AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]

Aller en bas 
AuteurMessage
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Mer 9 Mar - 21:58

Trois jours. Trois jours étaient passés depuis que Darren avait ramené l'asiatique à demi-mort jusqu'à l'infirmerie. Ces trois journées il ne les avaient pas passé à donner un coup de balais de-ci de-là dans le pensionnat en attendant patiemment qu'il s'en sorte ou non. Bien au contraire. Depuis la seconde il l'avait déposé sur le lit, il n'avait pas quitté la victime d'une semelle. Il avait lourdement insisté auprès de Juliette pour aider à soigner Keiji et il mettait du cœur à la tâche. Si l'asiatique s'en sortait - et il allait s'en sortir ! - beaucoup en voudraient au blondinet et à l'infirmière d'y avoir été pour quelque chose. Oui... après ça ils auront beaucoup moins d'amis sans doute. Des tas de pensionnaires devaient espérer secrètement de s'en débarrasser mais malheureusement pour eux, Darren n'y pensait pas du tout.Jour et nuit après avoie enfilé une blouse, il était au chevet du surveillant à veiller sur sa petite santé. C'est pas mignon ça ? Plutôt étrange en fin de compte en sachant toutes les horreurs qu'il lui avait fait subir pendant trois ans. Juliette devait également se poser des questions car elle était bien la mieux placée pour savoir à quel point Keiji lui en avait fait voir de toute les couleurs. Les nombreuses fois où il s'était retrouvé dans un de ces lits c'était bien à cause de lui ainsi que les trois mois de comas et les longues semaine de rééducation après avoir frôlé la mort, la pointe d'un couteau à un millimètre de son organe vital. Aujourd'hui il était en pleine forme et sauvait la vie du responsable de toute ça. De quoi s'arracher les cheveux.

Trois jours donc durant lesquels il prit grand soin de Keiji pendant que Juliette s'occupait d'autres patients de temps en temps. Il était plutôt doué finalement. L'infirmière n'avait eu qu'à lui montré une seule fois les soins quotidiens et le blondinet les exécutaient sans problème.
A cet instant précis, Darren était justement assis au bord du lit et venait de nettoyer et penser la plaie de la gorge de l'asiatique. Désormais il enlevait le bandage au niveau du ventre. Ici la plaie était plus profonde et don bien plus longue à cicatriser. Darren alla jeter le bandage gorgé de sang et se désinfecta les mains avant de revenir pour penser la blessure. C'est à ce moment là qu'il aperçut les paupières de Keiji remuer. Le blondinet fronça les sourcils puis se rendant compte que le surveillant était sur le point de reprendre ses esprits il appela :


- Juliette ? Viens voir, je crois qu'il se réveille.

Il resta assis sur le bord du lit, attendant que la jeune femme vienne le rejoindre et constater d'elle-même. C'est qu'il était résistant le bougre.
Lorsqu'enfin les paupières de l'asiatique s'ouvrirent complètement, Darren se contenta de sourire. Oui de sourire... comme s'il était heureux et satisfait. Non là y a un truc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lebond
| Infirmier(e) d'Anguish |
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 27
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Mer 9 Mar - 23:34

Soigner à la fois les bons et les brutes, c’était ce que s’était promis l’infirmière à son arrivée sur cette île. Depuis, elle n’avait pas failli à cette promesse, traitant chacun avec le même soin. Ca avait également été le cas avec le jeune homme que Darren avait amené quelques jours plus tôt. Un surveillant qui avait été salement amoché. Plusieurs plaies profondes à l’abdomen, et surtout, une large entaille à la gorge. C’était cette blessure-là qui lui avait donné le plus de travail. La carotide avait été coupée et l’asiatique avait perdu beaucoup de sang avant son arrivée à l’infirmerie, malgré tout le soin qu’avait apporté Darren. Juliette avait dû pratiquer une variante de trachéotomie pour éviter qu’il ne se noie dans son propre sang. Un sacré travail. Et contre toute attente, le pire avait été évité. La jeune femme avait réussi à stabiliser l’état de Keiji, il n’y avait alors plus qu’à attendre le réveil. Et dire qu’elle n’avait qu’une simple formation d’infirmière et qu’elle se retrouvait tous les jours ou presque à pratiquer des opérations si périlleuses...

Heureusement, Darren avait été là pour l’aider. Au début, elle avait accepté sa proposition de rester la nuit pour veiller, et finalement il n’avait pas quitter le chevet de Keiji. Pourquoi ? Et surtout pourquoi lui ? Elle s’était posée la question mais ils n’avaient pas abordé le sujet. Elle savait bien que le patient était l’individu qui avait causé bien du souci à son petit protégé. Peut-être que les choses avaient changé entre eux. De toutes façons, Juliette n’était pas là pour ce genre d’histoire.

Ravie que Darren se charge du surveillant, elle avait ainsi pu continuer à soigner toutes les autres venues de pensionnaires. Et il fallait dire que ces quelques jours avaient été riches en blessés de toutes sortes. D’ailleurs, à ce moment-même, Juliette soignait une jeune fille qui était arrivée l’épaule en sang après une mauvaise rencontre. Cette dernière, en reconnaissant son voisin de lit, avait voulu se jeter sur lui pour le tuer. L’infirmière avait réussi à la faire rejoindre son lit et à lui administrer un sédatif, pour ensuite mieux soigner sa plaie. A peine eut-elle fini le pansement que Darren attira son attention. Juliette releva la tête. Keiji se réveillait. Elle rejoint rapidement son lit et attrapa au passage son stéthoscope qu’elle mit autour de son cou et une petite lampe. Son patient avait ouvert doucement les yeux et Juliette lui laissa le temps pour se réhabituer à la lumière.


« Bonjour Keiji, vous êtes à l’infirmerie. N’essayez pas de parler, votre gorge a subi une profonde entaille, il va falloir un bout de temps avant que ça cicatrise… »

Sa voix était neutre, simplement professionnelle. Il n’y avait rien d’autre, pas d’empathie comme elle pouvait en avoir pour des pensionnaires malchanceux, ni même de mépris. Elle ne le voyait alors que comme un simple patient. C’était la seule méthode pour rester impartiale et faire son métier convenablement. C’était aussi la raison pour laquelle elle le vouvoyait, alors qu'avec la plupart des pensionnaires, le tutoiement était nettement plus naturel.

Juliette passa la lampe sur les yeux de Keiji pour observer sa réaction puis prit les différentes constantes vitales – pouls, pression, température…Tout semblait correct, l’infection était écartée.


« Vous devriez vous en sortir, mais il faut que vous restiez ici en observation encore quelques jours. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Jeu 10 Mar - 23:35

Trois jours déjà. C'est fou ce que le temps passe vite. Keiji en était resté à sa dernière vision. Ses doigts dans la gorge de Lucie, une conscience qui fuyait, quelques sensations étranges, des fourmillements. Comme une disparition progressive de soi-même, doucement le paysage s'efface. Peut-être avait-il été témoin d'autres évènements mais il n'avait pas l'esprit suffisamment clair pour les interpréter. La mort devait ressembler à cela à peu de choses près. En tout cas il n'avait pas saisi que quelqu'un était en train de le sauver. Rassurez vous, je précise tout de suite, il n'allait pas se croire au paradis en voyant le sourire niais de Darren au réveil. Même sonné, il n'avait pas une imagination suffisamment débordante pour y croire! Et pour tout dire, si personne ne comprenait le geste de Darren, Keiji lui n'en serait pas vraiment surpris. Un classique non? La victime qui s'attache à son bourreau. Il y a rien de surprenant là-dedans. En plus, c'est Darren, hein, faut pas trop lui en demander le pauvre. Oui, bon ok, il venait de lui sauver la vie mais raison de plus pour confirmer qu'il était stupide! Ca faisait un bout de temps que Keiji le laissait tranquille. Il était passé à autre chose tout simplement. Il s'était suffisamment amusé avec lui, ça ne l'intéressait plus aujourd'hui. Qu'il ne se croit pas obliger de lui chatouiller les narines pour autant, il avait pas changé d'avis le concernant.

Durant ces derniers jours, Keiji n'avait participé que de manière très discrète à l'ensemble des actions présentées, même s'il en était le principal sujet. Il est fort probable que sa volonté de résistance l'ait tout de même aidé en ces temps difficiles. Il faut se battre dans la vie, il y a pas de secret. Il n'empêche que si Darren et Juliette n'y avait pas mis du leur, il ne serait plus là pour en témoigner aujourd'hui et quelqu'un serait en train de jeter de la terre sur son cadavre dans le cimetière d'Anguish à moins qu'on ne le passe en apéritif pour l'occasion. Quel petit veinard d'avoir échappé pour un temps encore à ce triste sort!

Cela dit, il n'avait pas intérêt à traîner dans cet état là, il n'y avait vraiment rien d'intéressant à expérimenter dans l'état végétatif! Désolé, se faire bichonner par Darren n'est pas suffisant! Et puis, non vraiment, il n'était pas du genre à rester inactif. Allez, on se remue un peu, on s'écoute pas, on se bouge.

C'est ainsi que les paupières de Keiji se mirent à remuer. Ce n'est pas vraiment différent d'un réveil matinal, après une bonne nuit de sommeil, juste un peu plus douloureux. Il prit doucement conscience de ses sensations donc de son état. Sa mémoire fut suffisamment bonne pour qu'il en retrouve les raisons. Il ouvrit alors un oeil puis l'autre pour assister à un spectacle déjà moins encourageant. C'est pas un, c'est deux, et le lot gagnant est pour Keiji Kitade! Félicitations! Pour commencer, il ne s'occupa pas d'eux, pas besoin de s'encombrer. Premier réflexe : s'assurer que tout est en marche, à la bonne place. Même s'il se sentait encore bien engourdi, il remua les orteils, les poignets, les doigts. Ouf! Non parce qu'avoir les deux pour du long terme dans la paralysie, non merci! C'est à ce moment-là que tu avales ta salive tout naturellement et que tu te dis oups... quand même! Oui, ça avait l'air plutôt enflé là-dedans! Enfin, il respirait, c'était donc encourageant.

La situation en elle-même paraissait plus critique. Juliette l'ausculta, il n'avait nullement la force de s'y opposer. Déjà le cerveau de Keiji se remettait en marche. Il fallait trouver une solution et vite. Impossible de jouer au super-héro, il avait perdu trop de sang, il était réellement faible. Un état qu'il n'aimait pas beaucoup... Pas question de rester plusieurs jours à supporter ça en silence non plus.

Une idée lui traversa l'esprit. Il avait manqué d'oxygène dans le cerveau, certes, mais grâce à la demoiselle à droite, le problème était résolu alors ne vous inquiétez pas il allait s'en servir. Qu'il s'en sorte indemne était un vrai miracle. Et si le miracle n'avait pas eu lieu? Si une partie de Keiji était belle et bien partie... Vous inquiétez décidément pas pour lui, pas de doute, il va vite récupérer. Pour l'heure, il ne comptait pas se faire oublier...

Pour la première fois depuis qu'il était revenu, il regarda les deux visages qui l'entouraient. L'infirmière venait de lui sortir son beau discours d'hôpital, Darren semblait juste heureux. Keiji avait le regard vague, presque vide. Il alla alors à l'encontre des recommandations de la brune... Mauvaise idée, elle avait de bonnes raisons pour lui conseiller de se taire. Cela dit, sa voix était un peu brouillée, cassée, moche, une voix de trachéo quoi, ça siffle un peu en plus... C'est à ce moment là peut être qu'il se rendit compte que sa respiration n'était pas très normale. En fait, rien ne l'était vraiment. Mais cette voix étrange venue d'ailleurs renforcerait son mensonge. Il plongea son regard dans les yeux de Juliette, le genre de regard pénétrant mais qui n'accroche pas, comme s'il vous traversait la tête. Il attrapa faiblement son poignet avant d'articuler autant que possible.


- Comment... vous m'avez... appelé?

Il avait vraiment l'air paumé d'un coup. Il ferma les yeux de nouveau pour cet effort qui n'aurait pas du être, grimaçant un peu. Pas besoin de contenir, nouvel avantage!! On t'a dit de pas parler! Oui bon tout allait être douloureux durant ses prochains jours : respirer, avaler sa salive, parler... quand à pouvoir manger il pouvait sûrement attendre, fallait s'y faire dès le début! Et puis, comme ça Darren pourra lui raconter des histoires... Je vous avais pas encore fait le coup de Keiji le petit blagueur? Je suis sûr que si!

Jamais Keiji n'aurait eu cette idée saugrenue s'il n'avait pas croisé cette fille le jour de sa rencontre avec Lucie. Cette fille qui oubliait tout ce qu'elle venait de vivre. Décidément, ce n'est pas quelque chose qu'il aurait pu juste inventer de lui-même. Voilà qui ajoutait une part à sa crédibilité pas vrai? N'importe quelle partie de son cerveau aurait pu s'être nécrosée, c'était vraiment plausible. Et qui inventerait un truc pareil au réveil d'un tel traumatisme, surtout dans l'état dans lequel il devait se trouver en ce moment, c'est à dire pas bien? Faudrait vraiment être fou... ah mince, c'est vrai, il l'était! Il avait vingt ans d'expérience en la matière aussi. Bah, faut bien se changer les idées dans ce genre de circonstances, ce serait plus marrant comme ça pas vrai? Je suis sûr que Darren mettrait de l'élan à le faire devenir une bonne personne durant les prochains jours... Il voyait avec Sasha à quel point ça pouvait être une expérience intéressante. Ben oui... qui ne profiterait pas de la situation? Il allait pas lui réapprendre à être sans coeur pas vrai? Et pourquoi ne pas le croire? Keiji n'avait aucun intérêt à jouer ce petit-jeu à première vue...

Pire, Keiji se tourna Darren et lui rendit son sourire de façon peu assurée, accompagné d'un regard accroché, agripement visuel quand on est paumé. Il semblait vraiment ne plus rien comprendre. Isolement, panique,... fausse-reconnaissance... Quelle expérience! On apprend aussi des choses en étant bourreau. Un sourire désespéré mais sincère comme personne n'aurait imaginé qu'il pouvait être capable de les faire. Pas de doute, là c'était crédible, s'ils avaient eu des soupçons, ils venaient de voler en éclat! Là aussi il y a un truc, pas vrai? Gagné!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Ven 11 Mar - 18:18

Ouais, Darren était content de voir Keiji se réveiller. Ce n'était pas pour savoir quelle tête il ferait en le voyant et en sachant qui lui avait sauvé la vie, ce n'était pas pour le rassurer non plus il n'en avait pas besoin. En fait il s'était plutôt inquiété pendant ces trois jours. L'état de sa gorge était assez grave et la plaie de son ventre n'était pas insignifiante non plus. La question qu'il se posait c'était comment cette fille dans la forêt avait pu parvenir à ce chantier. La seule qui avait jamais réussi à mettre Keiji dans un état aussi pitoyable c'était Kristinna. Bon lui aussi l'avait assez amoché une fois mais ça comptait pour du beurre, il s'était carrément laisser faire. Non là il l'avait bien vu se battre contre cette inconnue et s'il n'était pas intervenu, l'asiatique serait bel et bien mort et enterré. Cette fille devait être vraiment dangereuse.Alors il existait pire que Keiji ? Darren avait du mal à y croire, elle avait sûrement eu juste de la chance, il avait pas été dans les meilleures conditions ce jour là et puis c'est tout. Tien maintenant il le met sur un piédestal ? Le blondinet s'était-il réellement attaché à son bourreau ? Serait-il victime du syndrome de Stockholm ? Ça ce serait le pompon ! Pourtant non. Il ne s'était pas épris d'amour pour l'asiatique c'était certain. Il n'attendait pas non plus un juste retour des choses il n'avait pas fait ça seulement parce que Keiji lui avait également sauvé la vie avant. De plus l'asiatique n'avait fait ça que pour Keira tandis que lui l'avait fait de son propre chef, il n'y avait aucune raison spéciale là-dessous.

Darren attendit donc en souriant que Keiji ouvre correctement les yeux. Juliette l'avait examiné rapidement et lui conseilla de ne pas parler. Logique...
Le blondinet s'attendait à une grimace lorsque Keiji reprendrait ses esprits et les reconnaitrait, pas une grimace de douleur mais plutôt de mauvaise humeur ou de frustration. Ce n'était jamais agréable de se retrouver dans un lit d'infirmerie sans pouvoir bouger et parler et de savoir que c'était le type qu'on détestait le plus qui nous avait soigné. Vu comme ça il aurait comprit que l'asiatique grogne un peu mais il n'en fut rien. Il regarda la jeune femme, attrapa son poignet et d'une voix qui déraillait il demanda comment on l'avait appeler. Darren ouvrit de grands yeux ronds et regarda Juliette à son tour avant de déclarer simplement :


- Aïe. Là on a un problème.

Oh non il avait quand même pas perdu la boule ?! Le choc avait été si important que ça ? Il avait pourtant pas prit de coup sur le crâne, pas de traumatisme... enfin bon il n'avait pas passé un moment très agréable en même temps. Keiji amnésique ? Ça alors ! Le malaise survint surtout lorsque l'asiatique se tourna vers lui pour lui sourire bêtement. Darren fronça les sourcils et se leva finalement aux cotés de l'infirmière à qui il souffla tout bas à l'oreille :

- Il me fiche les jetons. J'espère que c'est pas irréversible au moins ?

Il se pencha tout de même pour poser sa main sur le front de l'asiatique comme si ça pouvait lui donner la réponse ou lui prouver quelque chose. Ouais, plutôt bouillant. Mais ça voulait pas dire grand chose finalement. Il fit la moue, soupira et reprit en s'adressant à lui :

- Keiji Kitade. Ça te dit vraiment rien ou c'est une mauvaise blague ? Non parce que te connaissant, même crevé t'es capable de faire ch*er le monde.

Bah tien... il ne pensait pas si bien dire le blondinet ! Il regarda Juliette en haussant les épaules et en esquissant un sourire d'excuse. S'il avait vraiment des neurones en moins ce n'était peut-être pas la meilleure solution de le bousculer. Enfin elle était la mieux placer pour juger de la gravité de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lebond
| Infirmier(e) d'Anguish |
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 27
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Mar 15 Mar - 2:14

Juliette laissa le surveillant reprendre lentement ses esprits tout en effectuant les gestes de base. Du coin de l’œil, elle le vit bouger petit à petit chaque muscle. Tout semblait répondre, c’était une bonne nouvelle pour l’infirmière. Keiji posa ensuite son regard sur elle, un regard faible, presque ailleurs. Pas étonnant avec ce qu’il avait subi. Elle le vit ouvrir la bouche et la jeune femme le regarda en fronçant les sourcils. Des bruits se firent entendre, à peine audibles, plus rocailleux qu’autre chose, des débris de voix dont on pouvait aisément imaginer la douleur. Elle l’avait pourtant prévenu. Mais inutile de le sermonner, après trois jours d’inconscience, sa réaction était compréhensible.

Surtout qu’un nouveau problème fit son apparition. L’asiatique l’avait prise au poignet, lui demandant d’un air hébété comment elle l’avait appelé. Oh oh…Juliette fronça une nouvelle fois les sourcils. De l’amnésie, manquait plus que ça… Il fallait dire que Keiji avait été privé d’oxygène quelques minutes entre sa blessure au cou et son arrivée en urgence à l’infirmerie, pas étonné qu’il y ait eu des lésions cérébrales. Mais après, elle n’était pas spécialiste en la matière, et c’était la première fois qu’elle avait affaire à un amnésique.


« Keiji…Keiji Kitade » répéta-t-elle, face à sa question.

Darren prit la parole, à son tour. Il paraissait bien abasourdi par la situation. Il finit cependant par la rejoindre et lui demander à l’oreille si c’était irréversible. L’infirmière secoua la tête doucement.


« Je n’en sais rien. La mémoire peut lui revenir après plusieurs jours comme ça peut être irréversible… »

Juliette reporta de nouveau son attention sur son patient. Darren avait posé sa main sur son front, comme pour prendre sa température. Un geste inutile et un peu absurde mais qui prouvait à quel point il était troublé par la scène. Il évoqua une quelconque blague quant à l’amnésie du surveillant. Keiji lui, avait toujours le même visage perdu, ce qui changeait étonnement avec le Keiji qu’elle avait pu rencontrer les rares fois dans le passé. Non, il n’y avait aucune raison de mentir sur un état pareil. Juliette était persuadée qu’il s’agissait bel et bien d’une amnésie.

« Vous vous souvenez de ce qui vous est arrivé ? »

Sitôt parlé, elle se rendit compte que l’objectif était de ne pas le faire parler. D’un geste de la main, elle l’empêcha de répondre. A la place, elle s’éloigna quelques secondes vers son bureau et en revint, un bloc de papier et un stylo en main. Ça ne lui plairait peut-être pas mais c’était la seule manière pour avoir des réponses sans abîmer sa gorge et lui faire du mal. Elle les lui donna en main propre, ajoutant :

« Quelle est la dernière chose que vous vous rappelez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Mar 15 Mar - 22:40

Keiji ne laissa rien paraître de sa lucidité face aux réactions de Juliette et Darren dont il devait pourtant se réjouir, même lorsque Darren posa sa main sur son front. Comme il l'avait imaginé, il était peu probable que l'un ou l'autre soit spécialiste de l'amnésie, ils avaient l'air de gober le morceau sans soucis. Darren émit tout de même un petit doute. Mais Keiji imperturbable ne sembla que plus paniqué par cette situation, en lien avec les reproches qu'il lui laissait paraître. Imaginez un peu, à sa place, enfin plutôt dans cette réelle situation. Vous vous réveillez, sans vous souvenir de rien, c'est plutôt stressant. Imaginez en plus, qu'à votre réveil, tout frais et innocent, vous vous rendez compte que tout le monde vous déteste et vous méprise. Là, il était encore sonné mais fallait pas s'étonner si brusquement il nous faisait une véritable attaque de panique! Sans rire, c'est très angoissant. D'ailleurs c'est souvent à cela qu'on distingue les hystériques à la Keiji qui joue la comédie et les vrais amnésiques. Ceux qui jouent la comédie ont l'air calme comme si perdre la mémoire c'était pas bien grave, les autres paniquent. Keiji sans le savoir, avec son habitude de voir la peur chez les autres, la retranscrivait parfaitement. Bon, il l'avait connu aussi hein, c'est juste que la situation en elle-même ne s'y prêtait qu'à moitié. Il était quand même mal au point et s'il en était à inventer ce genre de stratagème pour se distraire ça restait peut être une sorte de fuite en avant. Toujours cette même manie d'ignorer la douleur et de partir sur autre chose. C'était sa force, il l'avait toujours vu comme ça. Après tout, chacun s'en sort comme il peut. Chacun sa technique.

Keiji qui avait eu l'air de se laisser impressionner par Darren (la bonne blague, je l'avais dit que ce serait drôle pour lui cette situation!) sembla rassurer par le ton de voix de Juliette, un peu plus compréhensive. Evidemment, ce n'était pas la première fois qu'il rencontrait Juliette, elle l'avait déjà soigné à quelques rares reprises, notamment les fois il se retrouvait dans ce genre d'état et il lui était impossible d'effectuer tout ses soins seuls. Mais ce qui avait été le plus marquant... C'était la fois où il était venu pour Keira. Juliette s'en souvenait sans doute. Elle le vouvoyait de la même manière, avec la même distance, il ne l'avait presque pas regardé durant toute l'opération. Car oui, il avait opéré Keira sous ses ordres, parce qu'elle refusait que quiconque la touche à part lui et Juliette avait été bien obligée de céder. Il avait retiré du ventre de Keira le bébé qu'il lui avait mis sans le vouloir, il y a pas trop de contraceptif dans le coin et au printemps il y avait eu une petite période fertile dans le coin. Il avait tout fait pour que l'enfant soit en vie afin que Keira le tue de ses mains, drôle d'objectif. Oui, elle devait s'en souvenir... Sans connaissance médicale, avec son parcours d'autodidacte en matière de découpage de corps, il s'en était bien sorti. S'il était plutôt froid et désagréable avec elle, il avait suivi toutes ses consignes à la lettre sans jamais mettre ses paroles en doute. Il n'avait pas tremblé, il n'avait pas hésité une seule fois, avec un sang froid impeccable. Il avait fait tout les soins nécessaires. C'est sans doute la seule fois où Juliette avait du voir un peu d'humain en Keiji jusqu'à aujourd'hui. Et encore... sa manière de faire était distante et froide, sans aucun sentiment, à faire presque froid dans le dos finalement. L'enfant n'avait été qu'un vulgaire bout de chair entre ses mains. Aucune émotion, imperturbable. Elle avait du quand même en garder un souvenir particulier. Enfin, c'était loin tout ça, ils étaient bel et bien sur une toute autre dimension aujourd'hui.

Juliette l'interrogea alors sur ce qui s'était passé. Keiji avait gardé son regard vide sur elle, semblant lui faire plus confiance qu'à Darren depuis cette phrase qu'il avait lancé. Elle l'empêcha pour autant de répondre. Keiji lâcha son poignet quand elle s'éloigna ce qui sembla le perturber. Il n'avait rien à quoi se rattacher le pauvre! Il agripa son drap. Il eut l'air de vouloir s'inquiéter pour sa blessure à la gorge, peut être pour comprendre ce qu'était ce tuyau qui en sortait mais n'osa pas aller plus loin dans son geste. Enfin, n'osa pas hein, vous avez compris, c'est une façon d'agir comme une autre! Il ne se priverait pas d'en faire qu'à sa tête quand il n'aurait pas leur regard sur lui. Juliette refit son apparition et Keiji se retrouva avec un bloc de papier et un stylo dans les mains. Il se laissa guider et les attrapa. Cela dit même avec de la bonne volonté - et on sait qu'elle n'y était pas - et en toute possession de ses moyens, il ne pourrait pas répondre à cette demande. Keiji ne savait ni lire, ni écrire. Jusque là, ça ne lui avait pas franchement posé de problème. Mais évidemment ça n'allait pas aider Juliette. En même temps, je doute que Keiji ait eu envie de l'aider à un quelconque moment, pas vrai? Mais fallait avouer que sa non-réponse pouvait avoir plusieurs significations à ce niveau et que Juliette ignorant ce détail, elle ne pouvait pas aisément en déduire la bonne : Ne se souvenait-il de rien? Avait-il aussi oublier comment on s'y prenait pour écrire ce qui indiquerait des lésions cérébrales plus importantes encore? Savait-il écrire avant son "accident"? Oui, ça fait beaucoup de questions sans réponse, comme souvent en médecine. Malheureusement, les réponses sont toujours plus difficile à trouver...

Keiji se retrouva un peu penaud avec son bloc dans les mains, incapable d'en faire quoique ce soit. Il s'accrocha de nouveau au regard de Juliette, à chaque fois un peu plus paniqué. Alors? Interprétation? Sa respiration restait difficile, un peu plus scandée, pas bien régulière comme s'il en perdait un peu le fil... Pas de doute que la blessure devait le faire souffrir à chaque moment. Physiquement du moins. C'est quand on laisse la douleur envahir le psychisme que ça commence à devenir dure, pour cela Keiji ne se faisait pas de soucis. Il gérait la situation autant qu'il était possible de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Sam 26 Mar - 17:03

[Désolé du retard !! ><]

Darren n'était absolument pas spécialiste de l'amnésie ni même en médecine. Enfin... il commençait à savoir soigner des blessures grave, quand on en est souvent la victime, on finit par prendre le coup et savoir ce qui atténuait la douleur ou pas. Il n'avait donc pas eu trop de mal à prendre soin de l'asiatique durant son petit séjour. Y a pas à dire, cette fille étrange dans la forêt n'y était pas allé de main morte. C'était bien la première fois que Darren voyait Keiji dans cet état là... en plus de l'amnésie, c'était assez inattendu ! Y avait de quoi prendre des photos et des enregistrement pour immortaliser tout ça ! Heureusement que ça ne venait pas du tout à l'esprit du blondinet. Non celui-ci était plutôt en train de se demander ce qu'allait devenir son meilleur ennemie après ça. Après tout... ça pouvait arranger bien du monde que le soit disant plus dangereux phénomène d'Anguish soit réduit à ça ! Pour sûr, ça ferait des heureux non ? Et puis d'un autre coté... ça faisait peine à voir. Oui, Darren avait un peu pitié de lui faut croire. Plongé dans ses pensées, il s'assied sur une chaise non loin du lit et observa Juliette tout en se posant des tas de petites questions.
Pourquoi avait-il sauvé la vie de Keiji ? Pourquoi avoir agit ainsi ? Il se remémorait la scène... cette fille qui l'égorgeait, l'asiatique qui se laissait tomber sur elle, ses doigts enfoncé dans la gorge de son adversaire et tout ce sang... D'accord ça faisait peine à voir. Darren ne perdrait sans doute jamais cette générosité maladive au point d'être stupide. Et pourtant c'était bien cet homme là qui avait tout détruit et qui l'avait tant fait souffrir, qui avait tué Kristinna ! Qui avait joué avec lui en le manipulant comme une marionnette ! Alors pourquoi l'avoir sauvé ? Lui-même ne savait pas trop répondre à ça.

Il posa ensuite ses yeux sur le blessé avec un regard pénétrant. Il semblait plutôt apprécier la présence calme et douce de Juliette. Mouais... logique quand on est un peu paumé. Le fait qu'il ne se rappelle pas vraiment de qui était ce blondinet à ces cotés était également une sensation étrange. Il n'avait plus ce regard froid et sournois envers lui, pas de haine non plus. C'était... différent, presque gênant.
Lorsque Juliette s'éloigna, Darren ne bougea pas d'avantage, regardant Keiji agripper le drap et s'inquiéter pour sa blessure. En tant normal il aurait plongé ses doigts dans le sang pour mieux apprécier l'effet. Ça c'était du Keiji. Là, rien.
L'infirmière revint avec un bloc de papier et un stylo qu'elle fourra dans les mains de l'asiatique. Le blondinet finit alors par se relever et s'approcher de nouveau, plongeant ses mains dans les poches de sa blouse avant de soupirer. L'asiatique ne semblait même pas comprendre ce qu'il était censé faire. Darren s'humecta les lèvres et reprit le bloc et le stylo doucement pour les poser sur la table de nuit à coté. Il ignorait peut-être tout du passé Keiji mais il était au moins certain d'une chose :


- Il sait pas écrire, Juliette. Il a jamais su, ce type n'a jamais eu aucune éducation. Il est né et a grandit seul et puis il a connu le sang. Il a jamais du mettre les pieds dans une école. Essayons autre chose.

Il s'approcha d'un tiroir dont il en sortit plusieurs objets appartement au japonais. Bagues, couteau, foulard, veste... des trucs du genre. Il les apporta jusqu'au lit et commença par lui montrer une des bagues. Combien de fois s'était-il prit ce bijoux dans la figure ? Bon... oublions les mauvais souvenir. Il lui montra également dans son autre main le couteau.

- Tu reconnais ça ?

Il leva successivement la bague et le couteau avec un air interrogateur. Puis il esquissa un sourire chaleureux et ajouta d'une voix naturelle :

- Ils t'appartiennent mais moi je les connais bien. Tu sais pourquoi ? Parce que c'est avec ça que tu as tenté de me tuer plusieurs fois. Ou plutôt... de m'envoyer ici dans le même état que toi aujourd'hui. Tu vois je ne t'en tient pas rigueur mais je m'étonnes que tu n'en ai aucun souvenir.

C'est pas que ça le vexait, pas vraiment. Mais en tout cas ça l'avait peut-être marqué, il pouvait se souvenir de quelques scènes...
Ou alors il mentait. Le blondinet n'était pas encore certain que ce ne soit pas de la comédie. Avec Keiji il faut se méfier de tout, et ça, Darren l'avait bien comprit.
Celui-ci regarda Juliette
.

- Je te laisse deux secondes avec lui, je vais me rincer les mains.

Se rincer les mains ? Bon après tout il faisait ce qu'il voulait, s'il était à cheval sur l'hygiène ça n'embêtait personne. Il reposa les objets dans les mains de Juliette en lui souriant tendrement et se dirigea vers le lavabo dans la petite salle d'eau. Comme l'infirmière s'occupait de Keiji sans faire attention à lui, il se glissa dan la réserve et regarda soigneusement autour de lui...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lebond
| Infirmier(e) d'Anguish |
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 27
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Dim 27 Mar - 14:13

[mais non c'est rien ^^]

L’infirmière en avait soigné des traumatismes, des blessures physiques surtout mais aussi quelques maux plus intérieurs, grâce à la parole. Mais l’amnésie, non. Oh elle avait lu quelques livres sur le sujet pendant ses études, mais ça remontait à loin et ce dont elle s’en souvenait n’avait pas vraiment d’utilité aujourd’hui. Les lésions qu’il avait subies étaient impossible à déterminer ici, avec le peu de matériel médical dont ils disposaient. A l’extérieur de cette île, des jeunes internes avides de nouveaux cas auraient adoré suivre celui-là, c’était certain, mais tout était différent à Anguish.

Juliette regarda en silence l’asiatique qui tenait papier et stylo, sans trop comprendre. Il semblait si perdu, elle ne put s’empêcher d’avoir un minimum de compassion pour son état. Mais l’absence de réaction était assez préoccupante. Les lésions étaient-elles plus importantes qu’elle le pensait ? Darren finit par lui annoncer que Keiji ne savait pas écrire. Oh. Tout s’expliquait, d’accord. C’était rassurant de le savoir ; sans l’aide de Darren, elle aurait été bien embarrassée. Ce dernier venait d’avoir une autre idée. Sortant d’un tiroir quelques affaires de l’amnésique, il lui montra une bague et un couteau, demandant s’il reconnaissait ces objets qui l’avaient maintes fois frappé. Juliette réagit rapidement, un peu comme une institutrice grondant un élève.


« Darren. »

Un peu comme un rappel à l’ordre, mais d’une voix posée et calme. Elle trouvait sa manière un peu trop brusque. Si Keiji avait tout oublié, il devait se retrouver aujourd’hui dans un état de fragilité extrême. Juliette trouvait ainsi l’idée de Darren un peu trop directe. Ce n’était pas le bon moyen. A moins que ce soit plutôt l’objectif qui n’était pas le bon. Aussi morale que puisse l’être l’infirmière, l’idée lui avait traversé la tête, oui. Etaient-ils obligés de faciliter le retour en mémoire de tous les actes violents qu’il avait fait, de toutes les horreurs qu’il avait commises ? Juliette avait eu affaires à nombreuses de ses ‘œuvres’, des scènes presque insoutenables la plupart du temps, et pourtant elle en avait vu des monstruosités ici qui l'avaient rendue un peu moins sensible. Elle avait réussi à en sauver une partie, mais la plupart des victimes de Keiji étaient déjà mortes à leur arrivée à l’infirmerie. Elle ne le connaissait peut-être pas réellement, mais avait vu de quoi il était capable, et même si elle tentait chaque jour de rester neutre, ça avait toujours été assez difficile avec les actes de cet Asiatique. Peut-être aussi parce qu’il s’en était pris à Darren et à un grand nombre des plus vulnérables d’Anguish envers qui elle montrait davantage de tendresse…

Elle n’avait pas non plus en tête de lui cacher la vérité, elle préférait juste le préserver de ce côté douloureux. Parce qu’à présent elle le voyait comme victime et non plus bourreau. Elle se souvenait bien des rares fois où il avait été son patient. Un homme froid, dépourvu de réaction émotionnelle. Elle l’avait vu opérer Keira Bennet enceinte, sans rien éprouver, lui ouvrir le ventre avec un air encore plus impassible que le meilleur des chirurgiens qui puisse exister, et en ressortir un fœtus qui avait été tué. Oui elle se souvenait bien de la scène, se la remémorant parfois. Il n’avait rien ressenti en tenant ce petit être vivant et frêle. N’importe qui aurait ressenti quelque chose de fort en voyant ce petit bout vulnérable, c’était une émotion universelle, l’attendrissement pour un nouveau-né. Il n’en avait été rien pour Keiji.

Mais aujourd’hui, tout cela semblait différent. Le visage apeuré du surveillant pouvait apparaître comme un signe heureux. Il ressentait. Une fois seule avec lui, Darren s’étant éloigné dans la salle d’eau, elle rangea les objets de Keiji dans le tiroir et le regarda avec compassion, lui souriant légèrement. Elle lui prit la main, contre toute attente, s’imaginant que ça le rassurerait, ça fonctionnait assez bien en général.


« Ca va bien se passer. D’ici quelques jours, je vous retirerai le tuyau. Vous allez vous en sortir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Dim 10 Avr - 23:28

Alors que Juliette tentait la méthode douce, Darren se réveilla et remonta à la charge pour venir descendre Keiji sur son éducation. Il n'en fut pas vexé même s'il se trouvait que les paroles de Darren n'étaient pas totalement exactes. Naître et grandir seul est quelque chose d'assez compliqué. Keiji était humain l'air de rien. Seul, il n'aurait pas survécu bien longtemps. Quand à l'éducation, il avait quand même mis les pieds dans une école mais sur un temps il faut avouer particulièrement court, un record de rapidité sans doute. Cela dit, l'école n'est pas le seul milieu formateur. L'école de la vie peut se montrer aussi très instructive... Pas sur seulement qu'il n'est choisi la meilleure option au bac! Enfin, il n'allait pas le corriger, Darren pouvait bien penser ce qu'il voulait. C'était plutôt amusant. Il n'avait quand même pas tord sur un point : il ne savait effectivement pas lire et au final c'es tout ce qui comptait pour l'heure. Inutile donc de se pencher plus sur le sujet. Keiji se laissa déposséder du bloc et du stylo sans réaction.

Darren se montra alors un peu plus direct et sortit d'un tiroir une de ses bagues et son couteau. Keiji fronça les sourcils. Réaction de son nouveau personnage! En lui-même, savoir où se trouvait rangé ses affaires était une information intéressante. Il ne chercha pas à toucher les objets. S'il n'y avait pas eu le couteau pourquoi pas, mais avouez que c'est censé refroidir... Opération réussie. Keiji resta peu expressif face au déballage de Darren. Il paraissait toujours aussi paumé et de toute évidence ce qu'il apprenait ne risquait pas de le rassurer, encore moins de le contenir dans un quelconque espoir. Tout le contraire. Keiji paraissait même plutôt inquiet. La situation commençait à prendre une mauvaise tournure pour l'amnésique, non? Et de quoi pourrait-il se défendre le pauvre? Il ne se souvenait de rien. Alors que Darren insistait, Keiji se perdait davantage. Il sembla vouloir articuler quelque chose dans son désespoir mais aucun son n'en sorti.

Darren s'éclipsa alors pour aller se laver les mains. Alors quoi? Toucher des objets appartenant à Keiji lui était si insupportable? Plus que de lui sauver la vie et de le soigner? Il n'était vraiment pas normal celui-là! Juliette se montra alors pleinement disponible pour lui. Quelle chance! C'est ironique. Non, bon d'accord, elle faisait son boulot. En tant qu'amnésique, il avait également toutes les raisons de s'accrocher à sa présence, pas vrai. Allez, un petit effort. Elle venait quand même de lui prendre la main et Keiji se laissa faire du coup.

Keiji n'était pas mécontent d'apprendre que ce truc bizarre qu'il sentait dans sa gorge allait pouvoir être retiré. Evidemment qu'il avait envie d'y mettre les doigts pour sentir les choses de lui-même mais il savait se contenir quand il fallait. Il passa toutefois outre ses paroles rassurantes pour mettre son énergie dans ses doigts s'agrippant de nouveau à la main de Juliette. Ses lèvres s'ouvrirent de nouveau également pour laisser cette fois passer quelques sons affaiblis et grinçants. Ca fait pitié hein? Tant mieux. Ca tombe bien. Il n'alla pas jusqu'au bout de son idée pour laisser percevoir l'effort et la douleur que représentait cette courte prise de parole. Un effort qui semblait justifié... Pauvre Keiji amnésique. Imaginez tomber sur une telle île de fou avec l'innocence d'un cerveau remis à neuf. Il y a vraiment de quoi paniquer! Voilà, il allait devenir parano!

- A... ttention... danger... il...

Keiji aurait peut être pu avoir une raison de s'inquiéter. Qui sait après tout? Darren aurait très bien pu le sauver pour dire de le tuer ensuite lui-même. Mais ce n'était pas ce qui occupait l'esprit de Keiji. Il continuait juste de se distraire. Au moins, il trouvait un peu d'amusement dans cette triste situation. Avouez que venant de Keiji, exprimer une petite peur face à Darren était vraiment drôle. Dommage que Darren ait raté ce petit spectacle. Keiji était assez curieux aussi. Il connaissait bien Darren. Il était persuadé qu'il préparait quelque chose au vu de ce petit regard qu'il avait eu en partant. Se laver les mains à un tel moment? Mon oeil. Si Juliette était dupe, Keiji ne l'était pas. Qu'avait en tête le blondinet? Rien de forcément exceptionnel, Keiji s'attendait à tout de sa part vu la situation. Il comptait sur son originalité. Alors oui, en attendant son retour, il pouvait bien s'amuser à mettre Juliette en garde. Lui ferait-elle le plaisir d'afficher un minuscule soupçon sur son visage bienveillant? Dans le cas contraire, c'est qu'elle avait une confiance parfaite en Darren... Pourtant personne pourtant pourrait lui reprocher de mal agir envers Keiji... Surtout pas elle, pas vrai?

Quand à Keiji l'amnésique, il avait lui toutes les raisons du monde de penser ainsi. Le discours et l'attitude de Darren l'y conduisait non? Un bon argument aussi pour sa défense côté Juliette faut l'avouer... Allez, amuse-nous Darren! Keiji avait bien envie de voir comment il allait se débrouiller. Avait-il retenu la moindre chose de ce qu'il avait tenté de lui apprendre? Ou lui faisait-il de faux espoirs et se montrerait toujours aussi désespérant? Finalement, Keiji lui avait toujours donné sa chance pas vrai... Pour l'heure, par cette situation, il venait de lui lancer un nouveau défi... Le jeu avait repris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Ven 22 Avr - 13:56

Darren referma soigneusement et silencieusement la porte derrière lui et s'y appuya en soupirant. Keiji amnésique ? Il ne manquait plus que ça ! Est-ce que c'était seulement vrai ? Sans savoir vraiment pourquoi, le blondinet n'arrivait pas à y croire totalement. Peut-être parce que de voir le personnage aussi différent était presque choquant. En tous cas il voulait en être sûr. Si ce n'était qu'un jeu stupide ça pouvait être dangereux. D'ailleurs il ferait mieux de ne pas laisser Juliette trop longtemps avec lui toute seule. Il avait laissé les couteaux et le bijoux près de Keiji en plus ? Non c'était voulu ! Pas si bête que ça hein faut pas pousser. Au moins s'il s'en servait il serait vite fixé. Au risque de mettre Juliette en danger ? Elle était assez grande pour savoir ce qu'elle faisait et dans l'état où était l'asiatique, peu de chance qu'il arrive à avoir le dessus. Bien... fait remuer tes méninges mon grand maintenant...
Darren avala tranquillement sa salive et se redressa pour quitter la porte et alluma la lumière. La réserve, assez grande finalement, regorgeait de tout et de n'importe quoi. Des vieilles chaises, des étagères remplies de bouquins et de médicaments, des outils d'opération même. Mais des plus simples. Anguish n'avait rien d'une clinique de luxe. Il s'avança le long des petits rayons, observant tout cela avec une mine concentrée.

Il allait bien finir par trouver ce qu'il cherchait. C'était bien une infirmerie mais c'était aussi et surtout l'infirmerie d'Anguish !Il y avait sûrement ce qu'il cherchait. Darren s'arrêta à hauteur d'une étagère débordante de petites boites comportant des médicaments en tous genre. Il se tourna et attrapa un escabeau qui se trouvait là. Il se hissa ainsi un peu plus haut et fouilla parmi le bizarre. Il ne connaissait pas un dixième de ce qui se trouvait là mais peur importe. Il jetait un œil aux indications de temps en temps.
A un moment il tomba sur une boite contenant une seringue et une fiole avec un liquide clair. Il la regarda et s'aperçut que ce produit était mortel. Oh... rien que ça. Heureusement pour l'asiatique ce n'était pas ce qu'il cherchait. Il lui avait pas sauvé la mise pour le tuer ensuite. Il fouilla encore un instant puis trouva ce qu'il cherchait. Il esquissa un large sourire et le fourra dans une poche de sa blouse après avoir sortit le produit du paquet. Ce serait plus discret. Il trouva également autre chose à l'air intéressant qu'il fourra dans son vêtements et descendit de l'escabeau qu'il rangea ensuite. Qu'est-ce qu'il cachait là ?

Il sortit ensuite de la réserve comme si de rien n'était et allait ouvrir la bouche pour s'adresser à Juliette lorsque la porte s'ouvrit sur un type plutôt petit et menu qui pleurait en tenant une main contre lui. Darren fronça les sourcils et s'approcha, encourageant le gars en question à lui montrer la main qu'il cachait. Il réprima difficilement une grimace de dégoût. L'individu, blanc comme un cachet d'aspirine et sur le point de s'effondrer... n'avait justement plus de main gauche. Le blondinet pinça les lèvres et entraina le gars jusqu'à un lit en priant pour ne pas vomir.


- Juliette, il va avoir besoin de toi là.

Une aubaine qui tombait à pique franchement. Enfin façon de parler évidemment...
Il attendit que le jeune femme les rejoigne et se rendu compte des dégâts avant de s'approcher avec un sourire innocent de Keiji. Il s'assied au bord du lit et tapota son épaule
.

- Alors comme ça tu te rappelle de rien du tout ? Même pas de ton prénom ? Ça alors c'est vraiment pas de bol...

Son ton était salement hypocrite bien entendu. Et il parlait assez bas pour que Juliette ne l'entende pas. Il jeta un coup d'œil dans sa direction, elle était très occupée avec le nouvel arrivé. Parfait. Il regarda de nouveau l'asiatique et se pencha légèrement sur lui.

- C'était qui cette fille hein ? Celle qui t'a fait ça. Va falloir que je pense à la remercier finalement tu crois pas ? J'ai pris des risques en te sauvant... je vais avoir tout le monde à dos. A part Keira sans doute. Keira... tu te rappelle d'elle ?

Oui et non. Tout dépendait s'il jouait la comédie ou pas. Darren plongea une main dans sa poche et en sortit une seringue. Le produit était déjà à l'intérieur, très pratique ! Il la frappa de quelques pichenettes, comme on voit dans les films (allez savoir à quoi ça sert...) et sourit avant de regarder Keiji droit dans les yeux avec une lueur amusée.

- Tu ne sais pas ce que c'est hein ? A ton avis ? Peut-être que ça va te tuer... ou te guérir ? Pour tout avouer il ne sert à ni l'un ni l'autre. En fait c'est un produit extrêmement puissant qui peut entrainer une grave...amnésie. Alors tu vois si je te pique... sois ça n'aura aucun effet très grave puisque tu as déjà tout oublié... ou bien tu diras au revoir à l'intégrale de ta mémoire. Tu sera un peu comme un légume si je puis dire... horrible pas vrai ?

Il approcha dangereusement l'aiguille de la gorge de l'asiatique et se pencha un peu plus pour murmurer d'une voix froide :

- Je ne te conseil pas d'appeler de l'aide. Alors dis-moi Keiji... à quoi tu joues ?

Peut-être à rien au final. Mais Darren sentait le piège à plein nez. Sans doute avait-il du flaire pour ça qui sait ? On verra bien quelle serait sa réaction, au pire des cas il sortirait l'autre produit. Appeler à l'aide il aurait pu... s'il avait eu un peu plus de voix. Mais ne prenons pas de risque.

[Désolé Juliette du coup je ne t'ai pas laissé intervenir >< Je peux modifier si vraiment ça te va pas mais en tout cas je te laisse encore la chance de venir lui tirer les oreilles xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Lebond
| Infirmier(e) d'Anguish |
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 27
Date d'inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Ven 22 Avr - 17:26

[ vraiment aucun problème, c’est très bien comme ça, et puis je suis impatiente de lire la réaction de Keiji ! Very Happy ]

Juliette avait eu beau blâmer les actes de Keiji à chaque fois qu’elle avait eu affaire à l’une de ses victimes, et éprouvant même indignation et colère parfois, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir aujourd’hui de la compassion envers l’asiatique. Son rôle de soignante avait peut-être pris le pas sur sa propre morale, elle n’était peut-être pas une assez bonne infirmière, à moins que ce ne soit tout le contraire. Le fait était que depuis qu’elle le savait amnésique et salement amoché, elle le voyait bien plus comme l’un de ses nombreux patients vulnérables. D’autant plus qu’elle avait toujours cru en les secondes chances. Et puis il fallait dire que la situation et le visage si inquiet de Keiji avaient tout pour donner cette impression. Ainsi à aucun moment elle ne se douta de la supercherie.

Pour le moment, son objectif était de le rassurer. Il semblait si troublé, si anxieux, si innocent… Peu de temps après le départ de Darren, il parut alarmé, il lui attrapa brusquement la main et tenta de prononcer quelques mots, malgré la recommandation de Juliette, comme une mise en garde qui, si elle avait bien compris, concernait Darren. L’infirmière fronça les sourcils, sans trop comprendre la raison de cette panique. Après tout il n’y avait rien à craindre avec Darren. Elle se retourna cependant, mais son petit protégé était bel et bien dans la petite salle d’eau. Elle rapporta alors son attention sur celui qu’elle croyait amnésique, tentant de le calmer.


« Tout va bien. »

Elle lui lança un nouveau sourire qui se voulait apaisant, puis tourna de nouveau la tête vers la salle d’eau. Darren était de retour. Mais étrangement, c’était d’une autre pièce qu’il ressortait, l’air de rien. Juliette fronça les sourcils. C’était bien de la réserve qu’elle l’avait vu sortir. Pourquoi y était-il allé ? Elle lui lança un regard interrogateur et s’apprêta à le lui demander quand la porte de l’infirmerie s’ouvrit, laissant entrer un nouveau pensionnaire. Il était pâle comme un linge, mais c’était l’extrémité de son bras gauche qui sautait aux yeux : sa main avait été tranchée. Juliette s’approcha précipitamment vers lui, avant même que Darren ait fini de l’en inviter. Elle les suivit tous les deux jusqu’au lit libre le plus proche puis lui demanda de lui montrer sa blessure. Ce n’était vraiment pas beau à voir. La main avait été sectionnée d’un coup vif. On pouvait apercevoir la chair à vif, gorgée de sang qui ne cessait pas de s’échapper, les os du poignet étaient même visibles. Une vision qui aurait insupporté n’importe qui. Mais pas Juliette, pas à Anguish. C’était loin d’être une première. A force de voir du sang et des boyaux, on devient immunisé semble-t-il. A vrai dire, elle avait même déjà assisté à ce genre de chose, mais n’empêche, ça restait pas beau à voir…

Rapidement, elle commença à s’occuper du garçon, enveloppant sa blessure dans une serviette propre. La jeune femme enfila des gants puis lui administra un anesthésique en intra-veineuse, alors qu’il perdit justement connaissance sous le coup de l’émotion. L’infirmière s’occupa ensuite de son poignet usant de divers ustensiles stériles présents à côté. Elle entreprit de recoudre cette large blessure. La tâche s’annonçait longue et difficile, mais Juliette oeuvrait en silence, avec beaucoup de précaution et de précision. Extrêmement concentrée, soigner le nouveau venu était sa seule pensée. L’interrogation quant au passage de Darren dans la réserve lui était bien secondaire, d’ailleurs elle n’y pensait même plus, ignorant également tout de ce qui se tramait dans son dos…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Lun 25 Avr - 12:55

[C'est pas bien d'abandonner tes patients en état de faiblesse Juliette^^ ]

Keiji ne fut pas vraiment surpris de constater que Juliette ne remettrait pas du tout en doute sa confiance en Darren. Et pour tout dire, c'était mieux ainsi. Darren attendrait qu'elle ait le dos tournée pour agir, il n'oserait pas jouer au méchant devant elle. Mieux valait donc qu'elle les laisse régler leur compte en tête à tête. Oui, Keiji était convaincu que Darren allait agir. Il le faisait sentir depuis le début avec ses reproches bidons. Et le regard qu'il avait lancé en partant ne laissait aucun doute sur ses intentions. Keiji aurait peut être du s'en inquiéter, bizaremment l'idée ne lui traversa pas l'esprit une seconde. C'est pas comme s'il pouvait craindre quelque chose de Darren! La bonne blague! Il était plutôt impatient pour tout dire mais promis, il gardait ce sentiment pour lui et ne le montrerait pas au grand jour. Il se trouve que l'occasion se présenta rapidement. Keiji n'avait pas tout suivi et même si l'idée lui traversait l'esprit, il ne pouvait pas lever la tête pour en savoir plus. Il écouta simplement l'échange qui avait lieu à quelques pas de son lit. Apparemment, encore un cas sérieux. Pas assez néanmoins pour que Juliette ait besoin de l'aide de Darren qui d'ailleurs ne chercha pas à lui proposer. Le moment était donc venu pour Darren de lui révéler ce qu'il avait en tête. Keiji ne pouvait s'empêcher de ressentir intérieurement les effets de son sourire moqueur qu'il ne pouvait toutefois ouvertement afficher. C'est avec beaucoup plus de neutralité et une inquiétude vague, qu'il observait en réalité Darren s'approcher de lui. Vraiment Keiji, si on était à Hollywood, tu pourrais songer à une reconversion!

Figé dans cette expression distante, Keiji eut tout le loisir et le spectacle de profiter du jeu de Darren. Franchement, il faut l'avouer, Darren s'en sortait très bien. Pas de doute, il avait été à bonne école. Il avait quand même retenu quelque chose de tout ce qu'il avait vécu à Anguish. Brave bête va. Keiji pouvait être content, il ne s'était pas acharné sur ce blondinet pour rien. Il lui offrait là une belle récompense. Non, vraiment, il sonnait juste, il était convainquant. Comme quoi, il y avait quand même quelque chose à en tirer de cette petite chose-là. N'importe qui peut attendre ce niveau, Keiji y croyait aujourd'hui. C'est quelque chose qui l'amusait particulièrement, surtout quand on se souvenait de ce qu'il valait à la base. Un Darren pleurant, suppliant, si pathétique... Evidemment, ça ne valait pas la rencontre de quelqu'un comme Lucie dont il était justement en train de parler, mais c'était vraiment pas mal. Et c'est Keiji qui parlait! Darren pouvait être fier de lui. Même un retour sur Keira... ce coup-là, on pouvait l'attendre. Bien joué. Malgré son enthousiasme intérieur, Keiji ne laissait rien paraître. Son état physique ne ralentissait pas ses capacités mentales, même si sa faiblesse était plus que réelle. Le jeu de Darren l'aidait vraiment à passer au dessus de tout ça. L'amnésique dont il jouait le rôle écoutait les menaces de Darren avec distance et méfiance. Que pouvait-il penser de ce discours absurde? Keiji ne joua pas la panique ou quoique ce soit de ce genre. Juste quelqu'un qui garde de la distance par rapport à quelqu'un qui de toute évidence ne lui veut pas du bien. Il était lui même quelqu'un qui ne comprend rien à ce qu'on lui raconte, qui ne sait pas ce qu'on lui reproche, qui ne sait pas s'il doit croire les paroles rassurantes de l'infirmière ou craindre la menace du blond. L'incertitude certes mais dans la situation aussi de quelqu'un qui de toute façon ne peut se défendre de rien et qui ne sait pas de quoi il devrait avoir peur.

Même l'arrivée de la seringue ne fit pas naître d'éclair de peur, même pas un sursaut discret. Et Keiji n'eut pas besoin de se forcer à le contenir ou à le cacher. Comme son personnage il se demandait à quoi il jouait avec cette chose. Keiji avait été souvent menacé dans sa vie mais jamais avec une seringue. Darren faisait même dans l'originalité, impressionnant. Mais il faut avouer que sur ce coup-là, il se surpassait même! C'était bon, très bon! Bien joué Darren. Et alors son discours, parfait. Il voulait le faire réagir en lui faisant peur, mais surtout en le menaçant, lui faisant du chantage, tout ce que vous voulez. Bien essayé.

Quand on est menacé... il y a plusieurs façons de réagir. Tout dépend de la croyance que l'on met en la menace. Généralement, le moindre petit doute suffit à ne pas prendre le risque. Le problème c'est que Keiji avait appris à ne pas craindre la menace. Non seulement, il ne pouvait pas avoir peur de Darren mais en plus le risque n'était pas si énorme que ça. Darren voulait le faire réagir. Il ne lui avait pas sauvé la vie pour en faire un légume. Quelle satisfaction en tirerait-il après? Le respect des autres? Si ça pouvait lui faire plaisir alors qu'il le tue carrément. Sincèrement? Dans l'état dans lequel il était n'importe qui pouvait venir l'achever, il n'aurait pas le force suffisante pour se défendre. Alors ce n'était sûrement pas Darren qui présentait la plus grande menace. Mais à dire vrai, Keiji ne pensait même pas à tout ça. Il voulait juste voir jusqu'où pouvait aller Darren, il pensait à s'amuser pas à ce qu'il risquait, tout comme avec Lucie... Pour l'instant, il n'était pas déçu. En effet si Keiji était du genre à être effrayé par ce genre de menace, qui avait pourtant toutes les raisons de l'être, je ne le nie pas, il serait mort depuis longtemps. Alors que Darren lui conseillait froidement de ne pas appeler à l'aide, Keiji aurait presque accepté de mettre fin au spectacle et de le féliciter ouvertement. Franchement, il le méritait. Malheureusement, Keiji n'était pas en état de réagir comme il le voudrait, par conséquent, il préféra laisser l'occasion à Darren de le surprendre encore davantage.

Il aurait voulu interpeller Juliette, il aurait pu. Peut être pas en criant mais en poussant cette petite tablette qui contenait le nécessaire apporté par Darren quand il soignait ses blessures. Vu le plateau, les ciseaux, ça ferait peut être assez de vacarme en tombant pour l'alerter. Keiji aurait largement pu donner un peu de son énergie restante pour envoyer valser le tout et faire du bruit. Il aurait pu, il n'en fit rien. Qu'elle lui fasse confiance après tout. Keiji avait la sensation qu'il était un peu tôt pour alerter Juliette. De toute façon, personne n'en voudrait à Darren de s'en prendre à lui, même pas elle. Il n'avait vraiment aucun intérêt à appeler à l'aide. L'amnésique lança alors seulement un regard réprobateur à Darren. Ce type était complètement fou. Il devrait avoir honte de s'acharner sur un pauvre malade innoçent.


- Je... suis... fatigué...

Keiji eut bien du mal à prononcer ce dernier mot. Ce n'est pas ce qu'il aurait répondu s'il avait agi en tant que Keiji, sûrement pas. Par contre, en tant que bon amnésique et survivant d'une grave agression, l'acharnement de Darren commençait à devenir lourd. Alors que la seringue le menaçait toujours, il fronça un peu les sourcils et ferma simplement les yeux. Traduction : Fais ce que tu veux, moi je vais dormir un peu. Quel délire. On se réveille parfois dans de biens drôles de situation quand même!! Vous inquiétez pas il trouverait la force de les rouvir si Darren faisait une deuxième tentative. Mais comment Darren pourrait réussir à le faire passer aux aveux? Pas en le tuant toujours. Un jour promis, Keiji te félicitera pour ça Darren, mais pour l'instant, il reniait juste un peu sa crédibilité. Darren avait fait de gros progrès, Keiji avait bien envie de lui dire de ne pas se décourager. Oui, s'il avait voulu son propre jeu. Voilà ce qu'il aurait sûrement répondu et peut être était ce d'ailleurs ce qui se cachait derrière la réponse qu'il avait donné : Essaye encore. Keiji savait que Darren avait de la ressource. Il n'allait pas abandonner. Que pouvait-il encore lui proposer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darren Smith
| Personnel |
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 27
Avatar : : Jesse McCartney
Crainte : Ressombrer...
Humeur : Pas mauvaise
Date d'inscription : 03/09/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: A cause d'un père alcoolique...et d'une tante irresponssable !
Affinités:

MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   Mar 26 Avr - 19:38

[Et c'est toi qui dit ça Keiji ? Rolling Eyes lol]

Darren n'est pas d'un naturel violent on le sait tous. Alors tabasser Keiji pour lui faire avouer quoi que ce soit était ridicule. Mieux valait un peu de chantage et de menace finalement même si au bout de compte on était jamais certain du résultat. Alors est-ce que cette aiguille et le produit qu'il contenait suffirait à y voir plus clair ? Allez il allait bien finir par se trahir non ? Le jeune ne croyait pas une seconde à cette amnésie... c'était louche. Un peu trop au goût du blondinet qui cherchait à déceler le mystère coûte que coûte. Alors est-ce que cette petite seringue ferait l'affaire ?
Keiji remua à peine, le fixant simplement comme s'il se demandait a quoi il jouait. Darren fronça les sourcils et affronta son regard pendant un bon moment. L'aiguille titillait toujours dangereusement la peau de l'asiatique et il fallait avouer que Darren était tout à fait capable de lui injecter le liquide sans se poser davantage de questions. Pour tant d'entêtement hein ? Allez savoir. Peut-être parce qu'un Keiji amnésique était tout à fait inintéressant. C'était une excuse suffisante ça ? Non peu probable. Alors quelle était donc la réponse de ce pauvre blessé hein ? Est-ce qu'il allait enfin avouer ?

Darren le fixa avec un regard froid, jusqu'à ce Keiji finisse par lui répondre qu'il était fatigué. Fatigué ?! C'est tout ce qu'il trouvait à dire ? Il ferma même les yeux, comme dans le but de chercher le sommeil. Le jeune homme hésita puis enfonça l'aiguille et injecta le liquide. En fait rassurez-vous... il n'y laissa que quelques gouttes sans grands dangers avant de la retirer, changeant manifestement d'avis. Il espérait simplement que Keiji ait eu un petit coup de panique...
Le blondinet sourit alors jusqu'aux oreille et retint à peine à rire moqueur. Keiji n'était pas amnésique. Ça non. Un véritable type qui aurait perdu la mémoire aurait flippé un minimum.Il aurait cherché à appeler de l'aide. Et puis ce que Darren avait lu dans les yeux de Keiji... ça n'avait rien de l'innocence parfaite. Il y lisait tout ce qu'il avait pu lire depuis qu'il le connaissait. A quelque chose prêt. Ils commençaient peut-être à trop se connaître.
Finalement le jeune homme se mit à ricaner carrément et tapota la joue de l'asiatique et se pencha sur lui :


- Ça pue le mensonge, Keiji. Mais bravo... tu mériterais presque un Oscar. Enfin, continu à t'amuser tant que tu veux après tout je m'en fiche. Je vois pas du tout ce que tu cherchais avec ta petite mise en scène mais de toute manière t'as toujours été doué pour les trucs les plus stupides.

Il ne tomberai pas dans le panneau. Pas besoin d'utiliser l'autre seringue. Quoique... Il pinça les lèvres, hésitant un instant et jetant un coup d'œil à Juliette. Elle s'approchait de nouveau. Bon allez fini les bêtise Darren toi aussi tu t'es bien amusé maintenant on ferme le rideau ! Il regarda tout de même encore une fois son vis à vis :

- Ne meurs pas, crétin.

Souffla t-il seulement avant de se relever, ayant tout d'abord glissé la seringue dans une poche. Pourquoi ne disait-il pas à l'infirmière que c'était du cinéma tout ça ? Parce qu'elle ne l'aurait peut-être pas cru. Et qu'il laissait à Keiji le soin de continuer son numéro ou de reprendre du service. Il reprit possession des couteaux et des bagues qu'il alla ranger, jetant discrètement du même coup la seringue dans une poubelle, et se débarrassa de sa blouse.

- Juliette. Keiji va se reposer maintenant, tu vas pouvoir te débrouiller sans moi jusqu'à demain, j'ai pas fini de repeindre le hall.

Il réajusta sa chemise et lança un dernier regard et un clin d'œil à Keiji avant d'embrasser l'infirmière sur la joue et de se diriger vers la sortie.
Keiji presque tué par une fille... voilà une chose qui ferait rapidement le tour du pensionnat sans qu'il n'ai a dire un mot. Le fait qu'il l'ai sauvé également. Ça allait lui créer des ennuis ça encore...

[Bon je crois que moi je termine là xD Sauf si vous avez encore un mot à lui dire ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les rôles sont inversés [Keiji & Juliette]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand mes yeux se sont posés sur toi - Pv Zahya
» Quand mes amis AP GREYEN DAN moi JE PLEURE !
» LE MAH-JONG
» Quand les fées sont vénères... [PV Jeriko & Axel]
» Mes cauchemars sont bien trop réels ~Juliette Pendore~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: