AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En toute clandestinité...[Darren]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: En toute clandestinité...[Darren]   Mer 6 Avr - 2:44

Un pied dehors, puis l’autre. Bethany avait poussé la lourde porte du hall et elle se retrouva dehors. Il faisait encore bien frais mais des fins rayons de soleil réussissaient à percer, et c’était un de ces petits rien qui à Anguish faisaient du bien à la pensionnaire. Surtout qu’il lui semblait depuis quelques jours que l’atmosphère était tendue entre les murs froids de la vieille bâtisse. Elle avait remarqué les messes basses qu’avaient la plupart des pensionnaires qui la croisaient. Mais tout ça ne l’atteignait presque pas. Elle avait autre chose à faire que jouer à la parano, autre chose en tête. Au sujet de ce qui lui arrivait avec Shean mais aussi au sujet de son envie toujours aussi pressante de fuir cette île. C’était d’ailleurs pour ce projet que la rebelle était sortie braver le froid de ce début d’après-midi. Le matin-même, elle avait prévenu quelques uns des autres pensionnaires qui étaient dans la confidence. Oh ils n’étaient qu’une poignée, faire passer le message à deux trois qui l’avaient répété au reste avait été rapide.

La jeune fille marcha plusieurs mètres, s’éloignant du pensionnat. A part trois ou quatre individus, il n’y avait pas grand monde dehors. Tant mieux. Mieux valait être discret. Ce genre de réunion clandestine n’était pas forcément bien vu à Anguish. Plutôt le contraire. D’où la nécessité de ne surtout pas se faire remarquer, de faire comme si de rien n’était. A plusieurs, l’affaire n’était pas forcément facile, il suffisait d’une erreur de la part d’un seul et c’en était fini pour le petit groupe. Mais pour Bethany il n’y avait pas à hésiter, elle qui voulait se barrer d’ici plus que tout. Perdue dans ses pensées, elle n’avait pas vu une blonde qui arrivait en face et la dévisageait, un air moqueur. Ce ne fut que lorsqu’elle s’adressa à elle que Beth’ fit attention à elle. Blonde, assez grande et jupe plutôt courte, le genre bimbo débile avec un prénom ridicule, que la rebelle avait du mal à sacquer.


« Hey, alors comme ça c’est toi la nouvelle prise de Shean. Je pensais que t’étais dans le genre féministe asociale mais en fait il a réussi à te mettre dans son lit, comme les autres. »

…Hein ?!? Stupéfaite, Bethany lui lança un regard noir, s’avançant l’air menaçant vers la pimbêche au visage moqueur. Non seulement elle était au courant qu’il s’était passé quelque chose entre Shean et elle, bien que ce qu’elle disait n’était pas la réalité, mais aussi elle osait la faire passer pour le nouveau jouet du surveillant ? Beth’ serra dents et poings, sentant la colère monter en elle.

« Redis ça pour voir »

Les yeux furieux de Beth’ semblèrent faire leur effet. La blondasse haussa simplement les épaules puis s’éloigna sans faire davantage d’histoire. Enfin si, elle rajouta quelque chose une fois qu’elle s’était assez éloignée.

« Tu feras moins ta dure quand cette folle d’Arella te fera la peau… »

Bethany fit quelques pas vifs vers elle, elle l’aurait volontiers frappée si cette blonde n’était pas partie si précipitamment. Et puis Beth’ avait déjà pris un peu de retard, on l’attendait. Elle se redirigea donc vers son objectif d’origine, traversant la forêt. La courte discussion qu’elle venait d’avoir lui trottait encore dans la tête. Shean avait-il parlé de leur histoire à des idiots pareils ? Non, c’était tout de même pas son genre. Et c’était quoi cette histoire d’Arella ? Son ex si elle avait bien suivi. Une vraie folle, elle l’avait complètement zappée. Grr. Maugréant une bonne partie du trajet, Beth’ finit par arriver devant le tas de ronces et buissons. L’entrée du bunker. Ca avait été la meilleure idée qu’elle avait trouvée pour ce genre de réunion, pour être à l’abris des caméras et des surveillants. Après avoir bien vérifié que personne ne la suivait, elle poussa le feuillage et pénétra dans la pièce secrète, encore un peu énervée. A l’intérieur, déjà quatre autres pensionnaires, deux mecs, deux filles. Ils échangèrent des regards étranges entre eux, l’empêchant de comprendre la signification, puis lui adressèrent enfin la parole.

« T’es en retard Beth’ »

« Ouais, et puis on commençait à se dire que t’allais ramener ton violeur avec toi dans le groupe alors bon… »

Bethany ouvrit de grands yeux. Mais qu’est-ce qu’ils avaient tous ?!

« Quoi…Shean ? Hey vous me foutez la paix avec ça, c’est pas vos oignons ! »

Encore un regard complice entre les quatre, que Bethany eut du mal à supporter mais qu’elle décida d’ignorer, déjà deux fois en moins de dix minutes ça lui suffisait. Elle enleva alors sa veste, la pièce étant humide mais plutôt chaude pour un lieu en pleine forêt.

« Bon…il manque qui ? » finit-elle par demander, plus pour changer de sujet qu'autre chose

« Darren, lui répondit la nana la plus proche d’elle, d’une voix pleine de blâme, le sauveur du psychopathe nippon… »

Alors même qu’elle prononça ces quelques mots, la porte s’ouvrit de nouveau, laissant voir justement le jeune homme en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Re: En toute clandestinité...[Darren]   Ven 15 Avr - 23:29

Darren se rinça les mains, regardant le sang couler et disparaitre dans le siphon su lavabo. Ce sang n'était pas le sien... cela faisait un bon bout de temps que, enfin, son corps connaissait le répit. Il n'avait tué ni torturé personne non plus, il s'agissait simplement du sang d'un blessé de l'infirmerie. En effet, Juliette avait accepté qu'il vienne l'aider de temps en temps lorsqu'il n'avait pas mieux à faire ailleurs. N'étant pas diplômé en médecine ou quoi que ce soit, le jeune homme se contentait de désinfecter les plaies, de faire les bandages et autres choses simples qui ne demandait pas un grand savoir. Cela allégeait le travail de l'infirmière t lui permettait de s'occuper des cas plus grave ce qui n'était pas négligeable. Le blondinet sécha ses mains et se débarrassa de la blouse qu'il portait. Le blessé en question avait fermé les yeux dans le but de s'endormir et tout était calme. Le jeune homme quitta donc les lieux pour aller déjeuner en cuisine. Les cuisiniers ne firent pas attention à lui, trop occupés à faire cuir ce qui ressemblait à du steak. Darren ouvrit le frigo et en sortit des plats tout faits qu'il fit rapidement réchauffer. Il s'assied ensuite sur un tabouret qui trainait là et mangea lentement, prenant son temps puisque rien ne pressait. Quoique... les couloirs du pensionnat avaient besoin d'un bon coup de balais. Soupirant, Darren termina son repas, lava et rangea la vaisselle puis passa à la réserve pour prendre un balai, un pelle et une balayette. Il commença alors à rassembler la poussière sur le sol des couloirs en silence, laissant passer le peu de pensionnaires qui défilaient sous son nez. Ceux-ci se contentaient en général d'un regard critique et ne lui cherchait jamais des noises. Tant mieux. Au bout d'un bon moment, un autre pensionnaire passa mais celui-ci s'arrêta face à lui. Intrigué, le blondinet leva les yeux et reconnu l'un des membres du groupe de rebelle qui s'était formé. Sans prévenir, celui-ci le bouscula contre le mur et lança :

- Un jour on retrouvera tes ossements enfouis sous le bunker, minable !

Darren arqua un sourcil et laissa le type s'éloigner. Bon... si le jeune homme n'avait pas fait partit de son groupe il aurait sans doute prit la menace à la lettre. Mais de toute évidence il s'agissait d'un rendez-vous et rien de plus. Rien de mieux pour éviter les soupçons des surveillants qui passaient dans le coin ou qui observaient les caméras de surveillance.
Darren fit comme si de rien n'était et continua de passer un bon coup de balai. Il tenait à terminer au moins cet étage-ci. Les autres pouvaient bien l'attendre encore un peu. Le jeune homme ayant terminé sa tâche, il ramena ses outils à la réserve puis sortit. Il allait se diriger alors en direction du vieux bunker mais son regard se posa sur la lisière de la forêt. Eileen. Ça faisait trop longtemps qu'il n'était pas passé sur sa tombe. De toute manière ils pouvaient bien l'attendre encore cinq ou dix minutes. Le blondinet alla donc s'enfoncer dans la forêt et atteignit le grand chaine au pied duquel sa fille de sept mois étaient enterrée. La rose plantée à cet endroit là était splendide. Elle s'était enfin ouverte et jamais encore Darren n'avait vu une rose aussi belle. Il sourit et effleura la plante du bout des doigts. Il resta un petit instant agenouillé là, repensant aux instants passés avec son enfant, puis il repartit vers le bunker où tout le monde devait l'attendre.
Il passa les buissons qui cachaient presque totalement l'entrée mais s'arrêta avant de pénétrer dans la pièce où s'échappaient des murmures pour relacer sa chaussure. De là, il entendit la brève discussion qui concernait Bethany, Shean et lui-même. Il fronça légèrement les sourcils. Bethany avec Shean ? C'était une blague ?! Oh misère...
C'est en soupirant que Darren fit enfin son apparition et lâcha d'une voix neutre :


- Vous avez fini de jouer aux vieilles commères ?

Il s'avança d'avantage et alla s'appuyer contre un mur au fond. Il regarda tout le monde un à un avec un air plutôt froid puis ajouta en faisant mine d'ajuster un manche de sa veste :

- Vous connaissez l'existence des catacombes ? Je les aient découvertes il y a quelque temps avec le psychopathe en question. Je ne suis pas allez jusqu'au bout et j'ignore si elles mènent quelque part. Mais si c'est le cas, il faut qu'on sache où elles mènent et voir si elles peuvent nous servir.

Il leva les yeux vers Bethany et attendit une réaction et un commentaire de sa part. Il avait jeté un certain froid dans l'ambiance en débarquant mais il s'en fichait un peu. Après tout ils avaient mieux à faire que de critiquer les amourettes des uns et les conneries des autres. Ils devaient sortir d'ici et vite. Et ce n'était pas avec ce genre d'équipe de bras cassés qu'ils allaient aller bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: En toute clandestinité...[Darren]   Sam 28 Mai - 3:27

‘Le sauveur du psychopathe nippon’ ? Bethany fronça les sourcils en entendant le surnom de Darren. La rumeur concernant son sauvetage de Kitade avait apparemment fait le tour du pensionnat ou presque, Beth’ l’avait apprise quelques jours auparavant. Surprise comme tout le monde, elle n’arrivait pas à comprendre comment il avait pu, lui qui avait été longtemps la victime de choix de l’asiatique. Cet asiatique que tout le monde voulait voir mort.

La jeune fille observa ainsi Darren entrer dans la pièce sombre. La dernière fois qu’ils s’étaient vus ? Dans la salle de torture, où elle lui avait affligé quelques coups. Bien sûr, elle avait veillé à lui cacher l’identité de son agresseur, en dissimulant notamment son visage. Elle avait été obligée de le faire et si elle devait recommencer, elle n’hésiterait pas. Mais vu le contexte et le pacte qu’ils avaient passé afin de s’enfuir d’Anguish, inutile d’embrouiller tout ça avec la vérité. Pour le bien de tous. Elle n’aurait aucun remord à cacher tout ça.

Pour le moment, ils étaient réunis pour élaborer leur plan. C’était déjà assez risqué comme ça, alors qu’ils évitent d’en rajouter. Darren avait raison sur ce point. Du moment que les histoires des uns et des autres ne compromettaient pas leur évasion, inutile de s’en préoccuper. Toutefois, l’entrée du jeune blond avait créé un certain froid dans le groupe. Son attitude indifférente avait fermé le clapet des autres pipelettes mais l’atmosphère tendue n’allait certainement pas faciliter les relations du petit groupe.

Darren brisa le court silence qui s’était installé, parlant de catacombes qui existaient sous le pensionnat et qui pouvaient peut-être les mener quelque part. Beth’ regarda le jeune homme quelques seconde, pensive. Des catacombes, ici ? Elle n’en avait jamais entendu parlé. Mais qui sait oui, ça pouvait vraiment les aider dans leur fuite. Une expédition s’imposait. La pensionnaire hocha la tête en répondant au regard de Darren.


« Oui, c’est une bonne idée. Il faudrait qu’on y jette un coup d’œil, à deux pas plus, sinon on se fera prendre. »

Elle regarda chacun un à un, avant d’ajouter en posant de nouveau ses yeux sur le dernier arrivé.

« On a qu’à y aller tous les deux. On se débrouillera pour être discret. »

Enfin une piste qui semblait intéressante et les ferait bouger un peu. Bref, une bonne nouvelle. Cela faisait trop longtemps qu’ils parlaient sans agir. Bethany pour sa part avait besoin d’action.

« Il faudrait aussi qu’on parle du problème des télécommandes. Ils peuvent nous retrouver n’importe où et n’importe quand, sans oublier tout ce qu’ils peuvent nous faire avec. J’ai entendu parler qu’on avait tous une sorte de puce en nous, branchée sur le cerveau, qui permettait tout ça. Si on veut pas se faire chopper, il faudra qu’on réussisse à l’enlever »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Re: En toute clandestinité...[Darren]   Lun 30 Mai - 20:06

Bethany et Shean. Darren ne faisait aucun commentaire là-dessus pour le moment mais n'en pensait pas moins. Dans quoi s'était-elle fourrée ? Elle faisait une grave erreur... la pire erreur de sa vie certainement. On ne pouvait pas aimer ce gars ! C'était pas possible ! Il était odieux, vantard, égoïste, pervers, irrespectueux, sadique, irritable, susceptible, maso, stupide, ingrat, narcissique, dédaigneux, agressif, hypocrite, dégoutant, menteur, manipulateur, arrogant, avare, insignifiant, prétentieux, instable, capricieux, coléreux, jaloux, irresponsable, rancunier, cruel, ringard, désinvolte, sournois, méprisant, mesquin, envahissant, égocentrique, mythomane, stupide, macho, mal élevé, instable, brute, pédant, aigri et superficiel !
Aurais-je fait tous les défauts où en aurais-je oublié par hasard ? Non ça devait être à peu près ça. En tous les cas la liste était longue et Darren ne comprenait pas pourquoi Léonie, Diva, Arella, Keira et maintenant Bethany étaient tombées dans le piège ! Elles étaient pourtant intelligentes ! Il devait les envoûter c'était pas possible autrement... avec de la magie ! Enfin bon il n'était pas l'heure de faire la morale à la jeune femme, il verrait cela plu tard. Il préféra parler de ces catacombes qu'il avait vu et qui pourraient leur servir.

Bethany approuva tout en spécifiant qu'il ne fallait pas être plus de deux. Oui, sinon ils seraient facilement repérables. Elle se tourna vers le blondinet et proposa qu'ils y aillent tous deux. Darren approuva d'un signe de tête. Parfait. Lui y était déjà entré et savait donc à quoi s'attendre. Il la guiderai.
La jeune femme aborda alors le problème de la télécommande et des caméras avec lesquelles les surveillants pouvaient sans mal les surveiller efficacement. Elle n'avait pas tort en disant que le seul moyen serait d'enlever les puces électroniques qu'on leur avait emprunté. Darren passa instinctivement sa main sur sa nuque. L'avait-il encore ? Oui évidemment. L'enlever ? Ce serait une opération vraiment risquée, ils pouvaient s'infecter rapidement et puis tout était si sadique. Darren prit la parole à son tour :


- Nous emballons pas. Tu as raison Bethany elles sont branchées sur notre cerveau. Précisément. L'enlever par nos propres moyens serait une vraie boucherie. C'est une opération extrêmement risquée et puis en enlevant la puce on risque aussi de ne plus jamais pouvoir revenir parmi les vivants tu me suis ? Et si elle déconnectait notre cerveau du même coup ? On serait bien avancés. Ce n'est pas si simple.

Il réfléchit silencieusement. Juliette aurait pu faire l'opération mais elle avait déjà prit trop de risque. Et les risques étaient trop importants. Non il fallait trouver autre chose. Il finit par annoncer d'une voix grave :

- Les télécommandes commandent forcément les puces grâce à des ondes radio ou électromagnétiques, comme pour la télévision, pour ouvrir un garage ou faire fonctionner une chaine hifi. Il faut trouver un moyen de brouiller ces ondes en cas de besoin. Il faudrait... un matériaux conducteur pour réfléchir ces ondes contre les surveillants. La pluie peut aussi devenir un facteur intéressant. Une sorte d'antenne, un radar. Les ondes peuvent se réfléchir sur une surface comme le sol, la surface de l'eau ou un mur... mais extrêmement épais. Je ne connais pas la puissance de ces appareils. De toutes manière pour que ces trucs fonctionnent il y a forcément un guide d'ondes quelque part. Le mieux serait de la détruire.

Et oui... ça servait d'écouter ses cours de sciences. Heureusement qu'il avait toujours été un très bon élève. A force de réflexion ils finiraient pas avancer et obtenir des résultats conséquents. Darren releva les yeux.

- Qu'est-ce que vous en pensez ?

Il se rendit compte que tout le monde le regardait avec de grands yeux ébahis et un grand silence s'était installé. Darren se sentit un peu gêné. C'est vrai que contrairement à lui, peu de pensionnaire avaient eu de longues études. L'un d'eux, un type que le blondinet ne connaissait pas lâcha soudain dans un souffle brisant le silence.

- Woaw....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: En toute clandestinité...[Darren]   Jeu 14 Juil - 0:51

Bethany s’y voyait déjà. Loin d’ici. Et plus ils en parlaient, plus elle s’imaginait quitter cette île. Elle était prête à tout pour ça. A tuer s’il le fallait. Et ce n’était pas cette satanée puce qui allait l’empêcher de fuir ! Si elle le pouvait, elle l’arracherait elle-même. Il suffisait d’une pince non ? En cherchant elle trouverait bien. Un scalpel de l’infirmerie ferait l’affaire, nan ? Ou bien au pire, elle prendrait un des instruments de la salle de torture. Et ensuite elle… Darren lui répondit, la faisant descendre brusquement de ses pensées invraisemblables. Il avait raison. S’attaquer à une puce branchée sur leur cerveau risquerait plus de les paralyser que de les emmener loin d’ici. La pensionnaire se sentit bête d’un coup. Elle s’était précipitée beaucoup trop vite. Mais au moins elle avait des idées. Des tas d’idées. Beth’ jeta un coup d’œil aux autres. Et eux, qu’attendaient-ils pour se manifester et avoir des suggestions ? A croire qu’ils se fichaient de mourir sur cette île. Darren reprit la parole, d’un air déterminé.

Tout en fronçant les sourcils, Bethany l’écouta avec attention et une pointe d’étonnement. Il fallait dire que son discours avait tout d’un cours scientifique ou d’un de ces documentaires qui passaient à la télé. Elle comprit l’essentiel de ce qu’il racontait, mais jamais un truc pareil ne lui serait passé par la tête. Il fallait dire que depuis ses quinze ans, la rebelle n’allait plus en cours, passant la plupart de son temps à traîner dans les rues de San Fransisco, alors forcément…

Quand Darren finit sa longue explication, Beth’ remarqua qu’un silence s’était installé. Elle vit les autres observer le blond avec des yeux ronds. La rebelle leva les yeux au ciel. Il n’y avait pas non plus de quoi s’extasier.


« Ok Einstein. Bonne idée. Reste plus qu’à se renseigner sur l’endroit d’où tout ce bordel vient et qu’il faut détruire… »

Bethany réfléchit rapidement à sa dernière phrase. L’idéal serait quelqu’un de bien placé qui pourrait les renseigner. Darren pouvait se faufiler partout d’accord, mais ce n’était pas un surveillant. La jeune pensionnaire se mordilla la lèvre inférieure. Quoi que non, personne ici ne semblait savoir quoi que ce soit, on ne savait même pas qui dirigeait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En toute clandestinité...[Darren]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En toute clandestinité...[Darren]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd
» "Toute personne qui pense fortement fait scandale." - Feat Nathan A. Baker
» Toute la musique que j'aime...
» Un malheureux évènement [PV Darren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: