AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrez dans la danse... [Bethany]

Aller en bas 
AuteurMessage
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Entrez dans la danse... [Bethany]   Lun 17 Jan - 21:30

Ca faisait un bail que Keiji n'était pas monté là-haut. Faut dire qu'il ne sortait pas beaucoup ce vieil ours solitaire. Mais il faut croire qu'il avait décidé aujourd'hui que prendre un peu l'air ne lui ferait pas de mal. A moins que sa motivation ne soit plutôt blonde et d'humeur joyeuse? Sasha. Exactement. Il venait de se rendre à l'annexe. Vous savez cet espèce de bâtiment construit pour accueillir quelques extraterrestres perdus! Il eut un sourire en y repensant. Au moins, il s'amusait avec cette fille. Tiens, en parlant d'isolement social, même si Keiji n'y était pas vraiment sensible, Sasha était sans doute la seule personne au monde à avoir un jour été contente de le voir. En tout cas, la seule depuis un bon bout de temps. Keira? Trop compliqué. Keiji n'était pas particulièrement un romantique. Enfin, drôle d'accueil tout de même mais n'en parlons plus. Keiji était déjà passé à autre chose... enfin... plus ou moins. L'annexe avait apporté un peu de sang neuf, il était donc compréhensible qu'il vienne y fourrer un peu son nez, pas vrai? Anguish commençait un peu à tomber en ruines et ses habitants avec, il fallait bien un peu de fraîcheur. Et puis l'aperçu qu'il venait d'avoir des lieux lui donnait quelques idées. Il y avait là une ambiance qu'Anguish ne connaissait pas. Une entente, une sympathie, un groupe soudé de personnes qui s'organisent et se soutiennent. On ne peut pas dire qu'il savait vraiment ce que signifiait tout cela mais il avait au moins sur le percevoir au retour de quelqu'un d'entre eux. Cette simple manière d'être ensemble... Ce n'est pas si sorcier... Le contraire de ce qu'il faisait lui-même tout simplement. Parler et rire avec d'autres sur un terrain d'égalité et dans des buts communs. Quelque chose comme cela, plus ou moins, n'est-ce pas?

Enfin, je m'égare... je parlais de sang frais. Ces brebis ne se déplaçaient tout de même pas toutes en troupeau? Allez, il y aura bien une retardataire... Gagné. Le loup sortit de sa tanière et piégea la jeune brebis. C'était presque encore une enfant, un petit bouquet de mauvaises herbes à la main, ce qu'elle avait du trouver de plus charmant dans le coin pour décorer le dortoir. L'apparition de Keiji l'effraya : elle lâcha l'ensemble qui retrouva aussitôt sa terre natale. Et la pré-adolescente disparue. C'est terminé... "Nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés"... Un enlèvement? Voilà une grande nouveauté pour notre ami! Il se montrait d'habitude plus direct dans ses actes. Décidément, l'âge assagit. Il commençait à pouvoir réfréner sa folie pour remettre à plus tard ses élans destructeurs. Si on veut. Elle allait y passer, pas de doute là-dessus. Il avait juste quelques plans pour elle. Après tout, il faut toujours tester nos hypothèses n'est-ce pas? Si le clan était si soudé... qu'oseraient-ils tenter pour la retrouver? Quoiqu'il fasse... Leurs espoirs seront détruits dans quelques jours. Quand ils retrouveront la petite... morte dans l'herbe folle... Tout ça, juste pour Sasha, que d'honneur! Non, allez, la prise est globale. Il y avait sans doute d'autres âmes à tourmenter dans ces murs refermés... Les gens voyagent rarement seul... Ils pleureront cette gamine.

Vous pensiez que la petite demoiselle pourrait se mettre à crier et garder ainsi un espoir d'être sauvée? Hélas, Keiji, malgré son peu d'expérience dans le domaine, y avait également songé. Le sang coulait sur sa robe courte alors qu'elle se laissait entraîner par lui jusqu'à cette vieille tourelle. Que lui avait-il fait exactement? Difficile à dire tant le sang remplissait son visage. Même si elle survivait à tout cela, ce qui était peu probable, elle en resterait défigurée. Les joues peut être... à partir des lèvres, au moins jusqu'aux oreilles? La langue aussi? Non, qu'en aurait-il fait? En tout cas, ce n'était déjà pas très joli à voir. Mais elle marchait. Les gens traumatisés font des choses surprenantes parfois. Elle avait peur avant de le rencontrer. On l'avait bien mis en garde contre les dangers depuis qu'elle était toute petite : ne suis pas une personne inconnue. Cette consigne, elle l'entendait vingt fois par jour depuis qu'elle était ici. Méfie-toi. Ils sont très dangereux. Ne sors pas toute seule. Ne t'éloigne pas du groupe. Pourquoi avait-elle voulu ce dernier chardon? Allait-elle mourir à cause d'une stupide fleur des champs? Et pourquoi Keiji l'emmenait là haut, la traînant dans les escaliers alors que s'il voulait la garder plusieurs jours, il ferait mieux de l'enfermer quelque part dans le manoir? Si encore il pouvait voir l'annexe de là haut mais à peine... Parfois, il n'y a pas de réponses aux questions, il était passé devant, il avait eu l'idée de monter, point final. La petite s'effondra sur les marches avant d'arriver en haut, heureusement Keiji la maintenait, il n'eut pas le loisir de la retrouver en morceau et déjà morte en bas! Il la porta pour les dernières marches et l'installa sur le sol froid. A ce train-là, risquait-elle de se vider de son sang? Possible. Il chercha à bloquer l'hémorragie et la laissa à son sommeil. Pour sa part... devinez? Il s'alluma une cigarette! Gagné!! A quand le cancer du poumon Keiji? C'était quand même pas faute de lui tendre la main! Que voulez-vous, la vie est injuste... Parfois, elle aime les méchants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 18 Jan - 2:09

Un temps brumeux, ce fut l’unique chose que Bethany remarqua en sortant du pensionnat. On y voyait pas grand chose à plus de cent mètres. Un signe d’assez mauvais augure. Et ça pouvait être dangereux de sortir, mais la jeune fille avait un rendez-vous clandestin à l’extérieur du bâtiment. Avec Amy pour être précis, la nana du petit groupe de résistants qui avait décidé de déserter, trop peureuse de se faire chopper par les surveillants. Leur entrevue allait peut-être pouvoir mettre les choses au point.
Beth’ arriva au point de rendez-vous après un court moment, en bas de la tourelle. La pensionnaire regarda autour d’elle : personne. Loin d’être patiente, elle attendit quand même quelques minutes. Puis, petit à petit, le brouillard s’atténua, le paysage devint plus visible. Et là, un détail au sol attira son attention. Bethany fronça les sourcils. La terre et le peu de verdure qui la recouvrait étaient enveloppés d’une large flaque d’un rouge écarlate qui fit frissonner la jeune fille. Ce n’était pourtant pas la première fois qu’elle voyait autant de sang. Une idée lui vint en tête : était-ce celui d’Amy ?

La mare de sang continuait en une longue traînée qui menait…à la tourelle. Beth’ regarda avec insistance l’édifice penché. Elle hésitait. Elle pouvait tomber sur n’importe qui là-haut, et d’un autre côté, elle se posait la question quant à ce ‘n’importe qui’. Mais non, c’était bien trop dangereux. Et puis vu la quantité de sang par terre, la personne blessée était probablement déjà morte. Et même s’il s’agissait d’Amy, elle n’avait pas de compte à lui rendre, après tout elles n’étaient même pas amies ! La jeune fille tendit tout de même l’oreille vers l’entrée de la tour. Aucun son ne se fit entendre. Beth’ secoua la tête et s’éloigna. Non, elle n’avait absolument aucune raison de monter.

Elle était en route pour rentrer au pensionnat, à une dizaine de mètres de la tourelle, quand d’un coup, elle s’arrêta net. Soupirant, elle finit par se retourner et revint sur ses pas. Elle était cinglée de faire ça.
Sortant de son jean un couteau, elle monta les escaliers. Elle fit attention à ne faire aucun bruit, retenant son souffle, et tout en suivant la trace de sang. Elle devait rester sur le qui-vive, prête à s’attendre au pire. Quand elle arriva enfin, la pensionnaire resta quelques secondes dans l’embrasure de la porte, observant la scène, bouche bée. Une fille était allongée par terre, baignant dans son sang. Était-elle déjà morte ? La réponse semblait évidente. Quand Bethany posa ses yeux sur son visage, elle ne put s’empêcher de lâcher un juron à voix basse. C’était pas beau à voir. A vrai dire, la peau n’était presque plus visible avec tout ce sang mais on pouvait deviner de multiples entailles. Pauvre gamine. Mais qui était-ce en fait ? Impossible de la reconnaître avec ses blessures.
Beth’ tourna difficilement les yeux vers l’autre individu de la pièce. Il était de dos, elle n’avait aucune idée de qui il pouvait s’agir, mais ce qui était certain, c’était que c’était un véritable malade.
Elle reposa le regard sur le visage défiguré de la fille, les yeux froncés et brandit son couteau, prête à se défendre s’il le fallait. Après avoir avalé sa salive, elle prit enfin la parole :


« Qui c’est ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 18 Jan - 18:21

Keiji fumait bien tranquillement sa cigarette face à l'ouverture, qui lui offrait pourtant un courant d'air frais. Le beau temps n'était effectivement pas encore au rendez-vous, assez en accord avec la saison à dire vrai. De toute évidence, il devait prendre plaisir à imaginer les effets à venir de ce qui n'était pour lui qu'un jeu, à la rigueur une petite provocation. Il n'avait rien entendu, ne s'attendant pas non plus à ce que quelqu'un monte ici. Evidemment, la tourelle pouvait être visitée, les preuves traînaient d'ailleurs ci et là, d'autre crimes avaient également été commis mais tout de même, il n'y avait pas de raison que ce soit un lieu de grande influence, c'était aussi une raison qui avait pu le pousser à monter. Pourtant, il se trompait. Sans qu'il ne le sache, quelqu'un montait les marches des escaliers l'une après l'autre et s’apprêtait ainsi à le rejoindre. Les flaques de sang? Il ne pensait tout de même avoir laissé autant d'indices de son passage derrière lui. Cela dit, était-ce réellement surprenant? Keiji était loin d'être le seul monstre en activité dans le coin. Des morts, il y en avait tous les jours à Anguish... Un de plus, un de moins! On ne compte plus, pas vrai? Entendre une voix surgir derrière lui s'avéra donc assez inattendue mais n'entraîna pas de réactions excessives de sa part. Il lui en fallait davantage pour le surprendre. Elle lui aurait directement planté le couteau dans le dos, la réaction aurait sans doute été déjà plus vive, c'est sûr! Heureusement pour lui, il n'en était rien. Il se retourna donc tout simplement. Petite vision désagréable dans la lumière... voilà qui rend la scène très cinématrographique!

Il distingua alors une jeune fille qu'il ne reconnut pas au premier coup d'oeil, bien qu'il l'ait déjà rencontré à plusieurs reprises. Faut le comprendre, il lui était difficile de se souvenir précisément de chacune de ses victimes... sans doute parce que leur nombre était trop important. Disons que son visage ne lui était pas totalement inconnu non plus, qu'il pouvait se dire qu'il l'avait sans doute déjà croisé et donc savoir qu'elle ne venait pas de l'annexe, de toute manière il suffisait de voir le couteau qu'elle tenait dans sa direction pour en être déjà convaincu. Simple détail qui la classait dans les habitués des lieux et la méfiance sur son visage faisait d'elle sans aucun doute une victime inquiète. Néanmoins donc, il ne se souvenait pas dans le détail de leurs précédentes rencontres. Laissons les retrouvailles se construire pour peut être faire réapparaître quelques indices et souvenirs si besoin il y a. La réaction qu'elle aura en le reconnaissant peut aussi parfois ajouter quelques informations. Je vous le dis, la simple observation apporte bien plus que les souvenirs... Elle renseigne aussi tout simplement sur l'état actuel des choses, bien plus intéressant puisqu'il détermine la suite des évènements. Keiji vivait dans le présent, ça tombe bien non?

Keiji se décolla doucement de l'ouverture pour faire quelques pas vers le corps inerte de sa victime. Il était d'un calme déconcertant en comparaison de l'attitude défensive et réprobatrice de Bethany. S'arrêtant, il releva son regard sombre et froid vers la jeune fille pour y laisser glisser une simple lueur de moquerie complété par un léger sourire porteur de la même intention, qui disparut comme il était venu pour laisser place à l'indifférence. Il pointa vaguement la gamine du bout de sa cigarette, le regard toujours porté vers Bethany.


- Qui ça? Elle? Je ne sais pas.

Il détourna alors son intention de Bethany pour revenir à son premier intérêt. A vrai dire, Bethany n'avait pas tord, elle n'avait pas franchement l'air de respirer la vie cette gamine... Restant de face par rapport à Bethnay, Keiji s'agenouilla aux côtés de la petite et modifia cette position un peu mortuaire pour la placer en décubitus latéral. Le sang coula sur la pierre, Keiji en ajouta un peu en vidant l'intérieur de ce qui restait de sa bouche histoire que le tout ne bloque pas les voix respiratoires. Elle n'était pas morte encore, Keiji n'avait pas l'intention d'en finir avec elle tout de suite. Apparemment le résultat était déjà impressionnant mais il le voulait plus choquant encore. Même si elle mourrait avant d'une infection ou simplement de ses blessures, il n'en avait pas terminé avec elle. Ses tentatives de soins n'avaient donc pas une portée très rassurante. L'hémorragie semblait toutefois prendre fin, elle allait toujours survivre à ce premier assaut. Il aura au moins le loisir de la voir se réveiller... Elle paniquera, souffrira terriblement, s'agitera, voudra peut être toucher son visage mais sa vue sera affectée et elle aura tellement mal qu'elle n'y touchera pas. Elle ne pourra pas non plus exprimer oralement sa douleur, ni le supplier de quoique ce soit... Elle sera seule enfermée dans ses sensations et sa peur, juste capable de souffrir un peu plus. Oui, Keiji était un malade... Il passa une main doucement dans les cheveux de celle qui n'aura pas le loisir de devenir un jour une femme puis descendit ses doigts sur le gilet qui recouvrait ses bras. Elle avait un petit bracelet autour du poignet, il le lui retira et le lança dans la pièce avant de tirer une petite bouffée de sa cigarette. Les idées de ces prochains supplices ne manquaient pas. Mais n'oublions pas notre visiteuse... Tiens, allez, offrons lui une petite question aussi stupide que celle qu'elle venait de poser. Donnant donnant.

- Qu'est-ce que tu viens faire ici? Tu voulais quelque chose?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 18 Jan - 20:50

Bethany eut du mal à détacher ses yeux de la pauvre victime. C’était pourtant loin d’être la première fois qu’elle voyait une horreur à Anguish, elle devrait même y être habituée depuis le temps. Parfois c’est ce qui lui semblait. La vision du sang était devenue familière, de même pour les cris lointains que l’on pouvait entendre, l’angoisse ambiante et les surveillants à éviter. La mort elle-même devenait ordinaire, c’en était à perdre notre humanité, à n’en avoir plus rien à faire des autres qui souffraient, seul le soi importait.
Jusqu’à ce qu’on prouve que non, certaines scènes restaient décidément toujours aussi insupportables. C’était le cas à cet instant. Ca finirait sûrement par la rendre cinglée à son tour, si ça n’avait pas déjà commencé…

L’autre individu se retourna enfin en entendant les quelques mots de Beth’. Elle le reconnut aussitôt. Et merde, il fallait qu’elle tombe sur le plus psychopathe d’Anguish, un surveillant en plus, avec qui elle avait eu plusieurs fois affaire dans le passé, un vrai fou. Keiji Kitade. Elle aurait du y songer plus tôt, elle ne serait jamais montée en haut de cette tourelle. Maintenant elle regrettait d’être là. Elle pouvait peut-être filer en douce et essayer d’oublier ce qu’elle avait vu. Mais non, hors de question de prendre la fuite, ça n’avait jamais été son genre. Elle avait toujours été un peu trop fière, ça la perdrait forcément un jour. Pour le moment, elle fit mine de ne pas être anxieuse par la présence du monstre qui était en face d’elle. Elle ne voulait pas lui faire ce plaisir.
Elle regarda à nouveau la fille toujours étendue au sol alors que le surveillant disait qu’il ne savait pas qui c’était. Oui, bien sûr, aucune importance pour lui. Elle la regarda jusqu’aux pieds, dans l’espoir de vérifier si elle la connaissait ou pas. Après réflexion, elle était trop petite et frêle pour être Amy. C’était déjà ça.

Bethany vit alors Kitade se réintéresser au cadavre de la jeune fille. Mais était-ce vraiment un cadavre ? Le surveillant semblait lui apporter un soin particulier, ce qui rendait le doute possible. Il la mit sur le côté, ce qui permit de faire sortir davantage de sang de sa bouche. Et là la pensionnaire comprit dans le regard du jeune homme qu’elle vivait encore. Oh nan... Le cœur de Beth’ s’emballa. Elle était encore vivante, et le surveillant n’en avait pas finit avec elle. Il avait cet air dément qui n’annonçait rien de bon. La rebelle le regarda avec dégoût. Elle aurait préféré être n’importe où ailleurs qu’ici. Elle l’observa alors qu’il enlevait un bracelet à sa victime et qu’il passait une main dans ses longs cheveux. Bethany respira un grand coup. Les yeux froncés, elle serra son couteau, comme pour cacher son anxiété.
Puis il s’adressa de nouveau à elle.
La question était sensée. Qu’est-ce qu’elle faisait ici, qu’est-ce qui l’avait poussé à monter ? Elle-même ne connaissait pas vraiment la réponse.


« Je...j’avais rendez-vous avec quelqu’un... »

Elle n’avait jamais bien su mentir, alors autant dire la vérité, surtout qu’il semblait avoir posé la question sans grand intérêt pour la réponse.


Dernière édition par Bethany Johns le Mer 19 Jan - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mer 19 Jan - 21:25

Keiji n'avait effectivement pas mis beaucoup d'intérêt dans sa question mais il en mit par contre dans la réponse. Comment ça un rendez-vous? Non, ce n'était pas l'esprit surveillant qui se réveillait, d'ailleurs si on se mettait à le considérer de cette manière devant lui, il pourrait certainement se montrer surpris. Oui, il n'avait pas du tout intégré ce changement de statut. Faut dire que les règles il ne les avait jamais respectées alors les faire respecter par les autres, quel intérêt. Il était simplement resté lui-même. Cela dit, peut être qu'effectivement le regard qu'on posait sur lui était un peu différent, faut croire quoique... le terme de psychopathe reste pas vrai? Keiji sentait bien la désapprobation de Bethany mais il se complaisait toujours dans ce sentiment. Shean répétait bien assez qu'il faisait toujours le contraire de ce qu'on attendait de lui n'est-ce pas? Et bien voilà, gagné, il n'était pas devenu plus humain depuis leur dernière rencontre. Dommage, non? Désolé, c'est comme ça. Mais je m'égare, je parlais de rendez-vous. Lui qui était monté ici parce qu'il cherchait un endroit tranquille, apparemment, c'était raté! Un rendez-vous signifiait que quelqu'un d'autre encore allait monter, non? Voilà qui ne lui plaisait pas plus que ça. Il se redressa pour fixer Bethany d'un regard froid mais interrogateur.

- Un rendez-vous? Avec qui?

Bon, j'avoue, il y avait peu de chance qu'il connaisse la ou les-dites personnes vu son manque d'intérêt évident pour les identités mais sait-on jamais. Disons qu'il voulait avoir un vague aperçu de ce qui risquait d'apparaître par ces escaliers aujourd'hui pleins de surprises. Aucun intérêt par contre, contrairement à ce qu'on pourrait penser pour les raisons du rendez-vous, elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait quand il n'était pas là, ça lui était bien égal. Mais aujourd'hui, il était bel et bien là alors oui, ça l'intéressait d'en savoir un peu plus. Keiji s'intéressa du coup un peu plus à la jeune fille. Il passa au dessus de sa victime pour se rapprocher un peu de Bethany. Elle pointait toujours son couteau dans sa direction mais il était évident qu'il ne lui servait pas d'attaque pour l'heure mais plutôt de protection en cas de danger. Comme il ne comptait pas se jeter sur elle, pour l'heure, il ne la titilla pas sur ce point. Par contre, il fronça vaguement les sourcils l'observant toujours.

- On s'est déjà croisé, pas vrai?

Non, il ne se souvenait toujours pas de leur rencontre mais son visage lui paraissait familier, c'est déjà un début. Bon, il est évident qu'avec sa venue et son histoire, elle contrariait un petit peu ses plans mais bon il faut accepter les imprévus qui peuvent toujours avoir leur lot d'intérêt. Qu'allait-elle pouvoir lui apporter dans cette situation bien particulière? Il n'allait pas tarder à le savoir car c'était bel et bien ce qu'il allait expérimenter avec elle aujourd'hui. Il reprit sa cigarette qui commençait à venir à son terme et laissa échapper la fumée de ses lèvres tout en laissant deviner un élan d'intérêt à son égard. Après tout, si quelqu'un d'autres était prêt à venir, autant qu'elle soit là elle-même pour l'accueillir, inutile donc de la renvoyer en bas des escaliers. Ils ne leur restaient donc plus qu'à s'occuper sur place.... voilà qui devrait pouvoir se faire, n'est-ce pas? Mais avant de lui faire quelques suggestions, pourquoi pas lui demander directement son avis sur la question?

- Et maintenant? Que penses-tu faire?

Elle ne paraissait pas franchement à l'aise et l'air qu'elle affichait actuellement lui plaisait beaucoup. S'ils s'étaient déjà rencontrés, il s'était forcément déjà joué de cette attitude. Qu'allait-elle lui apporter aujourd'hui? En tout cas, elle avait toujours réussi à gagner son intérêt... De toute manière, il ne comptait pas presser les choses avec la première, il avait donc du temps à lui accorder... A nous deux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Jeu 20 Jan - 1:51

L’atmosphère était tendue, du moins du côté de Bethany. Car en ce qui concernait le surveillant, son attitude était toujours aussi impassible. Jusqu’à ce qu’elle parle de ‘rendez-vous’. Il sembla alors curieux tout d’un coup et Beth’ comprit qu’elle avait peut-être fait une erreur en parlant trop librement d'un sujet qui se devait de rester secret. En effet, si on apprenait leur projet d’évasion, c’en était fini pour le petit groupe de rebelles. La pensionnaire n’aimait pas l’air inquisiteur de Kitade. Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire de savoir avec qui elle avait rendez-vous ? Elle haussa un sourcil, préférant répondre par le sarcasme pour cacher ce qu’elle avait à cacher.

« Peu importe. En quoi ça te concerne ? »

Elle défia son regard froid, pour la première fois depuis qu’elle était là, et essaya de garder son air dur quand il se rapprocha d’elle. Il ne faisait que poser des questions, et ça lui donnait l’impression qu'il était le maître, elle détestait ça. Il la dévisageait et Beth’ sut qu’il essayait de se rappeler d’elle, ce qu'il prouva quand il demanda s'ils ne s'étaient pas déjà croisés. C’est vrai qu’à force de torturer tout un tas de gens, il devait en oublier les noms et les visages. Elle n’avait été qu’une victime parmi tant d’autres. Et le comble, c’était qu’elle, elle se souviendrait de lui à jamais. Il avait même été son premier tortionnaire ici. Il faut dire qu’à son arrivée, deux ans plus tôt, la jeune fille était cent fois plus impulsive, ce qui lui avait valu de nombreux têtes à têtes avec ces bourreaux de surveillants mais aussi d'autres pensionnaires, notamment celui qui était en face d’elle à présent. Et elle avait tenu, elle n’avait pas cédé. Pourtant elle avait souffert et avait été terrorisée – sur ce point, interdiction formelle de le répéter, de toute manière, elle le nierait à vie – mais elle avait supporté tout ça, et pendant plus d’un an. Mais à force de se battre, de souffrir et de devoir se relever sans cesse, la pensionnaire avait fini par renoncer petit à petit. Comme tous les autres en fait. Et depuis, quand elle voyait des fous comme Keiji, elle les évitait. Elle se sentait si lâche, mais c’était la meilleure idée qu’elle avait eue pour survivre, survivre et pouvoir quitter un jour cet endroit. Elle y croyait.
Mais maintenant qu’elle était devant lui, et qu’il lui était exclu de prendre la fuite, qu’est-ce qu’elle allait faire ? Et comme si le surveillant lisait dans ses pensées, il lui posa la même question et elle haussa légèrement les épaules.


« Je sais pas… »

Bethany tripota son couteau, en jetant un nouveau coup d’œil à la victime au sol. Elle était encore inconsciente pour le moment, et à vrai dire, il valait mieux pour elle que ça dure le plus longtemps possible, le réveil allait être affreux. Pendant une fraction de seconde, l’idée d’abréger ses souffrances lui traversa l’esprit, et elle regretta aussitôt cette pensée. Non, il ne fallait pas.

La pensionnaire reporta alors son attention sur Kitade. Il la regardait vraiment bizarrement, à quoi pouvait-il bien penser ? Elle releva la tête, voulant lui montrer qu’elle ne le laisserait pas conduire la discussion.


« Et toi, tu comptes faire quoi ? »

Elle le regarda dans les yeux, sans ciller, attendant sa réponse et sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 1 Fév - 21:27

Keiji ignorait tout de ce projet d'évasion et n'imaginait même pas la chose. Pour sa part, il était très bien ici, il n'avait nullement le désir d'en partir alors non, l'idée ne lui traverserait même pas l'esprit. Alors s'il venait à en entendre parler, que ferait-il? Pas grand chose, il hausserait sans doute les épaules et ne s'en soucierait plus davantage. D'une part le projet avait peu de chance d'aboutir et de l'autre... bah, il serait tant d'y penser s'ils parvenaient à quelque chose pas vrai. Si ça aidait les terriers à se vider, il n'était pas contre. Après tout, un retour d'espoir rend la chair plus fraîche... Keiji savait bien que rien n'était jamais permanent et que son petit cocon actuel pouvait bien se percer un jour ou l'autre mais il n'avait pas l'intention de s'attarder sur l'idée. Il profitait simplement du moment présent et depuis qu'il était ici, ça lui avait plutôt bien réussi. Il était en pleine forme et rien ne savait plus entraver son impression de sécurité. Jusqu'à nouvelle ordre, il avait les commandes de sa vie en main... et même parfois un peu celles des autres... pas désagréable. Il n'était pas malheureux, pas de remords, rien que du plaisir. Il s'amusait de toutes situations ou presque avec un détachement cruel. Néanmoins... pour en revenir à la question qu'il avait posé à Bethany, il n'aimait pas trop d'intrusion à la fois dans son petit monde bien à lui. L'habitude de la solitude sans doute. Il était si souvent avec lui même, toujours dans l'opposition avec l'autre quelque part... ça l'expliquait sans doute. Manque d'expérience de la chose. Enfin, elle avait dit "avec quelqu'un" ce qui limitait quand même déjà le nombre de participant à ce rendez-vous, finalement il pouvait bien se contenter de cette information, elle n'avait pas tord. Il aurait pu être alerté par les signes de défenses présentés par Bethany, trahissant son malaise et donc le fait qu'elle cherchait à cacher quelque chose mais la titiller sur ce point ne l'intéressait pas, elle pouvait garder son secret, ça ne l'empêcherait pas de dormir. Il haussa du coup les épaules à sa provocation.

- A choisir, j'aime mieux être seul avec toi tout simplement...

Oeil pour oeil, dent pour dent, non? En plus, il le pensait réellement. Bon, évidemment, ils étaient pas totalement seul, mais la demoiselle derrière lui était hors jeu. Même si elle se réveillait, elle ne risquait pas de participer beaucoup à leur échange, ce qui n'empêchait qu'elle conservait une certaine valeur à ses yeux, il n'avait pas oublié ses projets mais se laissant le temps pour les réaliser. Peut être que le regard plus froid et provocant qu'elle venait de lui envoyer avait donné quelques pistes à Keiji mais il lui semblait se souvenir vaguement de leurs échanges. Peut être d'ailleurs la raison de ce petit sourire vague entre deux bouffées de cigarette. La petite rebelle fière et insolente... oui, ça lui disait bien quelque chose, maintenant qu'on en parle... Bon évidemment, elle s'était un peu calmé en comparaison à ce qu'elle était à son arrivée, comme beaucoup d'autres avant et après elle, elle s'en était quand même plutôt pas mal sortie faut croire. Elle devait tout de même être prête à exploser non? Pas besoin de trop la pousser pour la faire réagir de toute évidence, pas comme d'autres! C'était pas un défaut, au contraire. Il comptait bien s'en servir... Voilà une rencontre qui risquait d'être bien différente de celles de ces derniers jour, ça lui plaisait déjà! Allez... lançons les paris : qui portera le premier coup sur l'autre? Avec des gens comme Bethany, Keiji était tout à fait prêt à prendre ce genre de risque. A le rechercher peut être même. Percevrait-elle la manœuvre et résisterait-elle ou saisirait-elle l'opportunité d'une potentielle vengeance? Elle n'était pas si libre que cela dans son choix... elle s'en apercevrait vite. Keiji avait cette tendance à détourner les impulsions à son propre compte et quoiqu'elle fasse elle serait difficilement satisfaite... Rien qu'à l'idée, il se servait déjà d'elle. L'impliquer dans le plan précédent? Il aurait pu faire ça aussi, mais je viens de le dire non... à propos des duel... il fonctionnait toujours plus favorablement dans cette optique. Bah, ne nous emballons pas, entre les premières impressions ressenties et puis ce qui se passe véritablement, il y a toujours un écart important et c'était bien ce qui rend les échanges humains aussi passionnant. Chacun part de ces principes et aboutit à un échange et donc sur quelque chose de nouveau. Keiji aimait beaucoup ce genre de découverte.... elles étaient rarement décevantes, sauf quand il y avait vraiment trop de retenu parfois... ça peut toujours arriver, à force, on peut le sentir, il faut bien choisir... Bethany lui renvoya sa question.

Keiji s'approcha encore un peu pour aller se positionner juste devant Bethany, totalement à portée, tant qu'à faire puisqu'elle restait immobile. Il laissa échapper un de ses sourires froids, perturbants, assez assorti avec ce regard qu'elle n'appréciait pas. Il leva sa main jusqu'au visage de Bethany... ce petit geste assez familier qu'il avait eu avec cette fille au sol un peu plus tôt. De sa joue à ses cheveux. Il l'avait sans doute eu également lorsqu'elle s'était trouvé impuissante sous ses attaques lors de leurs précédentes entrevues. Il descendit sa main sur son poignet et la resserra sur sa main qui tenait le couteau. Ayant quasiment terminé sa cigarette, il la balança dans la pièce pour plus se centrer sur l'échange. Ils étaient face à face, yeux dans les yeux, l'apparence et les positionnements jouent toujours dans l'effet renvoyé, c'est pas nouveau. Leurs mains l'une sur l'autre, sa poigne était ferme sur la sienne, autour du couteau, dans l'opposition. Pas de gestes agressifs pour autant. Il releva juste l'arme entre eux, mise sous leur regard.


- Tu l'as déjà utilisée n'est-ce pas? Ca sert à frapper, pas à se protéger... Tu n'as pas peur de t'en servir du coup? Alors... pourquoi tu me regardes comme ça? Tu sais? Tu hésites?

Il comptait bien lui laisser sa chance pour une fois. Oh, il aurait pu l'attaquer directement mais il avait pris cette petite habitude de se jouer d'abord des sentiments, des ressentis... étonnant quand on pense qu'il ne devait pas en avoir beaucoup pour lui même non? C'était peut être la raison, qui sait. Ou peut être simplement qu'au final ça l'amusait plus comme ça... Après tout, l'option première reste toujours envisageable. Keiji n'avait pas trop de problème pour agir... on ne pouvait pas en dire autant de toute le monde. A savoir maintenant s'il allait réussir à la pousser à en faire de même ou si sa sagesse prendrait le dessus.

- Si tu ne sais vraiment pas... alors je déciderai. Tu préférerai que ce soit moi qui décide?

Keiji n'avait pas de mérite. Elle n'était pas réellement assoiffée de vengeance, ceux là n'hésitent pas à frapper et la haine se lit aisément dans leurs yeux. Il y avait de la retenu chez Bethany même si elle faisait face avec courage, il ne voyait pas de lâcheté chez elle. Volonté de ne pas jouer sur la même scène alors? De ne pas rentrer dans le même jeu? Ou juste de la peur? Peur d'agir? Peur des conséquences? Elle n'aurait pas totalement tord. Keiji devait avoir des ressources pour se défendre, il n'en serait pas à sa première fois toujours. Elle avait déjà eu l'occasion d'y goûter n'est-ce pas? Il avait toujours fini par avoir le dessus sur elle autrefois. On peut vite tomber dans le coup de l'arroseur arrosé si on s'y prend mal, c'est pas si simple que ça en a l'air de poignarder quelqu'un. L'avait-elle déjà fait? Sans doute oui. Qui n'avait pas connu ce sentiment entre ces murs? N'importe qui fini par le vivre, même les plus retissant à la base, pas vrai Darren? Et elle ne se situait pas sur la même scène... alors que déciderait-elle aujourd'hui? Comment allait-elle se positionner? A toi de lancer les dès Bethany...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Sam 5 Fév - 17:16

La jeune fille ne lâchait pas d’une seconde les yeux du surveillant. Ce malade était capable de tout, elle le savait depuis le temps. Bon sang, qu’est-ce qui lui avait pris de monter ces escaliers ?! Il ne semblait plus vouloir la lâcher de sitôt. Seul point positif, il ne s’attarda pas sur les raisons du rendez-vous. C’était déjà ça. Ca rassura Bethany pour quelques secondes seulement, car le commentaire de Keiji, qui disait préférer être avec elle uniquement, était loin sécurisant et lui fit froid dans le dos. Avait-il une idée derrière la tête ? On aurait dit que oui. Il dégageait cette impression de cruauté froide, que l’on ne retrouve que chez les méchants de films d’horreur. Un film d’horreur, c’était peut-être la meilleure comparaison pour Anguish finalement…

Calmement, il s’approcha alors vers elle. Elle ne réagit pas tout de suite. Son sourire glacial la troubla. Puis il posa une main sur son visage. Et la jeune fille ne put s’empêcher de frissonner. Son corps se raidit davantage. Elle avait du mal avec les contacts sur sa peau. Toucher ne lui posait aucun problème, mais être touchée, c’était une autre affaire. Elle aurait pu réagir, mais elle avait décidé de ne pas rentrer dans son petit jeu malsain. Quand il balada sa main jusqu’à son poignet qui tenait encore l’arme, Beth’ resserra son emprise sur son couteau. Il fit de même sur sa propre main, l’obligeant à lever légèrement l’arme. Sa pression lui faisait un peu mal mais elle n’en fit rien paraître. Elle crut au début qu’il voulait qu’elle lâche l’arme mais non. Il lui demanda alors si elle l’avait déjà utilisée et si elle comptait s’en servir aujourd’hui. Il semblait vouloir la faire réagir, l’inciter à ce qu’elle attaque la première.

Bien sûr qu’elle avait déjà utilisé un couteau. Elle avait déjà blessé, pas tué mais presque. Elle n’était pas une meurtrière, pas comme beaucoup des pensionnaires d’Anguish, elle ne se battait que quand elle se sentait en danger, pour se défendre. Autrefois c’était sans arrêt, à présent elle réfléchissait un peu plus avant d’attaquer. Dans la situation actuelle, la pensionnaire se dit qu’elle aurait peut-être dû le faire quand elle le pouvait encore, maintenant qu’il lui emprisonnait le poignet, c’était plus difficile. L’autre problème, c’était que si elle décidait de le combattre, il fallait être sûr qu’il ne se relève plus, ce qui n’était pas forcément gagné d’avance. Tant de réflexions l’agacèrent. Elle agita légèrement son bras, voulant lui prouver qu’elle n’aimait pas son emprise et essayant de le faire lâcher. Puis il lui proposa de décider à sa place, comme elle avait dit ne pas savoir quoi faire. La réaction de la pensionnaire ne se fit pas attendre. Elle remua alors plus et ouvrit enfin la bouche.


« Fous-moi la paix ! »

Ca y est, il avait réussi à énerver la jeune Bethany. La peur avait été remplacée par la colère. Finalement, il en fallait toujours peu pour la faire réagir. D’un geste brusque, elle réussit à se libérer de l’emprise du surveillant et s’en écarta, le couteau toujours en main. Reculant de deux ou trois pas, elle forma un demi-cercle autour du jeune homme pour rejoindre finalement le corps toujours inanimé de la jeune fille. Bethany serrait comme jamais son couteau, menaçant Kitade. Puis, désignant l’inconnue au sol :

« Qu’est-ce que tu vas lui faire ? »

Sa voix était un peu plus sûre que quelques minutes auparavant. Elle le regardait avec méfiance, scrutant chacun de ses gestes. Elle avait prit un air dur, sourcils froncés, mâchoire serrée, qui lui donnait un semblant de courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Dim 6 Fév - 21:06

Keiji ne s'était pas trompé. Cette fille était une patate chaude. Il suffisait de faire griller la flamme pour la faire sauter. Un jeu d'enfant. Trop simple et trop drôle! Bethany allait effectivement le distraire un temps! Il ne doutait pas du plaisir qu'il avait sans doute ressenti lors de leurs précédentes rencontres. Toujours sur la défensive... un peu comme ses petits chiens qui aboient sur les gros de leur faible voix. Ils s'excitent, cherchent à impressionner mais qui au final sont bien fragiles... Rapidement donc il eut le loisir de percevoir la colère dans ses yeux puis dans ses gestes. Elle le repoussa suffisamment violent pour le faire lâcher et prendre de la distance. Keiji ne fut pas non plus très combatif. Il la laissa s'éloigner sans chercher à la suivre. Lui foutre la paix? Mais il n'était pas à l'origine de cette rencontre, rappelons-le. Il ne lui avait rien demandé à la base. Elle était celle qui était venu le chercher! Drôle non? Sans doute le regrettait-il suffisamment pour inverser les rôles. Réflexe paranoïaque. Comme s'il s'était trouvé là exprès dans le but de l'embêter quand elle monterait. Il répliqua sur le même ton, après un vague rire sourd.

- Tu peux t'enfuir, je te retiens pas. Mais si t'es là, je m'occupe de toi.

Ses expressions l'amusaient beaucoup, Keiji y avait toujours été sensible. Elle ne pouvait pas lui faire plus plaisir. Elle agissait exactement comme il s'attendait qu'elle le fasse. Qu'allait-elle pouvoir lui apporter d'autre? Keiji n'avait pas l'intention de s'arrêter à cette unique petit jeu du chat et de la souris, il comptait bien pousser un peu plus les choses. Pour cela, il allait falloir qu'elle participe... Après l'avoir repoussé, Bethany s'était approchée du corps de la fillette. Menace? Il ne le prenait pas ainsi. Au pire, elle la tuait d'un coup, ce serait du gâchis mais ce serait pas un drame. Son plaisir serait peut être moins grand mais ça ne changerait rien à son plan, elle allait quand même mourir de toute façon. A quoi bon l'épargner? Ca ne rimait pas à grand chose. Et il y en aurait toujours d'autres pour la rattraper. Keiji n'était pas en manque de victime. Bien au contraire. Elle pouvait donc faire ce qu'elle voulait. Et ne l'encourageait-il pas dans cette voie justement? Piètre sacrifice pour une toute autre satisfaction. Il ne chercha pas toutefois à masquer ses intentions, tout en continuait de la provoquer.

- Je vais la tuer. Tu veux m'aider?

Evidemment, il ne l'avait pas emmené là pour la tuer simplement mais elle le savait très bien. Elle gagnait du temps avec sa question ou bien voulait vraiment confirmer l'évidence. Il ne s'arrêta pas à cette proposition malveillante pour autant. Après un temps de silence, il renchérit en effet.

- Ou tu voudrais l'épargner peut-être? Je reste ouvert à la discussion tu sais... avec des arguments convainquant....

Crispée sur son couteau que Keiji ne percevait pas plus menaçant que son regard qui cherchait à affronter le sien, Bethany ressemblait à une bête traquée. Peut être était-ce que tout le monde finissait pas devenir ici. Tout le monde, sauf les chasseurs. Keiji n'avait pour sa part aucune menace dans sa posture. Il était même plutôt calme et posé et conservait depuis qu'elle s'était éloignée, la distance qu'elle avait mis entre eux. Le regard de Keiji était moins froid, sûrement parce qu'il s'était agrémenté d'une lueur moqueuse...

- Allez, détends toi un peu, je mérite pas tant d'efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Dim 6 Mar - 2:04

Bethany bouillonnait. Même si elle gardait ses distances avec le surveillant, elle se sentait fatalement sous son emprise. Et elle détestait ça. Qu’il essaye encore de la toucher et elle n’hésiterait pas à se servir de son arme cette fois !
Pour le moment, il semblait prendre son pied à l’énerver, lui proposant même de partir si elle le voulait, sinon qu’il allait ‘s’occuper d’elle’. Vraiment ? Mais ce serait considéré comme une fuite non ? Hors de question ! Passer pour une lâche ? Et puis quoi encore ! Sans oublier qu’à tous les coups, il se fichait d’elle…

Une fois écartée de lui pour se rapprocher de la fille au sol, Beth’ sentait le regard moqueur de l’asiatique sur elle. Il répondit alors à sa question. Il allait tuer l’inconnue. Bon, jusque là rien de bien surprenant, tout le monde s’en serait douté. Elle avait posé la question sûrement pour avoir les détails, mais finalement non, elle ne voulait pas en savoir plus. Qu’elle l’aide ? Même si l’idée de soulager ses souffrances lui était venue en tête quelques secondes plus tôt, elle n’allait tout de même pas aider un psychopathe pareil ! Elle lui lança un regard mauvais, sentant cet air moqueur qu’il avait envers elle et qu’elle n’aimait pas.

Et voilà qu’il lui proposa à présent de débattre si elle voulait qu’il épargne la fille au sol. Bethany fronça les sourcils puis baissa la tête vers l’inconnue. Elle ne la connaissait même pas, pourquoi devrait-elle réagir dans leurs histoires ? Son visage était assez affreux à voir, et le surveillant un vrai cinglé, elle éprouvait peut-être un peu de peine pour la fille, mais il ne fallait pas ici.

Relevant la tête vers Kitade, elle le défia une nouvelle fois du regard. Ses muscles s’étaient un peu relâchés, non pas pour suivre le conseil de se détendre, mais il fallait dire que rester crispée comme ça, ça la fatiguait vite, surtout que Keiji ne se montrait pas trop agressif pour le moment, loin de là. Mais sait-on jamais, elle continuait d’observer tous ses mouvements, au cas où. Elle essaya de prendre un air dégagé qui lui semblait crédible.


« Je me fiche de ce qui peut lui arriver. Et tu ne me fais pas peur. »

Elle lança un regard sans doute un peu hautain à l’asiatique et haussa même légèrement les épaules. Elle voulait paraître détachée de la situation. Ce qui était en partie vrai. Après tout, elle n’avait rien à voir avec l’inconnue toujours inconsciente. D’ailleurs, qu’est ce qu’il lui arrivait à celle là. Toujours dans les vapes, elle semblait encore respirer. Elle lui faisait de la peine, là par terre, à la merci de Keiji, au visage ensanglanté et à l’avenir compromis. Mais Bethany avait réussi à se décrisper, prenant une attitude presque normale.


Dernière édition par Bethany Johns le Dim 6 Mar - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Dim 6 Mar - 13:47

Bethany sembla suivre ses conseils et se détendre un peu. C'est ce que Keiji pouvait observer en tout cas. Pour sa part, pas de doute, il s'amusait bien. Belle distraction. Il n'avait pas cette chance tous les jours, il en profitait. Bethany résistait de toutes ses forces et par tous les moyens qu'elle pouvait envisager. Ne pas fuir. Préserver sa dignité. Comment fallait-il le percevoir? Admiration pour la force d'esprit ou ridicule? Peu importe. De l'un ou l'autre, Keiji se moquerait de la même manière. Non pas qu'il ne puisse rien comprendre à ses valeurs d'âmes mais face à lui même, il réagirait de la même manière. Disons que c'est une manière d'être. Il aimait ainsi beaucoup les regards qu'elle lui lançait et qui trahissait toute la force de conviction qu'elle devait chercher à développer en elle. Il en faudra plus pour décourager Keiji. Il la félicita alors. Pour son effort de détente. La moquerie était toujours présente. Je dois bien avouer que Keiji est quelqu'un de difficilement appréciable... Qu'elle se rassure, il ne comptait pas la toucher pour l'heure... mais l'avoir sous son emprise... ça... oui!

- Ah... c'est mieux. C'est bien! Très bien!

Quand à la fille... T'as raison de le préciser. C'est vrai que depuis le temps, elle pourrait commencer à reprendre ses esprits. Allez, c'est parti. Réveillons la panique. Elle tiendrait le coup pour la douleur. Les lésions la protégeraient. Comme elles l'avaient fait pour monter les escaliers. Elle pouvait encore le faire. La situation était encore trop complexe pour qu'elle se laisse aller à la prise de conscience. La douleur augmenterait progressivement, n'ai pas peur. Elle remua sous leurs yeux, joignant leur deux regards sur le même point. La description de cette scène, je l'ai déjà faite il me semble. Imaginez-le donc vous-même. Aucun mot n'était suffisamment fort pour décrire l'éclat actuel de son regard. Elle découvrit l'horreur de son état, bougea sans oser toucher son visage, ce n'est que dans un second temps que ses yeux cherchèrent du secours... Bethany, Keiji... L'un après l'autre. Elle n'avait que la profondeur de son regard pour appeler. Elle pleurait.

Il fallait vraiment être insensible pour ne pas sentir son coeur faiblir en la regardant. Evidemment, Keiji fut de marbre. Après un temps de silence pris pour savourer la scène, il reprit leur conversation précédente, regardant de nouveau Bethany. Ainsi, elle n'avait pas peur de lui. Et elle se moquait de ce qui se passerait pour cette fille. C'est ce qu'on va voir. Craquante la Bethany... jusqu'où était-elle capable d'aller pour sauver sa fierté? Keiji avait bien envie de le découvrir...


- Vraiment? Prouve-le!

Ben oui, tant qu'à faire. C'est plus drôle. Jouons un peu. Pour lui, tous les moyens sont bons. En plus maintenant que la fille était conscience, ce ne serait que plus sympa. Keiji mit sa main dans sa poche et attrapa son briquet. Il le sortit, le regarda. Bethany surveillait le moindre de ses gestes, répondons à ses attentes. C'est elle qu'il fixa ensuite, un vague sourire au coin des lèvres. Il s'appréta alors à le lui envoyer. Ne t'inquiètes pas tu vois, je garde mes distances, tu ne crains rien. Une petite consigne au passage, gratuit, le geste aurait pu suffire.

- Attrape!

Cela dit, elle le faisait pas, c'était pareil. Il allait survivre au choc. Pourquoi lui envoyait-il? Qu'attendait-il d'elle? Que voulait-il qu'elle fasse avec ça? Une petite pause clope ensemble au coin du feu? Hum... pourquoi je suis pas convaincu...

S'occuper de la fille... c'était la chance de Bethany. Keiji était désormais celui qui était le plus proche de la sortie. Elle refusait de participer? Il l'attaquait. Facile à comprendre. Il n'avait même pas besoin d'exposer véritablement les règles pas vrai? Et puis Bethany avait déjà croisé sa route, n'est-ce pas? Elle savait à quoi s'en tenir. Frustré, il ne serait pas tendre... en tout cas elle pouvait oublier les petites manières qu'il avait en ce moment. Aurait-elle la force de le supporter encore une fois? Sa chance de lui échapper était minime, vraiment minime. Même si elle se défendait, il avait sans aucun doute plus de ressources qu'elle. Il fallait choisir. Elle avait malgré tout le choix. C'était elle ou la fille. Décide-toi.

- Brule-lui la plante de pieds.

Bah, il allait pas être trop méchant pour commencer. Un peu de torture à l'ancienne. Keiji ne l'avait même jamais testé lui-même... pour tout dire, il préférait brûler les plaies ouvertes. L'odeur du sang qui flamble avait quelque chose de particulier. Encore une fois, chacun ses plaisirs. Pour l'heure, à regarder, cette proposition lui convenait très bien. A voir ce que Bethany choisira... Mais elle n'avait pas peur n'est-ce pas? En plus, elle n'entendrait même pas sa victime crier...

La petite malgré son état, avait bien entendu la consigne. Et elle avait compris pour sa part que la fierté n'avait plus de valeurs ici. Fuir, elle comptait bien essayer! Vermicelle sur un sol froid... Elle n'irait pourtant pas loin. Au secours! Ne me touchez pas!! Quel cauchemar!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Lun 7 Mar - 3:50

Ne pas montrer ses peurs ni aucune autre émotion. Jamais. C’était ce que Bethany essayait de faire à Anguish. Et il fallait dire que ça lui avait plutôt bien réussi jusqu’ici : elle avec survécu deux ans après tout. Mais il fallait toujours qu’elle tombe sur quelqu’un pour qui cette image ne convenait pas. Cet asiatique par exemple, qui ne semblait pas vouloir s’arrêter là et préférait plutôt continuer son petit jeu. Oui, après tout, la jeune fille avait toujours eu du mal à se canaliser, malgré une carapace qu’elle s’était construite depuis bien longtemps maintenant, elle continuait systématiquement à s’emporter au quart de tour. Son plus gros point faible certainement. Et des individus comme Kitade n’arrangeaient rien…

Des mouvements, petits et rapides, transformèrent subitement le regard de Beth’. La fille au sol…Elle resta muette, ou alors seulement des sons quasi imperceptibles s’en dégageaient, Bethany ne pouvait pas le dire. Autre chose retint toute son attention pendant quelques secondes. Ses yeux, ce regard terrifié et terrifiant. Elle souffrait comme jamais. L’inconnue croisa les regards du surveillant et de Beth’, les implorant de l’aider.
Bethany se sentit faiblir sur le moment, prise de nausées, respiration coupée. La pauvre chose au sol allait certainement mourir et le pire, c’est que Beth’ se sentait incapable d’agir.

La pensionnaire sentit alors le regard de l’asiatique de nouveau sur elle. Comme un réflexe, elle soutint son regard, reprenant sa respiration. Mais le réveil de la victime l’avait réellement troublée. Difficile de ne pas l’être face à la situation, seul le bourreau bien sûr restait impassible. Quel cinglé.

Ce dernier reprit d’ailleurs la parole. Elle avait dit ne pas se sentir concernée par le destin de la fille, il voulait des preuves. Sortant quelque chose de sa poche que Bethany n’arriva pas à distinguer sur le moment, il lui lança l’objet. L’attrapant, elle regarda l’outil en fronçant les sourcils. Un briquet ? Qu’est-ce qu’elle pouvait bien en faire ? Comme pour répondre à cette interrogation, Keiji lui donna un ordre. S’en servir pour brûler le pieds de la fille. Bethany regarda le surveillant comme s’il venait de parler un langage inconnu et qu’elle n’avait pas compris. Mais oui, elle avait bien entendu. Psychopathe !

Elle lui lança un regard mauvais, chargé d’agressivité, tout en secouant la tête.


« Va te faire fo*tre. J’ai pas d’ordre à recevoir de toi. »

Accompagnant la parole au geste, elle jeta son briquet aux pieds de son propriétaire. Faisant quelques pas vers la sortie, Bethany se rendit compte de l’erreur qu’elle avait commise quelques minutes plus tôt : s’éloigner de la porte et surtout laisser Keiji s’interposer entre elle et cette sortie. Bref, se jeter dans la gueule du loup. Quelle idiote ! Sans oublier que refuser ce qu’il voulait, c’était synonyme d’engager la bataille contre lui, ça elle l’avait pourtant compris avec leurs précédents têtes à têtes…

Resserrant son emprise sur son couteau, Beth’ avait remarqué du coin de l’œil la réaction de la fille toujours au sol. Elle avait semblé légèrement rassurée d’apprendre que ce n’était pas l’objectif de Bethany de lui faire du mal et s’était cette fois rapprochée en se tortillant vers elle.

Bon et maintenant ? La pensionnaire brandit une nouvelle fois son arme face au surveillant, toujours déterminée à ce qu’il la lâche un peu.


« Dégage »

Bon…on pouvait toujours espérer que ça marche. Après tout, Bethany était armée, lui n’avait rien dans les mains. Il était peut-être plus fort mais elle savait se défendre. Même si au fond, elle se doutait bien que ça ne l’arrêterait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 8 Mar - 0:14

Est-ce que Keiji espérait qu'elle lui obéisse? Bien sûr. L'espoir fait vivre. Et parfois, ça marche! Il l'avait déjà tenté avec plus de succès. Ca aurait été drôle. Malheureusement Bethany ne joua pas le jeu. Peut être que le regard de la fille tout à l'heure l'avait fait flancher... Est-ce parce qu'elle se sentait incapable de lui faire de mal qu'elle fuyait? Ou était-ce parce qu'elle ne voulait pas faire ce qu'il voulait quelque soit la situation? Keiji ne pouvait se départager. A moins que ce ne soit du qu'à son état de pile électrique. Oui, c'est vrai qu'il ne l'imaginait pas calmement en train de réaliser cette simple action. Il aurait du lui proposer quelque chose de plus dynamique. Peu importe, la raison à vrai dire. Elle eut quand même la gentillesse de lui rendre son briquet pour lui signifier son refus. Keiji le ramassa et le rangea dans sa poche. J'en connais une qui devait être contente. Enfin si on peut dire. Quand à Bethany, elle pensait en avoir assez vu et s'en aller sur ces paroles. Keiji se décala de quelques pas à peine. Et oui, si tu voulais partir, fallait le faire tant qu'il en était encore temps. Pourtant, c'était pas faute de t'en avoir donné... Keiji t'as offert toutes les chances possibles et imaginables. T'as tout refuser. Va falloir en assumer les conséquences... Belle conclusion de Keiji sur un ton d'une froideur exemplaire.

- Comme tu voudras... Dommage...

Bethany tenta une nouvelle fois sa chance. Elle venait de faire une deuxième erreur. Le menacer? C'était plus d'actualité. Si elle avait voulu avoir une chance, elle aurait du l'attaquer tout de suite. Croyait-elle encore au miracle? Ces deux dernières années ne lui avait pas suffit? Quelle idiote. Keiji, lui, n'attendit pas. Elle ne le croyait pas armé? Elle se trompait. Il avait toujours l'arme à portée de main, et il savait mieux que personne, passer d'une froide distance inactive au coup de grâce. Elle avait le poing levé contre lui, prête à se défendre certes... mais l'énergie à porter n'est pas la même lorsque le danger est véritablement présent. Rassurez vous quand même. Il n'allait pas la tuer. Simplement répondre à ses attentes. Elle l'avait bien réclamé! A force, ça finit par payer!

L'autre fille? Dans son état, aucune chance qu'elle parvienne à aider Bethany alors qu'elle profite de ce moment de répit. Il s'occuperait d'elle plus tard, il n'était pas pressé à son sujet de toute manière.

Avec tout ça vous avez eu le temps de vous préparer, vous savez que Bethany ne sortira pas totalement indemne de ce message. Malheureusement, elle n'eut pas autant de temps de réflexion que vous. A peine avait-elle terminée de prononcer la dernière syllabe de son conseil qu'il se jetait sur elle. Le premier contact fut la pointe de l'arme contre son ventre. Contre? Non. La pénétrant! Il avait la vitesse, l'élan, la force... qu'est-ce qu'elle espérait faire contre ça? Elle avait le courage de lui tenir tête, elle n'avait rien à se reprocher sur ce point. Mais comme je le disais, elle avait fait une erreur. L'arme sortit pour rentrer à nouveau. Violemment encore, plus profondément peut être. Il avait attrapé le poing de Bethany qui tenait l'arme et maintenant cette main dans le dos de la jeune fille alors qu'il se collait à elle en périphérie (l'expérience fait éviter le face à face propice au coup de genoux...). En plus ça laisse le ventre disponible pour la deuxième attaque. Oh pardon, la troisième je crois.

Au final Bethany se retrouva envoyée le nez dans le mur, le bras toujours tordu d'autant qu'un craquement sinistre s'était fait entendre, l'autre plus ou moins coincé, le ventre bien troué qui repeignait le mur de sang... Quoi, elle pensait qu'il allait la laisser se défendre? Fallait y penser avant ma petite... Tu finiras peut être un jour par le comprendre! Keiji enfonça un peu la lame dans son dos pour lui murmurer quelques mots à l'oreille.


- Tu n'es pas obligé de coopérer après tout...

T'es sûr que t'aurais pas préféré lui brûler les pieds? Allez... l'envie me prend... pour marquer ton intérêt pour Shean, un petit point commun... L'arme de Keiji termina son chemin en se plantant bien profondément dans sa fesse. Nouvelle marque de fabrique. Il y aura que vous deux promis. Je peux bien participer un peu! Il la frappa dans le dos avec son poing puis récupéra l'arme de sa chair d'un geste vif. Possible qu'il ajouta quelques coups de pieds ou autre. Allez... t'as quand même le droit à une seconde de répit. Histoire de montrer qu'après ce petit coup de sang, il n'avait pas changé d'humeur, il n'oublia pas de la provoquer un petit peu...

- Tu as les mots... le regard brûlant comme je les aime... mais quand est-ce que tu vas te décider à agir, hein? Allez, fais moi plaisir, défends toi un peu. Pour une fois! Montre moi qu'il peut te servir à quelque chose ce couteau et cette lueur surtout...

En tout cas, le sien était prêt à frapper de nouveau. Elle bougea, un coup de couteau supplémentaire au niveau de l'épaule. Fini le temps des cadeaux. Il l'affaiblissait encore et encore... quoi de plus simple. Cela dit... il comptait bien attiser un peu sa colère en même temps. Il adorait faire naître cette pulsion de haine. Avec Bethany ça devrait pas être trop difficile. Lui ferait-elle ce plaisir ou comptait-elle encore le frustrer? Bon physiquement ça s'avérait déjà un peu plus difficile... Désolé! Son couteau à lui attaque toujours... c'est sans doute pas terminé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 8 Mar - 3:09

Aïe aïe aïe…Eloignée de la sortie et avec pour seule aide une éclopée scotchée au sol, l’avenir était bien incertain pour la jeune Bethany. Elle aurait dû partir quand il en était encore temps ! Pourquoi déjà elle n’avait pas fui ? Ah oui… Maudite fierté ! Mais inutile de ressasser, maintenant ce qu’il fallait, c’était affronter le surveillant puisque apparemment c’était le seul moyen de quitter cette pièce.

Manque de bol, il fut bien plus rapide et attaqua le premier. Beth’ ne vit rien venir. Il y eut plusieurs coups de couteau, couteau qu’elle n’avait même vu arriver à vrai dire. Quant au nombre d’attaques, elle n’arriva même pas à savoir. Le premier coup lui sembla être le plus douloureux, peut-être à cause de la surprise. Ce n’était pourtant pas la première fois qu’elle se faisait poignardée, et encore moins par Kitade.

Bethany eut le souffle coupé en sentant la lame froide s’enfoncer dans son ventre, comme si une partie d’elle la quittait par cette nouvelle plaie. Il aurait pu s’arrêter là ? Mais non…diabolique jusqu’au bout, il retenta l’expérience. Il restait cependant pas mal de forces à Bethany. L’instinct de survie sans doute. Elle releva le poing qui tenait encore son arme, s’apprêtant à contre-attaquer, mais lui fut encore plus rapide. Ayant apparemment prémédité sa réaction, il lui agrippa violemment le poignet avant qu’elle puisse le toucher et l’immobilisa contre le mur. Une nouvelle douleur, cette fois à l’épaule la surprit, et s’accompagna par un bruit sinistre. Beth’ grimaça, se retenant de ne pas hurler de douleur, douleur qui l’empêcha de garder en main son arme, qui tomba au sol. Si seulement elle avait l’occasion de riposter ! A ce rythme là elle aurait du mal à rester debout…

Finalement, il sembla faire une courte pause, en profitant pour sortir quelques mots qui ne parvinrent même pas à l’esprit de Beth’. Elle haletait et lâcha un juron, en fait non, plusieurs, comme si ça suffisait à se défouler. Percevoir son propre sang dégouliner sur sa peau, se sentir si impuissante. Elle croyait pourtant en avoir fini avec tout ça, et pouvoir se faire toute petite jusqu’à son départ de cette fichue île. Mais non, il avait fallu qu’elle se retrouve dans les pattes de Keiji, une nouvelle fois. Oh mais elle finirait bien par se venger. Quoique c’était plutôt mal barré, encore fallait-il pour ça qu’elle survive à cette journée. Surtout que l’asiatique ne semblait pas vouloir s’arrêter là…

Une nouvelle douleur, cette fois dans une fesse. Une fesse ?!? Beth’ poussa un cri, gesticulant de plus belle sous l’effet de la douleur. Il continua avec d’autres coups et la pensionnaire sentait inévitablement ses forces diminuer lentement. Lui semblait si calme et sûr de lui, comme toutes les fois où elle avait été face à lui. Détestable.

Alors qu’il la laissa respirer quelques secondes, Beth’ se laissa glisser le long du mur, se retrouvant alors au sol. Appuyant sur ses plaies sanguinolentes pour éviter de perdre davantage de sang, elle eut du mal à reprendre sa respiration. Elle releva la tête et put enfin regarder de nouveau le bourreau. Encore une fois, elle lui lança un air assassin, plus haïssant que jamais. Au sol, Bethany croisa le regard de la victime, de l’autre victime à vrai dire…Hors de question de finir comme elle. Beth’ prit appui sur le sol et retrouva son couteau.


« Je te déteste !! »

Un cri, de la pure rage, qui pouvait paraître idiot mais avait l'avantage de se défouler pour un quart de seconde. Brusquement, avec une bonne partie des forces qui lui restaient, elle saisit son arme de sa main valide et la planta violemment et profondément dans le pied de Keiji. Il voulait qu’elle se défende et agisse enfin ? Très bien ! Ressortant non sans mal la lame de la chair de son adversaire, elle lui assena d’autres coups, bien qu’imprécis et superficiels cette fois. Bethany recula aussitôt pour éviter une riposte, puis se releva, vacillante. Son bras droit était inutilisable à présent et lui faisait un mal de chien, sa tête lui tournait, sans oublier toutes ces plaies. Elle ne devait pas être belle à voir, qu’importe, la priorité c’était de se relever et de ne pas se faire tuer aujourd’hui. De nouveau face au surveillant, elle serra son arme et fit des mouvements de gauche à droite, plus ou moins rapides Au moins s’il décidait de s’approcher, il risquerait à coup sûr une entaille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Sam 12 Mar - 17:00

Bethany était vraiment le type de fille que Keiji se contentait de tyranniser mais surtout de mépriser. Néanmoins, elle avait un petit truc en plus qui faisait qu'il ne l'avait pas tué à leur première rencontre, ce qu'il faisait facilement avec ces personnes. Ce regard. Ce petit air farouche. Il avait supposé que quelques temps à Anguish affinerait son caractère, qu'elle parviendrait sans doute à quelque chose. Apparemment, le résultat était encore discret mais pour ce genre de choses Keiji savait se montrer patient. Il avait choisi de fonctionner ainsi avec elle. Il ne la harcelait pas. Il ne cherchait pas à la voir. Mais chaque fois, un peu plus, il lui faisait ravaler sa fierté. La dompter? Ce n'est pas ce qu'il voulait réellement. Qu'elle aille plus loin dans sa rebellion, un peu plus. Elle avait une certaine haine en elle mais elle la réfreinait. Avait-elle peur de devenir comme lui? Peu importe. Elle avait sûrement du potentiel dans le domaine avec cet tempérament vif et affirmé. Il serait dommage de la voir le gâcher... Elle se créait sans doute des bases solides pour pouvoir ainsi résister. Elle tenait quand même plutôt bien le coup, bien qu'elle n'apprenne pas vraiment de ses erreurs. Un peu tétue disons. On allait pas lui en vouloir pour si peu.

Keiji ne lui laissa aucune chance. Il fallait pas non plus trop en demander. Comme je l'ai dit, il en avait déjà suffisamment fait pour elle. Ce n'est que lorsqu'il se fut un peu défoulé sur elle, qu'il lui redonna une voie d'accès. Il jeta un oeil à l'autre fille qui devait vraiment hésiter entre cauchemar et réalité, tout en se réjouissant quand même, osons le dire, de ne pas être actrice de cette scène. Bethany pendant ce temps glissa au sol. Il reposa son regard sur elle à temps pour ne pas râter le fabuleur regard plein de haine qu'elle lui balança. Et en plus, elle mit les mots. Keiji sourit, ajouta même un petit rire peut être. Voilà une chose qui lui plaisait aussi. En principe les gens veulent qu'on les aime, lui c'était le contraire. A vrai plus les gens le détestait et plus il commençait à les apprécier. Non, c'est pas vrai, je plaisante. Mais ça marchait peut être pour Bethany! Plus elle était en colère, plus elle criait sa rage contre lui et plus il était content d'être en face d'elle.

Keiji n'eut pas vraiment le temps de répondre. Il vit son poignet se lever et le coup partir avec force dans son pied. Il en fallait de la force parce qu'il avait des chaussures quand même! Ca ajoute des obstacles à franchir quand même. Ca diminue un peu le choc aussi, pas assez pour ne pas le sentir venir mais Keiji n'allait pas s'effondrer pour ça. Je dirais même qu'il eut tout le loisir de s'en réjouir alors qu'elle cherchait à en rajouter un peu sans grande conviction. Après tout, c'est bien ce qu'il lui avait demandé n'est-ce pas? C'est ce qu'il attendait d'elle. Qu'elle réagisse. Alors parfait! On va pas allé jusqu'à dire merci mais on peut la féliciter quand même
.

- Ah tu vois que tu sais! Pourquoi tu le faisais pas alors hein? Tu t'en souviendras maintenant! N'oublie pas pour la prochaine fois!

Il se mit à rire de nouveau. Il n'y eut pas de riposte tout de suite. Il lui laissa le temps encore une fois de ce remettre. Quand je vous dis, qu'il lui faisait pleins de cadeaux! Elle réussit à se relever ce qui illustrait sa volonté puis lui fit face à nouveau. C'est vrai qu'elle avait plutôt l'air pathétique à s'agiter comme ça. Mais on reconnaît que l'esthétique ne prime pas dans ce genre de situation, on est pas au cinéma après tout! S'il s'approchait, il risquait une entaille hein? Déséspérante. Enfin, cette fois ci il ne pouvait pas lui en vouloir. Elle était bien blessée. Elle n'irait pas bien loin si elle essayait de l'attaquer. Non il ne pouvait pas le lui reprocher. Soyons gentil. Décidément! Je suis impressionné moi-même! Comme quoi, il avait quand même quelques bonnes intentions de temps en temps. Ca ne l'empêcha pas de se moquer d'elle.

- Tu fais quoi là? La zombie? Ca me fait une bonne paire!

Avec l'autre et son visage ouvert, c'est sûr! Allez, ris donc Keiji, tu riras moins quand ce sera ton tour bientôt. Mais il n'avait pas envie de s'arrêter là, il était gourmand dans ce genre de situation. Il voulait la dégouter un peu plus surtout... Elle le savait bien, c'est pour ça qu'elle jouait à la voyante avec son couteau, pas vrai? Keiji se prit l'entaille promise en lui attrapant le poignet pour la frapper de son autre main ensuite. Au visage. Il ne s'en privait plus aujourd'hui. Taper une fille déjà blessée ne lui posait pas non plus de problème de conscience bien au contraire. Il la désarma qui plus est. Il rangea sa propre arme rapidement pour continuer plus librement. Envoyant sa main sur sa gorge pour l'étouffer, il la laissa se débattre un peu puis l'empoignant brusquement par les cheveux, il lui balança la tête en arrière se plaçant derrière elle, il l'attira contre lui. La main sur son ventre qu'il enfonçait cruellement dans sa blessure. Peut être voulait-il l'entendre crier encore l'image était propice. Il la relâcha ensuite de nouveau la renvoyant vers le mur, reculant un peu pour lui laisser une nouvelle fois un petit repis. Quand je vous dis qu'il lui laissait toujours une chance. Il est probable qu'il comptait continuer jusqu'à ce qu'elle abandonne... c'était bien son style. Elle le savait ça aussi non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Ven 18 Mar - 20:05

Bethany haïssait cet asiatique. Elle sentait bien le pouvoir qu’il avait sur elle en ce moment et détestait cela. Elle aurait dû l’attaquer plus tôt, quitte même à le poignarder dans le dos s’il le fallait. Maintenant, elle regrettait son absence de réaction, et en subissait les douloureuses conséquences. Allait-il la tuer ? C’était très probable avec lui. Et elle se sentait de plus en plus mal. Mais elle se refusait de lâcher prise, d’abandonner et de se déclarer perdante.

Sa position de défense était ridicule et plutôt inutile, elle s’en était rendue compte. Le surveillant ne manqua pas de se moquer d’elle une nouvelle fois. Une zombie ? Pas très glorieux en effet. Brusquement, Keiji attaqua à nouveau. Elle réussit comme prévu à lui entailler l’avant bras, une blessure bien ridicule face à ce qu’elle devait endurer. Il la blessa à son tour, un coup au visage qui la sonna quelques secondes. Sur le coup, elle entendit son couteau tomber à terre dans un bruit métallique. Reprenant ses esprits, elle se retrouva empoignée à la gorge. Suffoquant, elle se débattit aussitôt, sentant rapidement l’air lui manquer. Mais non, finalement il desserra son emprise et l’attrapa par les cheveux. Elle tenta des coups de genoux en reprenant une respiration saccadée, mais tous ses gestes furent vains et arrivèrent dans le vide. Attirée contre lui, elle n’avait pas vraiment la bonne position pour contre-attaquer ni même se défendre. Son assaillant avait pensé à tout, c’en était rageant !

Soudain, une douleur atroce, quelque chose de chaud, dans sa plaie déjà ouverte, au niveau de son ventre. Cette fois, Bethany n’émit aucun son, ni de surprise ni de douleur, comme pétrifiée, tout en retenant sa respiration, dont elle avait pourtant bien besoin. Il lui sembla que Keiji garda sa main en elle pendant de longues minutes, alors que l’instant fut beaucoup plus rapide. La pensionnaire n’arriva pas à retenir une larme solitaire qui glissa sur son visage. C’était comme si on la souillait véritablement, une impression qu’elle avait déjà connue dans son passé, une fois. Finalement, l’asiatique la repoussa à travers la pièce et Bethany se retrouva face au mur auquel elle se retint à temps. Keiji semblait vouloir lui laisser le temps de respirer un peu. Son corps à elle paraissait presque à bout, réclamant le droit de s’effondrer. Mais Beth’ refusait de capituler. Elle se redressa et fit encore une fois face au surveillant. Elle avait du mal à reprendre sa respiration qui restait irrégulière, de même à lâcher le mur qui lui servait d’appui. Elle ne sentait plus que le goût répugnant de son sang remonter peu à peu dans sa gorge asséchée. Elle toussa une fois, ce qui raviva ses douleurs à l’épaule et au ventre mais relargua également le liquide rouge vers l’extérieur et elle put rapidement mieux respirer. Mais surtout, c’était cette sensation de la main de Keiji en elle, qui avait du mal à la quitter.

La jeune fille releva la tête en grimaçant, lançant un regard insolent au surveillant. Abandonner ? Non, jamais. Plutôt crever ! Se relever, sans arrêt, c’était ce qu’elle s’était promis en arrivant sur cette île. Même si elle avait flanché un moment, abattue, elle avait fini par se relever un jour, plus forte. La rebelle se refusait d’abandonner. Elle était consciente que c’était pourtant ce que cherchait l’asiatique. Qu’il aille au diable ! Elle ne le laisserait jamais gagner. Elle ne devait pas être très consciente de ce qu’elle risquait, ou peut-être que si au contraire, mais il était hors de question qu’elle se soumette. A lui ou à n’importe qui d’autre. Une arrogance pour certains, qui allait sans doute causer sa perte, mais elle était comme ça et ne changerait pas de sitôt. Un défaut mais aussi une particularité qui lui avait permis de survivre maintenant deux ans, ça elle en était certaine. Tout ça allait-il se terminer à présent ? Elle ne voulait pas y penser mais se sentait de plus en plus faible. Les muscles qui la soutenaient semblaient crier à l’aide, sans oublier ce sang qui trempait maintenant ses vêtements. Et Keiji ? Il n’avait presque pas reçu de coups. Seule sa chaussure percée qui laissait passer un filet de son sang, et quelques entailles superficielles aux membres, qui ne lui laisseraient même pas de cicatrice…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mar 22 Mar - 21:22

Keiji se moquait d'elle et lui montrait par l'acte qu'elle n'était pas grand chose, c'est vrai. Mais la réaction de Bethany était parfaite et elle ne se trompait pas en prétendant être toujours en vie grâce à cette manière d'être. Elle n'aurait sans doute pas survécu à leurs précédentes rencontres sans cette puissance intérieure. Keiji en tout cas pour sa part aurait pu aisément l'achever... mais parce qu'elle avait cette volonté de se relever, une raison de se battre pour la vie, il y avait encore aujourd'hui peu de chance qu'il aille jusque là. Ce n'était pas un simple désir, un sursaut, un instinct de survie, elle menait un véritable combat contre elle-même. Pour tout dire, Bethany avait la réaction exacte que Keiji cherchait tout le temps à faire naître chez ses victimes. Il n'allait peut être pas le reconnaître mais cette valeur bien particulière était celle qu'il prêchait, même pour lui même. A ses yeux, Bethany n'était pas en train de montrer sa faiblesse mais au contraire de faire grandir sa force. Peut être était-ce aussi la raison pour laquelle il la frappait autant, réduisant autant ses potentialités physiques. Sa personnalité était en jeu certes mais ses différentes attaques également. La souffrance physique tout simplement. Un simple petit entraînement. Après tout, c'est par l'expérience qu'on apprend, n'est-ce pas? Par l'expérience qu'on s'endurcit. Je l'ai déjà dit non? Elle avait du potentiel. A elle de choisir comment l'exploiter. Pour l'heure, elle s'en servait pour survivre, c'était plutôt un bon plan. Qu'importe que sa défense soit ridicule, elle essayait. Et elle comptait sans doute le faire jusqu'au bout. Voilà qui était admirable. Keiji n'était peut être pas capable d'identifier un tel sentiment, mais même à ses yeux c'est ce qui survenait... disons qu'il en tirait une satisfaction sans nom. Oh, il n'y était absolument pour rien et il le savait, mais le voir lui suffisait. Bethany continuait de lui faire face même si son corps menaçait de lâcher. Keiji ne comptait pas s'arrêter là malgré cette fameuse satisfaction. Il sourit simplement à son regard perçant qui l'aurait tué sur place si elle en avait les capacités.

Keiji se rendit cette fois directement sur elle, la laissant le repousser et se défendre comme elle le pouvait à mains nues. Il ne lui était pas difficile de prendre le dessus pour autant. Il continuait à se montrer particulièrement violent et agressif, elle n'eut pas d'autre cadeau que ces quelques instants de répit. Il s'attaquait encore à ses blessures que ce soit son bras particulièrement douloureux ou son ventre. Il ressortit brusquement son couteau pour le lui enfoncer au dessus du genou et la fit tomber à terre. Il chercha alors à la maintenir à terre avec force et la frappa de nouveau avec son couteau plusieurs fois sans ménagement. Il ne visa rien de vital mais le tout aurait largement pu finir par être mortel. Même s'il n'en avait pas forcément la volonté, il ne pouvait pas tout mesurer dans de tels gestes. S'installant à califourchon sur elle pour mieux la bloquer, Keiji lui attrapa alors le menton qu'il poussa mais pour mieux plonger son regard dur droit dans le sien, comme s'il voulait la pénétrer par ce biais. Pour mieux te manger... ça fait un peu méchant loup là. Elle jouait bien le rôle du chaperon rouge toute sanguinolente. Keiji déchira son t-shirt avec son couteau repoussant les tentatives qu'elle avait sans doute pour le repousser. Pas trop dur avec un couteau dans les mains et en position de force de se montrer dissuasif. Ce dernier glissa très bien sa peau ainsi mise à nue. Keiji relâcha son menton pour libérer sa main qu'il passa sur son corps afin d'y laisser glisser le sang... Il avait toujours aimé voir ce dernier couler des blessures pour créer des traces sur la peau... Et puis pour aller plus loin, sans y voir quelque chose de sexuel, il est logiquement préférable de voir la peau directement... C'est alors qu'un cri étrange, venu des profondeurs d'un corps voué au mutisme surgit. Comment avait-elle fait ça? Bah, c'est vrai qu'il avait pas touché ses cordes vocales après tout... Et le but? Aider Bethany? Réagir à l'horreur? Se débarasser du sang qui lui engluait sans doute la gorge? On ne saura sans doute jamais!


Quoiqu'il en soit, Keiji s'arrêta dans son geste. D'un air très calme et paisible, détaché, contrastant totalement avec ce qu'il était en train de faire, il constata.

- Oh... tu t'ennuies?

Il se leva tout aussi naturellement, enjambant la brune pour rejoindre l'autre. Il s'accroupit à son niveau, passant sa main sanglante sur son visage jusqu'à ses cheveux. Un sourire.

- D'accord... A toi.

Ca fait quand même très machiavélique mon histoire. Il se redressa pour aller ramasser l'arme de Bethany gardant la sienne pour lui. Il attrapa la main de la fillette pour l'asseoir, se glissant derrière elle pour la maintenir dans cette position. Il enlaça ainsi la jeune fille puis le mit le couteau qu'il avait récupéré dans la main, gardant son propre poing fermé sur cette dernière. Il avait ainsi Bethany dans son champ de vision toute en sentant toutes les réactions de la fille. Après tout, elle n'avait pas tord, il ne fallait pas l'oublier! Son corps serait mieux marqué si elle vivait ses propres supplices vivante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Mer 23 Mar - 2:51

Combien de temps allait-elle pouvoir continuer comme ça ? Toujours à se battre, à réagir, à ne jamais baisser les bras ? Jusqu’à la fin. Et aujourd’hui ? Quand est-ce que l’asiatique allait l’achever ? car Bethany restait persuadée que c'était comme ça que ça allait finir. Il aurait pu le faire dès le début, mais semblait plutôt vouloir prendre tout son temps. Comme à son habitude. Il n’arrêtait pas de se moquer d’elle, osant même lui sourire par moments, mais ça ne l’abattrait pas, bien au contraire ça la poussait encore plus à réagir. Il lui en faudrait plus pour la décourager. Et jusqu’au bout elle se battrait. Quoique ça semblait compromis avec ce corps si abîmé… Toujours debout grâce au mur, Bethany avait l’impression que ses jambes ne lui répondaient plus et pouvaient flancher à tout moment. Mais ce regard ne la quittait plus, plein de détermination mais aussi de haine envers Keiji.

Ce dernier s’était de nouveau jeté sur elle. Comme prévu, elle se débattit vivement, oubliant toutes ses douleurs, et comme prévu ça n’eut aucune utilité : il avait le dessus. La pensionnaire grimaça de douleur, sous les nouveaux coups, bien ciblés au niveau de ses blessures ouvertes. Bizarrement, il sembla à Beth’ voir tout ça de manière ralentie, presque extérieure à la scène. Elle se sentait faiblir subitement, mais lutta pour ne pas s’écrouler. Un couteau qu’elle n’avait pas vu arriver s’en chargea, la frappant douloureusement au genou. Une fois au sol, elle continua pourtant à gesticuler, en vain. La jeune fille reprenait peu à peu ses esprits, encaissant chaque nouveau coup. Keiji arrêta de la frapper un court moment et elle se rendit compte alors qu’il était sur elle. Ils échangèrent des regards. Et maintenant ? Qu’allait-il lui faire ? Dans cette position, une seule réponse lui vint en tête. Elle lui jeta un regard mauvais, en fronçant les sourcils. Qu'il essaye et... ! Sans prévenir, il lui déchira son tee-shirt. Oh Oh… Bethany eut un haut le cœur. Un sentiment de dégoût s’ajouta à la haine totale qu’elle éprouvait pour son agresseur. Un nouveau regard assassin et elle gesticula de plus belles, bien plus vivement, en ignorant même le couteau qui la menaçait et qui lui semblait soudain bien secondaire. La lame ensanglantée sur son ventre brulant, et cette main qui osait la toucher, tout ça la répugnait au plus haut point... La rebelle réveillée, refusant d’être victime. Non, pas encore…Elle réussit à lâcher quelques jurons à l’encontre du surveillant, comme un réflexe. Elle bougea sa jambe valide et secouait vivement la tête, pour se dégager de son emprise. Comme si allait suffire. La lame ensanglantée sur sa peau n’y faisait rien, elle continuait à remuer. ‘Si jamais tu me touches…’

Soudain, un cri, qui réussit à accaparer l’attention du bourreau. La fille au sol – enfin, l’autre fille, la défigurée. Bethany tourna la tête vers elle, soulagée sur le moment que Keiji la délaisse ainsi. Le cri de l’inconnue révélait toute son angoisse, sa terreur. L’asiatique allait s’occuper d’elle, son cri avait certainement signé son arrêt de mort, la remettant à l’ordre du jour. Une idée vint aussitôt à l’esprit de Beth’. Son couteau qu’elle avait fait tomber quelques minutes plus tôt. Il fallait qu'elle se ré-arme Elle tendit son bras valide mais ne le trouva pas au sol. Keiji venait de le récupérer, elle pouvait le voir dans sa main. Nouveaux jurons et Beth’ reposa sa tête au sol puis ferma les yeux un moment, reprenant difficilement sa respiration. En les rouvrant, elle regarda pour la première fois son corps. Grossière erreur, ce n’était pas joli à voir. Son ventre nu montrait une sale blessure pleine de sang, son genou lui faisait horriblement mal et elle préférait ne pas essayer de le bouger pour le moment ; quant à son épaule droite, il lui semblait que son bras n’y était plus fixé comme il le fallait. La jeune femme grimaça à nouveau. Si elle y survivait, combien de temps devrait-elle rester à l’infirmerie ? Ce n'était pas le moment d'y penser. Et l’autre fille ? Bethany tourna de nouveau la tête vers elle, et Keiji qui l’avait rejointe. A son tour de passer un sale quart d’heure. Si la pensionnaire avait ressenti de la compassion pour elle en entrant dans la salle tout à l’heure, elle ne partageait plus sa terreur. Si c’était Beth’ ou l’inconnue, le choix était fait. Elle allait mourir de toutes façons, alors à quoi bon. Bethany n’allait pas chercher à la sauver, elle n’y avait aucun intérêt, ni même la force. Elle soutint le regard de Keiji, avec un air dur, en se redressant sur ses avants bras, pour finalement se coller au mur et remettre en place ce qu’il restait de son tee shirt. Tu vois Kitade, tu peux lui faire ce que tu veux, je me fiche de ce qui peut lui arriver ! Mais peut-être qu’au fond elle ne faisait que suivre inconsciemment les vœux de l’asiatique. Elle ne s'en rendait pas compte mais après tout, lui qui voulait qu’elle s’endurcisse, n’était-ce pas exactement ce qui lui arrivait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 29
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Dim 10 Avr - 22:43

Ainsi la demoiselle avait un tel mauvais souvenir de viol? Pas dur à deviner vu sa réaction. Keiji avait pourtant presque de quoi en être vexé. Surtout qu'elle se trompait complètement, il n'avait jamais eu l'intention de la violer. A croire que certains ici qui pensent que se faire violer est pire que de se faire torturer ou de mourir ont raison. Oui, c'est le genre de débat qu'on finit par trouver sur ce genre de forum. Shean s'en réjouirait sans doute. Keiji lui trouvait cela plutôt dommage. Comme quoi la mort n'est rien finalement. Peut être qu'il fallait plutôt se réjouir de cette pensée de Bethany. Après tout le viol n'est pas seulement physique. C'était sans doute cet évènement qui lui donnait la force de se battre aujourd'hui. Pourtant la souffrance dans la douleur physique avait quand même de quoi devenir plus insupportable à la longue... mais peut être s'en remettait-on plus facilement. A moins que ce ne soit très dépendant de chacun selon ses faiblesses. En tout cas, il n'allait pas exploiter celle-ci chez Bethany. La violer ne lui apporterait rien. Ce n'est pas qu'il en était incapable, quelqu'un pourra en témoigner ici mais ce n'était pas son dada non plus. Donc, non, elle se faisait du soucis pour rien. Quelle énergie perdue! Il la touchait c'est vrai, un peu mais c'était pas si insupportable, si? Peu importe. Quand à être nu, c'est censé être quelque chose de plutôt naturel, pourquoi forcément le rapporter au sexe? Il n'y a rien de tel que de sentir les blessures à même la peau. Vision, toucher, odorat, tout était en alerte, chaque sens pouvait participer, pourquoi s'en priver par un vulgaire vêtement? Elle n'avait pas compris. Tant pis pour elle. Il avait l'impression d'avoir été suffisamment clair en ce qui concernait les menaces. Elle ne comprenait pas, c'est son problème. En tout cas, elle échoua. Keiji n'en ferait qu'à sa tête de toute façon. Elle ne pouvait plus grand chose contre lui. Juste ne pas abadonner. Même le dernier regard pouvait prouver sa force. Pour ça, elle était courageuse.

Keiji était partie s'occuper de l'autre fille. Il prit son temps. Les attaques étaient moins violentes mais plus profondes. Il voulait la marquer... la défigurer c'était déjà fait, mais il voulait pousser l'horreur jusqu'à l'ensemble des parties de son corps... Il voulait lui donner le visage de l'enfer. Chaque geste était plus troublant et diabolique que le précédent. Il semblait si calme... Bethany ne bougea pas le petit doigt. Keiji ne fut pas déçu. Elle n'avait pas tord. C'est ce qu'il attendait d'elle. Qu'elle puisse chercher à sauver la peau de la gamine n'avait aucune intérêt pour lui. Qu'elle puisse laisser passer ces longues minutes, entendre la scène sans faire la moindre remarque était parfait. Oui, elle allait s'endurcir. Elle ne s'en rendait pas toujours compte, mais c'est ce qu'elle faisait depuis son premier jour à Anguish. Et elle s'en sortait bien. Elle était toujours en vie. Elle avait eu le sang froid de torturer Darren. Elle sortait de l'ombre dans lequel elle s'était un peu laissé couler l'espace de quelques temps. Keiji n'en demandait pas plus pour le moment. Le temps passa toute fois... Elle n'avait toujours pas bougé. Keiji se détacha un peu de la jeune fille et s'alluma une cigarette.


- Tu vas attendre que je revienne? T'es pas si stupide! Lève-toi maintenant!

Keiji se releva mais garda une distance face à Bethany. C'est elle qui se trouvait la plus proche de la sortie à présent. Même si elle n'était pas rapide, Keiji ne lui bloquerait pas le passage. Il la défiait simplement du regard.

- Tu crois que tu t'es pas assez reposé comme ça? Qu'est-ce qu'il te faut?

Alors il la laissait partir? Plutôt il l'y encourageait fortement. Oui. Il l'avait bien amoché. Son but n'était pas de la tuer. Il voulait qu'elle réagisse. Qu'elle prenne sur elle. Qu'elle sorte la tête haute. Il était de suffisamment bonne humeur pour lui offrir cette sortie. A elle à présent de l'accepter... Une digne défaite, c'était pas si mal... Elle pouvait en être fière.

- Tu veux me tenir tête? Alors ne me laisse décider de ta mort... Si tu ne sors pas tout de suite, je me ferais un plaisir de mettre fin à tes souffrances... Dépêche-toi. J'ai déjà été suffisamment patient avec toi. Va-t-en.

Keiji était très convainquant dans son discours. Il proférait ses menaces avec beaucoup de moquerie mais le message était clair et il ne manquerait pas de s'y tenir si elle ne réagissait pas. Il est l'heure de fuir Bethany. Même si les yeux de Keiji disait le contraire, il approuvait son comportement. Tout ce qu'il pouvait lui reprocher sur cette rencontre était d'avoir mis bien trop de temps à réagir. Elle s'était contenté de rester sur la défensive... Peut être aurait-elle compris le message cette fois... La prochaine rencontre nous le dira. En attendant... inutile de résister. Elle ne voulait pas mourir n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bethany Johns
Gagne en courage
Gagne en courage
avatar

Nombre de messages : 594
Age : 27
Avatar : : Ellen Page
Crainte : La soumission
Humeur : Obstinée !
Date d'inscription : 23/07/2010

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Alcool, Médicaments, Drogues, Tentatives de suicides, Coma, Bagarres, Vols et coups et blessures sur agent de police
Affinités:

MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   Ven 22 Avr - 20:31

Bethany assista à la scène sans réagir, presque léthargique. Elle regarda Keiji s’acharner sur l’autre fille, sans jamais détourner les yeux ou même ciller. Ce mec était un malade. Chaque blessure qu’il infligeait était précise et lui semblait si facile et si naturelle. Il restait calme, neutre. Le résultat devenait de plus en plus monstrueux et ressemblait de moins en moins à un être humain. Malgré cette violence et malgré les cris abominables de la fille, Beth’ ne réagit pas. Pire, il ne lui sembla même pas éprouver de la compassion ni même de la pitié pour elle. Elle savait au plus profond d’elle depuis qu’elle était entrée ici que ça se finirait comme ça pour l’inconnue. Elle n’aurait jamais pu la sauver, et à vrai dire, elle n’avait aucune raison de le faire. Chacun pour soi, c’était comme ça que ça marchait ici, il ne devait pas avoir de place pour la compassion. L’instinct de survie restait le plus fort. Mais l’absence de réaction chez Beth’ restait nouvelle, elle qui avait l’habitude de réagir bien vite pour n’importe quoi. Seul son regard était expressif. De la haine et du mépris, et un petit air provocateur même. Elle voulait prouver à l’Asiatique qu’elle se fichait de ce qu’il faisait. D’ailleurs, n’était-ce pas ce qu’elle lui avait dit plus tôt, avant qu’il ne l’attaque, quand la situation était bien différente ?

Le supplice pour l’inconnue dura un certain moment. Puis le surveillant s’éloigna légèrement, en s’allumant une cigarette. Bethany remarqua alors que les cris de la fille avait cessé. Etait-elle morte ? Peut-être. Peu importe. Beth’ se redressa légèrement alors que Keiji lui adressa de nouveau la parole. Une nouvelle menace, qui l’incitait cette fois à partir. Beth’ fronça les sourcils. Alors comme ça il la laissait en vie ? Un mensonge pour mieux la tuer par derrière ? Non, il semblait pourtant sincère. La pensionnaire se releva lentement, en grimaçant de douleur sous l’effet de toutes ses blessures. Bien sûr qu’elle ne voulait pas crever ici.

Elle continuait de regarder Keiji, l’air mauvais. La prochaine fois, elle ne le raterait pas. Il regretterait même de l’avoir laissé partir. Il la pressa une nouvelle fois, répétant ses avertissements. Elle le haïssait tellement. Elle aurait voulu lui cracher au visage, le frapper jusqu’à le défigurer, lui tenir tête encore et toujours. Mais elle n’en avait plus la force, et elle voulait vivre, ne serait-ce que pour se venger de lui plus tard. L’occasion de fuir en vie était bien trop précieuse, elle en était consciente. Après un dernier regard plein de haine pour l’asiatique, elle lui tourna le dos et s’approcha de la sortie, non sans mal, sa blessure au genou la faisait boiter et celle à la fesse n’arrangeait rien, mais hors de question de montrer sa douleur à Keiji, alors elle tenta de garder un air dur, en serrant la mâchoire. Une fois seule, elle se permit de grimacer. La descente des escaliers fut laborieuse, elle loupa même les deux dernières marches mais se rattrapa de justesse pour ne pas tomber. Tout son corps semblait crier à l’aide, mais il lui faudrait encore marcher jusqu’à l’infirmerie. Seule sa détermination arriverait à l’y emmener. Une idée ne quittait pas son esprit, une chose dont elle était sûre et qu’elle se promit : la prochaine fois, elle serait bien plus rapide et comptait bien attaquer la première…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrez dans la danse... [Bethany]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrez dans la danse... [Bethany]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrez dans la danse * Herbert's links
» Entrez dans la danse, voyez comme on danse [Ambre]
» Entrez dans la Kyosphère: le fan-club de Kyo
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» Dans la conversation ainsi que dans la danse, chacun est le miroir de l'autre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Les Oubliettes :: Sujets Terminés-
Sauter vers: