AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Lun 7 Mar - 0:26

L’ambiance et l’atmosphère était plutôt spéciale à l’annexe ce soir là. De l’extérieur, on pouvait juste apercevoir la lueur vacillante que produisait le feu de cheminée du petit salon. Mais on pouvait également, en tendant l’oreille, entendre la douce et émouvante musique du Lac des Cygnes de Tchaikovsky. En effet, comme à son habitude, la jeune Sasha dansait. Mais ce soir était un peu exceptionnel, en effet c’était l’anniversaire de l’un des passager, un homme d’une quarantaine d’années plutôt gentil. Pour cette occasion, la jeune russe avait choisit de lui faire une petite représentation privée. Dans le salon donc, regroupés autour du canapé repoussé contre un mur, les naufragés admiraient avec un regard brillant la jeune fille vêtue d’une légère robe blanche de danse en lycra, coiffée sagement d’un chignon et les yeux maquillé d’un bleu ciel et de paillettes. Elle s’était faîtes toute belle pour l’occasion et pour la première fois, son frère Dimitri la voyait danser. Ce simple fait lui donnait des ailes. Avec une grâce remarquable elle se mouvait telle une danseuse étoiles sur le parquet sombre. Elle tournoyait, bondissait, se cambrait, on aurait réellement dit un cygne, avec une grâce et une aisance incroyable elle laissait bouche bée et émerveillé tous ses spectateurs et sûrement bien davantage son grand-frère qui pour la première fois assistait à une telle magie. Toujours plongé dans ses études, il avait rarement pu ouvrir ses yeux à la beauté de la danse ou de quoi que ce soit d’autres. D’ailleurs lorsque la musique saisissante expira sa dernière note, laissant la jeune femme terminer en beauté, le jeune homme se leva et applaudit avec les autres, les larmes aux yeux. Il se dirigea le premier vers elle, la serrant dans ses bras.

- Viens dans mes bras Princesse. Je m’excuse pour tout ce que j’ai pu dire… tu es divine, tu iras très loin et je suis même persuadé que tu deviendras la plus grande danseuse de tous les temps.
- Je ne t’en veux pas Dimitri. Merci beaucoup.

Elle serra son frère contre elle en souriant tandis que les autres se bousculaient pour la féliciter. La soirée se termina par un repas groupé et des rires, puis tout le monde partit se coucher. Sacha prit une douche et enfila sa chemise de nuit avec l’intention d’aller se coucher lorsque la lumière du pensionnat attira son regard parmi les étoiles. Elle se dirigea à la fenêtre et l’observa un instant. Il était encore plus intimidant ainsi, dans la pénombre. Elle repensa à Keiji qu’elle avait presque chassée de l’annexe l’autre jour. Et pourquoi ne pas aller lui rendre une petite visite nocturne ? Oserait-elle ? Les lèvres pincées, elle jeta un regard aux filles qui dormaient déjà paisiblement. Elle hésita encore quelques secondes puis enfila rapidement un long manteau bien chaud et un foulard pour se glisser dans la nuit, les pieds nuits et le cœur battant. Elle était toute excitée par cette situation, cette fuite silencieuse dans la nuit pour retrouver un dangereux individu… toute les petites filles en rêve. Elle était consciente du danger mais elle aimait trop cette adrénaline dans ses veines. Elle n’hésita donc pas à pousser la porte du pensionnat et à traverser quelques couloirs.

Serrant son manteau contre elle, il fallait avouer qu’elle n’était pas très rassurée. Elle pouvait croiser n’importe quel dangereux criminel. Pourtant tout était calme. Mais cela ne dura pas. En effet elle ne tarda pas à tomber nez à nez avec un gros balèze au regard froid qui lui bloqua le passage.


- Heu… Bon…bonsoir je cherche Keiji.
- 'Connais pas.

- Ah heu… un asiatique… blond. Très dangereux. Non ?
- Non.


Son ton était froid et inquiétant. Il s’avança vers elle, l’air menaçant, la poussant à reculer doucement. Le garçon sortit un couteau à la lame immense. Sasha poussa un cri et pivota pour s’enfuir en courant. Elle entendait son agresseur courir derrière elle, elle entendait ses pas se rapprocher petit à petit. Soudain, à l’angle d’un couloir, elle percuta quelqu’un d’autre de plein fouet. Reprenant ses esprits, elle reconnue Keiji. Un miracle ! Aussitôt elle se cacha derrière son dos en le serrant contre elle, les yeux fermés, terrorisée. L’autre était déjà là.

- Oh je t’en prie Keiji ne le laisse pas me faire du mal… je ne lui ai rien fait…

Evidemment les criminels comme celui-ci n’avaient pas besoin de raison particulière mais pour la jeune fille il en fallait une. Le monde d’Anguish lui était encore bien trop inconnu pour comprendre comment tout ceci fonctionnait.


Dernière édition par Sasha Campfire le Ven 10 Juin - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Lun 7 Mar - 22:32

Keiji était bien loin du spectacle de danse. Il n'avait aucune idée de ce qui se passait à quelques pas de là. Mais le cygne à l'aile cassée qu'il avait sous la main ne lui déplaisait pas. Peu de chance, qu'il échange sa place. La durée de la scène fut à peu près équivalente. Les embrassades furent remplacés par la tombée du rideau. Rouge. Filant gracieusement sur l'ensemble du corps. Pour tout dire, sa peau était également recouverte de ce tendre liquide. Keiji alla se doucher pour la peine et changea de vêtements. Il descendit au sous-sol pensant se trouver une salle vide pour fumer une cigarette dans la pénombre. Même s'il ne le montrait pas toujours et qu'il en était souvent insensible, à Anguish Keiji avait quand même appris à apprécier quelques plaisirs de la vie... Mort, sang, souffrance, torture,... Quel délice. Autrefois, il ne percevait que la haine au travers de tout cela, aujourd'hui l'excitation était parfaite, le résultat orgasmique. Anguish avait des allures de petit paradis. Alors quand il se retrouvait seul dans le noir, dans le vide, avec une cigarette, il se sentait empli d'un tranquille sentiment de bien-être. De quoi faire râler pas vrai? Quand on pense à tout ceux ici qui se cachaient, qui ne dormaient que pour faire des cauchemars, se réveiller en sursaut et en panique au moindre bruit. La vie est injuste.

Pour autant le programme de Keiji se vit brusquement modifié quand au travers d'un couloir alors qu'il arrivait presque à destination il entra en collision avec une discrète blonde! Pas de doute, c'était brutal. Keiji pesta avant de reconnaître Sasha. Pas le temps de lui faire des reproches que déjà elle se jetait sur lui, enfin dos à lui. A quoi elle jouait là? Keiji comprit un peu mieux quand il aperçut le type en question s'approcher. Non, mais qu'est-ce qu'elle croyait là? Elle avait pas tout compris apparemment. C'est pas parce qu'ils avaient un marché qu'il allait la défendre contre tout les types du coin! Il allait pas se battre avec ce type pour ses beaux yeux non plus. Les filles, quelle calamité! En plus qu'est-ce qu'elle voulait qu'il fasse alors qu'elle le tenait comme un crabe! Cela dit, pas trop le temps d'agir, l'autre leur faisait face de nouveau, le regard grinçant et l'arme toujours prête à servir. Pas si énorme que ça en réalité. Keiji se contenta de lui balancer un regard froid avec un simple mot, un peu agressif. La mauvaise humeur revient parfois au galop!


- Quoi ?

C'est vrai quoi. Qu'est-ce qu'il voulait à la fin? Sasha avait rejoint Keiji, il pouvait dégager maintenant. Bon faut avouez aussi que Keiji physiquement était pas si impressionnant que ça. Moins baraqué que le type d'en face et plus petit, pas de doute. C'est pas pour autant qu'il lui faisait peur. Il en avait vu d'autres. Il poussa un soupir. Le type n'avait pas l'air de vouloir lâcher l'affaire. Keiji fronça les sourcils.

- Lâche-moi Sasha...

La réponse de Keiji en tant normal face à cette situation aurait été très simple. Presque naturelle. Au point qu'il dut presque se mordre les lèvres pour ne pas laisser les mots sortir. Oh si, elle lui avait fait quelque chose. Le simple fait d'exister et de passer sous son nez. En plus pour lui en réclamer un autre. Ce qu'il aurait du lui dire alors? "Maintenant débrouille-toi". Ca c'était du Keiji. Il aurait pu alors observer la scène avec beaucoup d'amusement et éventuellement intervenir lorsque la situation deviendrait critique. Histoire de ne pas voir Sasha mourir tout de suite. C'était un peu tôt. Il n'était pas encore allé au bout de ses ambitions avec elle. Mais justement, ses attentes la concernant était un peu différente. Il tenait quelque peu à cette confiance naïve qu'elle lui accordait. Ca l'amusait beaucoup. L'expérience aurait pu lui faire penser qu'il n'était pas obligé de faire des efforts pour qu'elle reste de son côté néanmoins... disons que ça faisait parti du jeu. Il voulait essayer d'autres méthodes avec elle. Oh au fond de lui, il était convaincu que celles qu'il utilisait habituellement étaient meilleures mais agir autrement mettait un peu de nouveauté dans son existence. De temps en temps, ça distrait. S'occuper du balèze alors? C'était pas non plus une option qu'il avait l'initiative de suivre. Il n'y voyait peu d'intérêt et n'y pensait même pas.

- Tu la voulais? Fallait pas la laisser filer! Allez, dégage!

Keiji fit demi-tour avec l'intention d'entraîner Sasha avec lui. Finalement, il l'avait aidé, hein! Le type posa la lame de son engin sur son épaule peu content de voir sa cible filer si tranquillement. Keiji fut à deux doigts de se retourner pour lui faire comprendre en des termes moins tendres qu'il avait tout intérêt à aller voir ailleurs s'il y était et croyez-moi il pouvait être convainquant quand il le voulait. Le type voulait Sasha, pas les ennuis, il aurait laissé tomber. Mais c'est à ce moment précis qu'une toute autre idée lui traversa l'esprit. Après tout... Sasha n'était pas venu pour prendre un thé au coin du feu n'est-ce pas? Pourquoi pas accepter ce peu d'action qui s'offrait à eux. Allez, quand on décide de changer d'habitudes, faut toutes les changer! Sasha manquait d'expériences, il était temps qu'elle apprenne. D'abord le fonctionnement général? D'accord. Il s'arrêta donc. Première leçon. Elle voulait comprendre? Il suffit de demander!

Tout ceux qui connaissaient Keiji auraient deviné à cet instant qu'il jouait la comédie... mais Sasha ne devait y voir que du feu. Jamais il ne se battait pour défendre quelqu'un. Même pour Keira qu'il avait laissé s'effondrer sous ses yeux sans lever le petit doigt. Qui plus est, il montrait peu de résistances... Il se laissa en effet plaquer violemment au mur par le type dont les menaces furent un peu plus franches! Parfois il faut agir. La longue lame qui avait effrayée Sasha n'eut le temps de transpercer le corps de Keiji que de quelques maigres centimètres... Celle de Keiji, si discrète que son adversaire ne l'avait pas vu venir, s'était avérée beaucoup plus tranchante et rapide! Le lieu choisi n'y était pas pour rien... Le sang remplit l'entre-jambe du balèze en un temps record et il tomba lentement à genoux. Keiji en profita pour cracher à hauteur de son oreille sa mauvaise humeur passagère. Il n'allait pas mourir tout de suite... juste le temps de se vider de son sang par le bas.

Quoi? C'est ce qu'elle lui avait demandé non? Le fonctionnement, c'est compris? Rien de trop complexe. On peut passer à la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mar 8 Mar - 0:29

Sasha serrait l’asiatique contre elle à l’en étouffer. Heureusement la force de ses bras était bien peu dangereuse même pour un faible gabarit. Elle fermait les yeux, priant presque pour que le destin ne lui inflige pas un pareil sort. Elle demandait de l’aide à Keiji et pourtant elle savait qu’il hésiterait sûrement à la défendre parce que ce n’était pas son genre. Elle lui avait posé la question dans les jardins la dernière fois, elle lui avait demandé ce qu’il ferait si quelqu’un l’appelait au secours. La réponse avait été effrayante et elle espérait de tout cœur qu’il n’agisse pas de cette manière avec elle. Elle avait envie de croire en lui, de croire qu’il se montrerait différent avec elle qui ne voulait que l’aider. Voilà sans doute la raison pour laquelle elle s’agrippait autant à lui. Si seulement il pouvait ne pas la décevoir ! Pas maintenant ! Tremblante, elle attendait avec résignation la décision de l’asiatique qui tardait à venir. Sans doute reprenait-il ses esprits après ce qui venait de lui tomber dessus. On pouvait le comprendre mais qu’il se dépêche quand même ! Les secondes paraissaient des heures à la jeune fille qui attendait, laissant son sort entre les mains de l’asiatique. Imaginez un peu… confier sa vie à Keiji Kitade ce n’était pas le genre de chose que l’on recommandait chaudement n’est-ce pas ? Elle était décidément complètement inconsciente cette jolie russe. Elle entendit enfin la voix de l’homme retentir, aboyant contre le monstre au couteau face à lui. Sasha entrevit un espoir, mince, mais tout de même présent. Elle n’ouvrit cependant pas les yeux, continuant de serrer le corps du surveillant dans ses petits bras.

D’une voix sèche, il lui demanda soudain le lâcher. La jeune femme reprit ses esprits, se rendant compte qu’elle empêchait Keiji d’agir de quelque façon que ce soit en l’empoignant de la sorte. Rougissant et tremblant toujours, craignant de se retrouver à la merci de ce monstre, elle obéit mais resta à l’abri dans son dos en jetant un regard terrorisé à son agresseur. Enfin sa terreur s’amoindrit lorsque l’asiatique répliqua au malotru que s’il la voulait il n’aurait pas du la laisser s’échapper. Et enfin, il l’entraîna plus loin, semblant vouloir l’éloigner de dangereux pensionnaire. La jeune fille aurait bien agrippé la main de l’homme mais elle n’osa pas, pensant bien que ce geste ne serait sans doute pas le bienvenu dans cette situation. C’est alors que la jeune russe entendit des pas derrière eux. Elle se retourna et poussa un nouveau cri en voyant que le garçon au couteau n’avait pas lâché l’affaire et menaçait désormais son protecteur. Oh non ! Il parvint même à plaquer l’homme contre le mur et à lever son couteau.


- KEIJI !!

Ne put-elle s’empêcher d’hurler, horrifiée. Elle se serait même interposée si elle ne s’était pas aperçut que l’asiatique avait été plus rapide. Elle assista avec horreur et dégoût à la scène du garçon qui tombait à genoux, l’entre jambe saignant abondamment. Il laissait entendre un gargouillement de douleur. Sasha plaqua ses petites mains contre sa bouche, dégoutée par la vue de tout ceci. Non vraiment, le monde d’Anguish n’était pas fait pour elle. La voilà blanche comme un linge, le souffle coupé. Elle se reprit bien vite en posant ses yeux sur Keiji qu’elle rejoignit vivement.

- Tu es blessé ?! Oh pardon, je te demande pardon Keiji c’est de ma faute j’ai été imprudente, je n’aurais jamais du venir ici. M… mais je voulais simplement te revoir. Tu as mal ? Il y a une infirmerie ici ? Sinon je peux appeler mon frère il est médecin et… Oh regarde comme tu saigne !

Oui la pauvre enfant ne se rendait pas tout à fait compte de la réalité. Elle avait même les larmes aux yeux en réalisant à quel point elle s’était montrée impulsive et stupide en entrant dans le pensionnat. Le pauvre bougre aux bijoux de famille sûrement ruinés choisit ce moment pour agripper sa cheville. Poussant un nouveau cri, et sans réfléchir, seulement poussée par un instinct, elle le repoussa d’un coup de pied en pleine mâchoire qui suffit à l’achever. La jolie blonde sursauta du même coup et plaqua de nouveau ses mains devant sa bouche, sidérée par ce qu’elle venait de faire.

- Oh pardon je suis désolée…

Tout ceci semblait extrêmement comique évidemment et pourtant pour Sasha il n’en était rien du tout. Elle n’avait pas du tout l’habitude de ce genre de situation comparé à Keiji ou aux autres habitants de l’île. Elle était un peu perdue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mer 9 Mar - 20:58

C'est sûr, on est toujours loin du lac des cygnes. Sauf que Sasha s'était trompée de tableau. Elle avait mis les pieds sur le mauvais côté de la scène. N'allait-elle pas rapidement le regretter? Cela dit, elle voulait du piment, du danger, elle en avait! A se demander si elle était aussi innocente qu'elle paraissait l'être parfois... Comment dans le cas contraire pouvait-on être aussi naïf? Tu ne vis pas dans un film Sasha, pose les pieds par terre, regarde un peu autour de toi. Heureusement, le contexte d'Anguish allait l'aider. Keiji n'avait pas à s'en faire... Elle finirait bien par flancher. Et comme il venait de le prouver, il n'allait pas la lâcher de sitôt dans ce dédale. Il voulait être certain de l'y emmener faire ses premiers pas lui-même. Pour l'heure, il ne semblait pas avoir été devancé. Si elle était celle qui était censé l'aider, il fallait avouer qu'aujourd'hui c'est dans son monde qu'elle allait devoir danser. Et il espérait bien qu'elle n'oublie pas ce petit début de soirée. Keiji allait pouvoir se féliciter de ne pas s'être débarrassé du balèze trop facilement. Oui, il avait pris la bonne décision. Comme quoi, même s'il ne le faisait jamais, il connaissait les avantages qu'on pouvait obtenir en aidant quelqu'un... Si, c'est vrai, il l'avait quand même montré une fois déjà, mais il n'avait pas envie de se souvenir de l'instant. La situation était différente. Et il était loin d'imaginer à quel point celle-ci pourrait se montrer intéressante...

Sasha cria au loup quand il se fit plaquer au mur. Keiji n'était pas du genre à être touché par ce genre de marque d'affection. S'il avait pris le temps, il lui apprendrait plutôt que crier dans ce genre de situation ne servait pas à grand chose. Cela dit, il avait pas l'intention d'attendre qu'elle vienne à son secours sinon il était mal barré et puis il en avait pas besoin non plus. C'était juste pour dire de marquer le coup cette histoire après tout! Par contre, il ne manqua rien à la scène... Le visage de Sasha, il ne voulait pas rater ça. Son expression, la couleur de sa peau si fine, son regard horrifié... Ne sourit qu'intérieurement Keiji. Elle est choquée mais quand même, inutile qu'elle comprenne le plaisir que tu peux y prendre. Keiji ne se souvenait pas du premier cadavre qu'il avait rencontré dans sa vie. Pour sur, ça datait. La première fois qu'il avait tué aussi... Comment pouvait-il comprendre ce que pouvait ressentir Sasha? Un souvenir tout de même fit son retour au travers l'épais cadenas que Keiji avait mis sur son passé. Allez, promis, il allait le lui faire partager un peu plus tard. Il pouvait même évoquer ses pires souvenirs si ça pouvait apporter quelque chose à la situation actuelle. Mais pour l'heure, Sasha paniquait de nouveau. Quelle blessure? Quel sang? Quelle douleur? Elle parlait pas de... Ah, la bonne blague! Si elle le voyait dans la forêt, égorgé, qu'est-ce qu'elle penserait? Là il saignait d'accord! Mais cette écorchure... Bon, ok, la lame avait été enfoncée de plusieurs centimètres, il y avait une tâche de sang sur ses vêtements mais vraiment, c'était rien pour lui. Comment lui faire comprendre ça? Son frère! Manquerait plus que ça tiens!


- C'est rien, je t'assure. T'as bien fait de venir.

Il allait quand même chercher à la convaincre quand le type d'en bas lui attrapa la cheville. Ce coup-ci Keiji ne réagit pas et il fit bien. Sasha fut rapide et directe, même Keiji fut surpris. D'autant plus que... ma parole, elle y était pas allée de main morte! C'est le cas de le dire! Même Sasha l'avait compris. Elle venait de tuer ce type. Bon d'accord, d'achever ce type. Et sans grâce cette fois, oublié le cygne! Un vulgaire coup de pied... digne de la pire des insensibles de ces murs! Et elle était seulement désolé? Ca allait se produire plutôt vite la conversion, dite-moi! Fallait avouer qu'il avait envie de rire. C'était presque trop drôle pour être vrai. Bientôt c'est elle qui lui en apprendra dans la manière de donner des coups de pieds mortels! Enfin, peut être qu'elle avait pas encore bien réaliser la situation. Inutile de la laisser atterrir. Battons le fer tant qu'il est encore chaud.

- Faut pas. Ici, c'est lui ou toi. Tu vois... même toi, tu peux pas y échapper.

Et hop, une petite piqûre au passage quand même hein, faut bien dire ce qui est. N'empêche que Mademoiselle je sauve le monde avait eu la trouille comme tout le monde et à juste titre. Devant un balèze, tu comprends vite que tes bonnes valeurs de la vie, même avec les meilleures intentions du monde, ça sert à rien. Chacun ses lois... Finalement, la meilleure solution si Keiji voulait vraiment s'en sortir était qu'il fuit dans l'annexe! Heureusement pour lui, Sasha ne risquait pas de lui proposer. Ses frères étaient sûrement un peu plus lucide qu'elle et il ne la laisserait pas aller aussi loin. Déjà, ils n'étaient sûrement pas au courant qu'elle était là ce soir... mieux valait pour eux. Leur sommeil ne serait pas aussi tranquille... Oui, pas de doute, elle était bien dans l'antre du diable ce soir.

- Allez, que sa mort serve à quelque chose...

Keiji prit la main de Sasha et l'encouragea à s'accroupir près du mort. Keiji se tenait juste derrière Sasha, contre elle. Il ne donna aucune explication. Attrapant un foulard autour de son propre cou, il le plaça sur les yeux et le nez de Sasha. Oui, ça paraît louche mais il le faisait avec douceur. Il prit une de ses mains qu'il garda simplement dans la sienne pour retenir la crispation à venir. Avec l'autre, il prit son couteau dans sa poche et le glissa entre les doigts de Sasha calant sa main par dessus. Oui, elle devait commencer à se douter de quelque chose mais pour tout dire il fut rapide, pas trop le temps d'éviter le coup. De toute façon, il était mort alors... Keiji la laissa percevoir cette sensation particulière de poignarder quelqu'un. Une peau malgré tout solide, des muscles costauds, il fallait frapper... Il balança le manche du couteau et plongea sans plus attendre la main de Sasha à l'intérieur de la poitrine du gars. Elle pouvait alors sentir le sang lui remplir la main. Liquide chaude et agréable. Puis, surtout... Un coeur battre. Je peux vous dire par expérience que ce sentiment est assez impressionnant, sentir un coeur battre sous la main. Même si pour leur part, ce coeur allait bientôt s'éteindre à jamais. Il était là pourtant bien vivant... envoyant encore le sang chaud à chaque battement... Elle sentait la pression n'est-ce pas? Keiji maintenait toujours Sasha. Il la laissa à sa première réaction avant de parler, il n'avait pas tout à fait terminer sa deuxième leçon... C'était peut être beaucoup pour un soir, mais le moment était idéal... tant qu'elle était encore paumée... et puis il fallait bien goûter au petit cadeau qu'elle lui avait apporté! Promis, il dira pas que ça lui a échappé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mer 9 Mar - 23:00

Sasha était loin d’être fière de ce qu’elle avait fait. Pas seulement pour le coup de pied mais aussi d’avoir quitté l’annexe en douce, d’avoir pénétré dans le pensionnat et de s’être attirée des ennuis non seulement à elle mais aussi à l’asiatique. C’était bien de sa faute s’il était blessé et allait du mal à s’en remettre. C’était bien trop d’émotion à la fois pour la jeune fille et pourtant c’était bien ce qu’elle était venue chercher non ? Un peu d’action ? Oui certainement mais pas à ce point là. Elle s’était imaginée marcher à pas de loup et devoir parler à voix basse dans l’obscurité et se cacher à chaque bruit suspect ! Pas d’être agressée par un meurtrier et de voir Keiji se battre avec lui et le blesser cruellement de cette manière ! Mon Dieu et dire que tout ceci était entièrement de sa faute ! Et comme si cela ne semblait pas suffisant, elle venait elle-même de faire preuve d’une violence qu’elle ne se connaissait pas. Elle s’était juste défendue, elle n’avait même pas réfléchie, le coup était partit tout seul et elle n’avait rien visé de particulier. Manque de chance elle avait percuté un point sensible et critique de la boite crânienne. Et vous voulez savoir le pire dans tout ça ? C’est qu’elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle venait carrément de le tuer. Voilà pourquoi elle n’avait fait que s’excuser sur le coup, elle s’imaginait naïvement que l’individu était simplement un peu sonné et rien de plus grave. Et bien oui elle avait si peu l’habitude, comment voulez-vous qu’elle puisse reconnaître un homme mort d’un homme évanouit sur le coup ? Pourtant elle l’observait soigneusement désormais, légèrement inquiète. Il persistait un doute bien sûr, était-il seulement assommé ou bien… ? Non impossible ! Elle n’avait quand même pas frappé si fort… si ? Elle se le demandait bien en réalité, elle ne s’était pas rendue compte de la force qu’elle avait mit dans ce coup de pied. En effet elle s’était largement sous-estimée. L’homme était bel et bien mort. Mais ça, elle ne le comprit que lorsque l’asiatique reprit la parole. « C’était lui ou toi ». Sasha lança un regard inquiet à l’homme. Peut-être comprenait-elle mal…

- Tu veux dire qu’il est…

Elle le regarda encore un peu plus, avançant d’un pas pour mieux voir. Il ne remuait pas un cil, pas une seule respiration ne remplissait ses poumons semblait-il. Se pourrait-il vraiment qu’elle l’ait tuée ? Avec ce simple coup de pied au visage ? Sasha pâlit encore un peu plus et gémit d’horreur en réalisant qu’en effet, ce garçon était bien décédé. Pas de doute, la vie l’avait belle et bien quittée par sa faute. Des larmes embuèrent les yeux bleus de Sasha qui se mordit la lèvre inférieure pour ne pas éclater en sanglot. Comment avait-elle put faire une chose aussi horrible ? Elle avait tué un homme !
Tout à fait choquée et paniquée, elle réagit à peine lorsque Keiji l’invita à s’agenouiller près du corps. Elle se laissa faire, la gorge nouée. Elle sentit soudain que le surveillant nouait un foulard autour de ses yeux et une seconde plus tard elle ne voyait plus rien. Elle ne comprenait pas du tout à quoi il jouait mais ne fit pas de résistance, se laissant guider, confiante malgré tout. Inconsciemment elle retenait sa respiration, sentant la main de Keiji qui guidait la sienne jusqu’à…
Elle fut parcourut d’un horrible frisson et sursauta presque en sentant le liquide chaud, visqueux et poisseux sur ses doigts. Elle gémit de dégoût, semblant vouloir résister et retirer sa main mais l’asiatique insistait, enfonçant davantage ses doigts à la découverte de la chair ensanglantée. Puis elle sentit soudain quelque chose d’étrange, comme une palpitation, quelque chose de vivant. Le cœur, ça ne pouvait être que ça. Il battait encore. Avoir les yeux bandés l’aidait peut-être… en tous les cas étrangement, elle ne poussa pas de hurlement et ne chercha pas à retirer sa main. Au contraire elle se calma. Les pulsations de l’organe contre sa main lui faisaient un drôle d’effet. C’était une sensation presque rassurant si l’on oubliait tout ce qu’il y avait autour. Elle ne voyait plus le corps mort et blessé, elle ne voyait plus sa main enfoncé dans la chair. Elle sentait juste quelque chose de doux et de chaud battre lentement. Dans un murmure, comme pour ne pas perturber cet instant étrange, elle prit la parole :


- C’est son cœur. Je le sens. On dirait… qu’il n’a pas compris que tout est finit. Il continu de battre comme si tout était normal…

Elle tourna légèrement la tête vers l’asiatique qu’elle ne pouvait voir. Elle susurra alors encore plus bas, comme si elle craignait que quelqu’un ne les entende :

- T u vois… le tient devrait faire pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mar 15 Mar - 10:21

Keiji n'avait pas eu l'intention de laisser le temps à Sasha de sombrer dans le désespoir face à l'idée d'avoir participé à la mort d'un homme. En même temps, il n'avait pas non plus imaginé que ça se passerait de cette façon. Même avec un peu d'anticipation, on ne peut pas tout prévoir. Et franchement le coup de pied de défense qu'elle venait d'avoir, il y avait aucune chance qu'il ne puisse l'avoir prévu. Cela dit, la laisser pleurnicher ou la consoler n'était pas vraiment une option. Il fallait agir rapidement et simplement. Il rassembla donc l'ensemble à la surprise qu'il voulait lui faire vivre dans un contexte encore plus aisé que tout ce qu'il aurait pu imaginer là encore. C'est peut être à cette seconde précise qu'il comprit que Sasha n'était pas une fille ordinaire. Elle résista un peu certes mais il la força à rester dans la poitrine de ce type jusqu'à ce qu'elle se calme et écoute le coeur. Evidemment, il en avait déjà eu des aperçus... mais entre voir et comprendre il y a un écart. Inutile de rentrer dans les détails. Keiji en fut simplement satisfait. Il ne s'était pas trompé. Il avait eu raison d'entamer ce petit jeu avec elle. C'était passionnant. Sasha comprit aisément ce qu'il voulait lui faire sentir. Peut être de manière un peu plus douce qu'il ne le ressentait lui-même mais qu'importe. Elle eut la capacité d'apprendre, d'être touchée, d'écouter, de sentir. Pour Keiji l'impact des sensations était fondamental dans l'acte de prendre la vie. Ce n'est pas une histoire de sentiment. C'est quelque chose qu'il faut vivre à fond, en y mettant toute son énergie. Les sens se mettent alors en alerte et le moindre contact, la moindre respiration, la moindre odeur prend des proportions gigantesques. Une vrai puissance s'en dégageait alors et durant l'espace de quelques minutes, de quelques heures, on avait accès à un tout autre monde. La vie, la mort, peu importe. C'est la sensation qui régnait. C'est aussi ce que Keiji aimait dans le sang... Et elle le disait bien. C'est comme si tout était normal, tranquille. Le coeur battait dans un rythme apaisé et régulier. Finalement, rien n'est plus paisible que de se noyer dans le sang... Magique protection. L'esprit de Sasha commença toute fois à s'en détacher un peu. Doucement Keiji retira sa main pour la laisser seule sentir le coeur. Seule libre de ses mouvements, la main ensanglantée. Elle parlait de son coeur à lui... Doutait-elle qu'il en avait un jusque là? Il répliqua sur le même ton, à voix basse.

- Non. Le mien va continuer de battre...

Car oui ce coeur qu'elle touchait n'allait pas tarder à s'arrêter. Brusquement, le battement suivant dans le rythme qu'elle percevait, ne viendrait pas. Sans prévenir. Pourquoi lui? Pourquoi pas le suivant? Personne ne le saura jamais. Keiji garda encore le silence pour laisser venir ce moment. Peu importe combien de temps il faudrait attendre. Finalement plutôt que de continuer à la guider, il préféra la laisser d'abord réagir seule. Si elle revenait trop à elle-même, il la ramènerait un peu vers lui. Inutile d'aller trop vite. Il avait le temps après tout... Rien ne pressait. Elle avait bien tenu jusque là sans faire trop de mauvaises rencontres, elle pouvait sans doute continuer encore. Et même si elle en faisait une, c'était pas grave, il savait maintenant qu'il pourrait la récupérer. Elle était venue ici pour le voir. Ce lien souvent difficile à créer était ici établi. Que demander de plus? Il n'y avait pas besoin d'y mettre de mots non plus. On parlait de sensations, pas vrai? Qu'elle les ressente. Elle les avait toutes sous la main, c'est le cas de le dire. Bon, il ne s'attendait pas non plus à ce qu'elle ressente ce plaisir pourtant fort de sentir le sang chaud accompagner son mouvement puis glisser sur la peau mais quoiqu'elle fasse, elle devait maîtriser ses sensations.

Quand les coups pleuvent, quand la douleur est trop forte... Voir, penser augmente la souffrance. Il ne faut pas entendre, il ne faut pas réfléchir, rationaliser. Seule les sensations peuvent compter. Pensez à cette chaleur sur votre peau, sentez cette odeur vous emplir les narines, le sol froid sous vos doigts. Même le souffle du bourreau peut devenir un contact agréable ou simplement le poids de votre corps contre le sien. Ne luttez pas contre la dépendance, donnez vous à lui... Ce n'était pas ce que Keiji comptait lui dire un peu plus tôt. Mais ça faisait sans doute partie de son propre apprentissage. Marcher en aveugle dans la rue et vous verrez à quel point la vue et les pensées vous gâchent le paysage. L'expérience est magique. Vous ne voyez rien mais vous découvrez cet environnement que vous traversez chaque jour, que vous croyez connaître... pourtant vous n'aviez jamais remarqué ces petits détails qui vous traversent à présent. Oubliez les autres, centrez vous sur vous-même. C'est le même principe ici. Keiji était avantagé certes, il n'avait pas appris les bonnes manières, les grandes maximes à la "ne tue pas ton prochain". C'est sûrement plus facile à oublier dans ce cas là mais l'idée reste la même... La réalité dépend de la manière dont on la perçoit, de l'angle de vue choisi... On peut dire qu'elle l'a tué. On peut dire que la vie de Sasha a été sauvé. Mais ce n'est pas ce qui importe. La mort n'est rien. Ce type n'avait plus de larmes pour le pleurer, ni de pensée pour le regretter. La pensée ne doit pas primer sur le vécu. Ainsi Keiji ne comptait pas laisser Sasha réfléchir mais plutôt l'encourager à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Ven 25 Mar - 0:47

Cette sensation était tellement nouvelle et tellement étrange que Sasha s'était laissée aller à le découvrir sans prendre peur. Pourtant, ce geste était répugnant et révulsant pour une jeune fille comme elle qui n'avait jamais connu ce monde de tuerie et de barbarie. Et pourtant à cet instant, elle avait bien sa fine main blanche recouverte de sang, plongée profondément dans la poitrine d'un homme qu'elle venait de tuer jusqu'à sentir son organe vital battre contre sa peau. Une scène qu'elle n'aurait jamais imaginé quelques secondes plus tôt bien entendu, c'était impensable pour une jeune fille comme elle qui venait de si loin d'agir de cette façon. Mais voilà, il y avait cette soif de l'aventure qui la poursuivait, cette sensation presque agréable contre sa main, ce guide pour qui elle était sans doute prête à tout essayer... les yeux fermés. Car tel était le cas n'est-ce pas.
Les battements du cœur était comme un musique douce résonant jusque dans ses oreilles. Son sens du touché s'était comme décuplé d'un seul coup, elle frémissait presque sous les doigts insistants de l'asiatique, elle sentait son souffle contre sa nuque, le léger courant d'air qui se déplaçait dans le couloir...
Soudain il lâcha sa main, mais la jeune fille ne l'imita pas. Elle hésita une seconde puis, rougissant presque de son geste, elle serra davantage ses doigts sur l'organe chaud encore palpitant. Malgré ses yeux bandés, elle les ferma tout de même pour mieux sentir encore. Était-elle réellement consciente de ce qu'elle faisait ?

L'asiatique répliqua alors que contrairement à ce cœur qu'elle tenait entre ses doigts, le sien battrait encore. Elle sentait justement le cœur amenuiser petit à petit. Elle laissa un instant de silence profond puis murmura au surveillant d'un ton calme :


- Le tien bat mais ne dit pas grand chose. Il fait office de machine en se contentant de te maintenir en vie mais... as-tu seulement essayé de l'écouter ? Réellement ?

Elle réalisa subitement que le cœur contre la pulpe de ses doigts avait cessé tout mouvement. Il n'y avait plus de magie, tout était mort, ce n'était plus qu'un cadavre. Sasha s'empressa de retirer sa main avec un grimace de dégoût et se releva. Elle vacilla car avec ce foulard autour des yeux elle n'y voyait strictement plus rien. Elle aurait bien tenté de l'enlever mais sa main dégoulinant de sang l'en dissuada.

- Heu... Keiji pourrais-tu m'enlever cela s'il te plaie ? Où pourrais-je trouver de l'eau pour me laver les mains ?

Elle avança un bras, fit un pas en avant, et sentit enfin le corps de l'homme auquel elle fit face sans le voir. Elle leva ensuite sa main souillée et étala un peu de liquide pourpre sur sa joue du bout de son index, puis elle rit doucement. Enfin, elle redevint sérieuse et dit le plus sincèrement du monde.

- J'ai changé de stratégie. Apprends-moi à être comme toi. Ainsi je parviendrais à mieux te comprendre ! Qu'en pense-tu ?

C'était une demande vraiment étrange de sa part ! Elle ne devait pas se rendre compte de ce qu'elle lui demandait. Et pourtant elle était sérieuse dans ses propos; Attendant sa réponse avec un léger sourire, elle tripota l'un des boutons de sa veste machinalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Ven 25 Mar - 21:19

Elle avait bien raison de savourer ce plaisir. Keiji ne remarqua pas la gène qu'elle ressentait en gardant sa main d'elle-même dans le corps du mort. Il n'en aurait pas forcément eu davantage de satisfaction, l'essentiel étant pour lui qu'elle le fasse. Sasha avait en effet une sacré soif de découverte avec une vraie capacité à se remettre en question! Keiji avait de quoi s'en réjouir. Rien ne pouvait autant lui plaire que de pouvoir partager cette expérience. Il passait son temps à essayer de forcer les gens dans cette voie. Sasha y allait presque toute seule, il avait juste à lui montrer la direction à prendre. Si elle n'avait pas ces petites phrases qui lui rappelaient d'où elle partait, il l'oublierait presque. Actuellement, elle ne ressemblait plus vraiment à cette fille effrayée par le moindre frémissement de sourcils qu'il avait rencontré il y a quelques temps de cela. Il n'y avait pas non plus un lien de victime ou de bourreau. Il la manipulait c'est certain, mais ils partageaient vraiment l'instant. Keiji connaissait rarement de tels échanges. Il laissait rarement autant de liberté d'action à l'autre, ne s'offrant pas du coup cette merveilleuse possibilité de se laisser surprendre. Faut dire aussi qu'il était assez rare que celui qui lui faisait face ne soit pas en totale opposition avec lui. Forcément, le rapport n'est pas le même. Sasha avait repris un instant la parole mais ne réussit pas à convaincre Keiji de grand chose avec son idée. Malheureusement, elle ne pouvait pas lui planter des écouteurs sur le coeur pour qu'il puisse en avoir une illustration! D'un ton dénué d'émotions, il répondit simplement.

- C'est une machine. Alors non. J'ai pas essayé.

Voilà qui ne lui empêchait pas de tenter une explication. La conversation n'était pas complétement fermée mais à première vue, oui, le coeur était une machine aux yeux de Keiji. La différence c'est que la prise électrique qui la rattache n'est que ce souffle de vie... bien précaire finalement... Bah, comme toute machine! On peut essayer de la préserver, de la réparer, on a des solutions d'urgence mais quand elle lâche pour de bon, il n'y a plus rien à faire. Et les machines, elle vous parle à vous?

L'arrêt du coeur fit de nouveau réagir Sasha. Cette fois, Keiji sentit bien le dégoût. Quand elle lui demanda de l'aider, il ne réagit pas. Il se releva simplement, la laissant seule, quittant le contact qu'il avait jusque là maintenu par sa présence derrière elle. Non, il n'allait pas l'aider, ni lui dire où elle pouvait trouver de l'eau. Il voulait qu'elle agisse, pas qu'elle reparte dans ses schémas habituels. C'était plutôt une bonne idée, apparemment. Sasha joua à l'aveugle pour se retrouver face à lui et monta sa main jusqu'à sa joue pour y laisser un trace de sang. Petit jeu qui sembla l'amuser. Keiji ne réagit pas beaucoup plus mais il préférait déjà cette proposition là. Encore une fois, il eut raison de ne pas agir car c'est seulement à la proposition suivante qu'il adhéra. Keiji passa sa main sur sa joue, étalant la trace de sang plus que ne l'effaçant, ça l'atténua un peu tout de même mais peu importe. Quelle bonne idée venait-elle d'avoir. Keiji eut un sourire. Voilà qui allait être amusant! Décidément, Sasha était vraiment un cadeau tombé du ciel!

Lui apprendre à être comme lui? D'accord. Keiji possédait deux options, mais il n'avait pas besoin de réfléchir pour savoir laquelle favoriser. Sasha n'était pas lui, elle allait donc devoir partir du chemin inverse. Exactement ce qu'il avait commencé à lui faire découvrir d'ailleurs... Sentir le plaisir. Comment être plus proche de la compréhension? Ce n'était pas la haine de l'autre qui faisait agir Keiji, c'était bien cette recherche de sensations fortes... Etait-ce suffisant pour qu'elle considère son comportement comme moins animal ou monstrueux? Pas sur, ou bien elle était vraiment très ouverte.


- D'accord. On peut faire ça.

Keiji seulement alors lui enleva le foulard qu'elle avait sur les yeux et qui l'empêchait donc de voir. Il le jeta par terre pour l'instant, pas besoin de s'encombrer. Il jeta aussi son couteau par terre. Pas besoin d'arme pour commencer. Elle voulait jouer le jeu? Alors qu'elle le sente de ses propres mains, dans son corps directement.

- Frappe-moi!

Non, Keiji n'était pas masochiste. Simplement, c'est le meilleur moyen d'apprendre... S'entraîner sur cadavre ne servait à rien et il n'était franchement convaincu de trouver un volontaire parmi les pensionnaires d'Anguish. Il aurait pu en dénicher et le pendre quelque part pour qu'elle puisse agir sans représailles mais ça n'avait aucun sens, aucun intérêt, elle se serait aussi dégonflée plus vite. Non, c'était une histoire entre eux... Elle avait eu l'audace de lui demander, elle aurait bien l'audace de le frapper. C'était pas difficile. Et tellement drôle comme situation, avouez! Keiji se positionna devant elle. Il va cet air froid et dur, peu expressif mais laissant toutefois passer toute son assurance. Zéro niveau sourire par contre, pourtant il était présent à l'intérieur croyez-moi! Son ton de voix passa alors de la fermeté à un peu plus d'agressivité.

- Qu'est-ce que t'attends? Vas-y! Allez!

Il n'était pas en position de défense ou de recevoir. Il était plutôt du style presque les mains dans les poches juste devant elle. Il ne lui tendait pas la joue non plus, hein, quand même! Alors en quoi le frapper allait-il lui apprendre quelque chose sur la manière d'être de Keiji! Bah, qu'elle essaye, elle verra bien! Faut bien commencer quelque part! Oui, ça allait être drôle, pas vrai. Tiens, c'était pas bien différent que lorsqu'elle lui avait demandé de danser finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Lun 28 Mar - 11:32

Il n'avait donc jamais essayé d'écouter son cœur. Cela ne surpris pas tant que ça la demoiselle, une fois de plus, elle ne le menait nulle part en lui expliquant quelques valeurs de l'amour ou des sentiments. Encore moins de la poésie que cela exprimait. Il ne servait à rien d'aller dans ce sens... elle ne parviendrait pas à l'aider s'il persistait à rester derrière son mur de glace et ne pas voir plus loin que le bout de son nez. Il fallait agir autrement.
Sasha fut un peu désorientée avec ce foulard autour des yeux et aurait bien aimé rincer le sang poisseux qui dégoulinait entre ses doigts. C'était une sensation affreuse comparée aux battements du cœur tout chaud ! Mais l'asiatique n'eut pas l'air de vouloir l'aider. Quel égoïste tout de même ! Cependant elle parvint à se débrouiller sans trop de mal, tâtonnant dans le vide avant de localiser précisément où il se trouvait en passant ses mains au niveau de ses épaules. Au moins il ne partait pas en courant en la laissant seule et sans défense, les yeux bandés au milieu d'un couloir, un cadavre à ses pieds. Rien qu'à cette idée la jeune femme eut un frisson et resta donc bien proche du surveillant au cas où. Mais quand bien même il aurait désiré partir, elle n'aurait sans doute pas put l'en empêcher.
Mais revenons en à la manière de faire de cet homme un doux monsieur ? La jolie blonde eut beau tourner l'affaire en toux sens, elle ne trouva qu'une idée, parfait contraire du programme qu'elle avait prévu mais sans nul doute beaucoup efficace. Devenir Keiji. Oui enfin... disons agir comme lui, comprendre comment il s'y prenait et surtout pourquoi ! N'étais-ce pas le meilleur moyen ensuite pour qu'elle parvienne à lui faire faire machine arrière ? Elle le comprendrait bien mieux ainsi qu'en lui posant des interrogatoires, n'est-ce pas ? Keiji aimait les actes et non les paroles, ça elle semblait l'avoir assimilé.

Le concept sembla plaire à l'asiatique puisque celui-ci accepta derechef son étrange proposition. Une aventure bien ambitieuse avouons-le, quand même. Il lui enleva alors le foulard qu'il rejeta par terre, son couteau suivant le mouvement en second. Curieuse, elle lança un regard à l'homme et l'entendit demander qu'elle le frappe. Ordonner plutôt serait le mot ?
Sasha fut surprise. Le frapper ? Comme ça et sans raison ? Elle avait bien compris, c'est ce qu'il attendait d'elle. Légèrement désemparée, la jeune fille fit la moue en regardant ses mains. L'une blanche, l'autre rouge sang. Elle n'avait jamais frappé personne... à part ce pauvre bougre sur le sol. Frapper mais... frapper où ? Comment ? Il s'attendait sûrement à mieux qu'une simple gifle de sa part. Elle sursauta lorsque l'homme la pressa davantage, ne lui laissant pas vraiment le temps de la réflexion. Bien. Frapper... frapper... et si elle frappait comme cet femme qu'elle avait vu une fois donner une correction à un ivrogne ? Oui après tout... elle n'irait pas inventer un autre moyen de frapper que celui-là. L'imagination lui manquait encore. Quelques secondes de réflexion supplémentaire puis elle leva les yeux sur Keiji... puis son genoux entre ses jambes. Bien heureux pour elle que l'homme ne soit pas aussi grand que ses frères... malheureux pour lui.

Elle recula ensuite d'un pas, se mordillant nerveusement la lèvre. Elle n'était pas fière.Il s'était peut-être attendu à ce qu'elle frappe le visage ? A vrai dire cela lui était passé par la tête mais elle aurait répondu qu'elle préférait éviter de le dévisager. Elle aimait bien son visage... elle le trouvait beau. Nerveuse, entortillant ses mains elle demanda timidement :


- Tu... tu vas bien ? Je m'excuse je ne savais pas comment m'y prendre autrement...

Et puis autant dire qu'elle n'avait aucune force dans les bras et dans les mains pour se mettre à boxer. Il n'aurait rien sentit. Bon et bien... verdict ? Se mettrait-il en colère ? Elle espérait bien que non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Dim 10 Avr - 22:17

Keiji se plia en avant sous le coup inattendu. Il avait l'habitude se se prendre des coups, ça empêche pas les réflexes. Pas de réaction bruyante, pas d'autre manifestation de douleur, juste ce simple regroupement immobile. Pas besoin de se crisper, on respire tranquillement, c'était pas particulièrement agréable mais il en fallait plus pour le déstabiliser. D'habitude, il faut avouer quand même qu'il prenait toujours soin d'éviter cette attaque assez redoutable, mais il faut avouer aussi qu'en s'avançant vers Sasha il ne s'était méfié de rien. Après un court silence, Keiji releva seulement la tête. Surprise! Derrière ses yeux ainsi relevés, son regard pétillait d'amusement alors qu'il l'accompagnait d'une moue joyeuse. Il ne cherchait pas à le cacher. Est-ce que Sasha le percevrait? Elle venait de remporter une victoire dans leur défi respectif. Peut être la première véritable victoire depuis qu'ils se fréquentaient. Bon, mettons toutes suite les choses aux claires! Pas la peine de lui mettre un coup bien placé pour essayé de l'amadouer, ça marchera pas. Je répète, même si certains en doute peut être, Keiji n'était pas maso. La situation était exceptionnelle. Seule Sasha pouvait réussir un coup pareil. Alors pourquoi une telle défaite Monsieur Keiji? L'aveu était dans le sourire et non dans le coup porté. Le sourire de Keiji réveillait une vrai prise de plaisir. Un amusement simple. De la bonne humeur. Rien à voir avec le plaisir qu'il prenait avec le sang ou en faisant souffrir l'autre... C'était ici un plaisir qui se partage. Un plaisir dans la relation... Un sourire qui ne vaut rien si l'autre ne le reçoit pas. La situation était amusante. Et au lieu de s'en réjouir pour ses propres plans, Keiji affichait un plaisir gratuit. Il passait un bon moment.

Keiji n'était pas quelqu'un de franchement branché communication. Ses échanges se basaient majoritairement sur la manipulation et la domination. Seule Keira peut être avait pu avoir droit à quelques sourires de ce type. Rarement toutefois vu qu'ils passaient plus de temps à se repousser qu'à s'aimer! Non, personne d'habitude n'avait accès à un tel regard... Il y avait du jeu, de la malice... Aucune défense! Non, vraiment, félicitation Sasha. Keiji ne se serait pas attendu à baisser les armes aussi facilement, lui qui pensait maîtriser la situation. Cela dit, il n'en fut nullement perturbé. Ne disait-il pas qu'il aimait les surprises? Qu'il jouait à ce jeu pour sortir des chantiers battus? Il était servi. Keiji transforma sa moue en sourire et se redressa. Un rire sincère aux sonorités graves le traversa. Il fut atténué par une main qu'il porta devant ses lèvres. Ca fait du bien, pas vrai Keiji? De lâcher prise de temps en temps, de perdre un peu le contrôle... Keiji ne se laissa toutefois pas envahir par cette sensation. Il enchaîna. Dommage
.

- C'était bien! Très bien!

L'instant perdit de sa magie et Keiji reprit avec un air qui lui ressemblait beaucoup plus. Plus froid, plus direct.

- Mais pas ton attitude! Le malaise, l'inquiétude, les excuse. Tu oublie! Tu m'as pas poussé du doigt, tu m'as frappé et dans le but de me faire mal. Tu n'es pas désolé pour ça. C'est exactement ce que tu voulais. Assume-le.

Sasha avait bien compris une chose. Keiji préférait l'action aux beaux discours. A cet instant précis, il aurait été tout à fait du genre à la frapper de plusieurs coups pour mieux lui faire comprendre le message. Mais... il n'en fit rien. Non pas pour la préserver. Mais parce qu'il n'avait besoin de l'influencer. Il voulait la voir se débrouiller toute seule. Il ne doutait pas une seconde qu'elle se débrouillerait très bien sans son aide. Elle venait de le lui prouver. Autant continuer sur cette charmante lancée. Alors leçon numéro deux.

- Ne recule jamais. En acte ou en parole. C'est toi qui décide. Le moindre signe de faiblesse et je reprends la main.

Keiji fit quelques pas et alla se poser contre le mur. Machinalement, il sortit une cigarette de sa poche qu'il n'alluma pas. Il reprit plutôt la parole, lui donnant la suite de l'exercice.

- Tu m'as frappé. Ok. Et après? Je me relève. Qu'est-ce que tu ferais à ton avis? Montre-moi.

Bon si elle manquait d'imagination et qu'elle comptait lui refaire le même coup, ce dont il doutait fortement, il s'en défendrait! Quand même!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mer 20 Avr - 19:36

La jolie russe grimaçais un peu, elle avait mal pour lui. Est-ce qu'il allait la frapper lui aussi après ça ? Dans le doute elle s'était légèrement reculée et l'observais avec attention. Il était plié en deux et ne réagissait pas beaucoup. Étais-ce un bon ou un mauvaise signe ? Son petit cœur battait à tout rompre et elle rougissais légèrement de confusion. Puis il releva son visage dans sa direction et Sasha fut encore plus décontenancée. Il ne souffrait pas le martyr, il n'était pas en colère non plus. Non. Il souriait et riait même ! Comment pouvait-on réagir de cette manière ? Sasha le regarda sans comprendre, intimidée par ce regard pétillant et cette moue joyeuse qu'il lui tendait. A vrai dire... elle se sentait bien plus effrayée par cette réaction que s'il ne s'était mis un peu en pétard. Quoique. C'est surtout la surprise et l'incompréhension qui dominaient. Et elle ne savait pas à quel point un tel sourire venu de l'asiatique était rare et donc précieux. Ça non. Pour elle... il était simplement un peu en train de se moquer d'elle. Peut-être parce qu'elle n'avait pas frapper assez fort et que son petit coup de genoux était pitoyable pour un homme qui avait l'habitude de recevoir des coups. Elle le voyait comme cela et rougit donc d'autant plus. Elle s'était pourtant appliquée à la tâche ! Ou bien il était content d'elle ? Elle osa plonger ses yeux un peu plus dans les siens. Oui il devait être satisfait d'elle alors ! Elle se rassura donc et son cœur cessa de jouer du tambour pour se calmer.

Keiji se mit donc à rire tout à fait. Là Sasha fronça légèrement les sourcils. Alors satisfaction ou moquerie finalement ? Il était si compliqué à comprendre... il fallait qu'elle apprenne à mieux le connaître et à décrypter ses réactions. Ça allait prendre du temps !
C'est alors qu'il la complimenta. La jeune russe aurait du faire preuve de modestie mais au lieu de ça, elle afficha un léger sourire de fierté. Après tout elle venait d'avoir les félicitations de son "professeur" ! Elle était donc ravie au fond même si l'acte en lui-même n'avait rien de glorieux au contraire. Tout dépend pour qui évidemment.
Puis aussi vite qu'il était arrivé, il perdit son si joli sourire pour reprendre cet air excessivement sérieux et appuyer sur le point négatif. Il ne fallait pas qu'elle regrette son geste en résumé comme elle venait de le faire. Il fallait l'assumer... l'apprécier même si elle comprenait bien. Sasha pinça les lèvres. Voilà qui allait être beaucoup plus compliqué. Surtout s'il s'agissait de frapper Keiji... Plutôt comique quand on sait que d'autres donneraient tout pour en faire autant.

L'asiatique s'appuya contre le mur en sortant un cigarette tandis que la jeune femme, en bon élève, énumérait ce qu'elle devait changer dans son comportement. Il fallait qu'elle soit comme ces grands méchants dans les films. Impitoyable. Plus facile à dire qu'à faire évidemment. Keiji lui demanda soudain ce qu'elle aurait l'attention de faire alors s'il se relevait et tentait de répliquer. Elle le regarda tout en réfléchissant. Puis elle s'approcha doucement. Pas avec agressivité non, elle n'en était pas là. Au contraire. Elle approchait doucement avec son petit visage angélique, les mains dans le dos - en prenant garde de ne pas tâcher sa robe avec le sang sur sa main - comme une adorable gamine venant réclamer un bonbon. Elle se planta devant lui et lui offrit son plus beau sourire.


- Je fais du charme. Il parait que ça peut marcher aussi.

Elle papillonna des yeux en se retenant elle-même de rire de son petit jeu et approcha son visage en souriant toujours. Ce n'était pas franchement ce qu'on attendait d'elle mais elle le savait.

- Non. En fait je crois que j'aurais profité que tu sois un peu déstabilisé pour t'assommer. Mais je n'ai pas assez de force pour ça... qu'est-ce que tu me conseillerai ?

Elle se mit alors à l'enlacer, posant sa tête contre lui et fermant les yeux en esquissant un sourire. Elle était bien loin de le satisfaire désormais, il allait être horriblement déçu mais elle s'en fichait. Elle soupira doucement et fit d'une voix douce :

- J'aime bien quand tu t'occupes de moi... quand on est tous les deux. Je peux t'avouer quelque chose ? J'ai trouvé ça drôle finalement... de t'avoir frappé.

Elle rit doucement de sa bêtise. Mais c'était pourtant vrai. Elle se lâchait un peu et avait osé quelque chose qu'elle n'aurait jamais cru oser faire un jour. Elle avait un peu bravé l'interdit. Et pour une jeune fille bien élevée c'était toujours un peu grisant finalement. Elle y prenait un peu goût mais jusqu'à quel point ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Jeu 21 Avr - 15:22

Keiji était très satisfait du déroulement de leur rencontre. Sasha donnait beaucoup d'elle-même et enrichissait grandement leurs échanges. Keiji ne pouvait que s'en réjouir. Presque tous les ingrédients étaient réunis pour lui plaire... il manquait peut être un peu de sang, mais l'arôme était déjà si agréable que son absence restait peu perceptible. Ainsi, il s'amusait beaucoup à ce petit jeu et il comptait bien continuer encore. Attention tout de même, c'est en se précipitant, en étant trop gourmand qu'on finit par s'enfoncer et s'y perdre. Keiji le savait bien. Mais il n'était jamais assez méfiant sur ce point... se laissant emporter par le plaisir. Que voulez-vous, quoiqu'il en dise, tout le monde a ses petites faiblesses... Ainsi, il jouissait de chacune des réactions de la jeune fille. Allait-il se refroidir face à sa nouvelle approche? Bonne question. Observons.

Sasha en effet se lançait dans une tout autre manière d'agir. Keiji la vit s'approcher et ne mit pas longtemps à comprendre qu'elle ne chercherait pas à être menaçante. Il ne se raidit pas non plus ni ne chercha à l'éviter ou à la repousser. Il l'accueillit simplement par un état de neutralité effrayant de réalisme. C'est fou comme il pouvait se montrer inexpressif parfois. Comme si Sasha était totalement inexistante. Pourtant il la regardait, il l'écoutait. Lorsqu'elle expliqua sa stratégie, rien ne changea dans son comportement. Il sembla simplement vouloir attendre la suite. Après tout, n'était-ce pas ce qu'il lui avait demandé? Elle agissait simplement d'une manière qu'il n'aurait pas utilisé lui-même mais il fallait avouer que l'idée n'était pas stupide et que certaine personne en usait d'une manière qui semblait être efficace. Pourquoi pas donc? Keiji était ouvert à de nouvelles proprositions. Après tout, son but n'était pas qu'elle s'identifie à lui mais qu'elle trouve sa propre manière de faire, non? On accepte donc. Sasha pourtant se rétracta légèrement, avouant que tout ceci n'était qu'un plan B, ne pouvait mettre sa première idée à exécution. Elle lui demanda même conseil, l'incluant de nouveau en tant qu'instructeur.


- Je ne pense rien. J'observe. Continue.

C'est ce qu'elle fit de toute évidence. En effet, elle se mit à l'enlacer... Keiji restait sceptique sur cette méthode qui ne fonctionnait pas forcément très bien sur lui. Ce n'est pas pour autant qu'il ne pouvait pas la laisser essayer, n'est-ce pas? Néanmoins, il faut avouer que ce genre tentative éveillait en lui quelque chose de bien précis. Voilà d'ailleurs l'occasion idéale d'offrir une nouvelle leçon à Sasha? Ca commençait à faire beaucoup pour aujourd'hui? Peut-être... Tant pis. Keiji avait du mal à s'arrêter en si bon chemin. D'autant que Sasha avait un discours parfait... Ainsi, elle avait trouvé drôle de le frapper? Il l'avait bien remarqué. Il sourit d'ailleurs à cette phrase puis répondit simplement, toujours peu expressif.

- Je sais. C'est ce que je voulais que tu ressentes...

C'est seulement à ce moment-là qu'il l'encouragea à se détacher de lui. Elle avait donné sa réponse, il reprenait le contrôle de la suite des évènements. Il la regarda, laissa échapper un vague sourire à nouveau. Rien de très ressemblant avec ce qu'il avait exprimé plus haut, un sourire digne de ceux qu'il était capable de sortir facilement. Un simple sourire qui ne mettait en jeu que le bas de son visage. Un sourire tout de même. Un de ceux que ceux qui le connaissaient bien n'aimaient pas forcément. Finalement Keiji était moins déçu qu'elle ne l'aurait imaginé. Il pouvait rebondir dans cette direction aussi...

- Viens avec moi...

Keiji n'attendit pas la réponse de Sasha pour l'entraîner à sa suite. Il récupéra juste son couteau et son foulard près du cadavre avant de partir. Ca allait encore lui servir... Il entraîna alors Sasha dans le labyrinthe des couloirs. Il savait exactement où il comptait l'emmener. Ils s'arrêterent ainsi devant une porte fermée. Keiji l'ouvrit et encouragea Sasha à entrer. Il la suivit à l'intérieur, alluma la lumière et referma la porte qu'il bloqua même derrière eux pour plus de tranquilité. Sasha pu alors observer le décors. Cette table froide au centre... une ambiance lourde, des étagères... Pas de doute, elle était en train de découvrir la salle de torture d'Anguish. Restez à savoir pourquoi Keiji l'avait emmené jusqu'ici... Oui, jusqu'à quel point y prendrait-elle goût? Avant de lui en expliquer plus clairement la raison, il la laissa prendre seule conscience des lieux. Keiji était resté près de la porte et regardait Sasha. Semblait-il de nouveau un peu effrayant à ses yeux ou avait-elle en lui une totale confiance dorénavant? Ce n'était pas ce qui intéressé Keiji pour l'heure. Alors Sasha? Que penses-tu de ça maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Ven 22 Avr - 20:12

Sasha sourit légèrement, la tête toujours posée contre l'asiatique. Elle se doutait bien que le but de cet homme était de lui donner le goût de la violence... d'ailleurs c'était logique, lui-même adorait ça et si elle voulait le comprendre tout à fait, elle devait agir comme lui et donc apprécier ce genre de choses. Elle se prenait au jeu comme une bonne élève jusqu'à maintenant. Frapper l'avait amusé mais pour le reste ? Elle n'y était pas encore, laissons donc le temps à cette jeune inconsciente de découvrir qui était le véritable Keiji. Et surtout jusqu'où il était capable d'aller. Sasha quand à elle était sans doute prête à n'importe quoi du moment qu'elle passait un peu de temps avec lui. Peu importe que cela ne plaise pas à ses frères et que l'individu soit dangereux. Elle aimait ce qu'il était... ce qu'il dégageait. Même si c'était mauvais. Pour résumer, elle était naïve et jeune, sans doute un peu sous le charme de l'asiatique. Petit fille qui s'attache au grand méchant. On voit cela souvent.
La jeune russe recula d'un pas lorsque l'homme la repoussa, un sourire aux lèvres. Elle sourit aussi d'un air radieux, contente de le voir sourire de nouveau. Même s'il était différent de tout à l'heure. Il lui demanda alors subitement de venir avec lui. Ah oui ? Où ça ?
Elle se laissa entraîner sans rien dire, même lorsqu'il s'enfonça davantage dans les couloirs du pensionnat. Elle aurait du prendre peur... jamais elle ne retrouverait son chemin toute seule dans cet énorme bâtiment froid et sombre ! Mais ce n'était pas le cas, au contraire. Elle était toute excitée à l'idée de savoir où il l'emmenait. S'agissait-il de cette chose qu'il voulait lui montrer ? Ce dont il lui avait parlé à l'annexe avant de s'en aller ?

Elle suivit donc son rythme sans faire d'histoire, jetant parfois quelques coups d'œil curieux autour d'elle. Il arrivèrent enfin devant une porte que l'asiatique ouvrit et l'invita à passer. La jolie blonde s'avança alors dans la pièce encore plongée dans le noir n(osant pas faire plus que quelques pas et plissant les yeux pour tenter de deviner où ils se trouvaient. Mais la lumière ne tarda pas à briller et à lui faire découvrir la pièce. Elle cligna un instant des yeux puis resta surprise. Il s'agissait d'une table en plein milieu et un peu partout, des étagères avec des outils ou Dieu sait quoi. D'elle-même, elle s'avança dans la pièce, levant les yeux, semblable à un enfant découvrant un monde merveilleux. Pas si merveilleux que cela d'ailleurs. La table possédait de liens et il y avait des traces de sang partout. Sasha s'approcha d'une étagère et se hissa sur la pointe des pieds pour attraper l'un des objets. Une sorte de petit scie électrique. Elle pressa le bouton et la scie s'éveilla dans un petit bruit qui faisait penser au rasoir électrique de son père. Elle l'éteignit, à la fois écœurée à l'idée de ce qu'il avait pu faire subir et fascinée également par la découverte d'un outil de torture, le premier qu'elle voyait et touchait réellement. Elle leva enfin les yeux sur l'asiatique qui s'était contenté d'attendre et de l'observer.


- C'est une salle de torture n'est-ce pas ? Moi ça me fait penser à... une salle d'opération ou un abattoir. C'est plein de sang et... ça sent mauvais.

Elle plissa son petit nez avec un grimace et reposa l'objet avec un tic de dégoût. Frapper les gens était beaucoup plus acceptable que de les découper en morceaux. Il n'avait quand même pas déjà fait ça lui ? Si ? Bien sûr que si. Elle s'en doutait bien.

- C'est ça que tu voulais me montrer ? Ne compte pas sur moi pour te prendre comme cobaye cette fois. Tu n'a même pas soigner ta blessure...

Elle jeta un œil et le haut de l'asiatique était en effet tâché de sang depuis que le pensionnaire y avait enfoncé son couteau. Il n'avait pas mal ? Comment faisait-il pour paraitre aussi indifférent ? L'habitude sans doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Sam 23 Avr - 11:34

Sasha était assez impressionnante pour tout dire. Elle ne semblait pas du tout effrayée. Comme si l'idée qu'il puisse lui faire du mal l'avait totalement quittée. Comme si elle avait une pleine confiance en lui. Elle avait même l'air de penser qu'il comptait s'allonger lui-même sur la table de torture et la laisser faire ses expériences. Idée qu'elle refusa pourtant. Trop gentil. Il faut avouer que Keiji appréciait assez cet état d'esprit. Ca l'amusait beaucoup. Pour autant, Sasha devait comprendre quelque chose de tout cela. De toute évidence, elle avait bien sur envisagé le fait que tout ceci ne pouvait être qu'un jeu. Elle savait bien aussi que c'était un jeu que lorsqu'on oublie la notion de danger, n'est-ce pas? Keiji prenait presque le risque de voir leur petit jeu prendre fin mais... Il fallait bien en passer par là. Sasha lui avait montré sa persévération. Il y a toujours un risque... Il faut bien le prendre pour avancer. Cette ambiance bonne enfant, c'était bien mignon mais il y avait des limites. Cela dit, les règles du jeu n'avaient pas changé. Keiji était toujours en train de lui apprendre à devenir comme lui. C'est bien ce qu'elle lui avait demandé de faire. Il ne répondait donc qu'à ses attentes.

Alors oui. Pour pouvoir réellement apprécier les coups qu'elle donnait... elle devait aussi savoir ce que la douleur signifiait. Mais rassurez-vous, il se montrerait aussi progressif qu'il ne l'était pour lui apprendre à frapper. Inutile d'aller trop vite. Ca ferme les portes. Pour l'heure, Sasha restait ouverte. Elle avait même attrapé un objet sur l'une des étagères qu'elle observait à présent. Une scie? Qu'elle se rassure, Keiji n'aimait pas découper les corps en petit morceau. Les découper oui. Mais pas en morceau. L'unité d'un corps, c'est l'unité d'une personne. On peut la vider de son sang, de ses organes mais pas de son enveloppe. On peut la défigurer, la rendre immonde, loin de la race humaine mais en faire des petits tas... Il ne voyait pas l'intérêt. Il n'était pas du genre à garder des trophés, des bouts de doigts dans des bocaux. Oubliez ça. Mais revenons aux comparaisons de Sasha. Elle n'avait pas tord. Il y avait un peu de tout ça dans cette pièce. Keiji y venait souvent. Ses actions pouvaient souvent entrer dans ces trois catégories.


- C'est l'idée oui.

Quand à l'odeur, elle n'avait pas tord non plus. L'odeur de la mort n'avait rien d'alléchant. Keiji avait parfois tenu compagnie quelques temps à des cadavres... pas très souvent mais ça lui était arrivé. Le processus était particulier. Il se souvenait de Kristinna dans ce sens. Il était resté pour immobiliser son visage d'un sourire. Il avait attendu qu'elle se raidisse, observant toute vie quittait son corps. L'observer se transformer en cadavre... c'était particulièrement morbide. Mais il restait convaincu qu'une fois mort, les corps ne l'intéressaient plus. Il n'allait pas les exposer sur les murs comme le faisait quelqu'un de sa connaissance autrefois... enfin, on s'écarte du sujet. Ces exemples n'avaient été uniquement illustration de situation bien particulière, dans des cas précis. Rien de plus. Bref.

- Non. J'ai changé d'avis.

Ce n'était pas ce qu'il voulait lui montrer à l'origine. Elle ne l'avait pas compris mais l'idée de départ était plutôt proche de ce qu'elle avait déjà vécu... en portant sa main sur le coeur de leur victime tout à l'heure. Keiji ne prit pas la peine de le lui dire. Après tout peu importe, il avait beaucoup de choses à lui montrer... Au lieu de cela, Sasha lui parlait de sa blessure. Il l'avait même déjà oublié. Non, vraiment, il ne sentait que la sensation d'une petite égratinure. Elle avait raison. On s'habitude à la douleur. Le seuil de tolérance peut vraiment évoluer d'une personne à l'autre... Il lui désigna la table.

- Assis-toi.

Keiji s'avança dans la salle. Il déposa son couteau sur la table au centre puis se retourna pour retirer sa veste, restant en t-shirt. Keiji pouvait porter des manches longues et des gants même en plein été, raison pour laquelle il sortait peu aussi d'ailleurs. Il n'aimait pas afficher ses cicatrices. Or, même ses mains en étaient pleines. Seul son visage était épargné, son cou plus pour très longtemps. C'était plus ou moins visible, pas forcément alarmant mais suffisamment clair. Il se trouve que l'apparence comptait pour lui. Les cicatrices ne devaient donc pas entrer dans cette image. Quel message cherchait-il donc à faire passer à cet instant? Peu importe. Il se retourna pour faire face à Sasha et s'avança pour la rejoindre. Allait-il finalement lui avouer ses intentions? Mais quelles étaient-elles exactement? Songeait-il réellement à la torturer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Sam 23 Avr - 20:40

Sasha découvrait petit à petit un tout nouveau monde. Mais ce n'était pas la première fois. Le tout premier monde qu'elle avait découvert... c'était la vie, le jour où elle est née et à vu pour la première fois ce qui l'entourait. La seconde fois, c'est lorsqu'elle est entrée à l'école, elle a découvert la sociabilité et une certaine autonomie. Le troisième fois, ce fut lorsqu'elle quitta la Russie et découvrit Paris, la ville de Lumière. La quatrième fois, juste un peu plus tard, elle découvrit les Antilles, les îles, la chaleur et l'exotisme. La cinquième fois, ce fut cette île, ce pensionnat étrange, cette annexe inconfortable. Et enfin pour terminer, un peu plus chaque jour, elle découvrait le monde du Mal. Le but bien sûr n'était pas de savoir quel était le mieux ou lequel était le pire. Personne ne le sait. Tout le monde a bien sa petite opinion sur la question mais on ne détient pas forcément la vérité. Sasha découvrait mais jugeait peu. Bien sûr pour elle le Mal était effrayant et douloureux, elle préférait de loin le monde du bien, de la lumière et de la danse. Mais après tout, il fallait bien découvrir autre chose, s'ouvrir à de nouveaux horizons, quitte à faire une erreur. Et la jolie russe était justement en plein dedans. Et au lieu de partir en courant en voyant cette salle de torture et les outils qu'elle contenait, elle fut piqué par la curiosité et décida plutôt d'en savoir davantage. Pourquoi fuir une chose que l'on a jamais expérimenté ?

Keiji l'observait sagement et ne faisait pas du tout attention à la blessure qu'il avait. Sasha était fascinée par le détachement qu'il pouvait avoir face à la douleur et le sang. Il avait du lui falloir beaucoup de temps... ou pas. Qui sait ? Voilà ce qu'elle aimerait aussi. Ignorer la douleur et pouvoir faire comme si de rien n'était, affronter la violence au lieu de la fuir. Être... puissante en quelque sorte. Et non petite et frêle comme elle l'était. Oui... le Mal avait un certain attrait si l'on cherchait bien. Mais chacun son point de vue.
Alors que faisaient-ils donc dans cette salle ? Voulait-il simplement lui faire visiter ? Au fond d'elle, la jeune blondinette en doutait fortement. Il avait donc changé d'avis et lui demanda de s'assoir.
Curieuse et intéressée de voir ce qu'il lui réservait, elle resta à le fixer un moment alors qu'il enlevait sa veste pour se mettre à l'aise avec un simple tee-shirt. Puis elle regarda autour d'elle. Pas de chaise... elle en conclue qu'il désirait qu'elle s'installe sur la table. Sasha s'en approche et jeta un coup d'œil sur la surface tâché de sang. Elle grimaça et fouilla dans la poche de son manteau. Elle en extirpa un petit foulard lui appartenant. Avec celui-ci et à contre-cœur, elle essuya sa main pleine de sang. Puis en fouillant encore elle trouva un mouchoir en soie qu'elle posa délicatement sur la table avant de s'assoir dessus. Et oui que voulez-vous ? Elle avait été élevée ainsi et préférait ne pas tâcher ses affaires.

Elle se mit à détailler davantage l'asiatique. Il n'était pas très grand pour un homme, mince mais solide. Ses cheveux blonds avaient un aspect légèrement négligé pourtant elle devinait que ce n'était pas le cas. Ses yeux étaient sombres, ses lèvres un peu gourmandes, sa peau pâle... et recouverte de cicatrices à certains endroits. Elle pinça les lèvres mais s'abstint de tout commentaire. Il avait du survivre à bon nombre d'agression. Impressionnant. Sasha sentit quelque chose de chaud au niveau de son ventre et de sa poitrine. Elle ignorait ce que c'était mais ce n'était pas désagréable. Le coin de ses lèvres s'étiraient légèrement dans un faible sourire alors qu'elle le regardait toujours. Il était admirable. Elle l'adorait. Elle l'aimait même. L'amour avait toujours été quelque chose de peu important pour elle. Ses parents lui avaient souvent dit qu'il existait quelque part un homme charmant fait pour elle et qui la rendrait heureuse. Mais la jolie russe s'était toujours vue vivre seule, libre et sans attache. L'idée de nouer une relation, de se marier et de fonder une famille était pour elle comme des chaînes la retenant au sol. Elle, elle voulait juste danser et parcourir le monde à sa guise. Sasha n'était pas de celle à croire au prince charmant. Pourtant... elle était en train d'admirer l'asiatique comme s'il en était un. Elle n'espérait pas grand chose, elle ne s'imaginait rien. Oui si plutôt... elle préférait seulement imaginer et rêver. A quoi bon lui dire ce qu'elle pensait de lui et ressentait ? Keiji était comme elle... sans attache. L'amour ne devait pas l'intéresser. La jeune russe n'éprouvait pas de la déception, elle l'acceptait. Ça ne l'empêchait pas de penser à lui, de le regarder et de rêver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Jeu 12 Mai - 15:58

HJ : Désolé pour le retard!

Keiji observa Sasha installer un petit foulard avant de s'asseoir sur la table histoire de ne pas tâcher ses vêtements. Une lueur de désapprobation éclairait sans doute son regard mais elle n'y faisait pas attention. Il ne fit pas de commentaire. Simplement, lorsqu'elle fut installée, il s'avança lentement. Il ne s'arrêta que lorsqu'il fut à sa hauteur, limite entre ses jambes, percevant nettement le souffle de sa respiration sur sa propre peau. Il la regardait lui aussi dans un silence glacial et les pensées qui l'animaient ne ressemblaient en rien à celles de Sasha. Peut être même peut-on dire qu'elles se plaçaient complètement à l'opposé. De la haine? Ca y ressemblait déjà plus oui. Keiji s'autorisa à se laisser envahir par ce sentiment, il faut avouer que c'était plutôt stimulant. Rencontrer Sasha lui permettait de casser ses routines. Il n'allait pas agir dans le but de satisfaire ses plaisirs, ni pour se distraire ou s'amuser. Il retrouvait des sentiments bien plus profonds, un psychisme plus destructeur. Autant elle avait réussi à le faire sincèrement rire au point de le laisser l'apprécier, petit à petit, la regardant de cette façon, il la haïssait à chaque seconde davantage. Ce n'était pas elle directement mais il était capable de flagrantes dissociations dans ses sentiments pour autrui et aujourd'hui, il comptait ne pas se gêner pour l'exploiter. Il savait très bien que s'il s'attaquait à elle dans cet état d'esprit, il n'en profiterait que davantage. Oui, le regard de Keiji ne cherchait plus la neutralité et il n'était pas non plus en train de jouer. Ses mains commençaient à le démanger, il était temps de commencer. Keiji franchit un dernier centimètre et quitta son regard pour positionner son visage à côté du sien, ses lèvres en direction de son oreille. Il avait pris appui de ses deux mains sur la table. Ses mouvements étaient resté lent, sa voix fut basse et calme alors que son débit suivant ses gestes.

- Pense juste à respirer...

Il lui avait déjà fait partager le ressenti des coups... violents certes mais extérieur toujours. Elle pouvait désormais passer à l'étape suivante... après avoir mis la main dans le corps d'un autre, il était temps de s'occuper à ce qui se passait dans le sien. Sasha savait très bien que c'était comme ça que les choses allaient se passer. Keiji n'était pas un romantique. Il avait attrapé le couteau qu'il avait posé sur la table un peu plus tôt et il le serrait dans son poing en terminant sa phrase. Il le ramena entre Sasha et lui, juste pour lui laisser le temps de le voir venir. Parfois voir les choses permet de les rendre plus réelles. Il n'attendit pas sa réaction pour la laisser enrichir son répertoire d'expérience. Elle allait bientôt comprendre qu'une avalanche de coup ne valait pas les dégâts d'une simple arme blanche... Le corps réagit quand il est attaqué. Le sang se met à couler, la douleur s'étale, devient envahissante. C'est la panique, tous les compteurs s'affolent. Keiji avait l'habitude et le coup de main, il ne ratait jamais sa cible. Alors que son bras gauche entoura les épaules de Sasha, sa main droite enfonça profondément la lame du couteau dans les entrailles de la jeune fille. Il y a meilleur remède pour les problèmes de digestion. Keiji garda la position, retenant aussi fermement Sasha pour ne pas qu'elle bouge. Il ne voulait pas être trop rapide, qu'elle puisse prendre le temps de ressentir ce qui lui arrivait, de mesurer l'intensité de la douleur, des émotions qui la submergeaient. Il voulait qu'elle s'y attarde afin qu'elle puisse ensuite faire des comparaisons...

Après une pause dans ce genre, ce qu'on commence à craindre c'est le moment où l'arme va sortir ou tout va se mettre à remuer, peut être à prendre contact aussi avec la sortie. Le corps est une construction bien faite et entière. Certaines parties ne sont pas censé se voir modifier anarchiquement... En même temps, il est peu probable que Keiji prenne le soin de désinfecter son couteau, par conséquent elle n'avait pas grand intérêt à le retenir lorsqu'il se recula et lentement, pour qu'elle la sente passer, retira l'arme. Il lâcha alors totalement Sasha et laissa échapper un simple petit sourire avant de reculer. Première leçon du nouveau chapitre. Finalement, il était possible de prolonger encore un peu l'enseignement... La première fois, c'est toujours la plus difficile. Keiji se sentait mieux. Moins étouffé par la haine mais plus excité par la suite. Il fit quelques pas dans la pièce, ouvrit un tiroir, établit son choix avant de le refermer et laissa son couteau dans le coin avant de revenir vers Sasha.


- Le ventre, c'est la base, tu peux le retenir. Très fréquent. Facile d'accès. Parfait pour signaler tes intentions tout en laissant une marge d'action.

Il l'observa de nouveau. Il allait continuer, c'était clair. Et peut être ne lui laisserait-il pas toujours autant de répit. Mais il la laissait savourer l'instant pour le moment... Il n'était pas pressé. Pour sa part, il ne ratait pas une seconde de la scène, peut être aussi parce que ses intentions l'amenaient déjà beaucoup plus loin. Il voulait aussi voir comment elle allait réagir corporellement même s'il avait déjà des idées assez arrêtées sur cette question précise. Sasha n'était pas une innocente ordinaire.

- Tu sais pourquoi, face à la même situation, certaines personnes meurent et d'autres survivent?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Lun 16 Mai - 19:56

Sacha sortit peu à peu de ses pensées lorsque la distance entre elle et l'asiatique diminua soudainement. A tel point d'ailleurs qu'elle pouvait sentir son souffle. Elle ne put s'empêcher de rougir légèrement et détourna pudiquement les yeux en priant pour que la couleur de ses joues n'ait pas trop changé. Que penserait-il de ce genre de réaction ? Elle préférait ne pas le savoir et baissa les yeux en attendant tout bonnement qu'il agisse. Car après tout, ils étaient venu ici dans un but précis. Keiji savait davantage qu'elle en était la raison en fait, même si la jeune blonde avait aussi ses idées sur la question. Mais à vrai dire, elle n'imaginait pas qu'il aille jusque là. Elle sentit la chaleur dans sa poitrine augmenter subitement lorsque le souffle de l'homme parvint jusqu'à son oreille. Comme subjuguée, elle ne se méfiait pas et regardait droit devant elle, retenant son souffle, attendant de savoir ce qu'il avait à lui dire. En même temps, elle avait du mal à se concentrée, distraite par cette proximité qui la bouleversait. Bien sûre elle était trop émotive et trop jeune. Si ça n'avait pas été le cas, elle se serait méfiée davantage et le court des choses n'aurait peut-être pas été le même. Difficile de savoir.
Elle fut surprise qu'il lui conseille simplement de respirer. Sacha ne comprit pas où il venait en venir et ne fit pas le lien non plus. Elle cligna simplement des yeux avant que soudain, une douleur progressive et insupportable ne traverse ses entrailles. Sacha laissa échapper un long gémissement plaintif. Keiji venait d'enfoncer son couteau dans le ventre de la jeune femme qui arrivait à peine à croire ce qui se passait.

L'objet de mort resta longuement dans son ventre chaud tandis qu'elle était incapable de tout mouvement. Des larmes coulèrent le long de ses joues devenues blanches et ses mains avaient attrapées inutilement le bras porteur du couteau. Mais elle ne tentait de de forcer dessus, elle n'osait pas. La douleur s'installait maintenant dans tout son corps et elle sentit le sang chaud recouvrir sa peau et tâcher sa robe de nuit blanche, et couler le long de ses hanches et entre ses cuisses. Elle sanglota, ne comprenant pas pourquoi l'asiatique venait de la tuer. Oui car pour la demoiselle, c'était bel et bien ce qu'il venait de faire. L'arme finit enfin par ressortir mais la jolie blonde aurait presque préférée qu'elle ne bouge plus. Elle gémit de nouveau et lorsque le couteau fut enfin hors de sa chair, elle sentit le sang couler plus abondamment encore. Mécaniquement, elle porta ses deux mains tremblante contre son ventre et ses lèvres tremblèrent. Elle allait mourir... ses frère l'avaient pourtant prévenue. Pourquoi ne les avaient-elles pas écoutée ? Avait-elle été aveuglée à ce point par cet homme ? Cette homme qu'elle aimait malgré tout ? Malgré ce geste ? Mais pourquoi ? Pourquoi la tuer ? Qu'avait-elle fait de mal ? L'avait-elle déçue ?

Sacha avait si mal que les sons devenaient différents, elle percevait comme un sifflement dans sa tête et les larmes continuaient de couler. Keiji s'était éloigné puis était revenu dans sa direction, lui expliquant que le ventre était la base et était un cible très fréquemment choisie. La jeune russe baissa les yeux lentement et timidement en direction de son ventre. Sa robe de chambre était souillée d'une immense auréole pourpre et ses doigts devenaient poisseux de sang qu'elle n'arrivait pas à retenir. Il coulait librement tandis qu'elle sanglotait. L'asiatique, imperturbable, lui demanda alors pourquoi dans la même situation, certaine personnes mourraient et d'autre survivaient. Sacha secoua la tête. Non elle ne savait pas. Mais ce qu'elle savait... c'est qu'elle ferait sans doute partie de ceux qui mourraient. La tête lui tournait déjà. D'ailleurs elle ne parvenait plus à se tenir assise en hauteur sur cette table. Elle glissa et tomba sur le sol. Elle allait exploser en sanglot et supplier Keiji de la sauver mais elle se retint au dernier moment.
L'asiatique ne faisait pas cela pour qu'elle meurt, il voulait lui apprendre. Elle avait voulu devenir comme lui n'est-ce pas ? Et bien il ne restait plus qu'à prendre exemple... et à survivre. A passer outre la douleur. Mais elle était si jeune... et si inexpérimentée encore. L'homme avait élevé le niveau bien trop haut.

Pourtant, la petit Sacha avait finalement beaucoup plus de cran et de volonté qu'on ne pouvait l'imaginer. Malgré la peur et la douleur qui lui cisaillait les entrailles, elle serra les dents et décida de se battre. Elle serait comme lui. Oui. Elle devait le faire... elle devait y arriver. Baisser les bras si tôt serait une bêtise... il n'était pas encore temps pour elle de mourir. Maladroitement, la jeune femme parvint à s’assoir correctement contre l'un des pieds de la table. Maintenant il restait à trouver la technique pour ignorer la douleur ou tout du moins l'apaiser. Pourquoi ne lui avait-il pas donné la solution avant d'agir ? Pour qu'elle la trouve d'elle-même.
Sacha pinça les lèvres et leva les yeux sur l'asiatique. Pourquoi est-ce qu'elle continuait de l'adorer ainsi après ce qu'il venait de faire ? Elle n'en savait rien. Mais elle avait envie de se battre pour lui. Et pour elle aussi. Cette épreuve ne la rendrait que plus forte. Elle inspira un grand bol d'air, respirant comme il le lui avait dit tout à l'heure. Elle fit alors l'effort de répondre à son interrogation :


- Non je... je l'ignore.

Dans d'autres circonstances, elle aurait réfléchie davantage et aurait proposé une réponse plus digne mais elle n'y parvenait pas. Elle était trop occupée à se concentrer sur l'apaisement de sa douleur. Mais comment faire ? Plus elle se concentrait et plus la douleur était insupportable. Sa tête lui tournait, elle pressa sur sa blessure pour tenter d'arrêter le flot de sang et gémit.
Devenir comme Keiji...
Keiji semblait aimer la douleur quelque part. Il l'avait apprivoisée. Si elle voulait vaincre la douleur il fallait qu'elle fasse la même chose. Ne pas essayer de vaincre et de se battre contre la douleur mais l'apprivoisée... la comprendre et la contrôler. L'aimer peut-être ? L'apprécier ?
Sacha inspira encore une fois et essaya de se détendre. Déjà, le sang cessait de couler autant car elle maitrisait davantage son pouls. Petit à petit, seconde après seconde, elle était enfin certaine de ne pas mourir. Elle sentait qu'elle pouvait survivre. Il fallait juste contrôler sa douleur...

C'est qu'elle était bien plus douée qu'elle ne l'aurait crue finalement. Déjà elle ne pleurait plus, même si les larmes avaient trempés son visage. La douleur n'avait pas disparue mais elle semblait plus supportable. D'une voix faible, la jeune femme s'adressa à l'asiatique :


- Comment fais-tu toi ? Pour être aussi résistant... ?

Elle s'appliquait à respirer profondément tout en restant attentive à la réponse de l'homme. Il ne fallait pas qu'elle pense à autre chose... qu'elle panique à l'idée de ce qui se passera lorsqu'elle rentrera plus tard à l'annexe, blessée et tâchée de sang. Si jamais son esprit s’égarait de ce coté là, s'en était finit pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mar 17 Mai - 13:17

Keiji avait laissé sa haine monter pour frapper Sasha car un coup n'est jamais mieux ressenti que dans ces conditions. Il avait ensuite laisser exprimer son indifférence sans jamais lui en venir en aide, continuant la leçon comme si elle n'était pas en train de s'effondrer dégoulinante de sang. A aucun moment, il ne s'avança pour lui apporter de l'aide, ni même un soutien verbal. Il la laissa se débrouiller toute seule. Ses remarques et la question qu'il posa malgré tout paraissait même totalement hors propos et loin d'accès pour elle. Pourtant Keiji savait exactement ce qu'il faisait. Il avait déjà eu l'occasion d'observer les ressources de Sasha, il était convaincu qu'elle s'en relèverait. Pour cela, il ne changerait rien à son rôle. Elle pensait qu'il avait voulu la tuer? Quelle importance. Elle mourrait vraiment? Là seulement il se trouverait bête! Mais si ça arrivait, c'est qu'il s'était trompé sur elle, dès lors il ne le regretterait pas. Il en avait déjà tué des filles comme ça, on peut pas gagner à tous les coups mais il était confiant avec Sasha. Elle n'était vraiment pas comme les autres. Pourtant, elle venait de plus loin que la plupart... c'est sans aucun doute ce qui faisait son charme. C'est donc avec un plaisir intense, même s'il n'en montra rien qu'il observa Sasha passer par les différentes étapes qui la conduisaient lentement vers la survie. Non, décidément, la question de Keiji n'était pas innocente. Il laissa alors tout le temps nécessaire à Sasha pour réagir. La situation dans laquelle il venait de la mettre était loin d'être facile à gérer mais elle n'était ni trop jeune ni trop peu expérimentée pour y faire face, il n'y aucune règles et aucune limites pour ça. Elle avait beaucoup de chance néanmoins de réaliser cette première expérience en sa compagnie. Difficile à croire? Et pourtant! D'autres n'aurait pas été aussi patient et ils auraient déjà enchaînés avec la suite, Sasha n'aurait pas survécu. Keiji prenait un plaisir sadique à jouer ce petit jeu mais il ne comptait pas la laisser mourir. Il l'aidait d'une certaine façon, la préparant à Anguish. Comment faire une bonne action tout en satisfaisant son goût pour la souffrance? Il n'avait jamais aussi bien réussi. Sasha était sa meilleure "élève" pour la seule et bonne raison qu'elle était la première à avoir accepté le rôle, le réclamant même! L'extase! Il n'en aurait jamais espéré autant. Et elle fut vraiment loin de le décevoir...

Petit à petit, Sasha reprenait en effet du poil de la bête. Elle se redressa contre la table constatant d'elle-même qu'elle pouvait survivre à ça, Keiji resta toujours distant et de marbre mais en réalité il en était très content. Il aurait pu la féliciter, l'encourager mais n'eut pas besoin de se forcer à se retenir. D'abord ce n'était pas dans sa nature et ensuite c'était la dernière chose à faire, il ne risquait pas de faire cette erreur. Elle devait relever le défi seule, elle n'en aurait que plus de mérite. Dans la même situation, avec quelqu'un d'autre, elle n'aurait personne pour la rassurer. Oui, c'était très drôle en réalité. Bon, on oublie les bonnes intentions de Keiji à la préparer au pire. Il était seulement là pour s'amuser. Et Sasha était parfaite. Elle était une de ses perles rares qu'il cherchait constamment. Heureusement qu'il n'avait pas une conscience claire de lui faire autant de compliments et qu'elle les ignorait car elle finirait par avoir de quoi rougir. Il n'empêche que dans cette situation ce qui compte c'est soi-même uniquement. Mais effectivement, elle ne le comprendrait pas tout de suite. Pour l'instant elle avait encore besoin de se raccrocher à lui, c'était compréhensible, personne n'est instantanément préparé à ça. Pour autant, cette douleur saisissante n'était pas la plus violente, la plus destructrice... Sasha avait encore beaucoup à découvrir mais qu'elle se rassure, cette étape particulière n'était pas encore prévue pour aujourd'hui. Sasha chercha à répondre à sa question mais en se trompant. Elle prétendit ignorer la réponse alors qu'elle lui prouvait le contraire. Keiji ne donna pas de réponses et ne lui fit pas de critique. Qu'elle prenne son temps. De toute manière, il n'y avait pas de réponse unique à sa question. Et il ne l'avait posé que pour qu'elle s'y penche d'elle-même, comme un devoir de vacances...

Elle continua son chemin avant de l'interroger. Sa question n'était pas plus utile. Elle connaissait déjà la réponse. Keiji n'était pas si différent d'elle. Comme elle l'avait si bien compris, il s'était contenter d'accepter la douleur, de l'apprivoiser puis sans doute oui d'en apprécier les bons côtés. Aussi difficile à croire que ça puisse à croire, la douleur peut finalement devenir une puissante alliée. Keiji croyait en ses pouvoirs. Certes son expérience était d'au moins dix-huit ans supérieure à celle de Sasha mais il n'avait pas d'autres secrets. En réalité, il existait d'autres manières d'aborder la douleur mais il était naturel que ce soit la sienne qu'il partage. Il accepta tout de même lui donner le réconfort d'une réponse cette fois. Elle l'avait méritée. Keiji s'accroupit à sa hauteur et passa doucement sa main sur les joues de Sasha pour essuyer ses larmes. C'était une jeune fille très intelligente. Keiji n'en doutait pas mais en avait la preuve chaque fois un peu plus. Oui, elle connaissait déjà la réponse.


- Comme toi. C'était très bien.

Alors que Keiji était de nouveau à sa hauteur, il fallait s'attendre à ce qu'il ne se contente pas de la câliner un peu ou alors c'était mal le connaître. La regardant droit dans les yeux à nouveau, il attrapa le tissu qui collait à la plaie pour l'en détacher sans ménagement. Il tira sur le trou fait par sa propre arme pour l'agrandir et posa sa main sur le ventre de la jeune fille. Simplement posé d'abord. Keiji avait toujours aimé sentir la chaleur du sang sur la peau, c'était une sensation à la fois grisante et réconfortante à ses yeux, bon excitante surtout on est d'accord. Il sentait le débit battre régulièrement sous ses doigts. Les dégâts causés par ce genre de coup pouvaient être sérieux, il s'en était pris suffisamment pour le savoir, pas assez pour qu'il s'en inquiète. Keiji avait toujours eu beaucoup de chance, ce n'était pas le cas de tout le monde. Plus tard, elle serait soignée, un peu de repos et rien n'y paraîtra plus. Ne pas s'attarder sur les conséquences, encore un point qu'elle avait compris. Ne jamais y penser. Agir, un point c'est tout. Keiji écarta sa main pleine du sang de Sasha pour aller chercher quelque chose dans l'autre. Son action suivante fut rapide. Il enfonça ses doigts et un objet plus accrochant dans la blessure de Sasha. Croyez-le ou non la douleur était presque pire que le coup en lui-même. Le premier choc entraîne, si l'on ne s'écroule pas, la force de se défendre palliant la douleur. Plus dur à nier quand on s'y attaque de nouveau. Pour éviter qu'elle ne se recroqueville sur elle-même, mouvement plus ou moins naturel dans ses conditions, Keiji maintenait son menton avec son autre main contre le pied de table sur lequel elle était désormais appuyée. De nouveau son regard soutenait le sien. Il fit vraiment durer le supplice même si elle n'était pas état de parvenir à l'apprécier. Tout le plaisir était pour lui. Est-ce qu'elle aurait plus de mal à le comprendre? Qu'on puisse se réjouir de la souffrance d'un autre? Qu'y avait-il de si exaltant finalement? Même Keiji ne pouvait l'expliquer. C'était juste présent et puissant. Peut être à cause de cette sensation de dépendance qui se créait... ou juste le plaisir de dominer l'autre, même qu'un instant... Allez savoir ce qui se passait vraiment dans sa tête. Peu importe, Keiji retira ses doigts et il lui fit le cadeau de ne pas la laisser aller récupérer l'objet à l'intérieur de ses entrailles elle-même, bien parce qu'il était d'humeur excellente. Deuxième étape terminée. Que prévoyait-il encore? Allait-elle réagir autrement cette fois? Ou bien finirait-elle par le supplier d'arrêter? Jusqu'où comptaient-ils aller l'un et l'autre... voilà l'enjeu désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mer 18 Mai - 0:31

Sasha ignorait réellement si la façon dont elle se comportait était la bonne solution et la bonne technique. En tous les cas, cela semblait fonctionner un peu car le sang coulait moins abondamment et la douleur n'était plus aussi insupportable qu'au début. Mais elle était encore là et la jeune fille se demandait comment elle parviendrait un jour à tout à fait ignorer cette sensation comme savait si bien le faire Keiji. Mais si c'était le cas... il lui faudrait beaucoup de temps et... d'entrainement. Malheureusement. C'était la seule manière de réellement y parvenir et Sasha commençait à le comprendre. Mais il était bien difficile pour la jeune femme de l'accepter... heureusement qu'il y avait Keiji... et son désir bien grand de devenir comme lui. Aussi forte.
Elle le vit s'approcher et se baisser à sa hauteur, caressant alors ses joues pou y essuyer les larmes qui s'y étaient figées. Elle plongea ses yeux dans les siens, en oubliant presque la douleur. C'était le premier et véritable geste tendre qu'il avait envers elle depuis qu'elle l'avait rencontré. Il fallait être folle pour ressentir autant de choses pour un homme qui vous poignarde. Mais c'était pourtant le cas de la blondinette qui esquissa un léger sourire lorsque l'asiatique lui assura qu'elle s'y prenait très bien. Mais ce petit instant de tendresse ne dura pas bien longtemps. Le cours d'aujourd'hui n'était pas terminé, son professeur avait encore un test pour elle.

Il commença par décoller le tissu de la plaie puis le déchira pour découvrir son ventre et la blessure. Sacha laissa échapper une petite exclamation de douleur et de surprise. Elle se crispa lorsque Keiji posa sa main sur sa blessure puis frissonna. Voulait-il seulement vérifier la gravité de la plaie ? Non ce n'était pas le cas. Car quelques secondes plus tard, Sacha ressentie de nouveau une douleur atroce alors que l'asiatique enfonçait ses doigts et un objet inconnu dans son ventre. La jeune femme poussa un cri déchirant et agrippa un bout de t-shirt de l'homme. On a toujours tendance à vouloir agripper quelque chose dans ces moments là. De nouveau, ses joues furent traversées par des larmes de douleur. Plus la douleur s'intensifiait, plus elle serrait et enfonçait ses ongles dans le vêtement de l'homme. Elle aurait voulu lui demander d'arrêter mais elle avait le souffle coupé. Elle ne pouvait pas non plus se courber comme son corps en eut le réflexe car Keiji retint sa tête contre le pied de la table de sa main libre. Étrangement, elle agrippait le tissu mais ne cherchait pas à repousser son porteur. Celui-ci fixait son regard imperceptiblement, observant sans doute sa réaction, et Sasha y lu le plaisir de la voir souffrir. Keiji aimait la souffrance des autres, ce n'était un mystère pour personne et il serait idiot de sa part de croire que cela serait différent pour elle. En quelle honneur ?

Il retira sa main mais la jeune fille sentait encore l'objet en elle. La sensation était un véritable supplice. Cet objet inconnu dans son corps la faisait paniquer car elle ignorait même de quoi il s'agissait. Étais-ce dangereux ? Sûrement.
Même si la jolie blonde avait désiré retirer d'elle-même cet objet, Keiji ne lui laissait pas le loisir de le faire, la maintenant toujours de manière à ce qu'elle ne puisse agir à sa guise. Lentement, ses mains lâchèrent le T-shirt et elle posa ses mains fines et froides sur le bras qui maintenait se tête contre le pied de table au niveau du biceps, puis remonta lentement jusqu'au poignet avec une douceur étrange semblable à une caresse. Une fois que ses doigts se furent refermés avec douceur sur le poignet, elle regarda l'asiatique puis réussit enfin seulement à dire d'une voix faible et gémissante :


- Keiji...

Ses yeux humides commençaient à voir quelques étoiles. Le sang avait continué à couler abondement de nouveau et la pauvre jeune femme perdait de ses forces. Elle était loin d'être bien en chair et bien solide comme d'autres l'auraient été à sa place. Elle était mince, frêle et encore fragile. Et la quantité de sang perdu lui faisait tourner la tête. Elle ferma les yeux et força légèrement sur la main de l'homme.

- ... je n'y arrive plus...

Elle pleura un peu davantage, désolée de le décevoir et de ne pas être assez forte. La douleur ce cessait de pulser à l'intérieur de son corps. Elle se sentait honteuse de ne pas pouvoir en faire plus. Elle voulait respirer profondément mais n'y parvenait pas, réussissant seulement à hoqueter et à réveiller la douleur encore un peu. Elle eut alors un comportement étrange. Elle serra les dents et grogna de rage. Comment pouvait-elle être aussi faible ? Pourquoi n'était-elle pas comme tous ces pensionnaires ? Eux auraient su comment faire, eux ne se montreraient pas aussi pitoyable. Elle n'arriverai jamais à être comme lui...
Elle rouvrit les yeux et puisa sa force dans le regard de l'homme autant que possible. Elle ne pouvait pas abandonner maintenant... si elle lâchait prise, Keiji n'aurait même plus un regard pour elle. Elle ne le verrai plus... et elle ne pourrait plus jamais l'aider. Jamais. Cette idée la poussa à se battre un peu plus.


* Apprivoiser la douleur... *

Mais comment ? Elle réfléchissait le plus vite et le plus efficacement possible. Mais n'étais-ce pas elle la Maîtresse de son corps ? N'étais-ce pas elle qui était sensé dicter les messages de son cerveau ? Il ne cessait de lui envoyer ce signaux extrêmement douloureux... mais elle ne voulait plus les entendre. Restait maintenant à régler ce problème. Elle essaya, même si cela semblait stupide, de chercher à ressentir plutôt du plaisir. Elle s'imaginait, au lieu de cette douleur dans le ventre, qu'il s'agissait d'une caresse, d'un massage, d'un quelconque geste ou d'une quelconque sensation opposée. Ce fut loin d'être simple. Elle se mit enfin à respirer plus profondément, desserrant son étreinte sur Keiji.
Et alors qu'elle était ravie de sentir l'effluve de la douleur se transformer et s'adoucir petit à petit, sa tête tourna subitement comme une toupie et son corps s’affaissa.
Elle venait en effet de perdre connaissance. Pourquoi ? Elle avait pourtant tout mis en œuvre...
Mais son effort avait essuyé le peu d'énergie qui lui restait. Elle était épuisée. Cependant cela ne dura que quelques secondes avant qu'elle ne rouvre les yeux. Elle se sentait complètement vide mais pourtant, elle sourit. Elle sourit car elle ne sentait plus la douleur. Étais-ce grave où avait-elle de nouveau triomphé ?


- Tu avais raison je crois... le cœur n'est qu'une machine.

Et celui-ci en avait prit un grand coup et peinait à jouer son rôle convenablement. Il était fatigué, tout comme elle.
Pourtant... elle ne pensait pas entièrement ce qu'elle disait. Une simple machine ne se réchauffait pas à la simple vue de celui qu'on aime. Mais elle aurait préféré qu'à cet instant, son cœur batte pour l'aider à vaincre la douleur et à développer sa résistance plutôt que de porter vers l'asiatique, source de ses douleurs.
Sasha soupira doucement, fatiguée, mais sachant qu'elle avait tout de même fait un grand pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mer 25 Mai - 22:51

Combien de fois il avait fait ça? Ca faisait déjà plusieurs années que Keiji était à Anguish. Est-ce qu'il ne s'en lassait jamais? Etre attirée par une jolie fille avec le désir violent de la poignarder, à faire couler son sang toujours plus... allant parfois jusqu'à la tuer sans remord. Parfois ça allait un peu plus loin effectivement, ses idées étaient un peu plus construites, sa volonté un peu plus profonde mais ça finissait par en revenir au même. Il jouissait de cette souffrance. A côté de ça, il affrontait aussi effectivement les dangers et la mort sans peur. Il prenait tous les risques, ne cherchait jamais à se faire apprécier et se contentait de se satisfaire égoïstement en détruisant tout ceux qui s'approchaient de trop près. Oui, il était fort. Oui, il était résistant. Mais était-ce vraiment ça qu'elle admirait? Qu'elle enviait tant? Certes, à Anguish ce comportement tenait la route et était même plutôt reconnu. Keiji y avait trouvé toute sa place. Mais qu'elle en arrive aux mêmes conclusions... n'était-ce pas étrange? Keiji ne se remettait pas en question par rapport à ce qu'il était même en s'intéressant à ce qui se passait ailleurs. Mais il ne pouvait que constater cette réalité... il avait raison. Pourtant, il y avait peut être autre chose encore. Si elle réagissait ainsi, c'est forcément qu'il y avait autre chose... La force et la résistance ne définissent pas une personne. Tout le monde peut avoir de la volonté mais elle ne rend pas de la même manière chez tout le monde. Au fond, il y avait des tas de gens comme lui à Anguish... mais tout le monde est différent. Qu'est-ce qui faisait sa particularité dans ce cas? Etait-ce cela qui attirait Sasha? Comme Monika avant elle? Ou même Keira sans doute. Keiji ne s'y attarda pas pour autant. Puisque tout était à sa place pour que ça fonctionne, inutile de s'en soucier, il suffisait juste que ça continue.

Sasha était sans doute en train de le comprendre. Keiji était quelqu'un qui avait beaucoup lutté, qui s'était donné des défis toujours plus grands, plus forts. Il n'avait pas forcément toujours pris les meilleurs chemins, ni les meilleures décisions, il n'avait toujours été ainsi non plus mais il ne revenait pas sur ce qui était désormais derrière lui continuant d'avancer à sa manière qui au moins était la sienne. Il ne pensait pas que le monde était à ses pieds et qu'il pouvait tout maîtriser même si l'idée avait tout pour être tentante. Alors il cherchait continuellement ceux qui à nouveau pourraient le déstabiliser pour rester dans la course et faire face, pour ne pas se laisser enfermer dans un petit quotidien confortable. Même si nombreux étaient ceux qui connaissaient son nom et qui le craignaient, Keiji ne se contentait pas de pavaner dans les couloirs en toisant les regards. Tout le monde sera un jour vaincu. Il ne vivait pas avec cette idée en permanence non plus. Simplement, il ne s'arrêtait pas. Un peu comme Sasha d'une certaine façon. Alors même s'il en avait déjà vu de toutes les couleurs, il pouvait encore se faire surprendre... et il comptait là-dessus. Être fort incluait aussi ce genre de rapport. Keiji avait aussi beaucoup évolué depuis son arrivée à Anguish, il avait aussi eu des moments de faiblesse. Sasha était plus forte qu'elle ne le pensait mais elle était bel et bien naïve. Une proie de choix pour n'importe qui ici. Tout le monde avance... en fonction de ses expériences, de ses rencontres. Sasha ne pouvait pas se contenter de devenir Keiji. Elle avait beaucoup de possibilités, elle irait plus loin... Keiji avait appris ça aussi avec le temps. Ce qui compte n'est pas de dominer l'autre... mais de l'influencer. C'est ce qu'il faisait avec Sasha. Qu'elle puisse sentir les choses un peu différemment pour le moment, n'était pas néfaste, on passe tous par là... Il faut du temps pour grandir et comprendre... Il faut croire même que les étapes de ce genre se succédaient sans fin. C'est ce qui rend la vie intéressante... ceux qui restent enfermés sur le même niveau, coincé à leur étage sans pouvoir avancer... ceux-là sont déjà mort en eux. D'ailleurs quand parfois ils s'en réveillent un jour, ils le découvrent avec horreur. Tant de gâchis.

Alors oui, Keiji aimait la souffrance et ne s'en lassait pas. C'est le sujet qu'il maîtrisait le mieux, son meilleur domaine de connaissance et d'adresse. Il avait encore à apprendre, à découvrir et bien que le comportement de Sasha réveillait de nombreuses choses en lui, ça ne le ferait pas faiblir. Il avait maîtrisé la leçon avant d'avoir à lui transmettre. Sasha avait déclaré ses limites avant d'exprimer sa volonté de se battre à nouveau. Keiji ne fit de commentaires ni la première fois, ni la seconde. Parfois, ça peut être si dur que ça devient insupportable... et puis finalement on en sort et ce sera le cas jusqu'à ce qu'on en soit plus capable. Ne jamais abandonner. Aller aussi loin que possible, c'est donc ce qu'il y avait de mieux à faire. Choisir le plus facile, le plus confortable, c'est toujours possible mais plus on s'y enfonce, plus on se perd... Sasha pouvait le faire. Elle en avait toute les capacités. D'ailleurs son rugissement de volonté fut juste splendide. Keiji s'accroupit et l'observa. Il souriait. Puis il se mit à rire. De plaisir. Le spectacle qu'elle lui offrait était très ressourçant. Elle se battait de toutes ses forces, c'était admirable. C'est ce que Keiji aimait en tout cas. La volonté de se dépasser. Elle n'avait vraiment pas à s'inquiéter, elle était loin de le décevoir. Mais justement c'est quand elle cesserait de le penser qu'elle commencerait à le faire... Profitons-en donc. Du moins jusqu'à ce qu'elle s'effondre... Keiji ne bougea pas le petit doigt, la laissant se débrouiller seule. Bon, il l'aurait pas laissé mourir non plus mais il aurait attendu plus longtemps encore pour commencer à réagir. Lorsqu'elle revint à elle, elle se mit à sourire. Keiji fit de même à nouveau. Oui, elle pouvait le faire. Parfait.


- Ne dis jamais que tu n'y arriveras pas. Tu dois toujours pouvoir... quoiqu'il arrive.

Ce n'était pas toujours vrai en réalité mais c'est bien ce qu'il fallait penser non? Si, en mauvaise compagnie, tu commences à penser que tu ne t'en sortiras pas alors tu es fichu. La phrase qu'elle prononça ensuite intéressa moins Keiji. Il se redressa et lui tourna le dos pour rouvrir le tiroir de tout à l'heure. Peut être ignorait-il encore pourquoi mais il ne tarda pas à s'en faire une idée. Il avait raison certes mais n'était-il pas un peu tôt pour qu'elle le reconnaisse? A moins évidemment qu'elle aille un peu plus loin que le fond de sa pensée. Quoiqu'il en soit Keiji décida qu'il était l'heure d'aller se coucher. Tout avait été tellement parfait, inutile d'en rajouter encore. Ce n'est pas toujours évident mais il faut savoir s'arrêter. Pour cette fois, c'était le moment. La fatigue de Sasha n'en était pas la raison, c'était plutôt le programme de leur prochaine rencontre qui entrait en jeu. Même si personne ne savait encore ce qui se passerait pour l'un et l'autre d'ici là... Il se retourna et déclara d'un ton neutre.

- Lève-toi maintenant. Je te ramène.

Son frère était médecin pas vrai? Elle l'avait souvent répété. Keiji n'avait donc aucune raison de se charger de la soigner lui-même. Sasha lui plaisait beaucoup mais il faut croire qu'il commençait à apprendre de ses erreurs. Alors pourquoi la ramener? Juste parce que c'était une occasion très rare à Anguish. Il ne l'avait pas eu depuis qu'il avait tué Kristinna. Ici en effet, rare sont ceux qui sont encore attendus quelque part... Et puis avouons-le, il ne voulait pas non plus qu'elle fasse une mauvaise rencontre et ne se fasse tuer dans cet état. Ce serait vraiment dommage. Il voulait la revoir, il aimait sa compagnie. Alors oui, on s'arrête là... pour mieux reprendre la prochaine fois! Au final, les calculs continuaient à s'enchaîner. Keiji était encore loin d'être arrivé au bout de ses attentes envers Sasha. Et c'était sûrement réciproque. Keiji ne s'approcha pas pour lui tendre la main. Peut être le lui accorderait-il lorsqu'elle aura fait cet effort supplémentaire néanmoins. Aussi peut être lorsqu'elle aura réussi à retirer cette chose de son ventre. Oui, elle était intelligente, elle savait bien qu'il ne fallait pas que cette chose y reste. Elle risquait une grave infection, même son frère ne pourrait rien y faire. Mieux valait donc s'autoriser de faire attendre Keiji quelques minutes, sans s'en faire pour lui d'ailleurs, il serait toujours du spectacle. Apprivoiser la douleur ne veut pas dire qu'il faut en négliger les effets. Survivre c'est bien. Longuement c'est mieux. Keiji attendit donc simplement qu'elle soit prête... en la regardant agir. Allez Sasha, c'est bientôt terminé pour aujourd'hui, encore quelques efforts et tu pourras dormir sur tes deux oreilles. Bien vivante. C'est un luxe que tout le monde n'aura pas ce soir... Profites-en.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Sam 28 Mai - 22:02

Est-ce que si Sasha avait vécu la même histoire que Keiji elle serait devenue comme lui ? Où bien chaque individu pouvait-il prendre un chemin différent ? Sûrement... car tout le monde ne prenait pas le même chemin face à une même situation. Tout serait trop simple sinon. Tout le monde s'imaginait vivre une autre vie, au moins une fois. Il y a des gens qui s'imaginent riches et connus, d'autres aimeraient changer de temps pour vivre au temps de Napoléon ou du Roi soleil, d'autres veulent simplement changer de visage. La blondinette, elle, avait lu et relu les Aventures extraordinaires d'Adèle Blansec, une bande dessinée de Jacques Tardi. Elle se voyait comme cette femme : fière, jolie, intrépide, originale et parcourant le monde pour vivre mille et une aventures fantastiques ! Voilà ce dont elle rêvait d'être plutôt que Sasha Campfire, petite russe ordinnaire avec une vie ordinnaire. Mais voilà qu'avec son arrivée sur cette île, elle vivait enfin une histoire palpitante digne de ses lectures. Une aventure dangereuse et folle bien entendu mais elle y prenait goût. Et comme dans toute histoire qui se respecte, il y a une histoire d'amour. Et elle tombait amoureuse du grand méchant de l'histoire. Banal. Pourtant c'était bel et bien le cas. Comment se terminerai cette folle aventure ? La blondinette l'ignorait et même si la tournure des évènement était sanglante et critique, elle ne baissait pas les bras. Il n'était pas encore temps de tourner la page. L'histoire venait tout juste de commencer...

En rouvrant les yeux, la jeune femme souriait car elle était fière et rassurée d'avoir tout de même réussit à survivre et la douleur finalement semblait se faire plus timide. Puis elle entendit la voix de Keiji lui annoncer de ne jamais dire qu'elle n'y arriverait pas, et qu'elle devait toujours pouvoir quoiqu'il en soit. La jolie blonde cligna ses yeux comme simple réponse. Il avait raison. Elle devait toujours pouvoir le faire. Toujours. Comme lui.
Il se détourna pour ouvrir un tiroir et pendant ce temps, Sasha attrapa le pied de la table pour se redresser un peu. Elle ignora purement et simplement les protestations de sa plaie et ne grimaça même pas. Dans sa tête c'était comme si elle lançait d'une voix sèche à cette douleur : "Tais-toi. Tu n'as rien à dire." L'asiatique se retourna alors dans sa direction pour lui dire de se lever et qu'il ramenait. Elle hocha la tête, inspira et expira doucement, puis regarda la plaie de son ventre. A l'intérieur il y avait toujours cet objet étranger. Elle se mordit doucement la lèvre inférieur et plongea soudain sa main là où, quelques minutes plus tôt, Keiji avait fait la même chose. C'était chaud à l'intérieur... comme lorsqu'elle avait mit la main dans le corps de l'homme tout à l'heure... c'était la même sensation. Elle laissa glisser sa main un peu plus loin, les yeux toujours ouverts avec un air déterminé sur le visage.

Lorsqu'elle eut refermé ses doigts sur l'objet en question, elle le serra fort et l'extirpa de son ventre, non sans serrer les dents cette fois et gémir un peu. Elle avait envie de vomir mais peu importait. L'objet une fois libéré, elle le rejeta plus loin en prenant une grande respiration. C'était mieux comme ça. Cependant son corps était particulièrement abimé et le sang continuait de couler. Comme Keiji ne semblait pas prompt intervenir pour l'aider, elle agrippa le bord de la table et se hissa pour se redresser. Son corps protesta mais elle lui intima le même ordre que tout à l'heure, plus violemment cette-fois : "la ferme !" (oui elle connaissait des gros mots bien sûr). Elle se retrouva donc debout en peu de temps malgré ses jambes mal assurées et fit quelques pas en direction de Keiji. Elle leva les yeux sur lui et glissa le bout de ses doigts sur sa joue.


- Merci.

Elle réajusta sa robe de chambre déchirée un peu pudiquement, récupéra son foulard et ouvrit d'elle-même la porte de la salle. Il faisait beaucoup plus frais dans les couloirs et elle frissonna. Elle ouvrit son foulard pour entourer ses épaules et glissa sa main sur l'épaule de Keiji pour pouvoir marcher plus facilement. Ce n'était pas très facile de faire tout ce chemin avec ce ventre abimé. Tout le sang qu'elle avait sur elle ne semblait pas la traumatiser. Pas pour le moment. Mais elle devait avoir l'air affreuse... un peu comme une morte revenue parmi les vivants. Ses frères allaient mourir sur place. Mais il ne fallait pas qu'elle y pense. Eux ne comprendraient pas pourquoi...
Elle avança, ne pouvant s'empêcher de grimacer parfois lorsque la douleur reprenait le dessus. Dans un souffle elle demanda :


- Quand vais-je te revoir ?

Était-elle si pressée après ce qui venait de se passer ? Bien sûr. Il le fallait. Si elle voulait devenir comme lui il fallait qu'elle repasse par là, qu'elle trouve une technique imparable pour faire taire la souffrance et la maîtriser. Dimitri possédait pas mal de livres sur le corps humains... elle trouvera peut-être l'inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Lun 6 Juin - 12:35

HJ : Ah... j'ai mis trop de temps à te répondre, du coup t'as déjà écrit la suite, c'est ma faute, je change mes plans!^^ Désolé pour le retard! Je te laisse terminer le topic. On enchaîne quand tu veux avec le suivant!! Twisted Evil Il y aura eu plus d'attente que prévu dans le rp vu que Keiji s'est fait égorgé entre temps, il n'est donc pas venu au rendez-vous!^^

Effectivement, Sasha n'aurait pas réagi de la même façon si elle avait eu la même histoire de vie que Keiji, lui-même en était persuadé. De nombreux exemples peuvent venir le prouver. Par contre, il était bien plus difficile d'imaginer sa réaction... Impossible. Il fallait le vivre pour avoir la réponse, elle avait bien trop de recul aujourd'hui pour l'appréhender. Et ce n'est pas ce qu'elle allait vivre ici qui changerait les choses à ce point. Quand à Keiji, est-ce qu'il s'imaginait une autre vie? Il l'avait fait bien sûr comme tout le monde mais aujourd'hui, même s'il s'intéressait à ce que les autres faisaient de la leur, il ne pouvait pas vraiment imaginer autre chose pour lui-même. Arrêter tout ça, prendre une autre voie, franchement non, ce n'était pas vraiment pensable, il n'y voyait aucun intérêt. Et puis pour être vraiment honnête, après avoir beaucoup souffert, il était aujourd'hui en accord avec lui-même. Il était ferme sur sa manière de penser et allait au bout de ses idées. Il était sûr de lui et savait ce qu'il faisait, rien à voir avec ce qu'il était auparavant. Il avait grandit et mûrit tout en construisant sa personnalité. Il n'était pas très cultivé, il ignorait l'ampleur de ce qu'il pouvait manquer mais par contre savait très bien ce qu'il gagnait et ça lui convenait. Non, Keiji avait tout ce qu'il voulait, pourquoi voudrait-il changer?

Sasha entreprit de retirer l'objet de son ventre comme il l'avait prédit. Il avait vraiment souhaité qu'elle s'en charge. Pénétrer un corps vivant avait quelque chose de vraiment agréable et grisant, elle devait retrouver ce sentiment, même pour elle même. Autrefois, Keiji utilisait ce moyen lui-même quand la douleur était trop puissante et trop envahissante pour qu'il la surmonte. Glissant ses doigts dans la plaie, il sentait son corps vivant, son sang battre, il y avait là un spectacle interne, magique et fascinant. Elle n'avait pas tord, ce n'était pas bien différent que de sentir le coeur de cet homme un peu plus tôt... Le corps humain était un vrai trésor à découvrir. Ce n'est pas un hasard si le plaisir peut naître de la douleur... Pour le plaisir de la regarder faire était suffisant pour Keiji.

Après un geste un peu trop tendre, elle lle lui demanda alors quand ils allaient se revoir. Oui, c'est vrai que c'était un peu spécial comme genre de rendez vous mais pour Keiji c'était parfait. Il n'eut pas besoin de réfléchir. Ce qui allait se passer était assez clair, elle allait se faire soigner et chouchouter par ces frères, pas vrai? Ce qui n'était pas une bonne chose au vu de ce qu'ils travaillaient ensemble... Il ne fallait donc pas la laisser trop longtemps profiter de ce genre de service. Même si en réalité, leur importance était secondaire pour la simple et bonne raison que Sasha était suffisamment volontaire pour qu'ils forment une véritable menace. Elle ne cherchait pas à les ménager. Il n'y avait donc vraiment aucun soucis à se faire de ce côté là.


- Après demain. Même endroit. Si tu croises quelqu'un, ne te laisse pas faire.

Pourquoi pas le lendemain carrément? Parce qu'il fallait bien un peu d'attente, c'est bon pour le mental. Ca permet à l'imagination et aux envies de se développer. Keiji faillit lui donner son couteau pour renforcer ses paroles mais il choisit de ne pas le faire. Sasha avait suffisamment de moyens en elle, il ne voulait pas qu'elle utilise forcément ce même genre de méthode. Du moins, pour le moment. Non, pas de doute, elle pouvait se débrouiller, il lui faisait largement confiance là-dessus. Keiji avait eu l'intention de la ramener à l'annexe en en profitant pour lancer quelques paroles menaçantes à la compagnie mais un détail venait de le faire changer d'avis : les doigts qu'elle avait glissé sur son visage. Keiji s'arrêta donc en cours de route et la poussa en avant simplement et froidement avec quelques consignes plus que conseils.

- Redresse-toi maintenant et vas-y seule. Pas de grimaces, tu n'as pas mal.

Ne pas montrer qu'on est vulnérable. Plus facile à dire qu'à faire n'est-ce pas? Parfois en être convaincu peut aider. Tout dépend comment on le gère. Il n'y a pas de réponse unique. Keiji ne s'était pas aidé des livres, il avait essayé plusieurs choses et il avait gardé ce qui fonctionnait le mieux pour lui. Donner ses truc à Sasha ne serviraient à rien. Chacun est différent. C'était à elle de s'en sortir toute seule. Il n'avait pas besoin de lui tenir la main. L'amener dans ce monde était bien suffisant... et ça c'était une tâche qu'il comptait encore continuer à mener. Il était convaincu aussi que Sasha continuerait de le surprendre et il avait hâte de le voir. Vivement la suite donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Mer 8 Juin - 20:04

(Oh mince ! Je suis désolée je ne pensais pas que tu avais prévu quelque chose... Embarassed Heu... c'était quoi tes plans ? lol)

Sasha avançait pas à pas en, un peu perdue dans ses pensées. Elle ne pouvait s'empêcher de revoir les images de ses rencontres avec Keiji. Tous les regards et les gestes différents qu'il avait eu envers elle. Il l'avait d'abord battu avec haine... et puis il l'avait presque supplié de l'aider avant de prétendre qu'il n'avait pas besoin de son aide, il l'avait rejointe à l'annexe, ils avaient dansé, il l'avait blessé et puis avait eu cet air si désolé ensuite. Aujourd'hui ils s'étaient revu et tout était encore différent. Était-elle toujours aussi naïve ? En vérité non. plus elle y pensait, plus elle se rendait compte que Keiji n'avait fait que la manipuler et jouer avec elle. Il n'avait certainement pas regretté son geste après les pas de danse, ce n'était pas une perte de contrôle et elle le savait. Elle le savait sans doute depuis le début mais c'était comme si elle ne voulait pas voir la vérité. Lentement mais sûrement, il l'entrainait dans les ténèbres avec lui et elle, consciemment, le suivait presque les yeux fermés. Elle aurait du rougir de ce comportement stupide. Elle aurait du se promettre de cesser tout cela et d'écouter ses frères, de ne plus jamais chercher a revoir l'asiatique. Pourtant... elle n'en avait pas envie. On dit que l'amour rend aveugle. Est-ce qu'il s'agissait réellement de cela ? Pas tout à fait. Peut-être qu'elle refuserait toujours de se l'avouer mais ce monde que lui faisait découvrir Keiji l'intriguait et l'attirait. N'avait pas honte d'avoir envie de devenir... une meurtrière ? Une tueuse ? Voilà bien ce qui la tourmentait. Non... elle ne ressentait ni honte, ni peur, ni regret. Elle aimait ça.

Keiji lui proposa de revenir au même endroit après demain. Si tôt ? Sasha retint un sourire et hocha simplement la tête, comme une bonne élève face à son professeur. Elle se surpasserait. Elle s'en faisait la promesse. Keiji lui conseilla tout de même de ne pas se laisser faire si elle croisait quelqu'un d'ici là. La blondinette hocha de nouveau la tête. Il n'y avait plus de raison d'avoir peur... mais était elle encore prête à affronter un dangereux inconnu ? Elle découvrirait d'elle-même la réponse si elle se retrouvait dans une telle situation.
Après quelques autres pas, pas si loin que ça de l'annexe, Keiji s'arrêta soudain et la poussa en avant en lui lançant de continuer et seul et sans grimace. Elle ne devait pas avoir mal. Sasha fut surprise et resta un instant immobile, les yeux baissés. Elle avait envie de se retourner pour lui dire encore au-revoir, l'enlacer, mais elle se retint. Pinçant ses lèvres roses, elle se redressa un peu, regardant bien droit devant elle et reprit sa marche seule. Sa démarche était plutôt fluide, presque naturelle malgré la douleur qui lui vrillait le ventre. Elle ne devait pas faiblir devant lui. Cependant, après plusieurs mètres et presque arrivée à l'annexe, elle ne put s'empêcher de s'arrêter pour se retourner. Il était encore là.

Elle le fixa un instant, silencieuse. Elle ne lui fit aucun signe. Elle fini seulement par se retourner et continuer son chemin. Plus elle avançait et plus son corps criait grâce. Le paysage se mit à bouger et elle sentit sa tête tourner. Elle se retint de justesse à la poignée de la porte d'entrée de l'annexe. Elle appuya dessus pour ouvrir le porte et pénétra dans le bâtiment. Elle voulut refermer derrière elle mais son corps bascula tandis que des gouttes de sang tombaient à terre. Elle perdit tout à fait connaissance au moment même où elle percuta le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Jeu 9 Juin - 11:49

(T'inquiètes pas, il y en aura d'autre!!^^T'as compensé avec Shean, là j'espérais vraiment lire ça! Faut avouer que la perche t'était tendue... c'est le cas de le dire!^^ Shean est vraiment maso, j'adore!^^ I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha Campfire
~ Naufragé(e) ~
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 27
Avatar : : Sasha Pivovarova
Crainte : Heu...les insectes ><
Humeur : Good or Bad... depending...
Date d'inscription : 15/06/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Naufrage
Affinités:

MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   Ven 10 Juin - 11:52

(LoooL oui mais il méritait bien ça ce vicelard ! S'en prendre à une pauvre fille comme moi enfin ! Smile Alors on peut lancer la suite quand tu veux mois je suis encore assez libre car j'ai terminé celui avec Dorian ou du moins très bientôt !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'antre du Diable {Keiji} - FINI -
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: