AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 REBELS

Aller en bas 
AuteurMessage
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: REBELS   Lun 29 Mar - 21:22


Tu m'auras jamais !


Le rebelle est par définition celui qui refuse de se soumettre à l'autorité! Ca ne fait pas de lui un assassin ou un fou... c'est simplement le petit caïd de votre quartier que vous serez bien content de voir disparaître histoire de faire vos courses tranquilles et de cesser de ramasser des mégots sur votre pallier! Sans compter tout ce bruit qu'ils font la nuit et les angoisses que ça vous procure! Heureusement, Anguish a la solution pour vous, nous sommes la poubelle, videz vos ordures, on s'en occupe! Et ayez la conscience tranquille, on en prendra soin!

Quand les beaux parleurs des quartiers se retrouvent à Anguish, en général ils conservent leur agressivité, leur manie de dire non à tout... mais face aux bouchers et fous dangereux, aux surveillants qui sont pas mieux, ils peuvent vite perdre pied. Continueront-ils à se battre ou vont-ils plier sous la terreur? A vous de jouer!


Dernière édition par Keiji Kitade le Mar 7 Sep - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiji Kitade
l Admin l
avatar

Nombre de messages : 1861
Age : 28
Avatar : : Ruki
Humeur : Pas mauvaise...
Date d'inscription : 17/08/2007

Prison of anguish
Pourquoi es-tu à Prison of anguish ?: Pour le plaisir! Faux... mais c'est le cas à présent!
Affinités:

MessageSujet: Re: REBELS   Lun 29 Mar - 21:32

(c) Citylove
Jeff Carlson
FEAT. Ash Stymest
.
AGE : 17 ans
ORIGINE : Américaine
GROUPE : REBELS
RAISON DE VOTRE PRESENCE : Traffic de drogues et délinquance diverse

    ■ ■ ■ HISTOIRE :
    A reprendre et adapter dans votre fiche de présentation...
Anguish, seconde génération, vous croyez pas qu'on va se faire avoir comme tout ces crétins d'anciens devenus surveillants? C'est bien connu que les jeunes font mieux que leurs aînés! C'est bien comme ça que le monde progresse, non? Jeff est ainsi devenu l'un des meneurs de la révolte qui naît entre les murs de cette étrange prison... Ca fait pas bien longtemps qu'il est ici mais la durée ne fait pas tout, seule l'action a de la valeur. On peut pas dire qu'il a beaucoup d'idées pour changer les choses mais il a de la voix et de l'entrain. Jeff c'est un beau parleur, un frimeur mais un type sur lequel on peut compter quand il faut! Mais, il faut pas croire, malgré ses apparences fières et agressives, il a aussi peur que les autres. Anguish, même propre, ça lui fout la frousse! C'est pas pour rien qu'il se révolte, tout ces gens réunis à l'acclamer à la moindre parole, ça lui donne de la force, du courage, de l'espoir. Pendant un temps, il oublie cette douleur dans le ventre qui lui torture les organes. Les souvenirs de ces véritables flaques de sang jonchant le sol, ses outils brillants dans la lumière, la douleur au contact... des fous! Un enfer! Comment a-t-il pu tomber là-dedans?

C'était son cinquième enfant, les quatre premiers étaient déjà placés, elle ne les supportait plus. Pourquoi un cinquième alors? Elle même ne savait pas répondre à cette question, elle en avait besoin pourtant, avoir le ventre plein, ne pas être seule... Mais dès qu'ils naissent, dès qu'ils marchent, elle les perd, ils cessent de lui appartenir et ça elle ne pouvait pas le supporter. Pour lui, ce serait la même chose comme pour le suivant qu'elle prévoyait déjà de mettre en route alors qu'elle enfonçait sans arrêt les aiguilles dans sa peau trouée. Le petit garçon fut retrouvé à moitié mort de faim entre des sacs poubelles et des vêtements planqués sous la table de l'unique pièce du studio. Pouponnière, famille d'accueil, foyer, il a tout testé, tout connu. Il a grandit comme ça, autonome, sans véritables attaches, revoyant sa mère bien trop occasionnellement. Il l'a aimé pourtant. Il avait treize ans quand elle morte d'une overdose. Il avait déjà commencé à se droguer, comme si c'était le seul lien qu'il pouvait encore avoir avec elle. Mais c'était trop tard à présent...

Forte tête, chef de groupe, on ne faisait que deviner les failles qui pouvait l'habiter. Voleur, braqueur de supermarché, fan de vitesse, de tatouage, de mise en danger, fumeur, buveur, danseur, il a mené jusque là une parfaite petite vide de débauché. Ca lui convenait bien. Le meurtre? Il y a jamais pensé. Si une bagarre violente laissait des soupçons... il fuyait à grande enjambée. Ces fous qui aiment le sang et la torture, il en est loin. Lui, pour payer le loyer de son appart et vivre de folie, il bossait tout simplement comme DJ dans une boite où il servait de tête de protection dans un traffic de drogue. Tout allait bien jusqu'à ce qu'il fasse la mauvaise rencontre... le piège du flic infiltré. Quand on l'a emmené, jamais il aurait imaginé découvrir un tel endroit, il est même pas passé par la case commissariat. Le genre d'injustice qu'on revendique, mais où, à qui? Quand on est à Anguish, c'est déjà trop tard! Ici, personne n'est entendue, ici, on existe plus.


(c) Citylove
Bethany Johns
FEAT. Ellen Page
PRISE
.
AGE : 19 ans
ORIGINE : Américaine
GROUPE : REBELS
RAISON DE VOTRE PRESENCE : Coups et blessures sur agent.

    ■ ■ ■ HISTOIRE :
    A reprendre et adapter dans votre fiche de présentation...
Bethany fut une petite fille modèle jusqu'au lycée. D'un seul coup, sans que personne ne puisse l'expliquer (sauf peut-être elle-même ou vous), elle a changé du tout au tout. Ses notes ont chutées littéralement, elle séchait les cours, devenait provocante dans ses paroles, violente, rejetante. Elle s'est isolée, a abusée sur l'alcool, sur les médicaments. Trois comas, deux tentatives de suicides, plusieurs bagarres. Une catastrophe. Suivie dans un centre pour adolescents, les choses semblent s'arranger, elle se confit auprès d'un psychologue, semble régler ses problèmes. Puis un jour, elle se fait prendre la main dans le sac, un petit cambriolage, rien de bien méchant. Elle finit malgré tout au commissariat. Elle est mise en garde à vue et interrogée un peu séchement. Elle ne le supporte pas et avant que quelqu'un ne puisse l'en emêcher se jette sur cette femme qui l'interrogeait. Elle la frappe violemment, la jeune femme perd connaissance en se cognant la tête dans sa chute. Bethany est jugée pour coups et blessures sur agent. Heureusement encore que la jeune femme s'en est sortie, voilà qu'elle aurait été accusé d'homicide involontaire et puis quoi encore! Elle ne semble pas vraiment se rendre compte des conséquences de ces actes. Elle reste violente et se débat dès qu'un policier la touche. Elle est envoyée à Anguish par manque de place pour l'accueillir ailleurs. Bon débarras surtout que ces parents n'étaient pas franchement à prendre de ses nouvelles.

Et voilà que la vie à Anguish commence pour Bethany. Au départ, elle se demande vraiment où elle est tombée. Toujours violente et arrogante, elle ne se laisse pas faire face à ces petits merdeux qui la cherche. Tu crois que tu vas m'avoir comme ça, pervers? Elle sait se battre bien qu'elle soit plutôt menue. Pour autant, elle finit par tomber sur plus fort qu'elle. D'abord un surveillant qui avec une espèce de télécommande l'empêche de se défendre. Elle l'insulte avec férocité mais rien n'y fait. Il remporte la partie, elle en sort brisée. Elle se relève toutes fois encore et toujours, à chaque mauvaise rencontre. Elle se bat de toutes ses forces, lutte contre tout le mal qu'on peut lui faire. Mais le temps continue de s'écouler... lentement...

Bethany a fini par s'effondrer. Rebelle détruite. A quoi bon continuer à revendiquer sa loi quand on ne peut rien obtenir? Elle a baissé les armes et s'est laissé manipuler. Aujourd'hui, elle est la soubrette favorite de Gloria Tellson (feat Adrianne Palicki). Elle aurait jamais imaginé qu'elle pourrait tomber si bas pourtant elle fait son lit sans broncher, elle lui frotte le dos quand elle prend un bain, elle lui fait sa permanente et elle subit ses humiliations permanentes sans lever le petit doigt. Elle est même polie et agréable. Elle irait presque jusqu'à penser que d'entendre quelqu'un lui parler, même comme à un chien, lui faisait du bien. Au moins, elle savait qu'avec elle, elle ne risquait rien. Tant qu'elle obéissait, elle ne lui ferait aucun mal. C'était un peu comme avoir une amie... une amie insupportable mais quelqu'un à nos côtés malgré tout. Et puis tout ce temps qu'elle était obligé de passer avec elle lui permettait d'éviter les mauvaises rencontres. Elle la protégeait en quelque sorte. Le jeu des relations... Pourtant depuis qu'elle a entendu parler du groupe qui souhaiter monter une rebellion, elle a repris un peu d'espoir, elle les a rejoint elle aussi, comme un nouveau groupe d'amis, les liens se soudent, on se soutient, on survit et surtout on espère à nouveau. Ca fait du bien. Elle déniche l'alcool et les petits gâteaux et rêve avec eux à une autre vie loin d'ici. Tout n'est pas perdu.


(c) K-KWETTE - Acide Edulcorée
Xavier Thorston
FEAT. Tom Sturridge
.
AGE : 19 ans
ORIGINE : Australienne
GROUPE : REBELS
RAISON DE VOTRE PRESENCE : Hacker

    ■ ■ ■ HISTOIRE :
    A reprendre et adapter dans votre fiche de présentation...
Les médecins qui se trouvaient aux urgences ce jour-là ont un peu halluciné avouons-le. Faut dire que dans ce coin tranquille à part quelques dos coincés, on voyait jamais venir grand chose... même les comas étylique se faisaient discrets. Alors cet amas de sang, de peau, de muscle et d'os à la fois mixés et diformes qui ne ressemblait plus à grand chose, encore accroché quand même on ne sait trop comment au bassin d'un garçonnet qui hurlait... un reste de jambe, vraiment? Dans les cas de maltraitance, on voit souvent des parents remplis de bonne foie : c'était un accident mais là... même si le discours était le même, le résultat... Il paraît qu'il tondait sa pelouse le daddy, il a pas vu son gamin se jeter dessous! Ben voyons! Quelle horreur! Quelle bouillie! Evidemment il y avait rien à récupérer résultat que ce soit à l'école, au collège on l'appelait le boiteux ou le bout de bois, au choix! Grandir avec une protèse de jambe faut avouer que c'est pas particulièrement drôle, il a passé un bout de temps en centre de réeducation avant d'aller vivre chez sa grand-mère. Pauvre gosse quand même. C'est pas le plus cadeau qu'on peut vous faire!

Plutôt discret, il vit la tête basse et le pas traînant. On ne lui connaît pas trop d'amis en public du moins ou alors les grands rejetés, les têtes de turc qu'il n'a pas peur de défendre devant une tribue entière d'imbéciles violents, sans pouvoir se défendre et refusant de se battre, il n'a pas froid aux yeux, souvent les menaces suffisent, là il relève la tête bien haut croyez moi, le regard noir. Toujours seul le reste du temps, l'air grave. Personne ne le connaît vraiment, personne ne sait à quoi ressemble ces petits plaisirs secrets. Pas bête malgré des résultats scolaires médiocres. Même plutôt vif d'esprit, méfiez vous des apparences, pourquoi fait-il parti de ce groupe d'après vous? Ce n'est pas un petit timide, renfermé, peureux et ringard. Ce n'est pas un lâche qui se morfond dans le noir. A peine rentré chez lui, il entre dans un corps neuf, un corps qui lui appartient tout entier. L'ordinateur. C'est alors avec une rapidité digne d'un grand virtuose qu'il pianote sur ses touches... oublié la jambe en moins, oublié les moqueurs, ici, c'est lui qui est au commande. Hacker dit-on. Et doué!

Robin des bois des temps moderne, il prend son envol dans les circuits fermés qu'il dénoue pour s'y frayer un passage. Luttant sans cesse et avec hargne contre l'injustice quelle qu'elle soit. Il fouille, il encercle, il enferme, pris au piège. Il déjoue les pires traffics, démonte les conspirations. Toutes les preuves sont regroupées avant d'être livrées anonymement à la police. Rien ne lui échappe, il va jusqu'au bout sans relâche. Pédophilie, esclavage, comptes en Suisse, fraude, tout y passe. Sans compter les primes gratuites sorties d'on ne sait trop où qu'on découvre un jour sans comprendre, des impayés dont on avait plus le souvenir. L'argent circule aussi bien que l'information. Si l'homme lui a tourné le dos, la technique a fait de lui un magicien. Le réparateur, le justicier. Il faut croire que néanmoins un jour quelqu'un fut plus fort que lui et dénicha l'ombre derrière son clavier... Il subit alors le pire sort qu'un passionné peut vivre : plus d'ordinateur, direction Anguish.

Ca fait trois mois qu'il y survit, personne ne l'a encore remarqué, personne ne l'a croisé. Filant comme une ombre invisible dans l'ennui... vif et mystérieux. Jusqu'à ce qu'un jour, il croise un type dans un couloir, un asiatique qui lui envoie quelques paroles étranges. Quelqu'un en train de mourir sur le toit. Il connait mal les lieux, il pense qu'on se moque de lui, qu'il est tombé sur un fou mais... par doute, il s'y rend. C'était vrai. Il réagit sans attendre. Son intervention sauve la vie de la victime : Darren Smith. (voir ici) Et si cette rencontre marquait un nouveau tournant dans sa vie?


(c) Obsession
Lenuta Bucatar
FEAT. Lucy Kate Hale
.
AGE : 17 ans
ORIGINE : Roumaine
GROUPE : REBELS
RAISON DE VOTRE PRESENCE : Vol et clandestinité

    ■ ■ ■ HISTOIRE :
    A reprendre et adapter dans votre fiche de présentation...
Vous connaissez le gang des petites voleuses du métro qui a sévi à Paris encore il n'y a pas si longtemps? Non, bien sûr, à Anguish, on est coupé du monde en entier. Il a bel et bien existé pourtant. Elle en faisait partie d'ailleurs. Arrachée à sa famille, à son pays natal, elle suit l'homme puissant dans ses promesses d'argent et de gloire. Elle veut y croire car elle n'a rien d'autre. A la maison, ils n'ont plus de quoi manger. Elle n'en peut plus de rêver, d'attendre... Elle veut tenter sa chance. Il paraît que Paris est une ville merveilleuse, elle veut y croire et elle s'envole. Oh, elle n'est pas si naïve, elle sait que ça ne sera pas bien glorieux mais peut être qu'elle parviendra quand même à trouver du travail comme ils le lui ont promis, même si c'est risqué, peut être qu'elle peut s'en sortir. Sans essayer n'aucun succès. Elle est fine, drôle et intelligente, quelqu'un la remarquera... Elle est courageuse et prête à travailler dur.

Dès son arrivée en France, elle commence sa formation : vol à l'arrachée, pickpocket,... il faut être rusé, discret et courir vite. C'est pas comme si elle avait le choix. Ils veulent 300 euros par jour et par fille, sinon elles sont battues, violées, torturées. Chaque jour, c'est la même rengaine. Elle descend les marches du métro avec un mal de ventre effroyable. Il n'y a pas que l'habileté, il faut aussi observer. La Mamie avec sa fourrure et ses belles boucles d'oreilles traine avec plus d'argent dans le porte-feuille que l'étudiant aux baskets trouées, en plus elle est moins vive et sans défense. Oui, il faut faire une croix sur sa morale mais croyez-moi avec la pression, on y arrive très bien, oubliés les scrupules. Après avoir été étouffée dans la baignoire, violée en même temps, le bras couvert de brûlures de cigarettes, elle ne se fait pas de soucis pour ses victimes, elles se remettront du vol de leur argent, c'est pas un drame.

Ce jour-là, ils étaient toute une flopée de flics à attendre à la sortie... elle prend jamais le terminus, elle sait que c'est risquée, en pleine rame on a plus de chance de s'en tirer, oui mais là ils sont trop nombreux. On se débat, on mord, croyez-moi tout est bon. C'est pas qu'on aime notre vie en France mais c'est pas pour autant qu'on veut retourner chez nous. Ses parents comptaient sur elle, cette maudite chance était tout ce qu'elle possédait. Le flic qui l'interrogeait était jeune et plein de pitié. Elle espérait l'avoir, elle espérait un coup de pouce de sa part, elle croyait le déceler dans son regard, mais ce qu'il avait en tête était loin de ce qu'elle imaginait. Quand il l'emmena discrètement par une petite porte de sortie, elle crut vraiment qu'il allait la laisser filer. Dans l'histoire, elle avait oublié le coup de fil qu'il avait passé avant. Il voulait l'aider oui, et il avait bêtement cru qu'Anguish la mettrait hors d'atteinte... Quel idiot! Il n'avait vraiment rien compris! Décidément, certains feraient mieux de se mêler de leurs affaires! C'est aussi ce qui s'appelle avoir la poisse. Et parfois, quand on a mis le pied dedans, croyez-moi, elle nous lâche plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
REBELS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rebel minds :: 23 janv :: 2h28
» The Rebels enfin Malgaches!!!
» [Illustration] Luke par Magalie Villeneuve
» [Série TV] Star Wars Rebels Saison 2 - Spoils
» From thought to words, from words to actions (rebels)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Beginning :: Postes Vacants-
Sauter vers: