit. Elle avait été une petite fille comme les autres après tout. Ou presque.

Elle chantait tellement bas que l'asiatique ne devait pas bien comprendre l'origine de ces sons. Mais peu importe... elle essayait de ne pas trop se concentrer sur sa présence mais sur son objectif. Elle sursauta presque lorsqu'une ombre passa devant eux dans un coup de vent. Qu'est-ce qui se passait ? Est-ce que cette personne fuyait quelque chose ? Enfin quelqu'un plutôt ? Sasha se pencha un peu pour regarder vers la droite mais ne réussit pas à apercevoir la silhouette qui venait de passer à l'instant comme une fusée. Elle se trouvait maintenant dans le couloir perpendiculaire à celui dont ils venaient. Perplexe, elle pivota pour se tourner vers la gauche et ouvrit de grands yeux ronds, pâlissant comme un fantôme sur le coup et reculant d'un pas. Devant elle se tenait non pas un... mais deux pensionnaires armés de deux grand couteaux. L'un était grand et mine avec des cheveux roux et l'autre un peu plus petit avait le crâne rasé un peu comme un militaire. Deux ? Non, non... ce n'était pas prévu comme ça du tout !
Sasha avala doucement sa salive tandis que les deux individus la fixait d'un œil mauvais.


- Heu... je... je ne fais que passer, bredouilla t-elle.
- Notre victime du jour vient de se faire la malle.

Sasha attendait une suite même si ce qu'ils venaient de dire étaient un peu... étrange. La personne qui avait filé devait fuir ces deux jeunes là. Comme ils n'ajoutèrent rien, elle continua d'une petite voix :

- Elle est partie par-là !

Sasha pointa son doigt dans la direction opposée. Avec un peu de chance il suivraient cette piste et la laisserait tranquille. Persuadée que ce serait le cas, elle afficha un sourire innocent et osa même se glisser entre les deux hommes pour faire mine de poursuivre son chemin. Mais chacun d'eux agrippa l'un de ses bras. Elle se retrouva donc bloquée.

- Pas si vite ma mignonne. Tu fera très bien l'affaire.

Ils la repoussèrent violemment contre un mur et Sasha gémit en sentant sa tête cogner brutalement contre celui-ci. Elle grimaça et vit approcher les deux hommes. Oh non ! C'était injuste ! Pourquoi deux ! Deux hommes grands et costauds en plus de ça ! Allez réfléchis maintenant ! Trouve une solution pour te sortir de là. Et dire quelle n'avait même pas d'arme... misère ! Elle allait demander l'aide de Keiji mais se ravise. Non, elle devait se débrouiller seule ce coup-ci. C'est alors que, sans vraiment réfléchir enfin de compte, elle regarda derrière l'épaule des deux colosses et pointa son doigt derrière eux en hurlant, un air faussement horrifié sur le visage :

- Oh mon Dieu regardez !!

Complètement idiots ou pas, en tous cas les deux affreux firent la bêtise de se retourner. Ni une ni deux, Sasha en profita pour leur arracher leur couteau. Leur manque d'attention et de réactivité firent le reste. La blondinette n'attendit pas une minute de plus avant d'enfoncer chaque couteau dans le ventre de ses agresseurs. Et toc !
Maintenant la jolie russe n'était plus si effrayée et déstabilisée. Son regard était maintenant concentré et presque froid. Elle fit pivoter les lames et plissa le nez lorsque les deux hurlèrent d'une même voix dans ses oreilles. Ensuite elle déplaça d'un geste vif les couteaux - l'un vers la droite et l'autre vers la gauche - de manière horizontale, ouvrant ainsi presque entièrement le ventre eux deux hommes. Tout ceci s'était déroulé en cinq petites secondes. Elle n'avait pas eu une hésitation et lorsque les corps s'écroulèrent en laissant déborder d’écœurants intestins et autres organes, Sasha grimaça de plus belle et se recula en direction de l'asiatique. Les deux types n'étaient pas morts. Ils agonisaient à moitié sur le sol dans une flaque de sang. La blondinette réunit les deux couteaux dans une main et pinça le nez avec une autre :


- Qu'est-ce que ça sent mauvais !

Elle ne pouvait s'empêcher de regarder ces organes pourtant. Et bien quoi c'est vrai... ce n'est pas tous les jours que l'on voit ce genre de chose.
Sasha hésitait. Elle n'avait pas terminé sa mission. Son but était de torturer avec plaisir un individu jusqu'à la mort. Mais deux ? Ça comptait ? Où est-ce qu'elle achevait l'un pour se concentrer uniquement sur l'autre ? Elle se posait toute ces questions avec une neutralité impressionnante. Comme si elle se demandait seulement si elle s'achetait une glace à une ou deux boules.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Mer 13 Juil - 12:58

La situation se présenta. Cette silhouette qui était passée si vite était en vérité poursuivie par deux hommes. Keiji resta en retrait, personne ne l'avait vu apparemment. Tant mieux, Sasha avait ainsi tout le loisir de se débrouiller toute seule. Keiji fut amusé par sa réaction première qui ressemblait aux réactions qu'elle lui avait déjà exposées à plusieurs reprises. Le plus stupide est que les hommes marchèrent assez bien dans son sens, c'est plus souvent le cas qu'on ne l'imagine. Enfin, ils ne la laissèrent pas s'échapper pour autant, évidemment. Parfait. Que cette situation ne ressemble pas à ce qu'ils avaient prévu était bien préférable. Après tout, une situation où tout est prévisible n'existe pas. Dans une relation, on ne fait toujours que 50% du travail. C'est aux autres de faire le reste. Le meurtre n'échappait pas à la règle. Sasha fit face aux deux homme de manière remarquable et en un clin d'oeil récupéra l'avantage. Même Keiji fut bouche-bée. Soit cette fille était une sacrée menteuse et le bernait depuis le début, soit elle était vraiment naturellement douée! Ce qu'elle venait de faire était réellement impressionnant. Elle était supposée n'avoir jamais frappé quelqu'un, mis à part Shean et lui-même éventuellement et dans ces cas précis, elle s'était montré moins fine, et brusquement elle parvenait à poignarder en même temps deux hommes solidement musclés pour ensuite leur ouvrir le ventre avec une grande adresse. Effectivement, leurs armes étaient de qualités mais quand même. Pas de doute, quand elle était déterminée, elle était capable de tout. Impressionnant oui. Vraiment impressionnant. Quand je disais qu'elle pouvait devenir meilleure que Keiji et Shean réunis, elle était sans aucun doute plus intelligente toujours. Un bon début. Keiji avait eut raison de passer directement à la dernière étape, elle n'avait nullement besoin qu'on lui apprenne à se servir d'une arme. Mais comment elle avait fait? Elle s'était entraîné en cachette? Faut croire! Ou alors elle avait beaucoup de chance et s'il y a toujours une part de chance dans la vie, Keiji ne pensait pas qu'elle pouvait être aussi généreuse envers quelqu'un. Pas de doute, cette jolie demoiselle ne serait bientôt plus qu'un simple jouet mais bel et bien un adversaire à sa taille... Incroyable mais vrai. Alors que les deux hommes étaient déjà à terre, que Sasha s'était reculée vers lui, Keiji s'approcha et observa leurs blessures. Bien joué oui. Il se força néanmoins à ne pas intervenir comme il l'avait défini au départ et se recula dans la direction opposée regardant Sasha. Elle semblait hésiter. Ah, peut être qu'il pouvait quand même encore servir à quelque chose. Elle avait raison. Ca sentait mauvais mais Keiji était habituée à cette odeur de mort et d'organes internes depuis si longtemps qu'il parvenait à le supporter sans problème, on peut même finir par l'apprécier croyez-le ou non. D'ailleurs quand il était petit, le contact fréquent de ces organes lui avait donné le goût du vivant, du sang et de la mort... Mais, plus important : Sasha. Qu'allait-elle faire maintenant? Elle allait pas s'arrêter en si bon chemin toujours...

- Ne te pose pas de question, agis. Ce que tu as envie de faire maintenant, fais-le.

Comment pouvait-elle hésiter? Vous avez la possibilité d'avoir deux boules de glaces au lieu d'une, il n'y a vraiment pas besoin de se poser la question pour connaître la réponse pas vrai? Vous savez ce qui arrive aux gens qui se posent trop de question? Ils se font devancer. Toujours. Peut-être qu'ils sont meilleurs dans le fond mais ils perdent quand même. L'action passe avant les qualités. La réactivité est première. L'avenir appartient à ceux qui se bougent, à ceux qui agissent. Néanmoins, il y avait une chose que Keiji voulait encore lui faire sentir avant de la laisser continuer. Un conseil précieux, une manière d'être fondamentale pour lui qu'il n'avait pas perçu dans l'acte froid et distant de la jeune femme. Il n'avait jamais eu l'intention de faire de Sasha une tueuse à gage ou quoique ce soit de ce genre. Il était convaincu qu'elle devait aller beaucoup plus loin, donner bien plus d'elle-même... si elle voulait en jouir et c'était bien là le but de tout ça. Il s'avança rapidement vers elle et avant qu'elle n'ait le temps d'agir comme il venait de le lui conseiller, il posa une main sur son épaule et se glissa finement derrière elle avant de la serrer brutalement contre lui.

Beaucoup de gens lorsqu'ils vivent des évènements trop forts en émotion, se mettent psychiquement en retrait pour se protéger. Il se produit alors une forme de dissociation et l'évènement est ainsi vécu du manière atténué. Keiji n'était de toute évidence pas très partisan de ce principe. Il enfonça violemment son poing dans le ventre de la jeune femme, remontant sur le diaphragme. Son geste se voulait bien désagréable. Son autre bras glissa sur sa gorge alors que sa main attrapait le côté du visage de Sasha. Il n'était pas froid, ni distant, il voulait au contraire lui faire sentir l'ébullition d'un corps qui s'excite sous l'impulsion de la mort et la souffrance. Le ton de sa voix se voulait tout aussi convainquant. Le reste de sa blessure à la gorge y ajoutait d'ailleurs une petite note non négligeable.


- Et ressens-le.... lâche-tout, exprime-toi, comme quand tu danses...

Il resserra son coude, prenant appui sur la tête de Sasha, diminuant sa capacité respiratoire, l'étouffant même plus qu'à moitié. Il ne voulait pas qu'elle soit froide à l'intérieur d'elle-même, quitte à faire naître la colère? Pourquoi pas mais Sasha ne réagissait pas toujours comme on l'attendait de ce point de vue alors peu importe ce qu'elle en pensait! L'important était qu'elle comprenne le message. Il relâcha sa pression la laissant respirer, la maintenant contre lui seulement par les épaules, comme un coach renvoyant son élève au combat.

- Ce n'est pas leur mort qui compte. Fais-le pour toi. Amuse-toi. Vide-toi. Ne garde rien.

L'un des deux hommes remua plus que l'autre, prenant sur lui autant que possible. Il tenta d'une main de protéger ses entrailles alors que de l'autre, il attrapa une seconde arme cachée dans ses vêtements. Après un coup d'oeil colérique sur eux, il cracha du sang et de la haine même si sa voix était déjà affaiblie par ses blessures, il insulta Sasha de tout les noms avant de jurer qu'il allait lui faire payer ça. Keiji poussa Sasha en avant et l'homme en profita pour brandir son couteau, la blessant à la jambe. A croire que c'était calculé! Peut-être un peu. Après tout, Keiji était bien du genre à lui tirer dans le dos pour la pousser en avant, même s'il en avait nullement besoin. Il fallait bien qu'il commente n'est-ce pas, il était là pour ça! Et il l'aidait en vérité... à vivre ce meurtre! Mais n'oublions pas le second, il pouvait toujours agir lui aussi... voilà tout l'intérêt de cette double rencontre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Jeu 18 Aoû - 18:53

(je suis désolée si ce n'est pas terrible, il faut que je me remette dans le bain Smile )


Le nez toujours un peu plissé, agressée par les odeurs de sang et d'organes, Sacha se rendait compte peu à peu, et un peu tard, que ce qu'elle venait de faire était tout simplement... non seulement répugnant mais aussi particulièrement... génial. Oui c'est ça. Elle ressentait comme des fourmillements un peu partout dans son corps. Comment une jeune fille de bonne famille aussi adorable et bien élevée pouvait-elle ressentir autant d’excitation à faire du mal ? Elle s’étonnait elle-même. Étais-ce vraiment elle qui avait fait ça ? En baissant les yeux sur l’un des couteaux ensanglanté dans sa main qui goutait lentement sur le sol… il n’y avait là aucun doute. Elle leva celle-ci à hauteur de son regard pendant que l’asiatique étudiait les corps.
Elle suivit alors du regard la perle de sang rouge et sombre qui se mit à couler le long de son bras, suivie d’autres encore plus ou moins rapidement. Elle avait du mal à lâcher ce petit spectacle du regard, avec un air légèrement surpris et songeur en même temps. Elle baissa ensuite les yeux sur ses pieds et s’aperçut que le sang avait goutté sur ses sandales. Elle recula donc d’un pas en éloignant un peu ses mains et posa ses yeux sur les corps blessés et nauséabonds. Que devait-elle en faire maintenant ? L’imagination lui manquait sur le coup. Elle était encore surprise de ce qu’elle avait réussit à faire. Keiji recula et prit la parole pour la pousser à agir et à faire ce qu’elle avait envie de faire tout de suite. C'est-à-dire ? Sacha lui jeta un regard hésitant. Elle n’était pas certaine de savoir ce qu’elle voulait sur l’heure. Peut-être qu’elle manquait encore d’expérience ? Pourtant elle venait quasiment de tuer deux armoires à glace en deux temps trois mouvements.

Le temps qu’elle réfléchisse encore un peu à ce qu’elle devait faire, Keiji eut le temps de se glisser derrière elle et de soudain la serrer violemment contre lui. Elle poussa une exclamation de surprise mais ne chercha pas à se débattre. Quoique fasse l’asiatique, elle semblait avoir aveuglément confiance en lui. Même lorsque le poing du jeune homme s’enfonça brusquement dans son ventre et remonta. Même lorsque son autre bras vint s’entourer comme un serpent autour de sa gorge. Elle sentie même son visage chauffer et rougir lorsque sa main se posa contre sa joue. Dans cette position, elle étouffait. C’était bien le but de l’asiatique d’ailleurs. Mais elle ne pouvait s’empêcher d’apprécier tout cela. La présence de Keiji bien sûr, le contact de leur corps, et même la douleur que cela lui procurait. Au lieu de paniquer comme elle aurait peut-être du le faire, elle cherchait à oublier la douleur et les alertes de son corps. La voix de l’asiatique résonna près de son oreille, lui conseillant d’agir et de se lâcher comme lorsqu’elle dansait.
Danser ? Mais oui ! Elle aurait du y penser. Mais pouvait-elle réellement aimer autant l’un que l’autre ? Se sentir aussi libre et légère ? Pour le moment elle avait du mal à se l’imaginer. L’air dans ses poumons se faisait rare et sa gorge la brûlait de plus en plus. La douleur reprenait le dessus et elle agrippa les bras de Keiji comme pour tenter de le faire lâcher. Tout son corps réclamait de l’air et sa bouche s’ouvrit pour recueillir le précieux oxygène qui ne venait pas. Elle avait l’impression qu’un incendie dévastait sa poitrine. Mais à quoi jouait-il ?! Elle étouffait ! Déjà ses yeux se voilaient. Son corps entier semblait se battre violemment au fur et à mesure que l’air manquait. Instinctivement ses ongles s’enfoncèrent dans les bras de l’asiatique et elle tenta de se défaire de son emprise. Est-ce qu’elle allait mourir ? Est-ce que Keiji allait la tuer ? Ah non certainement pas ! Sacha rechercha au plus profond d’elle-même cette force qui lui avait permis de dompter la douleur lorsque Keiji lui avait enfoncé le couteau dans le ventre. Les piqures brûlantes dans son corps de transformèrent en un doux liquide chaud dans ses veines. Elle ferma les yeux, luttant contre cette souffrance. Et puis comme elle y parvenait au fur et à mesure, bien que son corps et son cerveau criaient grâce, Keiji la relâcha. Aussitôt elle avala une grande goulée d’air qui la fit tousser sur le coup. Sa vue reprit davantage de précision.

En bon professeur, l’asiatique continua de l’encourager. Il lui disait qu’il fallait qu’elle se vide et ne garde rien. Se défoule sur ces corps en quelque sorte, comme lorsqu’elle se débarrassait de tout ce qui était mauvais dans son esprit et son corps en dansant. Sasha, avec la tête qui tournait un peu, commençait à comprendre. Mais était-il vraiment nécessaire de l’étouffer ainsi ? Il y allait un peu fort ! Il aurait bien mérité une gifle mais la jeune femme n’eut pas le temps d’exécuter ce petit coup de colère. L’un des types que la jolie blonde croyait mort s’éveilla et déversa un flot de haine contre elle, l’insultant de tous les mots. Elle ignorait même la signification de certains mais le regard et le ton de l’individu étaient si chargés de haine et de colère que la jeune femme en fut ébranlée sur le coup. Elle ne s’attendait pas à ce que Keiji lui force de nouveau la main et la bouscule droit sur l’homme. Celui-ci eut d’ailleurs le loisir de la blesser à la jambe. Sasha poussa un cri de surprise plutôt que de douleur. Puis il agrippa sa jambe fermement et avec une force que la jeune demoiselle ne lui aurait jamais soupçonnée dans cet état, il la tira violemment et la fit chuter durement sur le sol. Sa tête frappa violemment le sol et l’étourdit sur le coup. L’homme en profita pour lever de nouveau son couteau, visant cette fois-ci son cœur.
Sasha réagit juste à temps. Elle avait encore les couteaux dans ses mains et elle leva ceux-ci pour que le bras armé s’empale directement. La peur et l’adrénaline se lisaient sur son visage pâle aux yeux grands ouverts. Du sang gicla sur sa robe et sur son front. Elle grimaça et gémit, les doigts légèrement tremblants. L’individu poussa un hurlement de rage et de douleur et arracha son bras des lames qui y étaient enfoncées. Il essaya alors de la désarmer en agrippant les poignées de la demoiselle pour les tordre. Ses os se mirent à craquer de manière inquiétante. Sasha poussa un cri de douleur
.

- Keiji ! Fais quelque chose !

Mais il ne ferait rien. Elle voulait repousser son agresseur mais il était trop lourd. Elle sentait que ses os allaient bientôt se briser sous la force de ce titan. Sans réfléchir alors son front vint percuter violemment le nez de son adversaire qui n’eut d’autre solution que de la lâcher. Elle replia ses genoux et ses poignées douloureux contre son ventre et gémit. L’individu l’insulta de plus belle en pressant des mains plein de sang contre son nez brisé. Sasha, elle, posa une main contre son front douloureux en grimaçant puis attrapa de nouveau l’un des couteaux qu’elle avait lâché et se releva maladroitement. Elle avait de tout arrêter et de partir. Ne pas risquer sa vie encore davantage. Mais elle ne pouvait pas. Il fallait qu’elle agisse comme lui avait conseillé Keiji.
Elle eut un instant d’hésitation puis s’avança vers l’homme qui reprenait un peu ses esprits. C’est alors qu’un murmure se fit entendre. Une mélodie plus exactement qui s’échappait des lèvres de la demoiselle. Une chanson et une musique que l’asiatique ne devait sûrement pas connaitre mais ce n’était pas important. La douce voix de la jolie russe envahit le couloir. Un comportement étrange qui abasourdit l’homme mal en point à ses pieds, qui n’osa pas faire un geste, la regardant comme si elle était folle. Elle était peut-être folle en fait. Elle tendit alors la main dans sa direction.


- Faisons la paix… viens plutôt danser avec moi.

Sa voix était douce, presque envoutante. L’homme cligna des yeux sans réagir, serrant son couteau dans sa main, hébété. Elle attrapa alors son bras et le fit relever. L’homme pressa ses mains contre son ventre ouvert mais se leva quand-même, les jambes flageolantes.
Sasha exécuta quelques pas de danse, tournant sur elle-même puis autour de l’individu. Elle tournait de plus en plus vite, ayant repris sa chanson. Elle exécutait alors une danse folle et l’homme tentait de l’atteindre avec son couteau mais en vain. Elle glissait et évitait la lame avec agilité et souplesse. Si bien que le pauvre bougre du s’appuyer contre le mur pour ne pas tomber d’étourdissement. Sasha choisit ce moment, dans un pas de danse qui consistait à rejeter sa jambe gracieusement en l’air, pour désarmer l’individu et planta son couteau droit entre ses deux yeux. Les yeux grands ouverts, complètement dépassé par ce qui se passait, le type s’effondra dans un spasme, l’arme encore plantée entre ses yeux, le visage dégoulinant de sang.

Essoufflée comme si elle venait de courir un marathon, Sasha se recula jusqu’à Keiji, pâle et livide comme un fantôme. Elle inspira une grande bouffée d’air et retourna subitement une gifle à l’asiatique. Puis, plongeant ses grands yeux bleus dans les siens et souffla :


- Ça c’était pour tout à l’heure.

Elle entreprit ensuite d’essuyer ses mains poisseuses de sang sur sa jolie robe et tenta par des gestes un peu stressés, de recoiffer un peu ses longs cheveux blonds. Son cœur battait encore la chamade après ce qu’elle venait de faire. Elle préférait ne même pas y penser. Comment avait-il réussit… et même oser faire un truc pareil ? Elle avait apprit ça où ? A la télé ? Elle en tremblait encore de tous ses membres, elle sentait même le froid l’envahir et frémit en frictionnant ses épaules.

- J’ai… j’ai bien travaillé ?

Voilà une bien étrange question. Mais enfin elle voulait connaitre ce qu’en pensait l’asiatique de tous ça. Elle n’avait pas pris le temps de torturer ce type. Elle avait eut trop peur de mourir. Elle avait sans doute agit trop vite, trop brusquement. Tant pis. Elle était vivante, même si tout ceci l’avait beaucoup remuée. Elle n’avait maintenant plus rien d’une tueuse mais d’une petite fille tremblant de froid et à l’air incroyablement fragile. On aurait dit qu’un seul geste pouvait la briser en petits morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Mer 31 Aoû - 16:27

Sasha ne se trompait pas. Keiji ne bougea pas d'un cil lorsqu'elle l'appella à l'aide. Heureusement, elle avait compris qu'elle ne devait pas compter sur son aide et se débrouilla très bien seule. Bien sûr que cette attitude était risquée de la part de Keiji. Si l'autre était plus vif, si elle ratait son coup, il l'aurait vu se faire tuer bêtement devant lui alors qu'il aurait pu l'en empêcher. Mais il ne se laissait en aucun cas dominer par ce genre de sentiment... la peur tout simplement. Il s'était juré de ne jamais en être esclave. Alors quoi qu'il arrive, il la laissait faire. Il n'intervenait pas. Après tout, il savait qu'elle pouvait se débrouiller seule et sur ses croyances qu'il faut s'appuyer, qu'importe le résultat. Le meilleur moyen de s'affaiblir était de s'attacher à quelqu'un et craindre pour sa vie. C'est ce qui nous fait faire le plus de bétises. Pour autant, il n'avait rien raté de la scène et il était probable que si vraiment elle avait paniquée, qu'elle avait retrouvé sa naïveté première, qu'il aurait été clair qu'elle ne pouvait pas s'en sortir, il serait intervenu. Clair? Vraiment? Pas sûr, car si ça avait été le cas, elle n'aurait plus été digne de son intérêt. Si dans ce cas précis, il était intervenu alors il aurait fallu en déduire qu'il tenait vraiment à elle. Ca s'était produit avec Keira. Elle était à deux doigts de se laisser mourir, sa manière d'être lui dictait sans aucun doute de la laisser crever dans son coin si c'est tout ce dont elle était capable, pourtant il était intervenu. Il l'avait même sauvé. Keiji n'était peut être pas complètement irrécupérable finalement. Si on pouvait imaginer que c'est ce que Sasha et Keiji avaient en commun au départ, cela était de moins en moins évident. Sasha allait beaucoup plus loin dans sa découverte du mal que Keiji dans celle du bien. Aucune chance qu'ils ne suivent le même parcours. Il faut avouer sur ce point qu'il était beaucoup plus facile d'enfoncer la porte du mal que celle du bien, surtout à Anguish. Sasha était-elle avantagée? Amusant quand on se souvient de la manière dont avait débuté leur collaboration... N'était-ce pas Sasha qui était censé détourner Keiji de ses mauvaises habitudes? La roue avait bien vite tournée. Peut être que les femmes sont davantage capable de changements radicaux que les hommes? Peu importe, la raison, ce qui était aussi intéressant résidait bel et bien dans les faits, il suffisait d'observer Sasha aujourd'hui.

Il faut avouer que question spectacle, Keiji n'avait aucune raison d'être déçu. Evidemment, on pouvait envisager que l'envie d'agir lui-même le démangeait un peu, m'enfin dans l'art d'enseigner quelque chose, le minimum c'est de laisser faire à l'élève ses expériences tout en le conseillant et le poussant vers le progrès. Il acceptait donc la situation sans problème. Et son élève était toujours aussi prometteuse. Il était passé par la case coup de pouce pour la forcer à aller plus loin encore mais elle n'en avait pas forcément besoin. Observons la suite. Elle se fit une petite frayeur, rien d'alarmant, il fallait bien qu'elle subisse un peu d'opposition quand même, encore heureux, trop facile sinon. Et c'est lorsqu'on se trouve en difficulté que tout se joue : notamment la capacité de gagner. Sasha l'avait et elle le prouva. L'étincelle jallit. Et ce que Keiji préférait dans sa propre façon d'agir surgit chez la jeune femme. Elle joua. Il lui avait soufflé vaguement l'idée, elle l'avait entendu. Keiji le perçut tout de suite lorsqu'elle se mit à chanter. Il ne fut pas perdu, se demandant ce qui lui prenait tout à coup, ou si elle était folle, il comprit sa tentative, il l'attendait. Et elle dansa. C'était encore plus efficace et plus admirable qu'il ne l'avait imaginé. Keiji s'amusa beaucoup de voir l'homme se perdre dans ce brouillard qu'elle lui dessinait. Parfait oui. Voilà ce qu'il voulait voir ce soir. Voilà ce qu'il voulait qu'elle développe. Méler sa joie de vivre, ses qualités de danseuse, ses petits plaisirs à l'image destructrice de la mort et quand elle donna le coup final, le spectacle fut tout simplement parfait. Pas de doute, elle avait bien travaillée. Bien joué, Sasha. Keiji avait bien lancé les dés.

L'homme s'effondra à ses pieds. Certes, Keiji n'avait peut être pas assisté à une grande séance de torture comme il était capable lui-même d'en réaliser mais ce n'était pas ce qui comptait. Elle l'avait tué et joliement. Elle avait relevé le défi. Elle y avait pris du plaisir? Keiji le pensait. Sasha était fine, intelligente, elle avait perçu cette excitation sinon elle ne serait pas entrée si facilement dans le jeu. Elle était tout bonnement merveilleuse. Keira avait pour une fois de quoi être jalouse. Keiji posait sur Sasha un regard qu'on pouvait sans doute comparer à de la bienveillance, peut être même une certaine fierté. Qu'importe le mélange, il l'appréciait, c'était une raison suffisante. Que voulez-vous, les absentes ont toujours tord. Oui, il l'aimait bien. Et c'était une battante! Elle avait cette énergie rafraichissante qui manquait à beaucoup ici. Comme pour le prouver, elle retourna près de lui et le giffla. Pour tout à l'heure, oui. Keiji en rit. Il y était allé un peu fort? Possible, pourquoi s'en priver? Il avait sans doute bien fait, non? Il ne le regrettait pas toujours. Savait-il seulement ce qu'était ce sentiment? Bien sûr. Mais il le vivait rarement, c'est vrai. Sasha semblait revenir d'un lourd combat. Elle était bien pâle et presque tremblante. Ca pouvait se comprendre bien qu'elle n'ait pas encore trop souffert. Elle avait donné d'elle-même, c'est ce qui faisait la différente. Il y avait de quoi se sentir épuisée. Ne lui avait-il pas conseillé de se vider? Un seul geste pouvait la briser? Possible. Le visage de Keiji avait retrouvé de sa froideur et de sa distance pourtant il s'avança vers la jeune femme.

Son geste fut rapide mais presque furtif. Il l'avait prise dans ses bras. Non pas pour l'étrangler, non pas pour la maintenir prisonnière, coincée contre un mur, non pas pour la menacer de quoique ce soit, il l'avait prise dans ses bras tout simplement, comme on peut imaginer que certains le font pour réconforter quelqu'un. Chaleureusement. Instinctivement. Donnant juste sans rien prendre. De ses bras solides, la maintenant fermant contre lui. Il n'avait rien à en conclure si ce n'est peut être qu'elle avait effectivement réussi l'épreuve. Ce n'était pas non plus une récompense, juste une réponse. D'ailleurs il ne parla pas, comme s'il n'y en avait pas besoin. Le silence s'installa dans ce couloir rendu sinistres par la présence des cadavres... Elle pouvait se laisser aller. C'était fini. Le temps sembla se figer un instant comme une photographie qu'on aurait oublié au fond d'un grenier. L'instant saisit dans une lumière vive retournant dans l'ombre de l'oubli. Pourtant leur coeurs semblaient harmoniser leur battement l'un contre l'autre. Puis, lorsque l'intensité de l'instant, non pas leur union soudaine mais bien le meurtre, eut diminuée, retrouvant la normale. Keiji recula, lâchant la jeune femme. Il glissa un vague sourire sur son visage et conclut.


- C'était très bien. Continue sur cette voie. Maintenant, rentre chez toi.

Il la fixa encore un peu, puis repris son propre chemin. Ils se recroiseraient il le savait bien. Que ce soit lui ou elle, l'un des deux reviendrait vers l'autre. Il avait beau avoir parlé de dernière leçon, elle avait sans doute encore à apprendre et elle avait encore des trésors à lui faire découvrir. Ils n'étaient pas encore au bout de leur surprise. Leurs rencontres n'étaient décidément pas anodines. Mais est-ce que le chez elle représentait encore quelque chose à ses yeux? Sasha n'était plus la même. Elle ne serait plus jamais l'innocente petite jeune fille qu'elle était à son arrivée sur l'île. Elle était devenue une meurtrière. Une femme dangereuse, capable des crimes les plus atroces. Est-ce que ces frères, ses amis là-bas sentiront la différence ou parviendra-t-elle à leur jouer la comédie? Jusqu'à quand? A quel point était-elle marquée par ce chemin de la nouveauté? Pouvait-elle revenir en arrière? Le pourrait-elle un jour? Qui était aujourd'hui Sasha Campfire? Pour Keiji en tout cas, elle était devenue quelqu'un à Anguish...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 26
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   Ven 16 Sep - 16:06

Oh oui ça pour être vidée... la jeune femme l'était. Elle avait rarement été victime d'autant d'émotions différentes en peu de temps. La peur, l'excitation, la curiosité, la colère aussi... un peu de tout ça mélangé avec l'adrénaline donnait quelque chose d'explosif. Elle n'avait peut-être pas tout donné mais déjà bien assez pour se sentir comme une coquille vide.
Elle avait giflée Keiji, dernier geste probablement pour se vider complètement de ce qu'elle avait dans le corps. Elle le regretta sur le champ bien sûr mais ne s'en excusa pas. Il ne voulait pas de ses excuses et d'ailleurs, il se contenta de rire. Il était si imprévisible parfois.
La jeune demoiselle repoussa une mèche blonde devant ses yeux tout en tremblant au milieu de ces couloirs glacés. Et si elle n'arrivait jamais à tout à fait le comprendre ? Et si malgré tous ses efforts... elle le décevait un jour ? Est-ce qu'elle retournerait à sa petite vie d'enfant délicieuse ? Comme si rien ne s'était passé ?
Non.
Elle sentait comme un mur derrière elle qui l'empêchait de faire demi-tour... et en même temps elle sentait cette envie d'avancer et d'en découvrir toujours plus. Comme si elle était envoûtée, dépendante de ce qui bouillonnait dans son sang lorsqu'elle agissait comme elle venait de le faire. Ce qu'elle avait ressentit en elle lorsqu'elle avait chanté et dansé... c'était unique. Si différent du reste. Mais sans Keiji... est-ce que tout ceci serait pareil ? Elle se sentait un peu comme Alice qui laissait derrière elle sa vie de petite fille sage pour suivre un lapin blanc, malgré tout les risques que cela encourt.
Et lui ? Que ressentait-il ? Pourquoi est-ce qu'il acceptait de lui apprendre tout ça et de la guider ? Est-ce qu'il s'amusait simplement ?
Sasha avait trop de questions, c'était peut-être la fatigue. Pourtant elle se sentait bien, ainsi vidée.

Que pensait alors Keiji de ce qu'elle venait de faire ? Bien ? Pas mal ? Médiocre ? Comme toute réponse il s'avança vers elle. Elle ignorait ce qu'elle voulait mais instinctivement, elle ferma les yeux. Non pas avec une grimace comme s'il allait la frapper. Elle ferma simplement les yeux et sentit alors son étreinte. Et elle en fut agréablement surprise. Le froid quitta son corps et quelque chose lui noua l'estomac. Elle n'avait qu'une envie c'était de le serrer contre elle également et de rester comme ça pendant des heures. Mais elle n'osa pas. Ses doigts agrippèrent simplement son vêtement qu'elle lâcha aussitôt qu'il se détacha d'elle. Les yeux baissés, les lèvres pincées, elle fut rassurée d'entendre ses paroles qui la complimentait puis lui demandait de rentrer chez elle.
La jolie blonde leva les yeux sur l'asiatique qui s'éloignait déjà. Elle ouvrit la bouche et fit un pas dans sa direction pour le retenir. A cet instant le seul désire qu'elle éprouvait c'était de rester près de lui. Mais elle renonça et resta là où elle était, plantée près de deux cadavres et une marre de sang. Elle se tourna vers ce spectacle sordide. Elle aurait du avoir la nausée devant ces horreurs mais ce ne fut pas le cas. Elle s'avança vers sa victime et se pencha sur lui. Elle reprit de nouveau son couteau entre ses mains, sentant de nouveau le froid l'envelopper et l'émotion lui oppresser la poitrine. Et alors, chose très étrange, elle replanta son couteau au niveau du cœur et ouvrit la chair. Alors, avec empressement, elle y plongea ses mains. Le cœur agonisait. Elle sentait encore de brèves battements, de brèves vibrations. Elle y puisa toute son énergie. Elle laissa cette sensation pulser dans ses doigt et remonter tout le long de son corps. Elle soupirait, comme si ce simple contact lui rendait des forces. Et lorsque l'organe stoppa tout à fait, elle enleva ses mains et se pencha pour déposer un baiser sur le visage du mort. Elle susurra alors :


- Merci...

Elle l'avait remercié. Elle ne s'était excusée. Sasha se redressa et se dirigea vers la sortie du pensionnat. Elle avait la même impression qu'un personne complètement ivre qui se déplaçait sans vraiment savoir où il allait. Arrivée dehors, le vent lui fouetta le visage et elle ne s'en sentit que mieux, même si elle avait froid. En apercevant l'annexe, elle ne se sentit pas le courage d'y retourner. Elle opta plutôt pour la plage. Elle voulait se laver et effacer au possible les traces de ce qui venait de se passer. Non pas par regret... mais pour garder le secret. Elle laissa tomber sa robe souillée et le reste de ses vêtements et, grelottant, elle se laissa glisser dans l'eau salée. Elle s'agenouilla là, tandis que des vagues calme venaient lécher sa peau blanche et emmenaient avec elles le sang qui la recouvrait. Les bras croisé sur sa poitrine, les yeux baissés, elle ne savait plus trop qui elle était. Sasha la petite danseuse étoile pétillante de vie et de joie ? Ou Sasha la tueuse qui puisait sa force sur des cœur agonisants ? Elle était peut-être les deux.
Elle aurait donné n'importe quoi pour s'endormir dans les bras chauds de Keiji. Oui n'importe quoi. Au lieu de ça elle s'endormait presque avec la berceuse de l'océan glacé.
Elle avait l'air fragile et déboussolée mais au fond... elle était heureuse. Heureuse d'avoir pu aller jusque là et que l'asiatique n'ai pas été déçu. Elle tâcherait de faire encore mieux la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tendres retrouvailles... [Sasha]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tendres retrouvailles... [Sasha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Dirty Little Sasha. [Done.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: